SSN Chapitre 106

SSN Chapitre 105
SSN Chapitre 107

Woop woop ! Un bonus, pour lequel je remercie très chaudement : Kryeger, Vincent (merci de ton message, c’est super gentil), Sofiane et enfin le super Pingouin !

En espérant que ça vous plaira, bonne lecture ! Au passage, j’rappelle la petite guerre qu’on se mène avec Waz dont les détails sont trouvables sur le lien suivant. Pour l’instant DNC est devant… Vous allez vraiment laisser Chu Yang faire ?

 

 

Chapitre 106 : Obligations 1/3

 

“Le Maître est mort !” cria Vivie, en se portant la main au front.

“La Sorcière raconte encore des âneries…” lâcha Ramson.

Les Chevaliers Noirs, quoique curieux, ne s’inquiétèrent pas un seul instant des propos de celle-ci. Elle secoua la tête, un peu confuse, aussi Woojin vint-il la rejoindre et lui tapota la tête en riant.

“Tu me fais visiter ?”

“D’accord… Je comprends pas, comment t’as fait pour arriver là ?” demanda-t-elle à nouveau, visiblement troublée.

Ils commencèrent à marcher un peu avant qu’elle ne s’arrête.

“Ici, c’est chez moi. Elle est jolie ma hutte, hein ? Dolsounet vit avec moi !”

Traversant un petit portail, il vit un jardin au sein duquel poussaient d’étranges plantes, probablement issues du Royaume Démoniaque. Elle le fit entrer dans sa cabane et lui présenta soigneusement chacune des décorations.

“Attends un peu, on va se mettre bien…” lui dit-elle avec un sourire malicieux.

Elle fit un geste de la main et fit apparaître dans la petite cour une table, des chaises ainsi que des denrées alimentaires.

“Comment tu as fait ça ?” s’étonna-t-il.

“Je l’ai fait, héhé. Je pourrai refaire la décoration pour toi, mais pour ça il faut que tu deviennes encore plus fort. Alors travaille bien !”

Lui qui avait pris la Chambre d’Invocation pour un vide interdimensionnel… En fait, chaque occupant pouvait personnaliser l’endroit comme il l’entendait. Woojin devina aussitôt à qui devait appartenir la grande tour. Jaenis. Quant à cette montagne éloignée, elle était sans doute à Ryong.

Un peu partout se promenaient des Squelettes, d’aucuns participaient d’ailleurs aux entraînements des Chevaliers Noirs. Ils avaient tous des personnalités assez différentes, mais ils avaient réussi à s’établir autour d’un même pôle composé d’une forge, d’un pub et d’une étable pour leurs montures.

“Maître, je serais honoré de combattre le Guerrier que vous êtes maintenant.” lui lança l’un d’eux.

“On verra ça plus tard, suivez-moi pour le moment. Toi aussi, Vivie.”

Il les guida vers la porte par laquelle il était entré.

“C’est nouveau, ça… Il y avait un autel ici, avant.” s’étonna Kiba.

Y entrant, ses familiers parvinrent jusqu’à son Domaine Dimensionnel.

<Le Chevalier Noir Kiba est entré dans Alandal. Vous pouvez l’enregistrer comme Immigrant.>

Un message similaire fut affiché chaque fois que l’un d’eux entrait dans son Domaine. Il eut un sourire en comprenant les implications de cette annonce.

Je ne vais pas avoir besoin d’énergie… Mes familiers se chargeront de la défense.

Le reste serait utilisé pour réapprovisionner les donjons en monstres après chaque tentative d’assaut. Il les enregistra donc tous comme Immigrants, et fit de Vivie et Kiba ses deux Vassaux. En tant que Seigneur, il était limité à ces deux postes. Kiba fut mis à la tête de la défense tandis que Vivie se chargerait de l’intendance.

“Héhé… Je vais m’habiller en intendante, tu vas voir !”

Vivie s’enveloppa d’un nuage de fumée noir qui en se dissipant la laissa apparaître vêtue d’une tenue noire assez courte, avec des dentelles blanches. Aussi mignonne soit-elle, ça ne correspondait pas trop au poste.

“Vivie, ce n’est pas comme ça qu’un intendant s’habille.”

“Ça ne te plaît pas ?” répondit-elle en feignant d’être boudeuse.

“Arrête de me faire tourner en bourrique. Tu vas devoir t’occuper de cet endroit.”

“Cool ! Dis, je peux refaire la déco ?”

“Ok… Mais ne fais pas n’importe quoi, hein.”

“Héhé… Je vais bien m’amuser.”

Kiba, quant à lui, reçut 10 Wyvernes sous son commandement, ainsi qu’un crédit de 30 000 unités d’énergie, là où Vivie en avait eu 10 000.

“Si vous avez le moindre problème, servez-vous-en.” leur dit-il.

“Tes ordres sont ma vie, Roi d’Alandal !” répondit fièrement Kiba.

“Pfff… Mais t’es mort, Kiba. Bref, Maître, est-ce que je peux me servir d’un peu de l’énergie pour décorer le château ?”

“Si tu veux, mais fais attention.  C’est surtout là pour te protéger.”

“Oui, oui…”

De toute évidence, l’une des principales occupations de la Sorcière des Illusions était de décorer. Ce fut d’ailleurs pour un rêve qui se réalisait lorsqu’elle fut nommée Intendante d’un lieu si grand. Elle se demandait si elle devait plutôt décorer l’endroit comme son lieu de naissance, le Royaume Démoniaque, ou au contraire comme un endroit qu’elle avait vu sur Terre…

Woojin la laissa à ses pensées et se rassit sur le trône.

“Prévenez-moi si quelque chose ne va pas. Je reviendrai plus tard.”

Son Domaine était de toute manière protégé pendant au moins 30 jours. Sa principale source d’inquiétude était donc davantage Séoul qui, même si elle ne risquait pas de subir d’autres Invasions, abritait encore de nombreux monstres.

Fort de ses apprentissages sur le fonctionnement du lieu, il plia le Domaine Dimensionnel à sa propre volonté et invoqua ainsi un portail rouge. Il en ferait ainsi chaque fois qu’il serait menacé.

Le donjon de la première sortie de la Gare de Séoul étant encore vide, il remonta rapidement les escaliers où l’attendaient les Éveillés qu’il avait laissés en plan plus tôt.

“Que… Où est le président Lee Sahngho ?” s’étonna l’un d’eux.

“Je l’ai tué.” répondit simplement Woojin.

Deux personnes étaient entrées dans le donjon, aussi une seule en était-elle ressortie. La raison en était tellement évidente qu’il eut été grossier de tenter de le cacher. Malgré tout, face à l’expression de surprise qui se dessina sur le comité d’accueil, il s’expliqua brièvement.

“Cet enfoiré a essayé de m’assassiner. Ça vous convient, comme explication ?”

De leur point de vue, il leur avait semblé que c’était davantage lui qui l’avait agressé sans aucune raison valable. Il leur aurait fallu une explication bien plus fournie, néanmoins personne n’osa-t-il s’opposer à lui.

“Vous disiez être de la guilde de Jongdo ?” demanda-t-il plus calmement à l’une des personnes présentes.

“Baek Jongdo ? Oui, je suis le vice-président de la guilde KH. Lee Myungjin.”

“Je peux vous demander un service ?”

“Je vous en prie.”

Ce n’était pas par crainte que Lee Myungjin avait accédé à sa requête, mais bien sur la volonté du président Baek. On lui avait donné deux instructions le concernant : ne jamais s’opposer à lui, et faire tout son possible pour le soutenir. L’occasion venait enfin de se présenter.

“Bloquez l’accès au donjon d’ici à ce que mes employés arrivent. Ne laissez personne entrer.”

“Compris. Mais… Le donjon s’est réinitialisé il y a peu, non ?”

“Non. C’est mon donjon maintenant, lui répondit-il en lui posant une main sur l’épaule, dites à ce bon vieux Jongdo que j’aimerais qu’on se voie, dès que possible.”

“Bien !”

Woojin s’écarta un peu et invoqua Shingshi, avant de partir. Un peu impressionné, Lee Myungjin se saisit de son téléphone afin de prévenir Baek Jongdo du déroulement de sa rencontre avec lui. Celui-ci le félicita, ce qui constituait un grand honneur. Avec une personnalité comme la sienne, il fallait se contenter de ça. C’était pourtant bien la promesse d’une belle récompense.

“Bon allez vous, au boulot ! On bloque la zone jusqu’à ce que les mecs d’Alandal arrivent !”

 


 

À son retour aux environs de Sadahng, il ne vit plus aucun monstre. En lieu et place s’y tenaient leurs cadavres, ainsi que de nombreux soldats et des véhicules blindés. Des engins de chantier étaient venus débarrasser les routes. Les Éveillés, quant à eux, avaient été envoyés en équipes dans tout Séoul traquer les fuyards. La vie reprenait déjà ses droits.

Dire que c’est le travail d’un seul mouton noir…

Il faudrait néanmoins encore du temps pour reconstruire. La vision de la ville si abimée lui fit secouer la tête. Il n’avait fallu que quelques heures pour détruire des quartiers entiers… Woojin se dirigea vers le quartier général de la Guilde du Marteau, encore utilisé comme refuge.

Pour cause, la ville était encore trop dangereuse pour prendre le risque de laisser les civils reprendre leurs activités. Il comptait justement là-dessus pour y retrouver sa famille. Des employés de la guilde Titan vinrent rapidement à son niveau.

“Monsieur Kang, suivez-nous. Votre famille est à l’étage.”

Ils prirent l’ascenseur et après quelques étages, on le guida jusqu’à une salle de réception. À peine eut-il ouvert la porte qu’il fut accueilli par des aboiements.

Bowi, le mastiff qu’il avait offert à sa sœur Sooah, avait déjà bien grandi. Son aboiement était aussi beaucoup plus grave. Ce n’était toutefois toujours pas assez pour espérer impressionner Woojin, aussi le chien recula-t-il en gémissant.

“Mon fils !” cria tout à coup sa mère.

“Oui, maman…”

“On nous a mis en sécurité ici…” dit Lee Soogyung d’une voix faible.

“Où est Sooah ?”

“Elle dort.” répondit-elle en lui désignant un canapé.

“Assieds-toi un moment, Woojin. Il faut qu’on parle.”

Elle ne semblait pas être de très bonne humeur, aussi s’exécuta-t-il sans la moindre opposition.

“Woojin…”

“Oui ?”

“Je suis fière de toi. Tu ne peux pas savoir à quel point. Je t’ai cru mort pendant cinq ans, et pourtant tu es revenu en vie. C’était là mon plus grand souhait, mais…” s’interrompit-elle, des larmes venant perler son visage.

Son profond amour pour son fils se lisait sur son visage. Elle s’efforça de continuer.

“Tu avais disparu, tout comme ton père… Séoul était dans un état catastrophique.”

Le Jour du Traumatisme… Pauvre maman, l’expérience a dû la secouer.

“Mais tu es revenu. Tu es bien là, face à moi. J’ai même pu passer à la télé grâce à toi ! Alors je t’en supplie, Woojin, lui dit-elle en s’avançant vers lui et en lui prenant les deux mains, ne t’inquiète pas pour ta mère. Sauve Séoul.”

Il fronça un peu des sourcils. Elle craignait de par sa simple existence de le gêner dans sa mission, aussi ne savait-elle de toute évidence pas qu’il avait justement survécu pour sa famille. Sans elle, il ne serait plus là, et sa famille n’aurait pas bénéficié d’un tel luxe là où les autres réfugiés étaient presque entassés les uns sur les autres.

“Tu es un héros, Woojin…”

Un héros… Je suis tout au mieux un tueur. Qu’est-ce qu’elle a, aujourd’hui ?

“Tu n’as pas vu les nouvelles ?”

Il garda le silence. Tout au contraire : il en était volontairement acteur. Il fallait que les gens le craignent de sorte à pouvoir bien séparer ses ennemis de ses amis. C’était d’ailleurs pour ça, qu’elle l’appelait héros. Elle l’avait vu tuer sans merci des monstres et des gens, mais cherchant à réduire la dissonance cognitive qu’elle ressentait, il fallait absolument qu’il soit un héros. C’était son fils, après tout. Pourtant, son regard était anxieux. Elle voulait lui dire de tout arrêter…

“Ne t’inquiète pas pour moi, maman.” lui répondit-il enfin en souriant.

Elle tressaillit très légèrement. Si seulement tout pouvait redevenir comme avant… Elle ne pouvait décemment argumenter contre lui, aussi se tint-elle au silence. Il fallait le laisser continuer. Kang Woojin était assez fort pour protéger le monde entier.

“Je vais bien, maman.”

“Ok… Ok. Continue de bien travailler, hein ?!” lui dit-elle en forçant un petit rire.

Il la prit dans ses bras un moment puis sortit. À peine eut-il fermé la porte qu’il l’entendit sangloter.

Je suis désolé, maman… Le plan de destruction de la Terre a commencé.

Aucun dieu ni aucun héros ne pouvait espérer empêcher la calamité qui allait s’abattre sur la planète bleue. Les Invasions n’étaient que de pures distractions face à ce qui se préparait réellement.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 105
SSN Chapitre 107

5 Commentaires

  1. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  2. Darkaito

    merci pour le chapitre!

    Répondre
  3. thePower

    Merci

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com