ICDS - Chapitre 22

ICDS - Chapitre 21
ICDS - Chapitre 23

La rentrée des classes, le parfum des Velleda et de la craie, le brouhaha des étudiants se parlant en amphi. Aaaaah !

Même pour notre petit Shin c’est l’heure de la rentrée, va-t-il vaincre les matières de chaque étage afin d’affronter le Maitre des Partiels ? Vous le saurez peut-être en lisant ce chapitre… ou pas.

Comme les dialogues peuvent sembler un peu compliqué à suivre, je me suis permis de mettre un petit (Shin) lorsque c’est lui qui parle.  Je le ferai aussi de temps en temps par la suite quand c’est un peu confus.

 

Bonne lecture sur ce chapitre régulier =p

 

 

Chapitre 22 : La Rentrée des Nouveaux Etudiants (4)

 

Depuis l’incident des Deux Lunes, les écoles avaient toutes retardé leur ouverture d’au moins une demi-année. Les professeurs, qui étaient en vacances payées, étaient bien les seuls à apprécier la situation. Lorsque les choses s’étaient calmées et que la société était plus ou moins de retour à la normale, les différentes institutions d’enseignement avaient commencé leurs ouvertures avec un semestre de retard.

« Les cours recommencent à l’automne, hein ? »

Alors que j’avais du mal à passer le 19ème étage, j’avais reçu une lettre de notification de mon université. On était début Septembre, une époque de l’année où les vents froids chassaient la chaleur de l’été.

En pensant à quel point les remises de diplômes allaient être un beau bordel du fait du semestre de retard, je me dirigeais vers la cérémonie d’ouverture de l’école. Avec tous les nouveaux élèves qui se rassemblaient avec leurs joues gonflées, on aurait pu penser à un rassemblement de crapauds. Alors que je riais dans ma tête, quelqu’un était passé à côté de moi très discrètement.

« Whoa. »

« … »

Celui que je pensais être un mec était en fait une fille. Elle avait la tête enfoncée dans la capuche de son sweat gris, mais avait des yeux clairs et des lèvres pulpeuses qui ne laissaient aucun doute quant à son genre. Elle avait semblé surprise à mon cri et m’avait regardé fixement avant de plonger encore plus en avant sa capuche sur sa tête et de s’en aller.

Je remarquais quelque chose d’étrange. Elle passait clairement à côté des gens mais personne ne semblait la remarquer. Bien que ça ait pu être une coïncidence, je savais pourtant au fond de moi ce qu’il en était.

‘Merde, c’est une Manieuse de Talents.’

J’avais failli révéler mon identité. Les Manieurs de Talents n’étaient pas obligés de rejoindre les Gardiens ou les Ailes de la Liberté et de combattre les monstres. Mais je préférais rester dans l’ombre le plus longtemps possible pour éviter les ennuis. J’essayais donc de paraitre imperméable aux évènements étranges autour de moi alors que je continuais à avancer.

« Tout le monde se rend surement compte de la chance qu’il a de pouvoir entrer à l’université en ces temps chaotiques, ainsi que de recevoir l’enseignement de professeurs tous plus compétents les uns que les autres, pleins de passion pour leurs matières ! Avant de vous intégrer dans notre société, en tant que fiers alumni1)alumni : ancien élève de notre école… »

Le discours du président de l’université était similaire à celui de mon principal de lycée, comme s’ils avaient tous les deux une puissante compétence d’engourdissement mental. Alors que je me pinçais la cuisse pour rester éveillé, j’avais ressenti une drôle de sensation. Comme si quelqu’un avait son regard braqué sur moi.

Ce n’était le genre de regard qui donnait une impression d’envie de meurtre mais plutôt un regard plein de curiosité. Était-ce la Manieuse de Talents à la capuche ? Comme je m’étais promis de rester stoïque et de ne pas réagir à tout fait étrange, je décidais d’ignorer le regard qui devenait de plus en plus persistant. Il semblait même y avoir un soupçon de meurtre maintenant, mais je continuais à l’ignorer.

La cérémonie d’ouverture était un évènement long et ennuyant. Pensant à ce temps perdu durant lequel j’aurais pu battre deux Sombre Skavens, je soupirais et continuais à endurer ce moment difficile.

La tradition voulait qu’après la cérémonie d’introduction, les nouveaux étudiants se rendent à une soirée d’intégration, mais comme j’avais des choses importantes à faire, comme dératiser le donjon, je préférais choisir de ne pas y aller. Tandis que je me glissais discrètement en dehors de l’auditorium, je sentais une présence m’approcher.

« Haa. »

Avec un soupir, je commençais à m’éloigner, essayant d’ignorer la présence. Elle avait cependant décidé de me suivre, m’approchant par la droite. Devais-je l’ignorer ? Ou bien l’éviter ? Après une prise de décision rapide, je décidais de l’ignorer. Cependant la présence en avait décidé autrement et s’était mise en travers de mon chemin. Comme je m’y attendais, c’était la fille à la capuche.

« Qui es-tu ? »

« Ah, tu m’as surpris ! »

Je jouais la carte de la surprise et passais à côté d’elle. Bon d’accord, j’étais réellement surpris car je ne m’attendais pas à ce qu’elle se jette devant moi comme ça. Alors que je lui jetais un coup d’œil, je pouvais voir qu’elle me fixait du regard.

« Qui es-tu ? Comment as-tu réussi à voir à travers mon camouflage ? »

« Et toi qui es-tu ? D’abord tu me bouscule en passant à côté de moi et maintenant tu me sautes soudainement dessus. »

« Je suis une Manieuse de Talents. »

« Ah… »

Je savais déjà ça. J’aurais dû réfléchir un peu plus avant de poser ma question.

« Je ne suis pas affilié à un quelconque groupe. Tu en as après moi n’est-ce pas ? Pour me forcer à rejoindre les Gardiens ou les Ailes de la Liberté ? »

« Non, désolé pour ton égo mais je suis juste une personne ordinaire. Gardiens ou Gardevoir 2)Gardevoir : un Pokémon de la 3ème génération, Ailes de la Liberté ou Ailes Grises, 3) Ailes Grises : désolé mais comme la version française de Shin Kido Senki Gandamu Uingu est Gundam Wing, et que ça ne correspondait pas à la blague en anglais « Freedom Wing or Gundam Wing » j’ai préféré traduire avec le titre français de Haibane Renmei, Ailes Grises. je m’en fous. Pigé ? Dans ce cas je me casse. »

« A-attends ! »

« Adios ! » (Ndt : il dit littéralement Adios dans la version anglaise. Je n’ai hélas pas réussi à mettre la main sur ce passage en coréen donc je ne sais pas quelle langue il utilise)

‘Si tu es vraiment une Manieuse de Talents et que tu veux éviter d’attirer l’attention, va falloir que tu fasses plus d’efforts!’

Tout le monde était aligné sur le parking, semblant attendre le transport pour amener les gens à la soirée d’intégration. J’aurais pu m’échapper sans que personne ne me remarque sans l’intervention de la capuche invisible !

Cela dit, je n’avais pas vraiment peur. Un homme se doit d’être audacieux ! J’ignorais complètement plusieurs regards dirigés vers moi et je continuais à avancer. Un homme se doit d’être encore plus audacieux dans ce genre de situation. Hélas, la revanche de la capuche était toujours à mes trousses.

« Tu es vraiment une personne ordinaire ? »

« Yep. »

« Tu mens. »

« Non. »

« Dans ce cas, comme as-tu vu à travers mon camouflage ? C’est la première fois que ça arrive. »

« Par camouflage tu sous-entends marcher à travers la foule la tête la première ? Je ne savais pas. »

« Pff, mon camouflage est comme ça. Tant que je ne le relâche pas ou que je n’attaque pas quelque chose, je ne suis pas découverte. Du moins jusqu’à aujourd’hui. »

« Dans ce cas, met ton Pokédex à jour. Ok ? Je me barre. »

« Uuu, tu dis ça juste pour que je révèle des détails de ma capacité, hein ? »

Ma pression sanguine était en train de monter. Moi qui pensais que Palludia était la grande championne du concours de chiantitude, tout monde confondu, il semblait que je devais lui remettre que la médaille d’argent. J’avais tellement la flemme d’argumenter avec elle que je décidais de traverser le reste du parking et la place suivante sans même me retourner mais la capuche infernale avait couru après moi et s’était accrochée à mon bras.

« Qu’est-ce que tu fous ?! » (Shin)

« Quoi ? »

« Tu ne devais pas aller à la soirée d’intégration ? » (Shin)

« … C’est ça qui te dérange ? »

Pensant sérieusement que la capuche collante devait être idiote, je répondais.

« Non, pas du tout. » (Shin)

« Tu n’es pas un nouvel étudiant ? »

« Si. » (Shin)

« Ton nom ? »

J’avais l’impression de subir un interrogatoire. Au point où j’en étais, je décidais de continuer à agir comme je le faisais depuis le début, c’est-à-dire être borné.

« Je ne te le dirais pas. » (Shin)

« Tu ne peux pas parce que tu n’es pas un nouvel étudiant hein ? »

« Je ne le dis pas parce que je ne veux pas. Et si tu veux connaître le nom de quelqu’un, commence par te présenter. » (Shin)

« Je suis Su Ye-Eun, en première année d’économie. »

« C’est noté. Prend soin de toi, Su Ye-Eun. » (Shin)

J’essayais de me libérer de son étreinte sans lui faire de mal quand elle s’était écriée.

« Ton nom ! »

« J’ai dit que tu devrais donner ton nom avant de demander le mien. Je n’ai jamais dit que je te le donnerais. » (Shin)

« Eeeeek ! Tu évites la question ! »

Su Ye-Eun continuait à s’accrocher à mon bras. Je commençais à m’énerver face à son comportement infantile. Devais-je la violenter pour qu’elle me laisse tranquille ? Est-ce que ça amènerait beaucoup de problèmes ?

… Il fallait que je continue à être borné. Pff, j’avais vraiment gagné le gros lot.

« Tu peux me lâcher maintenant ? Je te dis que je ne suis pas un Manieur de Talents. Ah, le bus est en train de partir. » (Shin)

« Ah. »

Su Ye-Eun avait un visage inexpressif. Les bus des différents départements d’études étaient en train de partir. Il n’avait pas fallu longtemps pour tous les nouveaux étudiants pour trouver leur bus respectif. C’était assez surprenant. Dans tous les cas, Su Ye-Eun qui apparemment voulait aller à la soirée d’intégration était maintenant toute seule.

« Okay, je m’en vais. Bonne chance, Su Ye-eun l’abandonnée. » (Shin)

« Hey ! Qui est abandonnée ?! »

« Non, je n’ai pas dit ça. » (Shin)

« Si ! Tu l’as dit ! »

Su Ye-Eun fronçait les sourcils en continuant à me tirer par le bras. Le bus était déjà parti donc je ne savais pas pourquoi elle me tirait encore dessus. En l’ignorant, je décidais de continuer à avancer. Vu son gabarit, elle était bien évidemment trainée de force. Hélas, j’étais aussi en 1ère année d’économie. J’osais à peine imaginer l’horreur si jamais elle était dans ma classe.

« Tout ça c’est de ta faute ! J’ai raté la soirée d’intégration ! »

« C’est parce que tu as voulu t’accrocher à mon bras à tout prix. » (Shin)

« Racaille ! Menteur ! Escroc ! »

« Tais-toi, capuche parlante ! » (Shin)

« C-capuche parlante… »

L’université où j’allais avait une séparation nette entre le campus des sciences et celui des arts libéraux.4)arts libéraux : pour ceux qui ne le savent pas, les arts libéraux sont les 7 formes d’arts catégorisées en 2 grand groupes, le Trivium et le Quadrivium (3+4=7). Dans le cas de l’université Coréenne, il y a plusieurs départements (tout comme en France avec les sciences, la littérature, le droit et la médecine par exemple)  il y a le département des ingénieurs, regroupant les sciences mécaniques, chimiques etc (ce qu’on appelle sciences) et les arts libéraux (comprenant les langues, la philosophie, l’histoire, psycho, socio etc) Le campus scientifique était légèrement à l’extérieur de Seoul. La cérémonie d’ouverture était tenue sur ce campus, alors que la remise des diplômes était tenue sur le campus des arts libéraux. Ceci étant, nous étions les seuls laissés pour compte sur le campus des sciences.

Après avoir complètement quitté le campus, Su Ye-Eun avait semblé en avoir assez d’être trainée derrière moi, elle avait donc lâché mon bras et marchait à mes côté en silence. Je pouvais apercevoir ses sourcils froncés sur le peu de visage que je pouvais deviner sous sa capuche.

« Raah, à cause de ce type… c’est le pire… »

« Arrête de murmurer. C’est de ta faute. » (Shin)

« Tu n’es vraiment pas un Manieur de Talents ? »

« Arrête de me le demander, tu veux ? Sinon je vais te dénoncer. » (Shin)

« ..Dans ce cas, achète-moi à manger. »

« Pourquoi ?! »

La façon de penser de cette femme était impossible à suivre. Je commençais à avoir un sacré mal de tête. Avant même que je l’ai remarqué, nous étions arrivé à la hauteur d’une station essence. Avec tous les gens et les voitures autour, je me disais que je pourrais tenter de la semer en courant. C’est à ce moment-là qu’elle m’avait dit.

« Je n’ai pas d’argent…et j’ai faim… »

« … »

Pour la première fois depuis Palludia, je sentais le désir…de frapper une fille.

J’ai amené Su ye-Eun au McDonald’s le plus proche. (Ndt : Placement de produiiiiit !)

Je l’ai regardé commander un Big Mac avec un supplément de grande frite, puis j’ai commandé quelque chose pour moi-même.

« Tu ne prends pas plus de frites ? »

Elle m’avait regardé comme si commander un supplément de frites était la chose la plus naturelle au monde. Je l’avais ignoré complètement, prenant mon plateau à l’employé qui me le tendait avant de m’asseoir à une place près d’une vitre. Su Ye-Eun m’avait demandé pourquoi on s’était mis là et pas à un autre endroit avec des meilleures places, puis elle avait pris mon plateau des mains et s’était dirigée vers une place au centre. Tout en faisant ça je l’avais entendu murmurer « Il est vraiment stupide ? ».

« Fuuuu… ! »

Il n’était pas trop tard. D’abord, un poing dans l’estomac, ensuite… ! Hélas, elle tenait notre nourriture, et comme je détestais gâcher de la nourriture, je m’étais retenu. Me sentant drainé de toutes mes forces, je l’avais suivi et m’étais assis.

« Merci pour le repas. »

« De rien. »

Su Ye-Eun avait déballé son Big Mac avant de mordre férocement dedans. Puis, avec une lueur victorieuse dans son regard, visible même malgré la capuche, elle avait pris une poignée de frite et s’était ruée dessus… avant de prendre une autre poignée. La voyant remplir ses bajoues comme un hamster dans un champ de pipas, je n’avais pas pu m’empêcher de rire.

« Tu devais vraiment avoir faim. »

« Nom nom…nom…. »

On aurait dit qu’elle était en train de réciter une incantation de magie noire, mais elle devait surement vouloir dire qu’elle n’avait pas mangé depuis le début de la journée. En la voyant se goinfrer, je n’avais pas pu m’empêcher de lui donner mes frites. Elle avait levé les yeux de surprise, faisant des allers retours entre moi et les frites.

« … Sauveur ? »

« C’est un changement radical d’attitude. » (Shin)

« Tu m’as accordé la mission sacrée de finir tes frites ! »

« Ne parle pas comme ça, ça me fout la trouille. » (Shin)

Je déballais moi aussi mon burger pour en manger un morceau. Il était délicieux. Comme ma mère ne voulait pas que l’on mange ce genre de repas à la maison, cela faisait un moment que je n’avais pas mangé de fast-food. Hmm, peut être que Yua aimerait ça. Je pourrais même recevoir un baiser sur la joue en récompense ! (Ndt : Une perruque blonde et une main en moins et il pourrait jouer le rôle d’un régicide dans une série que je ne nommerais pas. Shin Lannister!)

Au final, alors que Su Ye-Eun était aux toilettes, j’avais commandé en cachette un autre hamburger, je m’étais dirigé vers les toilettes pour hommes et je l’avais placé dans mon inventaire. C’était le crime parfait ! Le temps était gelé dans mon inventaire, ce qui voulait dire qu’il serait encore chaud et appétissant lorsque je l’en sortirais.

Alors que nous quittions le McDonald’s, elle avait semblé se rappeler de notre situation initiale et s’était vite éloignée de quelques pas de moi, se tenant sur ses gardes. Elle semblait totalement différente de celle qui m’avait appelé sauveur quelques minutes avant. Était-elle complètement idiote ? Oui, ça devait être ça.

« C’est bon ? Rentre chez toi maintenant. » (Shin)

« Tu…tu n’es vraiment pas un Manieur de Talents ? »

« Non, je ne le suis pas, et tu es une Manieuse de Talents qui a supplié une personne ordinaire pour de la nourriture après l’avoir emmerdé et suivi. » (Shin)

« … »

« Donc, est-ce qu’on peut rentrer chacun de notre côté maintenant…Hein ? » (Shin)

Su Ye-Eun avait l’air étrange. Ce n’était pas une expression de colère. On aurait plutôt dit qu’elle était totalement figée. Sentant que quelque chose n’allait pas, je m’étais retourné.

En face de nous se tenait un pigeon qui semblait être venu de nulle part. Il y avait cependant une différence avec un pigeon ordinaire… Il faisait 2 mètres de haut !

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 21
ICDS - Chapitre 23

References   [ + ]

1. alumni : ancien élève
2. Gardevoir : un Pokémon de la 3ème génération
3. Ailes Grises : désolé mais comme la version française de Shin Kido Senki Gandamu Uingu est Gundam Wing, et que ça ne correspondait pas à la blague en anglais « Freedom Wing or Gundam Wing » j’ai préféré traduire avec le titre français de Haibane Renmei, Ailes Grises.
4. arts libéraux : pour ceux qui ne le savent pas, les arts libéraux sont les 7 formes d’arts catégorisées en 2 grand groupes, le Trivium et le Quadrivium (3+4=7). Dans le cas de l’université Coréenne, il y a plusieurs départements (tout comme en France avec les sciences, la littérature, le droit et la médecine par exemple)  il y a le département des ingénieurs, regroupant les sciences mécaniques, chimiques etc (ce qu’on appelle sciences) et les arts libéraux (comprenant les langues, la philosophie, l’histoire, psycho, socio etc)

12 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. rhys974

    merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. Kingdo

    Thx pour le chap
    XD le crime parfait, acheter des hamburger en cachette ? Comme c’est mignon XD

    Répondre
  4. ThauSky

    Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  5. Psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  6. PiarcPiarc

    Merci pour le chapitre ! Suggestion pour les dialogues : utiliser la ponctuation française et ajouter des trucs dans le style dis-je ou me répliqua-t-elle 😉
    Comme ça on sait qui parle

    Répondre
  7. NaosNaos

    merci pour le chap ^^

    Répondre
  8. Laghtt

    Merci pour ce chapitre !!!

    Répondre
  9. Lauvel

    Merci pour le chapitre !

    « To nom ? »
    Il manque un « n » a « Ton »

    Il y a un « Pourquoi ? » ou il y a pas «(Shin)».

    Répondre
  10. nikos74190

    Et Shin obtient une petite amie (casse-couille) juste en lui payant un mcDo. Que demande le peuple ?

    Répondre
    1. PiarcPiarc

      panel et cicensem comme toujours

      Répondre
      1. PiarcPiarc

        *panem et circensem

        Répondre

Répondre à nikos74190 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com