SSN Chapitre 101

SSN Chapitre 100
SSN Chapitre 102

Bonjour ! Bonne lecture et à vendredi pour le prochain chapitre régulier.

 

Chapitre 101 : Le territoire de Juriel 1/2

 

“Que s’est-il passé, Woojin ?” demanda Sunggoo.

“On en parlera plus tard, répondit celui-ci avant de s’avancer vers Juriel et de le questionner, c’est toi qui as causé toutes ces Invasions ?”

Il était d’une humeur particulièrement massacrante. Rappelons qu’alors qu’il était en pleine opération antiterroriste et qu’il venait à peine de récupérer son corps, laissé à Gaebo, la Sainte Vierge Melody l’avait prévenu du terrible danger encouru par Séoul.

Ce n’était que grâce au soutien du Général David qu’il avait pu rentrer aussi rapidement, utilisant un missile balistique intercontinental sans son ogive et, grâce à Dolsae, les propulseurs de plusieurs avions de chasse attachés à celui-ci.

Il se moquait bien de ne pas avoir de parachute, son Armure Spirituelle avait pris le relai. Maintenant qu’il était de retour à Séoul, il espérait bien obtenir une réponse à ses questions. Par chance, c’était l’un des plus faibles Chefs de Guerre de Trahnet qui se tenait face à lui. Il l’avait fréquemment combattu et toujours avec succès.

“J’y crois pas…” lâcha celui-ci, tremblotant de peur.

Rashmok n’avait même pas eu le temps de voir le ciel à son arrivée sur Terre, et l’humiliation de sa défaite fut pour lui telle qu’il refusa de s’expliquer sur les causes à qui que ce soit. Juriel ne s’était à aucun instant douté que ceci pouvait être à cause de lui. L’Immortel.

“Qu’est-ce que tu fous ici ?” ajouta-t-il.

“C’est chez moi.”

Il avait pourtant longuement observé la Terre et la façon dont les Éveillés se battaient, ce qui l’avait définitivement convaincu qu’il pouvait s’y installer. Ils étaient bien trop faibles pour oser même penser à s’y mesurer. Avec l’Immortel en jeu, tout était bien différent…

“Comment as-tu fait pour déclencher les Invasions ?” lui demanda Kang Woojin.

“C’est quoi, ces conneries ?”

“Je crois que je pourrai jamais m’habituer à ce qu’un clébard m’en raconte…”

Les tremblements du Garou Grisâtre s’intensifièrent. Il était le chef de cette fière tribu, aussi l’insulter de chien était pour lui le plus grand affront possible. C’était désormais la colère qui l’animait, comme elle l’avait animé chaque fois que l’Immortel l’avait confronté. Il lui reconnaissait au moins un mérite, c’était le plus grand connard de tous les temps. (NdT : c’est dans le texte)

“C’est toi qui as causé l’Invasion ? Hmpf, à en voir ta tronche défaite, il semble que non.”

“Oh, mais tu as été réinitialisé… Tu n’as plus rien d’Immortel, humain !”

Rashmok avait eu le même propos à son encontre. L’humeur de Juriel remonta tout à coup en flèche et il commença à concentrer son énergie dans sa corne. Rapidement, de petits arcs électriques vinrent s’y former. Il n’avait pas encore récupéré toutes ses forces…

“Trahnet m’a choisi ! Il est temps de prendre ma revanche, hahaha !”

“Quelle connerie, dit-il en fronçant les sourcils, une réinitialisation… Tu te trompes méchamment, mon gros.”

La parole avait tout au moins eu le mérite de l’agacer sévèrement. Certes, il avait désormais de nouvelles capacités à son arsenal et avait remonté de nombreux niveaux, mais il n’avait toujours pas accès à sa Liche. Que les laquais de Trahnet l’aient remarqué le dérangeait.

Il se saisit de son Bâton de Métal et le transforma en hache. Utilisant la compétence Ruée, il fut immédiatement face à lui et l’arme levée, il la fit s’abattre en direction de la tête de l’animal.

“J’ai peut-être un peu perdu de ma superbe, mais ce sera bien assez pour te démolir !” lui lança-t-il.

Juriel souleva légèrement la tête, toujours calme, et bloqua l’attaque à l’aide de sa corne. Le coup puissant résonna.

“Je savais bien que ton arrogance finirait par te trahir !” répondit Juriel.

Enfin, son insolence allait lui coûter cher. Il semblait ignorer complètement avoir grandement perdu en puissance. C’était sa chance. Cette fois, il allait pouvoir se débarrasser définitivement de lui.

Le loup de la taille d’un semi-remorque tentait tantôt de le mordre, tantôt de le poignarder de sa corne. Le combat dura ainsi un moment, jusqu’à ce qu’il sentît bien que la situation commençait à lui échapper.

Il ne s’est jamais aussi bien battu…

Était-ce par mépris qu’il se refusait à utiliser la moindre magie contre lui ? Ou alors, peut-être la cause était-elle tout autre…

Il a perdu son armée !

Lorsqu’il disparut d’Alphène, Kang Woojin perdit aussi son territoire. En l’absence de son Roi, Alphène avait sombré dans le chaos. Oui, sans doute avait-il perdu son armée. Il n’aurait dès lors plus rien de Roi des Morts.

Juriel, convaincu de cette pensée, poussa un hurlement plus puissant encore que celui d’un loup. À son appel, de nombreux Garous Grisâtres accoururent et exposèrent fièrement leurs crocs. En position d’attaque, ils n’attendaient rien d’autre que d’être menés au combat.

Woojin eut un sourire. Tous ceux qui s’étaient échappés étaient désormais concentrés en un seul point. Il recula.

Juriel crut aussitôt comprendre son intention et poussa un nouveau hurlement, plus puissant encore. Il était Chef de Guerre de Trahnet et possédait deux trônes. Ils n’eurent d’autre choix que de s’y soumettre.

Un véritable raz-de-marée vint s’abattre sur toute la zone. C’était cette fois l’intégralité des monstres relâchés qui se tenaient face à lui. Woojin se retourna pour s’assurer que le message télépathique envoyé à Hong Sunggoo avait bien été reçu. Le bâtiment de la guilde du Marteau était bel et bien fermé et l’intégralité des civils et des Éveillés réfugiés à l’intérieur.

“Ha ha ! On dirait bien que la situation vient d’évoluer à mon avantage, humain !”

Sur Alphène, Juriel n’aurait jamais pu ne serait-ce que rêver obtenir la supériorité numérique sur lui. Il n’en avait pas l’étoffe. Pourtant ici, sur Terre, il avait réussi. Il n’avait plus rien à faire. L’Immortel allait se fatiguer et peut-être assentirait-il à lui asséner le coup de grâce, s’il combattait assez vaillamment.

“Il a fini d’aboyer, le vilain toutou ?”

“Tu oses m’insulter de chien, moi !”

“Un loup, un chien… Tout ça c’est pareil, tu le sais aussi bien que moi.”

“Tuez-le !”

À son ordre, les Trolls des Glaces, les Homotzes et d’autres monstres encore, parmi lesquels les membres de sa tribu, creusèrent la distance qui les séparait de lui. Woojin eut un rire sec en voyant ceux encore terrés dans les donjons s’avancer.

“Merci beaucoup de les avoir tous rassemblés, Juriel.”

Il aurait fallu des jours, des semaines même, pour tous les traquer. Il était sincèrement reconnaissant.

“Très chers Cavaliers ?” dit-il d’une voix pédante au possible.

Un nuage de fumée noire extrêmement dense se forma aussitôt. Il se dissipa du même temps qu’on y vit apparaître la silhouette des Chevaliers Noirs. Ils étaient tous là, sur leurs Destriers Fantomatiques.

“Tuez-les tous.”

“C’est un ordre de votre Roi ! Attaquez !” hurla Kiba, avant de frapper au sol.

Les autres en firent tout autant. C’était comme si un trou noir venait de s’ouvrir sur Terre, d’où sortirent des centaines et des centaines de Soldats Squelettes. Leurs os se mirent à émettre des bruits de craquement et leurs cris distinctifs poussèrent les monstres à les attaquer. Erreur.

Ils furent aussitôt submergés par la nuée de morts. Juriel fut abasourdi.

“Tu… Tu les avais cachés !”

“Il paraît que les chiens sont intelligents… C’est à se demander pourquoi t’es aussi crétin, on t’a bercé trop près du mur ?”

Woojin s’avança alors tranquillement vers lui, sur un tapis de sang et de crânes dressé par ses Cavaliers de la Mort. Il comprenait mieux ce qu’avait pu ressentir Rashmok. Juriel n’osait même plus le provoquer. Il était dans une telle colère qu’il lui aurait arraché la tête avant de s’en décorer la corne.

“Arrête de japper comme un chiot, attaque-moi !”

Woojin transforma sa Hache de Métal en marteau et s’apprêtait à le frapper, quand Juriel disparut au milieu d’un véritable tourbillon d’éclairs. Son Armure Spirituelle avait bien évidemment bloqué tout dommage ayant pu lui être causé, mais ne le voyant pas, il se mit en position de parade.

Lorsqu’enfin, la tempête se dissipa, il ne le vit toujours pas. Regardant aux alentours, il le vit en train de prendre la fuite.

“Tu vas bien voir, Immortel !” lui lança ce dernier avant de s’engouffrer dans une station de métro.

C’était à se demander comment il avait fait pour y entrer… En tous les cas, il était bien le loup couard qu’il avait connu. Chaque fois que la situation commençait à lui échapper, il avait pour habitude de prendre la fuite.

“Nettoyez tout ça.” ordonna calmement Woojin.

“Il sera fait selon votre volonté !”

Plus motivés encore, les Chevaliers Noirs bondirent avec une intensité nouvelle et les cadavres de monstres furent de plus en plus nombreux. Woojin aurait bien quant à lui traqué immédiatement Juriel, mais il fallait d’abord s’assurer que tous les monstres soient vaincus. L’opportunité était trop belle pour la laisser passer.

“Hyung-nim, on va t’aider !”

Se retournant, il vit Sunggoo et d’autres Éveillés sortir du bâtiment, la menace principale écartée. En même temps que lui, on entendit des tanks et des hélicoptères s’approcher. Bientôt, des tirs se firent entendre vers l’arrière de la formation afin de ne surtout pas blesser l’une des créatures de Kang Woojin. Ils en avaient reçu l’ordre.

Ainsi, la victoire leur revint rapidement. Les soldats et les Éveillés s’en satisfirent.

“On a réussi !”

Tout du moins un court instant…

“Qu’est-ce que je vais faire sans elle, maintenant…”

“Maman…”

Les monstres éradiqués poussèrent les civils à s’amasser près de la sortie. Tous pleuraient un proche, mais la vie devait reprendre. C’était néanmoins encore trop tôt : il devait sans doute rester quelques monstres çà et là n’ayant pas jugé opportun de s’allier à Juriel.

Il y avait de nombreux corps au sol, parmi lesquels se trouvaient des humains. Les dégâts étaient considérables.

“Laissez-moi sortir !”

“Non, c’est trop dangereux, rentrez !”

“Ma petite fille… Elle est juste là… Laissez-moi au moins récupérer son corps !”

Les employés de la guilde du Marteau ne parvenaient que difficilement à contenir la foule, qui voulait s’échapper de toutes ces horreurs, comme elle l’avait fait en rejoignant ce complexe lorsque les monstres avaient attaqué.

Aussi grande soit leur douleur, tous se calmèrent en le voyant avancer. D’ailleurs, ils s’écartèrent afin de le laisser passer. Jung Minchan le revit enfin.

“Président !”

“Ah, tu es toujours en vie. Qu’en est-il de ma famille ?”

“Votre mère et votre sœur sont saines et sauves.”

Kang Woojin se rassura enfin. C’était ce qu’il avait le plus craint, aussi ne put-il s’empêcher de féliciter son second, d’une tape sur l’épaule.

“Je te laisse gérer la suite, Minchan.”

“Comment ? Vous ne désirez pas les voir avant ?”

À en voir la foule, l’opération risquait d’être complexe. Il avait de surcroît encore à faire.

“Non, tu m’as dit qu’elles étaient en vie, c’est tout ce qui m’importe pour le moment. Je dois aller traquer l’autre bâtard.”

“Bon… C’est compris.”

Jung Minchan, un peu décontenancé, regarda sa silhouette s’éloigner d’une façon singulière. Sa famille avait été grandement mise en danger et il restait parfaitement concentré sur sa mission… L’idée avait de quoi horrifier.

 


 

La zone de Sadahng de retour au calme et aux mains de l’armée, Woojin s’avançait vers le donjon où avait plus tôt disparu le lieutenant de Trahnet, et ce après avoir renvoyé ses familiers dans leur Chambre d’Invocation.

Ce qu’il venait de se passer fit naître en lui de nombreux doutes. Les donjons étaient pour lui des portes interdimensionnelles qui, si elles étaient risquées, pouvaient quand même être contrôlées de par le délai de 30 jours imposé par les contraintes énergétiques soumises aux monstres.

Les Invasions, d’ailleurs, faisaient bel et bien partie de cet équilibre. C’était comme un écosystème. Néanmoins, si une créature pouvait s’y déplacer librement… Les Invasions deviendraient perpétuelles. Le risque encouru par l’humanité serait sans doute, en un tel cas, le dernier.

Il fallait que Juriel lui réponde. Pour ce faire, il devait d’abord l’attraper. Il descendit les escaliers.

<Vous êtes entré dans le Territoire de Juriel.>

<Les modes de Combat et de Gestion sont actuellement indisponibles.>

<Veuillez sélectionner un module. Visite, Infiltration ou Assaut.>

Woojin fronça les sourcils. Ce donjon était en vérité un domaine interdimensionnel. Il avait déjà entendu une telle annonce, lorsqu’il avait confronté Rashmok. Cependant, il n’avait à l’époque que le choix de l’Assaut.

“Pas trop de raisons de faire autrement maintenant.”

<Assaut.>

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 100
SSN Chapitre 102

9 Commentaires

  1. Mistmemo

    Merci pour ce chap avant les cours

    Répondre
  2. Mlop12

    Merci pour le chapitre
    Sa aurait ete marrant si il avait choisi visiter pour lui sa reviendrais au meme

    Répondre
  3. ULmadMS

    fiuuu 101(oui j’ai skipé le prologue donc c’est bien 101:p ) chap en 2j… bref Merci pour tout 🙂 🙂 🙂

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Newkan

    Merci pour se chapitre 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com