ICDS - Chapitre 41

ICDS - Chapitre 40
ICDS - Chapitre 42

Bonjour à tous ! Désolé pour le retard sur le chapitre. Ils commencent à être relativement longs, avec quelques expressions un peu hard à traduire de but en blanc donc celui du lundi arrivera plus régulièrement vers 12h que 8h.

Cela dit, bonne lecture.=)

Chapitre 41 - Donjon Évènementiel (4)

 

« Wow, vous vous entendez vachement bien. »

« S-Salut. »

Lorsque j’avais arrêté de fixer mon père et levé mon regard, Ye Hwaya, ou devrais-je plutôt dire Hwaya Eleni Mastiford, était là. Elle était encore plus belle qu’à la télévision.

Son regard ardent et ses cheveux de feu captivaient l’attention des gens et refusaient de la relâcher. En plus, elle avait une silhouette provocante en forme de sablier qui accentuait ses courbes ! Pour le bien de Yua, j’avais failli lui demander ce qu’elle mangeait pour s’être aussi bien développée.

Mais principalement, la robe rouge qu’elle portait laissait une forte impression. J’avais ouvert ma bouche en contemplant sa robe fixement.

« Ravi de te rencontrer, Mastiford. Tu es sûre que tu veux porter une robe de ce genre pour aller au combat ? »

« Hmph, qu’est-ce que tu crois ? C’est une robe de bataille que j’ai personnellement fait faire sur mesure à la Boutique du 45ème étage avec des matériaux obtenus sur un monstre nommé. Elle augmente ma magie de 50 points ! Même si elle diminue ma force, dextérité et constitution de 10 points… »

Je me disais que son Coréen était excellent lorsque j’avais réalisé que ses mots ne correspondaient pas à ses mouvements de lèvres. Je suspectais le traducteur du donjon de traduire nos paroles lorsque nous parlions sur le canal de communication. Apparemment, j’avais raison.

« Mastiford, quelle langue utilises-tu là, tout de suite ? »

« Bien évidemment que je parle angl…hein ? »

Elle semblait l’avoir remarqué aussi. Nous parlions tous les deux dans notre langue maternelle. Je pensais que le service de traduction ne fonctionnait que sur le canal de communication, mais apparemment il fonctionnait aussi en dehors entre nous.

En y repensant, c’était certainement la raison pour laquelle je pouvais parler avec les autres explorateurs de donjon sans problème. Il était évident qu’ils ne parlaient pas tous coréen. Après avoir fait le point là-dessus, je changeais de sujet avec un sourire.

« Comme tu le sais, je suis Yeon Hwawoo. Ravi de te rencontrer, Mastiford. »

« Hmph, je ne cherche pas vraiment à faire connaissance avec quelqu’un qui cache son visage, mais je vais accepter de te serrer la main pour le moment. »

Mastiford avait tendu sa main afin de serrer la mienne avec un regard acide. Pour quelqu’un qui était appelé la Sorcière de Feu, ses mains étaient excessivement froides. J’avais ensuite jetais un œil à Minami derrière elle.

J’avais entendu qu’elle était métisse avant. Elle avait une queue de cheval noire avec des mèches grises, et avait des yeux vert émeraude. Même si ce n’était pas aussi prononcé que chez Mastiford, elle restait une magnifique jeune demoiselle.

De plus, bien qu’elle soit légèrement plus petite que Yua, elle était particulièrement bien développée là où il fallait. Ah, que devais-je faire pour Yua ?! (NdT : vous vous souvenez tous bien du fait qu’il avait dit qu’il aimait bien sa petite poitrine ? Hypocrite !)

Avec un léger désespoir perçant mon regard, je tendais ma main pour serrer celle de Minami.

« Enchanté de faire ta connaissance, Minami. Je suis Yeon Hwawoo. »

« En-Enchanté. Uuu. Désolé, m-mais je me sens mal à l’aise avec les hommes… »

« Ah, désolé. »

J’avais des doutes sur le fait qu’elle ne puisse même pas endurer un simple serrage de main, mais je retirais quand même la mienne. Immédiatement après, mon père s’était levé et avait parlé d’une voix profonde.

« Je suis Kang Yungoong. Enchanté de faire votre connaissance. »

« Hm, ravie de vous rencontrer, Ajusshi1) Ajusshi : formule de politesse pour s’adresse à un homme plus âgé et déjà marié.. Vous avez l’air en forme. »

« Hahaha, vous êtes très belle vous-même, jeune femme ! Votre mère doit certainement être une beauté ! »

C’était la première fois que j’entendais mon père parler avec ce ton. J’en avais encore la chair de poule lorsque je demandais à Mastiford.

« Au fait, est-ce que le mana qui nous entoure est une magie d’isolation ? Personne ne regarde dans notre direction. »

Même si Mastiford ne voulait pas l’admettre elle-même, elle était la seule Manieuse de Talents de rang SS en Corée. Si elle apparaissait à un café dans une zone métropolitaine, les esprits des gens aux alentours seraient entrés en ébullition comme s’ils avaient rencontré une célébrité. Cependant, c’était très calme. Même trop calme pour que quelqu’un ne le remarque pas.

Mastiford avait souri de façon hautaine en hochant la tête.

« Yep. J’ai utilisé une magie d’anti-reconnaissance pour éviter que les gens ne nous remarquent et une magie pour effacer nos traces. J’étais originellement une pratiquante de magie en Angleterre. »

« Avant de devenir Exploratrice de donjon ? »

« Correct ! J’ai été choisie comme Exploratrice du Second Donjon grâce à mes incroyables capacités en magie. »

J’étais surpris. Ma première source de surprise était le fait que la magie existait avant l’évènement des Deux Lunes. La seconde était qu’elle avait directement était choisi comme Exploratrice du Second Donjon. Pour finir, ce ‘correct’ n’avait pas été traduit en Coréen. Ce traducteur du donjon était encore meilleur que ce que je pensais !

En tout cas, il semblait que Mastiford était extrêmement fier de son titre d’Exploratrice du Second Donjon. Je m’étais dit intérieurement de ne jamais lui révéler de quel donjon je venais avant de l’avoir dépassé.

« J-Je…d’un sanctuaire, mon père était un prêtre… »

Cette fois-ci, Minami avait commençait à se présenter elle-même. Ah, un sanctuaire japonais. J’en avais visité un une fois avec mon père durant notre entrainement. Quand on avait tiré notre bonne fortune, mon père avait tiré Grande Malédiction et j’avais tiré Grande Bénédiction. Il avait ensuite tenté de voler ma bonne fortune et un match sanglant s’en était suivi. Pour info, j’avais réussi à la défendre et elle était encore encadrée dans ma chambre. (NdT : pour ceux qui ne le savent pas, ces sanctuaires sont des sortes de temples où les gens vont, entre autre, sonner une cloche et tirer un papier indiquant leur bonne fortune. Je vous invite à regarder des images, ils sont magnifiques.)

En tout cas, si le père de Minami était un prêtre, alors elle était… !

« Une Miko2)Miko : C’est assez long à expliquer. Les Mikos sont souvent les filles des prêtres des sanctuaires shintos au japon. Le Shinto est une religion propre au japon. Les Mikos sont souvent associées aux prophètes rapportant la parole des dieux. Elles interpretent les danses cérémonielles, tiennent les boutiques du sanctuaire etc. Un détail qui doit surement faire réagir Shin, elles sont généralement vierges jusqu’au mariage, moment où elles quittent le sanctuaire. ! »

« Une Miko à temps-partiel. Un jour, j’ai soudainement senti du mana alors que j’étais au travail. »

« … »

C’est vrai que j’avais entendu qu’il n’existait plus de réelles Mikos de nos jours… mais pourquoi tant d’injustice ? Est-ce que les sanctuaires shintos débordaient tellement de mana que les travailleurs à temps-partiel pouvaient le ressentir ?! Quand je repensais aux efforts que j’avais fournis pour avoir du mana !

« Mon père était un Explorateur du Second Donjon, et il m’a laissé devenir Exploratrice de donjon après avoir appris que j’avais obtenu du mana. Il est mort peu de temps après… »

Tout devenait plus clair. Jusqu’à il y a deux ans, son père était le 5ème Explorateur de donjon, mais il était mort après avoir passé le flambeau à sa fille. Je comprenais enfin. Mon père, Mastiford, et moi-même étions devenu silencieux après avoir entendu que son père était mort, mais Mastiford avait rapidement dit sur un ton joyeux.

« Okay, dépêchons-nous d’aller dans le donjon avant que ma magie de se termine ! »

« Je suis d’accord. Allons-y. »

Nous avions quitté le café et nous étions dirigés vers le Portail. Sur le chemin, les vêtements de Minami avaient attiré mon regard. Ce tissu léger et à moitié transparent laissé deviner des parties de sa peau.

« Minami, n’as-tu pas dit que tu étais un tank3)Tank : toujours dans le style jeux-vidéos. Petit rappel. Le tank est celui qui reçoit les dommages. ? Ça va aller avec des vêtements aussi fins ? »

« Ah, c’est gentil de te soucier de moi, Yeon Hwawoo. Mais c’est un objet obtenu sur un monstre nommé, donc c’est dur et solide. » (NdT : oui, il y a une différence entre dur et solide. Dur est un attribut physique, indiquant une consistance. Solide est un attribut temporel en soit, car il indique une durabilité.)

« Oh, je vois… »

Je portais un set de Maître d’Étage. Je n’étais en aucun cas jaloux ! Je marchais devant, embarrassé, tout en voyant mon père rire. Comme je disais, je n’étais pas jaloux !

Peu de temps après, nous étions arrivé en face du Portail, un tourbillon de nuages gris-noirs. Au-dessus était marquée la lettre ‘A’. Mastiford avait d’abord jeté un coup d’œil aux Manieurs de Talents gardant le Portail avant de confirmer qu’ils ne pouvaient pas nous remarquer.

« Okay, on y va. »

« Attends, Mastiford. »

« Quoi ? »

« Nous n’avons pas encore formé de groupe. »

« Ah ! »

C’était extrêmement simple de former un groupe. Après avoir exprimé notre volonté d’en former un, il suffisait de serrer la main des gens que l’on voulait inviter. Une fois que les quatre d’entre nous avions formé un groupe, elle avait hoché la tête et posé sa main sur le Portail. Au même moment, un message avait retenti.

[Souhaitez-vous entrer dans le Donjon Evènementiel de rang A, ‘L’Antre de l’Araignée’ ?]

« …Soudainement, je n’ai plus envie d’entrer. »

Le visage de Mastiford avait perdu toute couleur. Alors que j’en connaissais la raison, je la provoquais un peu.

« Dépêchons-nous. »

« A-Attendez. J-Je hais les araignées ! »

« C’est trop tard pour ça ! »

Je la poussais légèrement en avant.

« Uwaaak ! » Comme dans un manhwa4)manhwa : je me sent con de l’expliquer ici, mais un manhwa est l’équivalent coréen du manga japonais, de la bande-dessinée française, du comics américain., elle avait crié tout en tombant dans le Portail. Comme le chef de groupe était entré, nous avions été aspirés à l’intérieur aussi.

‘J’ai l’impression d’être dans une montagne-russe.’ Après ça, j’avais perdu conscience.

« Yeon Hwawooooooo ! »

C’était la première chose que j’avais entendu en me réveillant. Je regardais autour de moi. Je me trouvais dans une forêt noire, avec une forte densité d’arbres que je n’avais jamais vus avant. Le ciel n’était plus bleu mais d’un noir d’encre. Au même moment, deux lunes, une jaune et une rouge, éclairaient le monde.

Nous étions tous ensemble, bien que Mastiford me regardait avec un visage démoniaque. Je lui faisais remarquer de façon stoïque.

« Je connais mon nom, même sans que tu ais besoin de le crier. »

« Tu m’as poussé ! Mon cœur n’était pas prêt pour ça ! »

« Mastiford, réfléchis un peu. Qui est-ce qui nous a rassemblés ici ? »

« Moi. »

« Qui est le chef de groupe qui se doit d’entrer en premier ? »

« …Moi. MAIS ! »

« Qui est la personne qui se doit de comprendre notre situation et de monter un plan ? »

« …Moi. Hiiing, Sumireeee ! »

« Oui, grande sœur. Ne pleure pas. Voilà, voilà. »

C’était un beau spectacle que de voir deux beautés serraient dans les bras l’une de l’autre, mais je me demandais si Mastiford avait compris ce que je venais de dire. Excité par le nouvel environnement, mon père était en train de regarder aux alentours, tripotant sa lance avec impatience. Il était bien meilleur que ces deux-là, et de loin.

« Si tu as fini de pleurer, allons-y. »

« Toi, je vais brûler tous les poils de ton corps un jour. » (NdT : on se demande comme elle va faire pour n’en rater aucun héhéhé)

« Dis-moi juste quand, que je puisse prendre une assurance. »

« Comme si j’allais te prévenir ! »

Étrange. Pourquoi les blagues sortaient naturellement quand j’étais avec Mastiford ?

« Je peux sentir quelque chose tout autour de nous. »

« C’est effectivement différent du donjon. »

« Les Donjons Évènementiels peuvent avoir de nombreux types d’environnements. Cependant, il y a toujours une seule et unique condition de victoire.

« Tuer le boss. »

« Oui. »

Mastiford m’avait répondu alors qu’elle créait une boule de flammes au-dessus de sa main. Immédiatement après, quelque chose s’était mis à voler vers nous de toutes les directions.

[Des toiles d’araignées ! Maître, brûlez-les ! ]

Suivant le conseil de Peika, je la laissais s’infuser elle-même dans mon gantelet afin qu’elle puisse relâcher des éclairs à sa convenance. Ses éclairs étaient ensuite entrés en contact avec les toiles d’araignées, les brûlants à une vitesse fulgurante. Minami, qui regardait depuis l’arrière, avait fait un pas en arrière.

« Je vais à l’avant ! »

Mon père semblait avoir découvert les positions ennemies alors qu’il s’était mis à charger dans une direction avec sa lance. J’avais moi-même déterminé le nombre d’araignées se dirigeant vers nous et leur position.

« Ce sont d’énormes araignées. Elles sont au moins aussi grosses que Mastiford. »

« Ne dis pas ça ! »

Mastiford avait crié tout en lançant des boules de feu dans tous les sens. C’était parfait, si ce n’est que les araignées brûlaient autant que les arbres qui les cachaient. Pas même des cendres n’étaient laissées des corps des araignées brûlées vives. Je sentais monter le regret en moi en voyant les cadavres s’envoler sans laisser une trace de carcasse à revendre aux gardiens.

« Mastiford, est-ce que tu peux volontairement éteindre ton propre feu ? »

« Oui, il suffit que je retire mon mana. »

« Dans ce cas, brûle tous les arbres aux alentours. Comme ça, on aura plus à s’inquiéter des embuscades éventuelles. Haat ! »

Alors que je parlais, j’avais frappé d’un coup de gantelet dans la tête d’une araignée qui avait utilisé son fil comme une corde pour voler d’un arbre vers moi. Pzzt. Avec un son de craquements, l’éclair et la tête de l’araignée avaient explosés.

Ses fluides corporels dégoutant avaient éclaboussés partout. Elle n’avait pas donné de Pierre Bleue non plus. Ce n’était qu’après que j’avais appris que les Pierres Bleues, sorte de pépite bleue trouvé sur les monstres, étaient rares. Autrement dit, on en obtenait pas sur chaque monstre. J’avais disséqué le pigeon depuis longtemps, mais je n’en avais pas eu non plus.

Alors que j’étais en train de penser à ça, les deux filles qui avaient vu l’araignée exploser devant elles avaient crié.

« Kyaaaaak ! »

« Kyyyyyyaaaaaa ! »

« Mes oreilles ! »

« Je hais les araignées ! »

Mastiford avait tendu son bras et envoyé une douzaine de boules de feu. Toutes les araignées et les arbres qui étaient frappés s’étaient retrouvés brûlés en un instant. Elle était une vraie catastrophe naturelle. Même un incendiaire serait comparé à un enfant à côté d’elle. Mon père, qui regardait, après avoir tué une araignée avec son onde de choc, était ébahi.

« Tellement forte. Khm, si seulement je m’étais Éveillé avec une capacité de ce genre ! »

« Fais juste ton travail. »

Mastiford était vraiment puissante. Elle prouvait à elle-seule la force d’un rang SS. Peu importe d’où venaient les araignées, lorsqu’elle étendait son bras, une flamme en partait et l’araignée s’envoler en fumée. De notre côté, nous n’avions pas grand-chose à faire. Le peu de fois où nous devions entrer en action étaient lorsqu’une araignée cachée sous terre apparaissait soudainement. (NdT : pour ceux qui ne le savent pas, certaines espèces d’araignées (je prendrais en exemple la ctenizidae) s’enfouissent sous terre pour chasser. Elles ne font pas de toiles ‘classiques’)

Les araignées avaient une carapace épaisse qui était difficile à pénétrer avec de la force brute. Cependant, j’avais mon Aura Spirituelle et mon mana, et mon père avec sa lance infusée avec son onde de choc. Nous n’avions donc aucun problème à tuer les araignées en un coup. Même si je m’étais préparé à un certain niveau de risques, il semblerait bien que je n’avais pas à m’inquiéter tant que ça au final.

Pour information, nous n’avions pas trouvé la moindre Pierre Bleue. C’était essentiellement dû au fait que Mastiford brûlait la moindre araignée qu’elle voyait. Comme nous étions là pour nettoyer le Donjon Évènementiel et non pas pour faire de l’argent, je n’avais rien dit.

J’étais plutôt déprimé en voyant les capacités de Mastiford, mais Minami semblait penser autrement. Voyant mon père et moi tuant les araignées aussi facilement, elle avait dit avec respect.

« Vous deux êtes vraiment forts. J’ai entendu dire que les monstres de types arachnoïdes étaient au moins de rang B et qu’ils avaient une carapace que beaucoup de compétences ne pouvaient qu’égratigner. »

« Hahaha, ne sous-estimez pas ce Kang Yungoong ! »

« Je ne le fais pas, alors continuez de regarder devant vous. »

Explorer le donjon avec mon père était plus humiliant que je l’imaginais. Balançant mon poing et projetant les araignées en les tenants par les pattes étant un travail répétitif mais amusant. Jusqu’à une heure plus tard, j’avais senti quelque chose et avait demandé à tout le monde de s’arrêter.

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 40
ICDS - Chapitre 42

References   [ + ]

1. Ajusshi : formule de politesse pour s’adresse à un homme plus âgé et déjà marié.
2. Miko : C’est assez long à expliquer. Les Mikos sont souvent les filles des prêtres des sanctuaires shintos au japon. Le Shinto est une religion propre au japon. Les Mikos sont souvent associées aux prophètes rapportant la parole des dieux. Elles interpretent les danses cérémonielles, tiennent les boutiques du sanctuaire etc. Un détail qui doit surement faire réagir Shin, elles sont généralement vierges jusqu’au mariage, moment où elles quittent le sanctuaire.
3. Tank : toujours dans le style jeux-vidéos. Petit rappel. Le tank est celui qui reçoit les dommages.
4. manhwa : je me sent con de l’expliquer ici, mais un manhwa est l’équivalent coréen du manga japonais, de la bande-dessinée française, du comics américain.

14 Commentaires

  1. Lauvel

    Merci pour le chapitre !

    Ah des araignée, j’aime pas aussi, j’en est plein devant ma fenêtre le soir ! :s

    Répondre
    1. sai1905sai1905

      perso je m’en fout. yena 5 ou 6dans ma chambre et depuis, pas un seul moustique n’y survit, alors je les laisse pour pas me faire piquer par eux^^

      Répondre
      1. Zhexiel Kurokage

        Pareil ! Sauf que plutôt que 5 pu 6 j’ai simplement fini par arrêter de les compter... M’enfin, c.est pas comme si j’était sur leur menu ! ^^

        PS:AlthanMaiel, merci pour ce chapitre.

        Répondre
        1. essitamessitam

          23 :p

          Répondre
      2. Unpassant

        Un bel exemple de symbiose 🙂

        passant

        Répondre
  2. Miraho

    Merci pour le chap

    Répondre
  3. ToDaG666

    Vite la suite....
    nan je déconne mais je l’attend j’espere un petit bonus car ça ma laissé sur ma faim =)

    sinon un très grand merci pour ce chap et très bon travail

    Répondre
  4. rhys974

    super chapitre

    Répondre
  5. Psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. Ptitkudo

    Merci et vivement la suite ^^.

    Répondre
  9. Helda

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com