SSN Chapitre 104

SSN Chapitre 103
SSN Chapitre 105

Enfin, voici celui que vous attendiez tous, j’ai nommé le chapitre 104. À vendredi !

 

 

Chapitre 104 : Domaine Dimensionnel 2/3

 

“Me frapper simplement parce que je me suis travesti ! Ah, bravo la tolérance !”

Pour seule réponse, Woojin le frappa d’un nouveau coup de bâton. Lee Sahngho recula, toujours au sol, et reçut un coup dans le flanc.

“Merde ! Pourquoi est-ce que tu me frappes comme ça, à la fin ?!”

Il osait encore s’attaquer au vassal d’Isaz… Ce fils de pute de Kang Woojin ne se doutait véritablement de rien.

“Tu as gravement pêché. Tu dois mourir.” lui répondit-il d’une voix glaciale, transformant au passage son Bâton de Métal en lance.

Lee Sahngho ravala sa salive. Son regard ne mentait pas, il allait réellement le tuer. Les Éveillés alentours regardaient la scène sans à aucun moment penser à intervenir.

“Qu’est-ce que j’ai bien pu faire de si grave ? Ce n’est rien face à une tentative de meurtre !”

Woojin ne prit une nouvelle fois pas la peine de répondre. Parler avec un mourant revenait à discuter avec un mur. Il le frappa de sa lance. Avant de froncer des sourcils… En effet, Lee Sahngho para le coup comme si de rien n’était.

Tu vas me le payer, fils de pute…

Quoique déstabilisé par le comportement de Woojin même en public et l’absence totale de réaction de celui-ci, Lee Sahngho avait encore confiance en ses capacités. Isaz lui avait donné tout le pouvoir dont il avait besoin, aussi son regard se fit-il tout à coup bien plus agressif.

“Même si j’ai pêché, je mérite un procès. Tu n’as pas le droit de te faire juge !”

Woojin n’était pas d’humeur à se laisser impressionner. Surtout face à une âme aussi infecte qui tremblait comme feu au vent. C’est finalement Lee Sahngho qui céda, reculant à nouveau. Cette fois, c’était sûr, il allait réellement le tuer.

Peut-être qu’il sait…

Il avait pourtant porté une attention toute particulière à ne jamais être surpris, et à changer d’apparence entre chaque donjon. En proie à l’inquiétude, il n’eut pas le réflexe d’éviter le nouveau coup de lance.

“Gh… Putain…”

La pointe de celle-ci était passée entre ses côtes pour atteindre son poumon droit. Le regard injecté de sang, il n’en revenait pas de ne pas avoir eu le temps d’éviter l’attaque. Il avait pourtant reçu tellement de puissance d’Isaz… Sa confiance s’effondra soudain. Kang Woojin n’était pas humain.

“Comment… Tu as tout découvert ?”

La question eut au moins le mérite d’agacer Woojin au plus haut point. Il avait dû aller perdre son temps en Afrique pour trouver qui était responsable de l’attaque, aussi fit-il tourner la pointe de sa lance. Les os de Sahngho grincèrent tandis que du sang se mit à couler abondamment.

“Pu… tain…”

Il sentit l’esprit lui tourner un peu et dût faire preuve d’efforts colossaux pour ne pas perdre conscience.

“Monde de merde. De toute façon, peu importe ta puissance, tu ne pourras pas l’arrêter. Quelqu’un d’autre lancera les Invasions.”

“Oh, attends. Qu’est-ce que tu viens de dire ?” s’étonna Woojin.

“Ha ha ha… Tu ne pourras pas empêcher la destruction du monde ! Les Dieux seront bientôt ici !”

De mieux en mieux…

“Haaaaa ha…”

Lee Sahngho commença à cracher du sang. Peu lui importait de mourir, l’humanité tout entière allait y passer. Lui partirait au moins avec la satisfaction d’avoir troublé Kang Woojin.

“Comment est-ce que tu as lancé ces Invasions successives ?” lui demanda Woojin.

“Je… Eurgh… Blurgh.”

Il souffrait d’une hémorragie interne et après une nouvelle quinte de toux sanguinolente, ses yeux devinrent vitreux et blanchâtres. Woojin, soucieux d’obtenir des réponses à ses questions, n’eut d’autre choix que de le soigner. Il lui envoya une première âme qui lui fit récupérer conscience. Ses yeux étaient hallucinés tandis qu’il posa le regard sur son sauveur imprévu.

“Argh !”

Woojin tira d’un seul coup sa lance à lui. C’était cette fois une hémorragie externe, que Woojin arrêta d’une nouvelle âme. Il y avait du sang partout.

“Pourquoi… Pourquoi tu m’as sauvé ?”

Plutôt que de lui répondre, il l’attrapa par la nuque et le traîna aux abords d’un donjon. L’un des Éveillés vint lui proposer son aide.

“Je n’ai besoin de rien, merci.”

Traîné à même le sol, Lee Sahngho entra dans le donjon. Son interrogatoire risquait d’être une scène beaucoup trop brutale pour des Éveillés. Le donjon se prêtait mieux à ce genre de pratique.

“Je comprends rien. Qu’est-ce que tu fous ?”

“Tu as donc causé les Invasions ?”

“C’est pour ça que tu essaies de me tuer, non ?”

“Je n’en savais absolument rien, c’est toi qui me l’as appris.”

“Ah. Ha… Ha ha. Pourquoi est-ce que tu as essayé de me tuer, alors ?!”

Lee Sahngho se sentit parfaitement furieux. Était-il donc encore plus taré que tout ce qu’il avait pu suspecter ? La réponse à ses doutes lui vint aussitôt.

“Tu as essayé de me tuer en premier, me dois-je de te rappeler. Je ne fais que me venger.”

“Que…”

“J’ai tout appris de tes contacts au Moyen Orient.”

Ceux-ci étaient pourtant connus pour leur discrétion et leur professionnalisme. Ça avait bien valu la peine de se faire passer pour mort…

“Je vais te tuer, Sahngho. Mais avant ça, j’aimerais que tu m’expliques comment tu t’y es pris.”

“Hahaha ! Tu crois peut-être que je vais te le dire ?”

“Ouep. Je suis sûr.” répondit d’une voix lente Woojin, un sourire sardonique pointé au visage.

 


 

“Ah, j’ai cru que je n’allais jamais les revoir ! Merci Maître !” s’exclama Vivie.

La robe et la cape de Sahngho Lee étaient encore beaucoup trop grand pour elle, lui donnant une apparence assez ridicule, mais la joie qu’elle exprimait fut pour Woojin contagieuse.

“Je suis content que ça te plaise.”

“Ben oui ! C’est ma tenue, quoi.”

“Bon, on peut le réveiller. On a ce qu’on voulait.”

“D’accord.”

Nu et à même le sol, Sahngho gémissait comme un enfant malade. Lorsque Vivie leva le sort qui le maintenait ainsi endormi, son premier réflexe fut de hurler de toutes ses forces en se calant contre un mur. Il se calma un peu et regarda Woojin, dont le regard le pétrifia de terreur.

“Tue-moi… Je veux en finir…”

Il avait rêvé. Rêvé que Woojin lui avait infligé tous les sévices possibles et imaginables une année durant. Une hache à la main, Woojin s’approcha de lui, pour le voir se jeter au sol.

“Je t’en supplie… Je te dirai tout !”

“Je sais déjà tout, crétin.”

“Quoi ?”

Sa tête fut séparée de son corps d’un seul coup sec. Elle roula un peu au sol et disparut, tout comme son corps, comme si elle avait pris feu.

“Hmpf. Ils peuvent aussi appeler des humains…”

Il avait appris qu’il était devenu le vassal d’Isaz et que ce faisant, les monstres l’avaient laissé en paix, lui permettant de récupérer les Pierres de Retour sans jamais être mis en danger. C’était ainsi qu’il avait déclenché les Invasions.

“Au moins, Maître, on va être tranquilles un moment.”

“Pas sûr. Ça va continuer.”

Il y avait toutefois un aspect positif au fait que Trahnet l’ait rappelé à lui. En effet, si les monstres n’avaient pas la puissance nécessaire à récupérer la Pierre de Retour avant 30 jours, par opposition aux humains, Lee Sahngho n’aurait à sa résurrection plus rien d’humain.

Il était désormais un étranger à cette planète. C’était ainsi qu’il devrait traiter quiconque oserait s’allier à Trahnet, s’il espérait sauver la planète bleue.

“Vivie, on va sortir.”

“Je te suis !”

Elle replia les manches de sa robe et fit un nœud à la taille pour pouvoir se déplacer sans chuter. Elle le suivit ainsi tandis qu’il tua chacun des monstres de l’endroit. La Pierre de Retour semblait toutefois introuvable.

“Hmm, merde, on dirait que c’est un donjon de haut rang. On va retourner vers l’entrée.”

Ça allait un peu le retarder, mais ce n’était pas comme si le donjon risquait de lui poser la moindre difficulté. Comme il l’avait soupçonné, face à la barrière magique se tenait le portail rouge. Il y entra en compagnie de Vivie.

Passée la désagréable sensation habituelle, il découvrit de vastes plaines vierges de toute forme de vie. Monstres compris.

“Euh…”

Jetant un œil aux alentours, il vit des montagnes dressées vers le ciel comme des lames. Au sommet de la plus haute d’entre elles, il vit un rai de lumière verte. La Pierre de Retour devait y être. Ne pouvant couvrir la distance à pied, il invoqua Shingshi et partit au galop.

“C’est quand même bizarre, il n’y a aucun…”

“Skreeeeeeeeeeee !”

Oh, si, il y avait des monstres. Ceux-ci sortirent de leurs nids situés dans les montagnes en entendant les sabots de Shingshi frapper le sol. Il y en avait des douzaines qui s’avançaient vers lui. À en voir la silhouette, au loin, ils étaient beaucoup plus gros que des oiseaux.

“Maître, je crois que ce sont des Biryong.”

“Ça ressemble à des Wyvernes… Tu dois avoir raison.”

Il eut un sourire. C’était un donjon de 6 étoiles, soit une belle occasion de récupérer de l’expérience. Il se saisit de son Arc de Métal et conjura une flèche magique.

 


 

Arrivé au sommet de la montagne, il se rassura un peu. Ce donjon n’avait pas été réinitialisé, aussi le chef de meute semblait-il absent. Encore qu’il l’aurait bien combattu, mais on ne vivait pas de ses regrets. Il avait quand même obtenu un niveau et la zone se prêtait bien à la chasse. Ce donjon était une belle trouvaille. Il vit alors un vieux château.

“Huh… Ça fait un peu peur. Je suis sûre qu’il est hanté… Miaou…”

“Tu miaules encore ?” lui répondit-il en souriant, amusé de la voir faire semblant de trembler.

Un Nécromancien et une Démone ne risquaient pas d’avoir peur d’un vulgaire fantôme. Ils y étaient trop habitués.

“Tu vas chercher des Artéfacts ?” lui demanda-t-il.

“Ok. Dolsounet, tu viens avec moi !” assentit-elle.

Ils coururent en tous sens à la recherche d’objets, tandis qu’il continuait d’avancer vers la lumière verte. Traversant une espèce de jardin, il découvrit la porte principale effondrée. Parmi les nombreuses toiles d’araignées, il vit une peinture partiellement brûlée ainsi qu’un trône de marbre, brisé par endroits.

“Faut quand même être sacrément con pour construire un château dans un endroit pareil…”

La parole aurait pu surprendre, mais cet endroit avait bel et bien existé un jour. Trahnet l’avait envahi et vaincu son maître, avant d’en faire un donjon. C’était une portion de dimension.

Il trouva la Pierre de Retour et s’en saisit quand quelque chose se produisit. En effet, le Protocole Dimensionnel s’échappa de son inventaire, et avec lui la Pierre de Retour. Les deux se mirent à tournoyer dans les airs. Ils réagissaient l’un à l’autre.

<Probabilités de synchronisation : 72%. Désirez-vous établir le Nid des Wyvernes comme Domaine Dimensionnel ?>

Il fronça un peu les sourcils en lisant le message affiché devant ses yeux. C’était donc ça, l’affinité à un donjon.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 103
SSN Chapitre 105

8 Commentaires

  1. Akasha

    Cool ! Synchronisation !

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  6. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Le fun va commencer !

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com