ICDS - Chapitre 24

ICDS - Chapitre 23
ICDS - Chapitre 25

Salut la compagnie.

Je m’excuse pour le dernier chapitre, il y a eu de la confusion chez certains car je ne l’ai pas « publié » lundi mais samedi puisque j’ai réédité le message d’information indiquant qu’il serait en retard.

J’ai aussi vu un discours intéressant sur le chat Xiowaz concernant l’arme de Shin, disant que c’était pas normal qu’il augmente ses niveaux de Maniement de la Lance alors qu’il utilise un Glaive.

Concernant ce problème, je tiens à signaler que j’avais laissé une note dans les premiers chapitres, là où il utilise le glaive pour la première fois, et je me permets donc de faire une piqûre de rappel :

 - Le glaive n’est pas un glaive romain mais un glaive asiatique. (Comme ça). Il ne fait donc pas partie de la catégorie des épées mais bien des armes d’hast. Or, une lance fait aussi partie de la catégorie des armes d’hast (hallebarde, vouge, lance, glaive et bien d’autres) qui sont foncièrement constituées d’un manche en bois, long, appelé « hampe » et d’une tête métallique qui vont définir leurs noms et utilisations. Du fait de la taille du Glaive d’Orc Lord, Shin l’utilise comme une lance.

Si on veut aller dans les détails, il faut savoir que les techniques à la lance de Shin sont des techniques de lance asiatique. Elle est considérée comme une des armes les plus difficiles à manier de l’empire chinois (je sais que c’est coréen, mais l’histoire est proche) et c’est aussi une lance différente de celles utilisées en Europe. En Europe, les lances étaient utilisées pour se protéger dans des tranchées ou derrière une herse, et de ce fait elles avaient un manche solide et épais ainsi qu’une pointe métallique. En Asie, la pointe est également métallique mais la hampe souple. De plus, elles sont beaucoup plus longues (quasiment 20% de taille supplémentaire).

J’espère que ça vous aura éclairé, n’hésitez pas à mettre en commentaire quand vous avez un doute, j’essaierai d’être le plus clair possible. Je vous souhaite une bonne lecture.

 

Chapitre 24 : Je Peux Entendre Ta Voix (1)

 

[Vous êtes passé niveau 20. Vous avez obtenu les prérequis pour affronter le Maitre d’Etage.]

[Vous obtenez 5 points de stats.]

[Vous êtes passé Rang Bronze 1. Si vous arrivez à vaincre le Maitre d’Etage du 20ème étage, vous serez reconnu comme un explorateur de donjon de Rang Argent.]

[Nom : Kang Shin Race : Humain Sexe : Mâle Classe : aucune
Titre : Tueur de Banshee Rang : Bronze 1 Niveau : 20
HP : 6,270/6,270 MP : 2,940/2,940
Force : 55(+9) Dextérité : 49 (+2) Constitution 59(+7) Intelligence 20(+2)
Magie : 47(+2) Charme 31(+2) Chance 10(+2)
Arts Martiaux Rang Bas (Maître) Arts Martiaux Rang Moyen (Niveau 9) Technique à la Lance Rang Bas (Maître) Technique à la Lance Rang Moyen (Maître)
Technique à la Lance de Haut-Rang (niveau 4) Maîtrise Spirituelle de Rang Bas (niveau 2) Coup Héroïque de Rang Bas (niveau 7) Provocation de Rang Bas (niveau 1)
Circuit Peruta (niveau 2) Manifestation Divine]

 

« Ah, vous avez obtenu un objet baptisé ? »

« Oui, Loretta. »

Alors que je bandais mes plaies avec des bandages (5 pièces d’or) après de longues heures de bataille, je répondais à Loretta à la Boutique du 19ème étage.

Bien que le fait de monter de niveau restaure les HP et les MP, étrangement, cela ne soignait pas les blessures. C’est pourquoi il m’arrivait parfois de m’effondrer après avoir fini un étage.

Je lui avais remis le ruban de Kruna afin qu’elle l’examine. Une fois fait, avec une expression satisfaite elle m’avait dit, « Je l’achète pour 500 pièces d’or. »

« Je ne le vends pas. » avais-je répondu immédiatement.

« Ueh ?! »

Loretta semblait surprise par ma réponse sans l’ombre d’une hésitation. Je reniflais tout en serrant fermement mes bandages.

« Il n’y a aucune chance que je vende un objet baptisé aussi facilement. Je n’ai pas pu voir la description de l’objet. Il n’y a pas un objet qui permettrait d’identifier les caractéristiques d’un autre objet ? »

A ma question très spécifique, Loretta avait fait une petite grimace boudeuse toute mignonne. Puis m’avait répondu sans ambages.

« … Vous avez grandi, cher client. »

« Tout ça grâce à toi. »

Alors que je versais une potion sur mes bandages, la zone blessée avait commencé à chauffer puis s’était rétractée. Voyant que mes HP avaient cessé de diminuer, je hochais la tête d’un air satisfait et tournais mon regard vers Loretta. Celle-ci était en train de me regarder me soigner et quand mon regard s’était posé sur elle, elle avait tourné la tête. Je ne cédais pas à son caprice et redemandais, « Alors ? Ça existe, n’est-ce pas ? Combien ça coûte ? »

« Diantre. C’est 100 pièces d’or. »

« Et voilà, 100 pièces d’or. »

Même si elle grommelait dans son coin, ça ne l’avait pas empêché de rapidement prendre mon or tout en me rendant le ruban accompagné d’un parchemin. Je m’étais toujours demandé d’où elle sortait ces objets ? (NdT : non, je n’ose même pas la faire… même si c’est ultra tentant.)

« C’est un Parchemin d’Estimation. Comme les objets qui sont obtenus via les monstres baptisés ne sont pas enregistrés dans le donjon, les Parchemins d’Estimation sont nécessaires pour observer la description. Avec ça, vous pouvez voir les informations de n’importe quel objet ! Comme il est possible de trouver des objets maudits ou magiques avec des effets inconnus, c’est mieux de toujours en avoir un peu sur soi. »

« Avant d’utiliser le parchemin, il est impossible de connaître les effets du ruban ? »

« Un magicien avec un sort d’Estimation pourrait être capable de faire la même chose que le parchemin. »

J’apprenais toujours plus d’informations intéressantes. En suivant les instructions de Loretta, je déchirais le parchemin au-dessus du ruban. C’est alors qu’une fenêtre translucide s’était ouverte devant moi.

[Ruban de sagesse (Rare) | Durabilité – 50/50 | Défense – 3 | Prérequis  - Sexe Féminin uniquement | Option – Intelligence +5, Magie +5, Charme +5 ]

« Voyons voir. Gek. »

Loretta avait collé sa tête à la mienne pour pouvoir voir la fenêtre, émettant une douce fragrance féminine. Quand elle avait vu la description de l’objet dans la fenêtre de description, elle avait froncé des sourcils en faisant un son proche d’une grenouille se faisant rouler dessus par un 36 tonnes. Puis elle avait murmuré, « J’aurais dû l’acheter pour 1000 d’or… »

« Je ne l’aurais pas vendu de toute façon. C’est un bon objet non ? »

« Mis à part la stat de charme, il a la valeur de 2 niveaux. En plus c’est un accessoire. Bien sûr qu’il est bon. »

« C’est bien ce que je pensais. Le problème est que je ne suis pas une femme. »

« Vous pouvez l’offrir à votre petite amie ! »

« Loretta, tu cherches la bagarre ? »

Comme si je pouvais avoir une petite amie ! Tu ne peux pas voir que je suis constamment dans le donjon en train de chasser ? Alors que je lançais à Loretta un regard plein de ressentiment, elle avait eu une expression sournoise tout en me donnant un petit coup à l’épaule. Ça faisait mal.

« Qu’est-ce que vous dites cher client ? Vous avez promis de rencontrer quelqu’un bientôt, vous vous souvenez ? »

« Ah… »

Elle devait surement parler de Palludia. Ce n’était pas marrant, mais alors pas du tout. Sortir avec Palludia serait équivalent à accepter de sauter dans une broyeuse. Cependant, en omettant les sous-entendus graveleux de Loretta, Palludia était toujours en colère contre moi. Ce n’était pas forcément une mauvaise idée de lui offrir le Ruban de Sagesse en guise de cadeau de paix.

La seule autre fille que je connaissais qui était Exploratrice de donjon était Shina, mais j’étais beaucoup plus proche de Palludia que de Shina. Bon, c’était décidé. J’allais donner le Ruban de Sagesse à Palludia. Après l’avoir mis dans mon inventaire je me tournais vers Loretta.

« Loretta, je voudrais acheter 20 Bons de Batailles de Maitre d’Etage. »

« 20 ?! Ç-Ça fera 60,000 pièces d’or ! »

Cela faisait aussi 102 millions de won. Kuk, maintenant que j’avais fait la conversion dans ma tête, je me rendais compte de la quantité d’argent que cela représentait. Et pourtant ce n’était rien comparé à ce que j’avais encore.

En mettant de côté certains objets que Loretta m’avait ‘fortement encouragé à acheter sous la menace’, je n’avais jamais utilisé ou échangé d’or contre des objets ou des wons. Les pièces s’étaient donc accumulées dans mon inventaire. Pour information, un homme-lézard sur trois donnait 170 d’or. Cela voulait donc dire que chacun d’entre eux me donnait plus de 50 d’or, soit plus de 100,000 wons.

« C’est bon, j’ai encore 500,000 d’or en réserve. »

C’était 1 milliard de won (NdT : un peu moins de 745,000€, préparez vos dons ! Je veux autant

d-(°-°d-)  )

« Incroyable cher client. Quand est-ce que vous avez gagné autant ? »

« Ce doit être à cause de tous ces Maitres d’Etage que je chasse tous les jours. Bon, dépêche-toi et donne-moi mes Bons avant que je change d’avis. »

« Cher client, je vous vois sous un nouveau jour. Vous pouvez être un homme quand vous le voulez ! »

« Envoi juste la marchandise. »

J’arrachais presque les vingt bouts de papiers des mains de Loretta. Comme je ne pouvais en utiliser que deux par jour, j’en avais acheté assez pour tenir dix jours. Après avoir pris les 60,000 pièces d’or, Loretta avait jeté un regard hésitant vers le sac d’or. Puis après avoir soupiré elle m’avait rendu 10,000 d’or. J’avais reçu les pièces d’or avec un regard étonné.

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

« C’est une remise, cher client. Une remise. Vous ne savez pas ce que c’est ? »

« Je sais ce qu’est une remise, mais pourquoi tu m’en fais une ? »

Je ne comprenais pas pourquoi Loretta me faisait cette remise, surtout après m’avoir dit qu’elle les vendait à prix coûtant. Étrangement, Loretta avait l’air presque soulagée après m’avoir tendu le sac alors qu’elle me répondait avec un léger sourire.

« J’étais un peu méchante la dernière fois, en essayant de les vendre à prix coûtant. Personne ne les achète de toute façon. Les humains sont vraiment trop faibles. Même si le donjon garanti qu’ils ne perdront pas la vie, personne n’ose partir à l’aventure. Pendant des centaines d’années, tout le monde n’a pensé qu’à une seule chose, monter le plus haut possible en évitant les Maitres d’Etage. Même dans le Premier Donjon, où les courageux et les braves sont censés être rassemblés… Je ne peux rien dire de plus. Tout ça pour dire que vous, cher client, êtes un Héros dans un genre que je n’avais pas vu depuis un moment. Je ne devrais pas être punie pour vous soutenir autant. »

« Toi aussi tu dis ça, Loretta. Je ne suis pas un Héros. C’est juste que je ne suis pas désespéré pour le moment. Je peux me permettre de me mettre en danger car je n’ai pas peur de perdre une semaine de mon temps. »

« Huhu, cher client, vous voyez… »

Comme si elle était sur le point de me révéler un secret, elle avait baissé la voix, amenant ses lèvres juste à côté de mon oreille. Alors que j’étais sur le point de m’écarter, elle avait dit,

« Plus la situation est désespérée, plus il est nécessaire de partir à l’aventure. »

Je retenais mon souffle. Elle avait raison. Mon existence même prouvait qu’elle avait raison.

J’avais compris. Dire que leur continent était sur dans une situation désastreuse ou que chaque seconde comptait. Ce n’était rien d’autre que des excuses. Peut-être qu’ils disaient ça car ils n’avaient pas eu la chance d’obtenir des Elixirs de Compression de Muscle ou des Elixirs de Renforcement de l’Âme. Cependant il y avait eu des gens qui les avaient découvert et consommé avant moi.

Pourtant, la pensée même de mourir et de perdre une semaine les faisait abandonner l’idée même d’affronter de nouveau un Maitre d’Etage alors qu’ils continuaient à grimper dans le donjon. Moi, d’un autre côté, j’étais différent. C’était comme ça que je devenais plus fort. J’étais peut-être plus faible qu’eux maintenant, mais une fois arrivé au même niveau qu’eux, je serais plus fort. Bien plus que fort que n’importe lequel d’entre eux, j’en étais persuadé.

« Vous comprenez maintenant ? Le fruit de l’aventure est toujours sucré… cher Héros. »

Loretta avait murmuré doucement à mon oreille et en m’écartant légèrement je pouvais voir de petites larmes coulant de ses yeux. Voyant son visage ensorcelant, je ne pouvais pas m’empêcher de déglutir difficilement. Attendez une seconde… elle n’oserait pas…

« Tu es triste à propos des 10,000 pièces d’or ? Tu n’aurais pas dû me les donner dans ce cas. »

Apparemment, j’avais vu juste alors qu’elle s’était mise à pleurer bruyamment.

« Ne dites pas ça ! J’étais en train d’essayer d’oublier mais maintenant je m’en souviens encore ! »

« Ce qui est fait est fait. Merci. »

« Uuu, méchant. »

La propriétaire de la boutique d’Etage, Loretta, avait une personnalité agréable. Il semblerait que nos échanges espiègles allaient continuer encore un moment.

« Fiouu, allez. Je vais commencer ma conquête du Sombre Skaven aujourd’hui. »

« Cher client, vous allez encore tenter une conquête totale ? »

Conquête totale. Si elle sous-entendait la consommation des Cristaux de Tonnerre jusqu’à leur limite, l’obtention du set complet du Sombre Skaven et le fait de le vaincre seul, la réponse était claire. Bien que j’avais hésité pendant un moment en ce qui concernait les Cristaux de Tonnerre, comme Loretta m’avait confirmé que le chemin que je prenais était le bon, je n’avais plus d’hésitation.

« Bien évidemment. A plus tard ! »

 

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 23
ICDS - Chapitre 25

13 Commentaires

  1. Titiop

    Merci pour le chapitre !
    Si tu veux éviter la confusion je crois que ce type d’arme s’appelle aussi un guandao/ guan dao (à vérifier ^^)
    Merci pour ton travail je m’éclate avec cette ln !

    Répondre
    1. essitamessitam

      ouai regarde le manga kingdom et tu verra 🙂 (la guandao de houki)

      Répondre
      1. Usaki Kiwi

        Ouki*
        Merci pour le chapitre

        Répondre
  2. Kingdo

    Thx pour le chap, je connais un vieux manga ou il y a une arme similaire.
    Shaman King
    https://static.zerochan.net/Tao.Ren.full.1508541.jpg

    Répondre
    1. Tdsv

      Il n’est pas si vieux xD mais oui aussi, dans ce cas là, il y a aussi la lance de barbe blanche dans one piece.

      Répondre
    2. NostraNostra

      Je suis pas bien sûr de l’utilité de montrer son cul en combat par contre. J’ose espérer que Shin ne se bat pas comme ça...

      Répondre
  3. Psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  4. Xander

    merci pour le chap!!!
    PS je crois que pour les 745 000 euro de dons tu peut tjrs te brosser lol( ou alors t’a intérêt à traduire TRES TRES TRES vite!)enfin bon qui sais peut être qu’un gros riche qui ne sait pas quoi faire de son argent verra ton message 😉

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. NaosNaos

    merci pour le chap ^^

    Répondre
  8. Bilo

    Salut, merci pour le chapitre : ) et aussi merci pour l’explication de la lance glaive j’étais perdu également la je comprend mieu 🙂

    Répondre
  9. Laghtt

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com