ICDS - Chapitre 37

ICDS - Chapitre 36
ICDS - Chapitre 38

Et voilà le chapitre du lundi, désolé pour l’attente.

 

Chapitre 37 - A Partir d’Aujourd’hui, je suis un Explorateur Officiel (7)

 

[10.000 pièces d’or sont distribuées équitablement entre les membres du groupe. Vous recevez 1667 pièces d’or.]

[Les récompenses seront distribuées à hauteur de la contribution.]

[Kang Shin possède la plus grande contribution. Choisissez votre récompense.]

[1. Lance d’Argent du Chevalier Lézard]| [2. Potion Moyenne]| [3. 1.000 pièces d’or]| [4. Potion de Mana de Rang Moyen]| [5. Couteau à écailles]| [6. 1.500 pièces d’or]

En regardant la liste des récompenses, j’étais resté bouche bée. Je n’avais jamais rien vu d’aussi pourri.

Même si des fois j’avais été malchanceux, ça n’avait jamais atteint ce niveau. Était-ce à cause des actions stupides de Ren ? Comme j’étais intéressé par la ‘médecine’ particulière que les Maîtres d’Étage rapportaient, je ne pouvais pas m’empêcher d’être déçu en ne la voyant pas dans la liste. J’avais donc fini par choisir la Lance d’Argent du Chevalier Lézard.

De toute façon, j’avais l’intention de changer le Glaive d’Orc Lord depuis un moment déjà. Je ne pouvais plus me permettre de le garder, sachant que j’allais passer au-delà du niveau 20 avec une arme de niveau 5.Il était donc temps de trouver une lance qui correspondait à mon niveau.

La Lance d’Argent était très certainement une bonne lance. A première vue, elle était composée uniquement d’un métal argenté et était très dure. Heureusement, elle n’était pas aussi longue que celle qu’utilisait le Chevalier Lézard (je ne sais pas ce que j’aurais fait avec une lance de 5 mètres), elle faisait quand même 3 mètres de long et était assez épaisse pour que je puisse l’utiliser sans problèmes.

La tête de l’arme était assez longue et acérée pour que je puisse l’utiliser pour trancher et la pointe était particulièrement pointue. Je l’adorais. Que ça soit en terme d’utilisation ou d’un point de vue visuel, j’étais complètement conquis.

Contrairement au Glaive d’Orc Lord, à l’instant où je l’avais prise en main, un message était apparu.

[En équipant la Lance d’Argent du Chevalier Lézard, votre Force et votre Dextérité augmentent de 2. Le titre Maître du Chevalier Lézard vous accorde un bonus supplémentaire de 3 points en Force et Dextérité.]

Il était en effet temps que les armes donnent des bonus ! Avec un sourire jusqu’aux oreilles, je jetais un coup d’œil aux autres membres du groupe.

L’atmosphère n’était pas du tout telle que je l’attendais. Généralement, après la défaite d’un Maitre d’Étage, l’ambiance était au beau fixe, peu importe le nombre de pertes dans le groupe. Cependant, aujourd’hui je ne pouvais ressentir que de la colère alors que tout le monde fixait Ren.

« Des gens sont morts parce que Ren a fait des choses inutiles ! »

« Ta contribution doit avoir été diminué aussi j’espère ! »

« Le Prince Couronné s’en sortait très bien sans toi ! A cause de toi qui a foncé dans le tas, le Prince Couronné a dû annuler son sort ! »

« Voilà pourquoi il ne faut jamais faire équipe avec les gens du continent de Panan ! »

« Désolé, c’est de ma faute. Je n’ai aucune excuse. »

Ah, c’était donc ça. Les Explorateurs de donjon étaient humains après tout. La plupart d’entre eux n’avaient contribué en rien au combat et ça avait dû les frustrer. Ils devaient subir les effets d’un complexe d’infériorité.

Dans cette situation, cependant, quelqu’un avait fait pire qu’eux : Ren. Bien qu’il soit passionné et motivé, ses actions avaient presque dirigé le groupe vers sa perte.

Ces personnes ne souhaitaient rien d’autre que regagner leur estime d’elles-mêmes en confirmant qu’il y avait quelqu’un de pire qu’elles. Elles se berçaient d’illusions en se couvrant la face, persuadées qu’elles étaient meilleures que lui, qu’elles étaient plus qualifiées.

C’était vraiment ridicule.

Ce qui m’avait réellement surpris était la réaction de Ren. Contrairement au tempérament qu’il avait démontré durant le combat, il s’était replié sur lui-même, acceptant le blâme et s’excusant platement. Bien que ça ne soit pas nécessairement une bonne chose, la plupart des gens se seraient énervés plutôt que de réagir comme lui. Ça m’avait laissé une impression vraiment favorable à son encontre. J’avais donc décidé de m’en mêler.

« Désolé, j’aurais dû vous informer à propos des sorts du Chevalier Lézard. A cause de mon égo, sachant que je pouvais le battre seul, j’avais totalement oublié. C’est ma faute. Je m’excuse. »

« N-non ! Prince Couronné, tu as été parfait malgré les circonstances ! »

« C’est vrai ! On a pu battre le Chevalier Lézard que grâce à toi ! »

« Ren, tu réalises que le Prince Couronné est en train d’essayer de couvrir tes erreurs, n’est-ce pas ? »

« Kuk… Je m’excuse, votre majesté Prince Couronné. »

« Arrête, je ne suis pas un prince couronné. Ne me traite pas comme un noble ! »

Grâce à mon action, les membres du groupe avaient cessé de rabrouer Ren et avaient fini par partir avec leur récompense. Même si Ren avait apporté une grande contribution et avait presque coupé la queue du Chevalier Lézard, à cause de son erreur cruciale qui avait failli amener la suppression du groupe, sa contribution finale était la plus basse. Il se tenait donc avec sa Potion Moyenne et une expression mélancolique devant mes yeux. Une Potion Moyenne… J’en avais ramassé une qu’une seule fois.

Ren serrait fermement sa potion, jusqu’à en faire trembler sa main tout en murmurant.

« Diantre, à chaque fois que j’entre dans le feu de l’action je… ! »

« Tu peux réfléchir calmement dans les situations normales mais dès que tu entres en combats tu perds toute rationalité, n’est-ce pas ? »

« Hein ? »

Ren m’avait lancé un regard bouleversé.

« Tu veux relever les défis même en connaissant le goût de la défaite. Tu veux surpasser ceux qui sont plus forts que toi. Comme tu ne veux pas perdre, tu fais de ton mieux et tu te mens à toi-même. Même lorsque tu finis par faire une connerie et que tu t’ordonnes d’arrêter ce comportement, le combat suivant, tu recommences. »

« Comment sais-tu tout ça ? »

« C’est simple. »

« J’étais comme ça avant. » Je lui avais répondu ça en lui souriant. Tout excité, Ren s’était mis à gesticuler devant moi.

« C-comment je peux régler ce problème ? »

« C’est encore plus simple. Tu veux que je t’aide à corriger ce problème ? »

« Bien sûr ! Je suis le dernier espoir du continent de Panan. Que ça soit pour ceux qui sont morts ou pour Sir Lebuik qui m’a choisi pour devenir Explorateur de donjon plutôt que d’autres jeunes génies plus qualifiés, je me dois de devenir plus fort ! »

« Je vois. J’aime ta détermination. Je pense que je peux t’aider. »

Je le voulais aussi. Avec toutes mes nouvelles compétences, il me fallait une opportunité de les organiser. Bien que combattre les monstres était bien, tabasser… Je veux dire, m’entraîner avec quelqu’un de fort était aussi une bonne chose. J’hochais la tête avec satisfaction tout en sortant mon nouveau jouet en argent.

« Ok, tout d’abord, tu vas me combattre. Tu vas découvrir la réponse à ce moment-là. »

« Ooooh ! Merci, Merci ! Prince couronné, merci beaucoup ! »

« Tu ne vas pas me remercier longtemps. »

« Si, je te remercie du fond du cœur ! »

Tu ne vas vraiment pas me remercier longtemps. Même alors que je le murmurais, je souriais gentiment. Avec quelques phrases, j’avais réussi à obtenir un parfait punchin… je veux dire, partenaire.

*

« Je te hais. »

Ren, qui était sur le point de s’effondrer au sol, m’avait radoter cette phrase je ne savais combien de fois. Étonnement, il était encore vivant. Sirotant un Jus de Récupération de Fatigue de Loretta, je lui répondais.

« Je te l’avais dit que tu ne me remercierais pas longtemps. »

« J’ai vraiment cru que t’allais me tuer ! »

« Sans intention de tuer dans mon arme, comment espères-tu que je puisse te faire exploiter tout ton potentiel ? »

J’avais collé la paille d’un Jus de Récupération de Fatigue dans la bouche de Ren. Il avait goulument commencé à le boire.

Loretta, qui me regardait d’un air ébahi depuis sa Boutique m’avait demandé.

« Cher client, vous savez que je n’accepte pas les carcasses à ma boutique, n’est-ce pas ? »

« Il n’est pas encore mort, ne t’inquiète pas. »

« Keuuuuh !!! »

Ren avait failli s’étouffer avec son jus. C’était une blague… mais Ren n’avait pas l’air d’avoir compris le sous-entendu. Je m’étais accroupi à côté de lui.

« Alors ? Tu te sens mieux après ce petit échange ? »

« Huh ? »

« Tu m’attaquais avec une attitude du genre marche ou crève à l’instant, mais maintenant je ne ressens plus cet entrain. »

« C’est parce que je suis épuisé. »

Il était essoufflé, comme s’il était sur le point de mourir. Cependant ses yeux brillaient toujours d’une étincelle vive. Je l’aimais bien, il était comme moi.

« Donc tu es en train de dire que dès que tu auras récupéré, tu vas revenir à la charge ? »

« Ouais. Je n’arrive pas à contrôler mon esprit de compétition. »

« Ne t’inquiète pas, je vais t’aider à réparer ça. Donne-moi un mois. »

« C’est assez précis comme nombre. »

« C’est le temps qu’il a fallu à mon père pour réparer mes mauvaises habitudes. »

Avec un sourire jovial, j’avais répondu à Ren tout en me remémorant mes souvenirs. C’était quand j’avais 14 ans. Je venais juste de dominer une compétition amicale contre d’autres héritiers de clan d’arts martiaux et je me sentais extrêmement confiant en mes capacités. J’étais persuadé que personne ne pouvait me battre. C’était aussi l’époque à laquelle j’avais commencé à harceler mon père pour qu’il fasse de moi un explorateur de donjon.

Je m’en rappelais comme si c’était la veille. Mon père avait ri et, tout en regardant le ciel, avait murmuré ‘il est donc temps pour toi aussi.’

Cette après-midi-là, j’avais combattu avec mon père. Il m’avait foutu une telle raclée que j’avais peur de ne pas m’en remettre. Réellement. De la tête aux pieds, le seul endroit qui avait été épargné par sa lance en bois était mes testicules. Me sentant enragé, je l’avais défié à nouveau, et encore après, comme un papillon de nuit devant une flamme. Mon père n’y était pas aller avec le dos de la cuillère parce que j’étais son fils, et il m’avait réellement massacré. Il était vraiment infantile sur cet aspect-là.

Ça avait duré pendant un mois.

« Et durant ce mois, j’ai appris à ne pas me lancer à corps perdu sur l’ennemi, mais à prendre mon temps et à analyser mon adversaire. J’ai appris comment attendre pour une ouverture et qu’il était toujours meilleur de viser un trou dans la défense plutôt que de combattre de front. »

« Apparemment, les gens de ma lignée avaient tous une phase durant laquelle le muscle l’emportait sur le cerveau. Durant cette période, le maître se devait de transformer son élève à l’état de pulpe afin de le discipliner. Comme l’enseignant battait son élève jusqu’à en faire un morceau de viande dégoulinant durant cette période, on l’appelait la ‘phase tartare’.

La première fois que mon père m’avait parlé de la phase tartare, ça m’avait paru sensé. Contrairement à moi, Loretta, qui était en train d’écouter, semblait ne pas être d’accord du tout.

« Votre père est vraiment stupide. Je ne pensais pas qu’il pouvait exister une personne encore plus stupide que ce cher client dans le monde. »

« Tel père tel fils… »

« Ren, si tu as assez d’énergie pour dire de la merde, tu devrais te préparer pour le second round. Ah, et on va refaire un raid contre le Chevalier Lézard d’ici une heure aussi. »

« Hein ? Le boss ? Comment ? »

Ren avait penché la tête en demandant. J’allais lui demander pourquoi il posait une question aussi stupide lorsque je m’étais rendu compte que Ren ne connaissait surement pas les tickets de bataille. Alors que je lançais un coup d’œil à Loretta, elle avait répondu à sa question.

« Cher client, vous souhaitez affronter le Chevalier Lézard une seconde fois ? »

« C-c’est possible de faire ça ? Bien sûr que je le veux ! Je suis Ren de Panan ! Si je ne prends pas ma revanche contre le Chevalier Lézard, je ne serais plus moi-même ! Je ne peux devenir plus fort que si je le bats à plate couture ! »

« Qu’est-ce que t’en penses Loretta ? Il semble répondre aux critères dont tu parlais. »

C’était ce que j’aimais à son sujet dès le début. Sa nature belliqueuse qui était opposée aux autres explorateurs. Bien sûr, si je ne pensais pas qu’il avait du talent, j’aurais juste pensé qu’il était stupide.

Lorsque j’avais demandé à Loretta avec un clin d’œil, les joues de celle-ci avaient rougi et avait évité mon regard. Hein ? Est-ce que j’avais fait quelque chose de mal ?

« Humhum. Bien. Même s’il ne correspond pas tout à fait à mes critères, comme Shin est avec lui, je vais lui vendre. »

« Vendre ? Me vendre quoi ? »

Ren avait penché la tête avec une expression naïve. Loretta avait recouvré son étincelle marchande dans ses yeux alors qu’elle avait sorti une poignée de tickets. Puis elle avait fait son speech habituel.

« Le ‘Bon de Bataille du Maitre d’Étage’ ! Permettant de dépasser la limite d’un combat de Maître d’Étage par jour ! Si vous l’achetez maintenant, vous pouvez les avoir pour 4.000 pièces d’or chacun ! A peine 4.000 pièces d’or chacun, cher client ! »

Escroc !

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 36
ICDS - Chapitre 38

12 Commentaires

  1. Sagha

    Merci pour le Chapitre 🙂

    Répondre
  2. Psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Helda

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. natsu52

    :O shin qui considere quelqu’un comme un putchi*tousse tousse* partenaire je veux dire que c’est amusant. Il vas crée un hero sur le continent de panan ou quoi ? x)

    merci pour le chap !!!!!

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. Fabulas

    Qui se ressemble s’assemble voilà deux gros bourrins ensemble
    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Lauvel

    Merci pour le chapitre !

    Il va entraîneur de héros 😮 Pauvre petit homme, il va finir en steak tartare 😮

    Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Ce chapitre m’a donné envie de viande.

    Répondre
    1. essitamessitam

      steak hachée et steak tartare 🙂

      Répondre
  10. Dagua

    Merci pour le chapitre, j’aime bien la personnalité de Shin, même si il va lui être utile plus tard il tire toujours les autres vers le haut 🙂

    Répondre
  11. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com