IATM Chapitre 43

IATM Chapitre 42
IATM Chapitre 44

Bonjour ! Voici le premier chapitre régulier d’IATM depuis un bon moment. On se retrouve tout à l’heure pour un nouveau chapitre d’SSN. À priori, je vais suivre le programme suivant : Lundi IATM, Mardi SSN, Jeudi IATM, Vendredi SSN. Comme ça, je garde les week-ends de libre pour réviser et honorer d’éventuels bonus (que je vais quand même essayer de faire en semaine, dans la mesure du possible). Bonne lecture.

 

 

Chapitre 43 : Revanche 4/7

 

“Ils sont vraiment venus…” se dit le Commandant Jefferson, le regard rivé en contrebas, vers le gouffre.

En effet, la cohorte de Violin, aussi absurde cela eut-il pu lui paraître, car il s’était positionné la tête pleine de doutes, se trouvait bien ici. La route pleine de cahots n’était que bien peu utilisée, la majorité des gens transitant dans la région y préférant la forêt.

C’eut d’ailleurs été préférable que les Orcs en fassent autant, si le temps accordé à la préparation de cette dernière n’était pas venu à manquer, sans compter qu’avec le vent d’ouest, l’incendie aurait immanquablement grignoté les rangs humains aussi.

Finalement, Roan avait opté avec raison pour une embuscade dans le gouffre de Flam.

Quel génie… Dire qu’il a réussi son coup avec seulement une poignée d’hommes…

Les Lopus ne lui laissèrent pas davantage de réflexion. Il fallait agir, maintenant. Les soldats ressentirent les vibrations de la cavalcade au même moment que Jefferson, le poing levé, lança l’attaque d’un puissant cri.

“Lancez les rochers !”

“Archers, enflammez vos flèches ! Tirez !”

Violin entendit des pierres rouler malgré le bruit des sabots battant la terre, et comprit immédiatement.

Putain ! Ils avaient donc bien préparé une embuscade !

“Chargez ! Chargez sans vous arrêter ! Faites attention !” hurla-t-elle.

Les yeux rouges de colère, elle mettait toute son énergie dans ses cordes vocales. À condition d’accélérer, ils seraient rapidement sortis du gouffre. Il le fallait, mener un combat de sitôt assurerait la défaite de leur campagne contre le château de Beno.

De nombreux cris Orcs se firent entendre jusqu’en haut de la falaise. C’est plus de 200 d’entre eux qui tombèrent sous les flèches et les pierres, tandis que le reste parvint à se sortir de ce piège mortel.

Le Commandant Jefferson eut alors un long soupir. N’en déplaise aux apparences, il avait parfaitement réussi à exécuter cette deuxième phase du plan. Un sourire satisfait plaqué sur le visage, il repensa aux paroles de Roan.

“Soldats ! On va bloquer leur retraite !”

Selon son ordre, le porte-drapeau fit signe à tous de descendre dans le gouffre afin de couper toute possibilité d’échappatoire.

Pendant ce temps et tandis que se dessinait devant ses yeux la grande plaine, Violin commença à ralentir. Avant de s’arrêter tout à fait, tout comme ses fidèles, sidérés.

“C’est… C’est une forteresse, ou je rêve ?!” s’exclama Kruk.

Les sourcils froncés, elle hocha de la tête. Elle avait le regard perdu face à un alignement de wagons et de seaux attachés les uns avec les autres qui ne laissait aucun doute sur le fait qu’ils ne parviendraient pas à passer sans se battre.

On ne va pas pouvoir jouer de notre mobilité dans ces conditions… Foutus humains… Bon, il faut passer au sud. Ou à l’est ?

Alors qu’elle réfléchissait, un fracas résonna et la structure de bois et de métal s’aligna en leur direction dans un son menaçant. Avant de commencer à bouger.

“Violin ! La forteresse bouge !” lui lança Kruk.

“Tais-toi, imbé… Quoi ?!” s’interrompit-elle.

La forteresse commença à prendre en vitesse tandis que des piques apparurent. Kruk appela une nouvelle fois Violin, qui ne répondait toujours pas.

“Le gouffre est bloqué ! Des humains arrivent !” cria la voix d’un Orc positionné plus en arrière.

Ceux de l’embuscade… Bien sûr. Tu parles d’une forteresse… Il faut charger.

Ils auraient bien quelques pertes supplémentaires, mais peu importait. Il lui fallait atteindre le château coûte que coûte. Soudain, un homme laissa apparaître sa silhouette au milieu de la structure.

“C’est toi, le chef de ces humains ?!” lui lança-t-elle, pleine de colère.

L’intéressé, 5 marques blanches à l’épaulette (NdT : Allez Paulette…), eut pour seule réponse un sourire mauvais.

Je savais que ça allait la perturber… Merci à ce rebelle Estien. Je me demande si Estia tombera à nouveau ?

Sa tactique avait toutefois de nouveau qu’elle se déplaçait. C’était Lander qui lui avait soufflé l’idée, car les seuls matériaux à leur disposition étaient justement un ensemble de wagons et de seaux. La suite semblait logique. Il voulait une forteresse, il en avait eu une mouvante.

Roan pointa Violin du bout de sa lance, satisfait du succès jusqu’à présent, et lui lança : “Je suis l’Aspirant-Major Roan, du septième bataillon de la Rose, du royaume de Rins.

Violin fronça plus encore les sourcils, comme s’ils s’enfonçaient dans ses yeux tant elle était enragée. C’était lui.

“C’est ça. C’est moi qui ai tué Sedek.”

“Hahaha ! Plus besoin d’aller à Beno, dit-elle en sortant sa lame, je vais te découper et tu me supplieras pour le coup de grâce !” hurla-t-elle sans plus se contenir du tout.

Roan, à l’inverse, semblait assez relaxé. Sa voix calme la provoqua une nouvelle fois.

“Tu l’aimais, hein ? Viens, je vais te ramener à lui.”

“Je… Je… JE VAIS TE TUER !!!”

Elle envoya un énorme coup du plat de son épée sur sa monture qui partit au galop en sa direction avec force hurlements. Kruk resta une seconde sans rien faire, abasourdi par ce qu’il venait de se passer, avant de se reprendre.

“Suivez votre chef ! Défendez Violin !”

La formation toujours impeccable, tous les Orcs s’élancèrent alors dans la même direction, avec Violin en tête, la voix rauque.

“Je vais te dévorer, bâtard !”

Elle s’apprêtait à fondre sur la forteresse quand sa monture s’arrêta tout à coup, cinglée par un coup qui lui brisa la nuque et sembla enterrer jusqu’à ses pattes dans le sol. Violin fut projetée en avant et n’eut qu’à peine le temps de reculer pour ne pas mourir écrasée. Le choc et la colère l’avaient complètement décontenancée. Les autres Orcs, d’ailleurs, tombèrent dans le même piège stupide.

“Où es-tu, ordure ?!” dit-elle en se ressaisissant de son épée.

“Tuez tous les Orcs !” crièrent plusieurs Majors.

Un soldat tenta de lui porter un coup de sa lance, mais d’un mouvement sur le côté, elle en saisit la hampe sous son bras avant de la trancher en deux sans même prendre le temps d’en tuer le porteur. Une seule personne l’intéressait. C’est alors que Pierce apparut face à elle.

“Affronte-moi, Orc !”

Sa lance se mit à tournoyer en tous sens dans un mouvement que même Violin, aussi puissante soit-elle, ne put parer. Son flanc à peine protégé par les lanières de son armure se mit à saigner abondamment. Il afficha un sourire.

“Oh, putain !”

Qu’il perdit d’ailleurs tout aussi tôt. Violin, dans son état, se moquait bien de la douleur. Elle embrassa tout à fait la lame de la lance pour parvenir jusqu’à lui et afficha à son tour un sourire mauvais. Pierce eut un mouvement de recul et tenta de tirer sur sa lance pour la récupérer, mais elle ne bougea pas d’un iota.

Qu’est-ce qu’elle est forte… C’est fini pour…

La lame de Violin allait le découper en deux quand elle se heurta à un obstacle, sous la forme d’une nouvelle lance, qui la fit virevolter à même le sol.

“Je t’ai dit de ne pas t’en mêler, Pierce. Reste en arrière.”

Aussi fort soit-il, Pierce manquait encore d’expérience. Sa vie avait bien faillit s’arrêter, si un lancier plus prodigieux encore que lui n’était pas intervenu.

“Tu m’appartiens, tarée.”

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

IATM Chapitre 42
IATM Chapitre 44

7 Commentaires

  1. luxam

    merci pour le chap

    Répondre
  2. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. Finna

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. Tokaï

    Merci merci quel plaisir de retrouver Roan dans ses aventures !!!

    Répondre
  6. Daliya

    merci et bon retours

    Répondre
  7. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com