SSN Chapitre 132

SSN Chapitre 131
SSN Chapitre 133

R : Je vais me réveiller. C’est juste un mauvais rêve.

 

 

Chapitre 132 : Réunion sanglante 2/3

 

Le Chaos, plus haute montagne de Jaku, était la base d’opérations de la plus puissante alliance de cette planète. Le Lézard Jaune était justement en pleine réunion de ses huit seigneurs dimensionnels, dont les silhouettes étaient très différentes. Ceux-ci étaient alignés sur de grandes colonnes de pierre réparties de chaque côté, le regard porté sur un humain en contrebas.

« Haha… Le grand Isaz a envoyé un humain comme émissaire. »

« Un éclaireur jetable… Regardez ça, il est pathétique ! »

Lee Sahngho les entendait parfaitement mais n’osait pas ne serait-ce que froncer un sourcil. Ils étaient tous plus grotesques les uns que les autres, encore que le plus effrayant reste un titan qui devait bien faire dans les dix mètres de haut.

Ses jambes se mirent à trembler, et même la vision de deux seigneurs assez proches des humains ne vint le rassurer. L’aura néfaste qui se dégageait d’eux lui semblait presque tangible. Il les dépassa finalement et se dirigea vers une grande tour, point le plus haut de la montagne Chaos. Une créature d’une taille immense vint l’accueillir.

« Que me veut Isaz ? »

Le Lézard Jaune… Putain, c’est un dragon doré.

« Je… Euh… Si vous détruisez la Terre, il vous offrira un passage vers la planète Iferin, grand maître Rajakoi. »

« Iferin, hein… »

Sa voix sombre et lourde sonnait comme le tonnerre. Il était difficile de dire ce qu’il ressentait avec précision, d’autant plus que sa compétence frayeur draconique s’activa d’elle-même. Tous les seigneurs dimensionnels se mirent aussitôt à genoux. Lee Sahngho eut quant à lui l’impression de tomber dans les pommes et dû faire preuve d’un effort surhumain pour ne pas s’effondrer.

« Autre chose, humain ? »

« Je… J’aimerais que vous me renvoyiez sur Terre, pour l’heure. »

« Rien de plus simple. »

Rajakoi étendit ses ailes immenses, d’environ 50 mètres chacune. Son corps immense était un spectacle à lui tout seul.

« Soit. Nous prendrons la Terre. »

« Que va-t-il advenir de Jaku ? » demanda le Titan.

Les deux autres alliances, celle du Chapeau Noir et celle du Marteau Rouge, menaçaient en effet perpétuellement le pouvoir du Lézard Jaune. Si leurs troupes étaient envoyées sur Terre, leurs profits s’en trouveraient grandement affectés. Parvenir à maintenir l’influence sur deux planètes à la fois était au dessus de leurs forces.

« Nous ferons de la Terre notre nouveau territoire. » répondit Rajakoi.

Le risque était élevé, mais prometteur de gains bien plus importants que ceux qu’ils pouvaient espérer faire sur Jaku. Pour le dragon doré, l’accès à Iferin était déjà garanti.

 


 

« Nous y sommes, maître. station Mokdong. »

Woojin, rouvrant tout à coup les yeux, lui répondit : « Ça a intérêt à être au moins un 6 étoiles… Pas de blague, Soonghoon. »

« Oui. Je l’ai vérifié deux fois. »

Le donjon de la quatrième sortie de la station Mokdong s’était réinitialisé sept jours auparavant, mais personne n’avait encore osé s’y risquer. Pour cause, la guilde KH, qui l’avait trouvé, avait l’exclusivité dessus et plutôt que d’assembler une équipe, Baek Jongdo avait directement contacté Alandal.

L’invasion n’était pas prévue pour tout de suite, mais Woojin souhaitait s’y attaquer. Il en avait même besoin.

« Je vais y passer la journée, je pense. Prends des relais avec les autres, te fais pas violence pour rien. »

« Ne vous inquiétez pas pour moi, maître. »

« Comme tu veux… Allez, à plus tard. »

Il lui tapota sur l’épaule avant d’entrer.


Je m’en doutais. Il y a bel et bien un seigneur dimensionnel…

La plupart des donjons de rang 6 appartenaient à ce type de personnages, et celui-ci ne faisait pas exception. Les seigneurs dimensionnels s’intéressaient de plus en plus à la Terre et la menace que quelqu’un parvienne à s’y lier était bien réelle. Il parviendrait certainement à les repousser, mais qui pouvait prédire les dégâts qu’ils auraient infligé à la Terre et ses habitants ?

« Huh. »

Woojin avança sans but dans les longs couloirs de la station de métro. Peut-être le seigneur n’avait-il pas eu le temps de recharger l’énergie allouée au donjon, le laissant vide de tout occupant ? Woojin remonta alors vers la barrière. Le portail rouge apparut soudain.

Ou alors il n’a pas besoin de s’emmerder avec des sous-fifres…

L’absence d’une ligne de défense le questionnait. Il existait bien des seigneurs dimensionnels qui se contentaient d’axer toute leur défense sur leur unique domaine, mais les donjons avaient quand même en principe un minimum d’occupants…

Rien ne servait trop de réfléchir pour autant, aussi s’engouffra-t-il dans le portail. Il vit une grande plaine à perte de vue, et grimpa au sommet d’une colline.

Putain, mais ici aussi c’est vide ou quoi ?

Comment était-il possible que l’énergie mesurée soit si haute, dépassant les critères standards des donjons à 6 étoiles, alors qu’il ne voyait aucun monstre ?

Il n’y avait que deux explications possibles à un tel résultat : soit il grouillait de monstres, soit ils étaient peu mais très puissants. Woojin, en tant que nécromancien, jouait ici de malchance. Il ne pourrait profiter de l’avantage de cadavres frais, que ce soit dans le but de les faire exploser comme dans celui d’invoquer. Heureusement, il avait plus d’une corde à son arc…

Rakto ?

« Maître ! » répondit celui-ci en apparaissant, une lance spectrale à la main.

Ce chevalier noir à la force presque équivalente à la force de Kiba avait la particularité d’être un combattant hors pair sur sa monture. Même parmi les chevaliers noirs, aucun ne pouvait espérer attraper une proie aussi rapidement et avec autant d’efficacité que lui.

« Rakto, on va faire ça à deux. On se couvre mutuellement, ok ? »

« Quel honneur. »

Il ne pouvait se permettre d’invoquer tous ses compagnons. Le donjon de la planète Jaku restait encore une menace trop importante pour être ignorée, aussi est-ce tous deux montés sur leurs chevaux fantomatiques et armés de lances qu’ils s’élancèrent à l’assaut de la plaine, en direction d’un faisceau lumineux de couleur verte.

 


 

« Tcha… Il fait un de ces froids ! »

« Directeur, je crois qu’il y a un journaliste qui nous suit. »

« Hein ? Où ça ? »

Woo Soonghoon regarda tout autour de lui jusqu’à repérer un homme dans une voiture aux vitres teintées dont seul l’objectif dépassait. Son appareil photo le fit sourire.

« Ha ha, ce n’est pas la première fois que ça arrive. Ce n’est pas très grave. »

« Je me demande tout de même s’il est bien raisonnable de sortir comme ça… »

« Qu’est-ce que tu racontes ? »

« Eh bien, nous sommes sur le sol coréen… »

« On n’est pas en Corée du Nord, répondit Soonghoon en lui passant le bras autour du cou, on ne voit pas tous nos voisins comme des ennemis. »

« Hmm, vous avez raison… »

« En plus, tant que le traité n’a pas été signé, nous sommes encore citoyens coréens. »

D’ailleurs, même ceci effectué, ils conserveraient en principe la nationalité coréenne en plus de celle d’Alandal. Il ne restait plus à la Corée du Sud qu’à modifier la constitution de sorte à le permettre…

Les éveillés coréens pourraient alors rentrer librement en Alandal, et vice-versa. À condition bien sûr d’accepter de rejoindre la guilde…

« Ah, ça m’énerve de penser à ça. Changeons de sujet : allons nous poser un peu. »

« Très bien directeur, je vais aller chercher à manger. »

Soonghoon le regarda s’éloigner et porta alors son attention sur les gardes de la guilde KH, en poste aux abords du donjon. Il vint les rejoindre.

« On va se voir un moment, autant se présenter. Je suis Woo Soonghoon, ministre des Affaires étrangères d’Alandal, entre autres… »

Il était évidemment bien mieux placés qu’eux sur un plan hiérarchique, aussi était-ce gênés qu’ils firent leurs salutations. La nourriture arriva tandis qu’ils continuaient à discuter. Son repas terminé, Soonghoon prit une étrange expression.

« Il est un peu en retard, non ? » lança-t-il à son employé.

« Euh… Très en retard. Je dirais même que c’est très inhabituel de sa part. »

« Hmm… »

Une désagréable impression s’immisça en lui, laissant la circonspection au profit de l’inquiétude. C’était un nouveau donjon, mais Kang Woojin était connu pour n’avoir aucun problème de ce côté. Or, il y était déjà depuis 6 heures soit une journée complète pour lui.

« Directeur, il y a un souci en ville… »

« Lequel ? Mets la radio plus forte ! »

[On nous signale que plusieurs réinitialisations viennent d’avoir lieu en simultané. En effet, onze donjons à Séoul, quatre à Daegoo et sept à Busan viennent de se réinitialiser. D’après les premiers relevés énergétiques, huit d’entre eux dépasseraient les 6 étoiles.]

Soonghoon se saisit alors aussitôt de son téléphone afin de regarder lui-même les informations. Les donjons réinitialisés ne semblaient suivre aucun parcours, n’ayant en commun que le faible délai qui les avaient séparées.

Oh, merde. Le Japon, les USA et la Chine subissent pareil…

« Directeur, il y a trois nouveaux donjons à Séoul. »

« Il se passe quelque chose de grave… »

Le regard des différents employés se croisa sans jamais y trouver le moindre réconfort. Le danger leur sembla à tous proches. Woo Soonghoon pensait à Woojin, évitant de porter attention aux employés paniqués.

Qu’est-ce qu’il fait… Pourquoi est-ce que c’est si long ?

 


 

Un homme blessé s’avançait péniblement dans les rues de Hongdae, avec un regard aussi paniqué que si quelqu’un le prenait en chasse.

C’est pas possible… Mais je n’ai pas le choix, je dois sauver Haeyun.

C’était un éveillé de rang E, aussi ne pouvait-il même imaginer s’opposer à l’ordre que lui avait donné la créature. La faveur des dieux lui avait souri, sa fille allait enfin être guérie. Sauf si le diable lui jouait un tour ? Peu importait. Il fallait sauver Haeyun.

Il se dirigea ensuite vers le donjon de la station Hogdae qui venait tout juste de se réinitialiser. Face à son entrée, des employés de la Direction Nationale des Donjons étaient occupés à effectuer les premiers relevés énergétiques.

« Monsieur, reculez ! C’est une zone risquée. » lui dit un agent de police.

Loin de l’écouter, l’homme pressa le pas.

« C’est quoi ce malade… Arrêtez-le ! »

Sa surprise l’avait trahi. L’éveillé s’était déjà jeté dans les escaliers, dressant dans son passage une barrière magique.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 131
SSN Chapitre 133

6 Commentaires

  1. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. 4Help

    Ok je pense que le mot « ARMAGEDON » est approprié , non ?

    mrc du chapitre et oui cette traduction n’est que fruit de ton imagination , tu es dans un reve.

    Répondre
  5. thePower

    Merci

    Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com