ICDS - Chapitre 11

ICDS - Chapitre 10
ICDS - Chapitre 12

Voici le second chapitre bonus, encore merci à Xavier pour sa participation.

Comme promis, demain vous en aurez deux pour le prix d’un ! Comme le premier sera le régulier et sortira à 8h, je ferais le bonus après afin qu’il arrive dans l’après-midi.

En espérant que vous les apprécierez 😉

 

Chapitre 11 : Le Monde devient un Donjon (4) (bonus)

 

Sans oublier la lumière éclairant mon chemin futur en tant qu’explorateur de donjon, mes derniers jours en tant que lycéen approchaient également. C’était la remise des diplômes.

« L’odeur du conifère… » (Ndt : sincèrement, je ne sais pas à quoi ça fait référence…je suppose que c’est une partie des paroles de la chanson de l’école)

Dans l’auditorium, l’hymne enfantin de l’école pouvait être entendu. Bien évidemment, les diplômés n’y faisaient pas plus attention qu’au discours du principal. Il n’y avait eu que le moment où quelques étudiants allèrent sur le podium pour recevoir une récompense pendant lequel certains étudiants levèrent la tête pour voir s’il y avait quelqu’un qu’ils connaissaient.

C’est ainsi que s’acheva ma vie de lycéen. Ma sœur était venue et m’avait offert un bouquet de fleur.

Elle avait de longs cheveux lisses et un visage de poupée. (NdT : moi perso les poupées ça me fait peur mais bon)

Bien que sa petite taille puisse être considérée comme un défaut, elle avait une silhouette qui rendrait jalouse n’importe quel mannequin. Sa poitrine n’était pas non plus très développée mais à mes yeux, c’était une des choses qui la rendait parfaite.

« Oppa, félicitations ! »

« Merci Yua. Si jolie. »

« Héhé, je les ai choisies moi-même. »

« Je ne parle pas des fleurs mais de toi. Je me demande qui est le chanceux qui te sert de frère. » (NdT : L’histoire de Pedobear racontée par Jaime Lannister)

« Hihi, Oppa. »

Voyant ma sœur rire avec un sourire si beau, je la serrais légèrement dans mes bras. Comme je ne faisais « plus que » 1m90 et que mes muscles avaient rétrécis, Yua avait finalement cessée de trembler en me voyant. C’était le donjon qui m’avait rendu humain et m’avait permis de communiquer avec ma sœur !

Alors que j’appréciais ce moment de joie en tenant le bouquet d’une main et en embrassant ma sœur de l’autre (NdT : Embrasser dans le sens premier, tenir dans ses bras hein, bande de pervers !), ma mère me donna une frappe sur la tête.

« Hey ! Arrêtez ça tout de suite ! Vous êtes tous les deux mes enfants alors ne vous faites pas des idées bizarres. Si vous voulez, je vous laisserais même faire un test ADN. »

« Euh, Maman. »

« Bien sûr qu’on est tes enfants. On a hérité de ta beauté. »

« Pfff, depuis que tu as commencé les donjons, tu es devenu bien flatteur. »

Comme je m’étais lié à plusieurs groupes venant de différents mondes durant 3 ans, j’avais aussi remarqué que j’étais devenu beaucoup plus sociable. Même durant la courte période pendant laquelle un groupe se réunit pour vaincre Orc Lord, beaucoup de problèmes internes peuvent apparaître, comme par exemple entre moi et Palludia.

En tant que chef de groupe, j’avais appris à gérer ce genre de situations. J’avais presque l’impression d’avoir appris la compétence passive « Flatterie », non pas que ça soit une bonne chose.

« Allons au restaurant pour célébrer le diplôme d’Oppa avec un steack ! »

« Mais Papa est pas là. »

« Votre père est surement en train de faire des bêtises quelque part. Allons manger sans lui. »

Quelques jours auparavant, alors que je rencontrais Peruta pour la troisième fois, il m’avait appris deux techniques à la lance de haut rang qui utilisaient du mana. La première permettait d’attaquer longtemps en infusant légèrement du mana dans la lance. La seconde, quant à elle, permettait d’assener un seul coup explosif en transférant beaucoup de mana dans la lance. Avec ces deux techniques, j’étais facilement capable de vaincre les spectres du 6ème étage.

Je pouvais enfin avancer dans le donjon. Mais le plus important était que mon père, qui n’avait toujours pas de mana, ne pouvait toujours pas avancer.

C’est pourquoi, peu de temps après, je lui avais montré comment je contrôlais mon mana. Il m’avait pris par les épaules et s’était exclamé, « Apprends-moi ! »

« Père…tu vois… »

Je ne pouvais pas créer un réseau de mana dans son corps comme Peruta l’avait fait pour moi. Il ne pouvait pas non plus invoquer Peruta lui-même.

C’est ainsi qu’il avait décidé de suivre le même chemin que moi. Il allait farmer les élixirs et obtenir l’équipement d’Orc Lord et essayer de l’affronter seul. Comme il était moins musclé que moi, j’avais peur que les élixirs soient limités dans son cas. Je m’étais donc assuré qu’il était conscient de leurs effets négatifs. Comme mon père était du genre prudent, il ne s’inquiétait pas trop.

« Donc tu es en train de dire que ton père est dans le donjon en ce moment même ? »

« Oui, il est probablement en train de se battre pour sa survie alors qu’on parle. »

« Quand est-ce qu’il va grandir… ? »

« Tu sais, il va devenir aussi mince que moi. »

« …Vraiment ? »

« Et plus fort aussi. »

« …Gulp. » Ma mère déglutit.

Pour dire vrai, mon père n’était pas vilain. C’est juste que son corps donnait l’impression qu’il avait des muscles jusque dans le cerveau. En voyant l’expression de ma mère passer de désobligeante à impatiente devant une telle transformation, Yua avait lancé,

« Qui est l’adulte ici ? »

« Hahaha. »

Voyant ma sœur agir comme une adulte était trop mignon et je ne pouvais pas m’empêcher de lui caresser la tête. Tout ce bonheur me faisait rire. Si seulement ça pouvait continuer comme ça éternellement… Bien sûr je savais que ma vie serait toujours un peu plus spéciale que les autres.

Mais la vie ne prend pas toujours le chemin que l’on espère.

Ce jour-là, deux lunes montèrent dans le ciel. Le monde avait commencé à changer.

Des monstres commencèrent à apparaître, non pas dans le donjon, mais dans le monde extérieur.

« Flash spécial. Dans le quartier administratif d’Ahyeon-dong, à Seoul, un loup de 2 mètres de haut est apparu et commence à attaquer les gens. »

« Les deux lunes et les animaux mutants. Quelles relations y a-t-il entre les deux phénomènes ? Débat entre… »

« Après  ‘Les Deux Lunes ‘, les rapports indiquent qu’une partie des chaînes montagneuses et des fonds marins ont commencé à bouger… »

« Certains membres du gouvernement annoncent que la loi martiale va être invoquée… »

« Les rapports disent que des formes de vie marines mutantes ont commencé à attaquer les ports et les vaisseaux. Ce genre d’incidents, qui amènent des difficultés dans le commerce maritime, est… »

« Flash Spécial. Un homme qui semble combattre les formes de vies mutantes, qui ont montré une forte résistance aux armes à feux et armes blanches jusqu’à présent, a sauvé plusieurs citoyens. Les experts parlent de l’influence des Deux Lunes… »

« Au moment même où des formes de vies mutantes commencent à apparaître, des gens avec des pouvoirs apparaissent pour les combattre… »

« Les mutants ont frappé l’humanité avec des calamités. Pensez-vous que ces mêmes mutants pourraient nous aider à avancer dans le domaine médical ou chimique d’ici 100 ans ? »

Après l’évènement mondialement connu sous le nom « Deux Lunes », le monde était devenu un bon gros bordel. Le gouvernement avait même empêché les citoyens de sortir de chez eux. Comme des créatures étranges apparaissaient partout à travers le monde, 20% de la population mondiale était morte dans les premières semaines. Bien que certains pays aient réussi à repousser les monstres, les armes à feux, armes blanches et même les missiles étaient inefficaces contre eux. Les monstres amenèrent certains pays à l’état de ruines et les pays restant formèrent une alliance contre eux. Même ainsi, la force de l’alliance ne pouvait que les ralentir un peu.

Dans cette situation de crise durant laquelle la Terre était devenue folle, tel un vaccin, des gens capables de combattre les monstres étaient apparus.

Certains abattaient les monstres avec des auras étranges qu’ils transféraient à leurs armes, certains manipulaient des flammes mystiques et d’autres leur brisaient le cou avec des pouvoirs télékinésiques.

Ils étaient pour la plupart faibles quand isolés, mais devenaient des machines à tuer en groupes. C’est pourquoi le gouvernement avait commencé à les regrouper et à former de nouvelles divisions pour combattre les monstres.

Dans cette crise humanitaire, les pays n’avaient pas le temps de se battre entre eux. Peu de temps après, une institution globale anti-monstre avait vu le jour. Elle avait permis de chasser les monstres dans les régions désolées, mettant les habitants à l’abri dans les villes. De ce fait, les monstres avaient commencé à se regrouper dans des zones inhabitées par l’être humain.

Cela avait réduit la fréquence et l’intensité des combats entre les monstres et les Manieurs de Talents, comme les gens appelaient ceux avec des pouvoirs.

De façon ironique, la guerre reprit lorsque les scientifiques qui analysaient les formes de vies mutantes, appelées monstres, découvrirent quelque chose de fascinant. Les corps des monstres, leurs fluides vitaux et même des petites boulettes bleues que l’on trouvait rarement dans certains corps, semblaient tous posséder d’incroyables propriétés utilisables dans les domaines des sciences, de la médecine, militaire et même de l’énergie.

A ce moment, le gouvernement changea sa façon de procéder. Ils utilisèrent les divisions créées pour protéger les villes afin de collecter ces ressources. Les gens étaient sensibles à ce changement et sous prétexte de protéger les droits des Manieurs de Talents, beaucoup quittèrent le gouvernement et créèrent leurs propres institutions.

Ce genre de phénomène apparut à travers le monde entier. A la fin, deux grandes structures émergèrent des décombres. Une qui s’appelait ‘Gardiens’, formée sous les ordres du gouvernent. Et l’autre qui s’appelait ‘Les Ailes de la Liberté ‘1) Ailes de la liberté : Dans la traduction anglaise, c’est traduit par Freedom Wing. On peut soit comprendre Wing comme filiale, soit comme aile. J’ai préféré partir sur aile et comme L’Aile de la Liberté au singulier ça semble un peu con (tu vas pas loin avec une seule aile), j’ai décidé de les appeler les Ailes de la Liberté. , formée par les Manieurs de Talents indépendants.

Ce qui au début était considéré comme une calamité pour l’humanité était maintenant vu comme un business important dans l’avancement de l’humanité.

« Père. »

« Qu’est ce qu’il y a ? »

« Le monde est devenu un donjon. »

« Oui. »

Nous parlions alors que nous regardions la télé et le représentant des ‘Ailes de la Liberté’

« Entre combattre les monstres ici et dans le donjon, qu’est-ce que tu penses rapporteras le plus ? »

« Je me moque de l’argent, mais surement les monstres ici non ? Ils parlent de 200 millions de won pour juste un. » (NdT : environ 150.000€)

« Ça semble facile, tu ne trouves pas, mon fils ? »

« Oui, père. »

« Tu veux qu’on aille en chasser quelques-uns tous les deux ? »

« Ça serait gênant si quelqu’un le découvrait. »

« Et alors ? On peut juste dire qu’on est indépendants. »

Il y avait bien entendu des Manieurs de Talents qui ne faisaient partis ni des Gardiens, ni des Ailes de la Liberté. Comme les Ailes de la Liberté avaient historiquement fait partis des Gardiens, c’était une institution structurée de façon militaire. Certains Manieurs de Talents, qui n’aimaient pas être attachés à une laisse, préféraient chasser seuls ou en petits groupes et ensuite vendre les corps aux plus offrants. C’était un peu comme des chasseurs de primes. Même un projet de marché de corps de monstre semblait voir le jour. Selon les rumeurs, les Etats-Unis en avaient déjà chez eux.

« Ça serait chiant d’être étiqueté ‘Manieur de Talent’. Je préfère largement aller dans le donjon. En plus, même si je chasse des monstres ici, je ne deviendrais pas plus fort. »

« Est-ce que c’est ta seule motivation ? De devenir plus fort ? »

« Ouais. Je veux conquérir le donjon jusqu’au 100ème étage ! »

D’après Ellos, personne n’avait jamais atteint le 100ème étage du donjon. Je voulais voir cet étage de mes propres yeux.

Bien que je n’étais que niveau 7, si j’échangeais tout mon or accumulé depuis 3 ans, j’aurais plus de 500 millions de wons. C’était un montant effroyable d’argent pour quelqu’un qui n’était encore jamais allé à l’université. Ah, j’oubliais, les écoles et universités étaient fermées à cause des monstres. tout ça pour dire que j’allais pas me casser le c.. dos juste pour faire de l’argent.

« Père, tu veux obtenir une licence de Manieur ? »

« J’y pense. »

« Mais tu gagnes déjà beaucoup. »

« On ne peut pas avoir trop d’argent. »

« Pourquoi tu as encore besoin d’argent ? »

« Je peux acheter une maison plus grande, une voiture plus grande, une plus grosse bague pour ta mère, des vêtements plus chers pour Yua… »

« Et moi ? »

« Tu peux gagner ton propre argent. »

Mon père n’allait pas demander sa licence tout de suite de toute façon. C’était en partie parce qu’il n’avait pas de mana mais surtout parce que le monde n’était pas encore stable. J’étais d’accord avec sa décision.

Bien que les Manieurs de Talents soient des humains incroyables et qu’ils puissent combattre les monstres, ils n’en restaient pas moins des humains. C’était impossible de savoir comment ça se passerait.

Il avait fallu 6 autres mois avant que tout ne se calme. C’était une période chaotique durant laquelle le paradigme de l’être humain était en train de changer. Certains y voyaient la fin du monde alors que d’autre y voyaient le début d’un nouveau.

Ma mère était occupée à stocker des boîtes de conserves et des nouilles déshydratées, ma sœur étudiait à la maison comme les écoles étaient encore fermées et mon père continuait à combattre Orc Lord en espérant obtenir du mana.

Bien sûr, durant ces 6 mois, ma seule et unique occupation était le donjon.

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 10
ICDS - Chapitre 12

References   [ + ]

1. Ailes de la liberté : Dans la traduction anglaise, c’est traduit par Freedom Wing. On peut soit comprendre Wing comme filiale, soit comme aile. J’ai préféré partir sur aile et comme L’Aile de la Liberté au singulier ça semble un peu con (tu vas pas loin avec une seule aile), j’ai décidé de les appeler les Ailes de la Liberté. 

13 Commentaires

  1. Wawan

    Excellent, merci !

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Kingdo

    thx pour le chap ^^

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. NaosNaos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  6. XiaoZiyun

    Merci pour le chap 🙂

    Répondre
  7. Clems

    Merci beaucoup pour les chapitres !!

    Répondre
  8. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  9. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Lauvel

    Merci pour le chapitre !

    Ah, ah, le monde change !

    Répondre
  11. Gilgamesh

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  13. sai1905sai1905

    wtf, le changement radical sans prévenir, ca ma choqué

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com