IATM Chapitre 42

IATM Chapitre 41
IATM Chapitre 43

Bonjour ! Bon, cette fois je reprends pour de bon. J’avais l’intention de reprendre d’ici une semaine le temps de récupérer de ma main blessée par un accident débile (au nom duquel je tiens à maudire les gens qui téléphonent en conduisant) mais le très généreux don de Florian m’a convaincu de redémarrer dès maintenant. J’honore donc dès à présent son soutien par ce chapitre bonus, et je vous retrouve demain pour un nouveau chapitre d’IATM. SSN sortira juste après, mais je ne saurais pas dire exactement quel jour. Je vais essayer de tenir un rythme de 2 chapitres de chacune de mes séries pour un temps et ne déciderai que plus tard de mes jours exacts de sortie. Bonne lecture !

 

 

Chapitre 42 : Revanche 3/7

 

“Ça va marcher, hein ?” demanda le Commandant Gale, quelque peu inquiet.

Le Major Kenny se contenta pour réponse d’afficher un sourire gêné.

“Vous avez des doutes aussi, donc…” reprit Gale.

Ils se tournèrent finalement vers les soldats, tout comme leurs suppléants, et se concentrèrent sur les ordres à donner pour s’assurer du succès de cette entreprise et surtout, se rassurer…

“Non, là-bas ! Réfléchis un peu !”

“Les collez pas si près, bordel !”

“Du nerf ! Appliquez-vous, soldats !”

Rapidement, Gale lui-même récupéra le sourire en voyant tous ces jeunes hommes s’activer entre le village de Midis et les plaines. Son regard se posa sur Roan.

Il ne s’est encore jamais trompé… Il n’y a pas de raisons qu’il en soit autrement maintenant.

Le jeune soldat aux cinq marques sur l’épaulette (NdT : les grades militaires se portent à l’épaulette. ALLEZ PAULETTE, ALLEZ PAULETTE, ALLLEEEEZZZZ ♫) essuya ses mains pleines de terre et vint à sa rencontre.

“La formation de Violin ne devrait plus tarder.” s’exprima-t-il.

Gale hocha de la tête. Il le savait.

Nous ne sommes absolument pas prêts… Il n’y a pas la moindre barricade. Quelle idée… Enfin, Roan a eu ce qu’il voulait.

Ses dents se mirent à grincer légèrement. Gale savait que le piège pouvait fonctionner, mais la perspective que Violin ne tombe pas dedans ou porte son attention uniquement sur le château de Beno l’effrayait.

Il faut que ça marche !

“Que toutes les escouades se mettent en position.” dit Roan d’une voix puissante, mais calme.

Le Commandant Jefferson, chef du bataillon des Rapaces Noirs, venait juste d’arriver en compagnie de ses hommes. Au total, c’est plus de 2500 soldats qui s’activèrent sur le seul conseil de l’Aspirant Major Roan. Ils étaient à peine plus que la horde de Violin, aussi étaient-ils davantage portés par leur foi en lui qu’en raison de leur nombre.

Le Commandant Gale ordonna à diverses escouades de se positionner entre la forêt de Riten et le gouffre Flam. Il ne resta bientôt plus, aux abords de cette forteresse de fortune, que les lanciers.

“Ce ne sera pas un combat facile ! Mais moi, Roan, je vous garantis la victoire ! Démontrons la puissance de notre armée à ces brutes !” hurla-t-il, la lance fièrement levée.

Du manche de leur lance, tous tapèrent le sol dans un bruit à faire trembler la Terre. La détermination se lisait sur leurs visages.

Il faut qu’on gagne…

En vérité, Roan était lui aussi en proie à quelque crainte. Il avait jusqu’à présent gagné tous ses combats car il les avait déjà vécus, se servant de tactiques déjà mises au point par d’autres. Tout ici constituait une nouveauté, aussi ne pouvait-il cette fois prévoir l’issue.

Reste à espérer que j’aie bien compris les enseignements d’Ian Phillips…

En vérité, la tactique ici mise en place n’était pas tout à fait nouvelle. En fonction des éléments à sa disposition, il avait mis en place plusieurs d’entre elles dans l’espoir de triompher de ce terrain si singulier. Il se mordit la lèvre inférieure.

Les yeux brûlants de passion à l’idée de réussir par ses propres moyens, il attendait, les poings serrés.

Je vais te renvoyer à ton imbécile de mari…

Le vent souffla puissamment.

 


 

Un bras finement ciselé et tout en muscles se mit à saigner sous la pression d’une lame faite d’os. Le sang s’arrêta toutefois rapidement sous un coup d’une longue langue, ne laissant plus apparaître qu’une blessure à peine visible. Le bras était recouvert de nombreuses autres mutilations de ce type.

N’oublie jamais cette douleur… Ma souffrance doit rester intacte si je dois me venger.

Les yeux de cette créature à la peau grise, perdus dans une masse de cheveux noirs bouclés, étaient empreints de folie. De ses quatre crocs proéminents s’échappait un léger filet de bave ne laissant aucun doute sur la rage qui l’animait.

Violin se redressa et, rangeant sa lame, s’étira. Son corps tout en muscles s’arqua comme un arc. Sedek n’avait pas cédé sa virilité à n’importe qui.

“Vio… Violin. Les Orcs sont prêts.”

“Ah, Kurk. Les Lopus ont été nourris et abreuvés ?” répondit-il en reprenant une pose normale.

“Oui. Les éclaireurs sont revenus, il n’y a pas d’humains dans la région de Slen.”

“Bien… dit-elle en grognant, il n’est plus nécessaire de nous cacher. Nous allons charger sans nous arrêter, brûlant et détruisant quiconque osera se mettre sur notre route. Le château de Beno doit être en ruines avant qu’ils n’aient le temps de se préparer ! Faites avaler leurs yeux à ces ordures de la Rose ! Coupez leurs langues ! Mais laissez-moi Roan. Je lui réserve un traitement bien particulier… HAHAHA !”

Kurk hocha de la tête, un peu effrayé, tout Orc soit-il.

Elle a vraiment changé depuis la mort de Sedek…

Peu désireux de perdre sa tête, il n’osa s’opposer à sa volonté. Tous ses guerriers étant déjà prêts, Violin chevaucha sa monture et l’assaut fut lancé. Cependant, aux abords de la région de Slen, ils furent déjà forcés de s’arrêter.

Des humains ? Qu’est-ce qu’ils foutent là… ?

“Kurk ! On nous a vus.” dit Violin.

“Ils ne sont qu’une dizaine, on dirait ?” s’étonna Kurk.

“Grmpf. Au cas où, allez quand même inspecter la forêt.”

Kurk détacha une formation de 500 Orcs et partit au galop. Les soldats ressentirent les tremblements dans le sol avant d’en percevoir le son, et lâchèrent béats les bûches qu’ils portaient.

“Ils sont déjà là ! Fuyez !” hurla l’un des soldats humain.

Les voir ainsi courir, craintifs pour leur vie, fit ressentir à Kurk le plus grand mépris. Il donna deux puissants coups de talons à sa monture, désireux de leur briser le crâne en un instant. Le résultat fut en revanche tout autre…

Le Lopus se mit à hurler en secouant la tête et s’arrêta tout à fait. Tel fut d’ailleurs le cas pour les 500 autres cavaliers. Kurk fronça des sourcils.

“Quelque chose cloche, on dirait… Vous là ! Allez voir ça.” ordonna-t-il à quelques-uns d’entre eux.

Une vingtaine d’Orcs jeunes se mirent à courir en direction de la forêt, et tout leur semblant désert à leur arrivée, malgré quelques traces d’une activité humaine, portèrent leur attention sur les bûches abandonnées çà et là. L’un des Orcs, dépité, fendit l’une des bûches de sa hache.

Par réflexe, il se couvrit immédiatement le visage en sentant une odeur infâme s’en échapper. Un autre comprit immédiatement de quoi il était question et retourna vers Kruk, à portée de voix.

“Kruk ! Il y a de l’huile partout !”

Foutus humains… Ils osent nous attaquer avec du feu. Lâches !

Sa lèvre supérieure se mit à trembloter. Oh, comme il les tuerait tous bien lui-même… La voix grinçante de Violin le sortit soudain de sa réflexion.

“Qu’est-ce qu’il se passe ?”

“Hmpf. Les humains sont au courant que nous sommes là. Ils étaient en train de foutre de l’huile dans toute la forêt de Riten.”

Elle fronça des sourcils et en l’absence de réponse, Kruk reprit : “On dirait qu’on les a quand même surpris. Ils n’ont pas eu le temps de finir, et encore moin d’y mettre le feu. Haha !”

Il se satisfaisait de cet état de fait. La haine pour les humains semblait monnaie commune chez tous les Orcs.

“Ils n’ont sûrement pas eu le temps de mettre au point une formation non plus.” dit Violin, étonnamment calme.

Kruk hocha de la tête.

“Bon, on fonce vers Beno avant qu’ils ne puissent réagir comme prévu.”

“Compris, Violin.”

Il hurla aux guerriers de se remettre en marche. Cependant, Violin interrompit toute la troupe.

“Attendez. On n’a encore rencontré d’armée humaine, mais si ça se trouve, c’est un piège. Ils sont peut-être cachés ailleurs, ou peut-être que la forêt est pleine de pièges.”

D’un autre côté, c’est vrai qu’ils n’ont pas eu le temps de se préparer…

Un peu hésitante, Violin ordonna toutefois de procéder autrement : “Passons par le gouffre de Flam.”

“Mais ils n’ont même pas fini ? On peut inspecter la forêt sans pour autant ralentir…” s’opposa son second.

“Tu n’en sais rien, Kruk. Inutile de prendre des risques, on passe par le gouffre, point final.”

“Mais… Là, pour le coup, le risque d’embuscade est très élevé.”

“Peu importe. On en sera rapidement sortis, ça ne posera pas le moindre problème. On se remet en marche ! Direction le château de Beno !”

Les Orcs poussèrent un puissant cri et tous se remirent au galop, laissant la forêt derrière eux dans un gigantesque nuage de poussière.

Lentement, timidement, les soldats humains sortirent de leurs cachettes. Pâle, l’un d’eux ne put se tarir d’une question.

“C’est bien ce que Roan voulait ?”

“Oui, tout se déroule comme prévu.” répondit son Sergent.

Quelques secondes passèrent sans le moindre bruit. Ils étaient impressionnés de la réussite de leur entreprise.

“Bon allez, pas le temps de rêver ! On se remet au travail, ce n’est pas fini !”

Ils recommencèrent à s’activer. Le plan de Roan ne faisait que commencer.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

IATM Chapitre 41
IATM Chapitre 43

14 Commentaires

  1. Lipton

    ouiiii !!!!!! enfin !!!!!! merci infinimlent nostra !!!!!!!! (pas le fais que tu reprenne plus tot ^^ faut toujours ce soigner ^^ mais le fait que IATM reprend !!!!!!!!! c’et un des plus beau jours de ma vie après la naissance de mes enfants !!! ho mais attend j’ai pas encore d’enfant X) merci infiniment =)

    Répondre
  2. Cerbère

    Merci pour le chapitre ^^
    Bon retour à toi nostra 🙂

    Répondre
  3. Hinomura

    Merci pour le chapitre, sa fait plaisir de retrouver Roan

    Répondre
  4. djej19270

    Bon retour merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Lectifer

    Merci pour ce chapitre et bon retour

    Répondre
  6. Aranor

    Bon retour l’ami et merci pour le chapitre 😉

    Répondre
  7. natsu52

    merci pour le chapitre!!! bon retour nostra !!!! on est heureux de revoir 🙂

    Répondre
  8. Xander

    Merci pour le chap!!!
    Et bon retour a toi nostra 🙂

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci et bon retour

    Répondre
  10. Laghtt

    Merci pour le chapitre !!
    Bon retour hâte de voir le SSN ^^

    Répondre
  11. mike

    merci pour ce chapitre et ravi de revoir Roan 🙂 et ravi de te revoir aussi ^^ bon retour 😀

    Répondre
  12. Magimagister

    bon retour parmi nous 🙂

    Répondre
  13. Darkaito

    Bon retour et merci encore pour ton travail!!!!

    Répondre
  14. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com