SSN Chapitre 140

SSN Chapitre 139

ET TU SAURAS POURQUOI MON NOM EST L’ÉTERNEL QUAND SUR TOI S’ABATTRA LA VENGEANCE DU TOUT-PUISSANT ! Ça y est, Jaenis est là. Il a l’air aussi aimable qu’un coup de pied dans les parties intimes.

 

 

Chapitre 140 : Le Prince Cataclysmique 3/3

 

« Tu es pressé d’apprendre, hein ? » lui demanda-t-il.

« Non, ce n’est pas pour ça. » répondit Sunggoo.

« Ça ne sert à rien de me presser, il sera bientôt là. »

« Ce n’est pas mon but hyung-nim, c’est juste que… »

« Je te l’ai déjà dit, si tu survis, tu deviendras le plus grand pyromage de tous les temps. »

« Mais… »

Survivre à quoi, au juste ? Sunggoo se sentit un peu mal à l’aise.

« Allez, continue de te reposer. »

Il se tourna alors vers Melody qui eut un mouvement de recul.

« Tu parlais du passé ? »

« J’ai commis un pêché, oh, pardonnez-moi Immort… »

« Si tu ne veux pas que je te frappe, tu as vivement intérêt à te relever. Maintenant. » l’interrompit-il.

Elle s’était en effet jetée une nouvelle fois à ses pieds, chose qui lui était parfaitement insupportable. Elle qui conversait avec les dieux lui réservait le même traitement… Kang Woojin était pourtant bien humain.

« Bon. Le premier donjon sur Alphène, il a bien été lié il y a 200 ans ? »

« Tout à fait… »

« Quand est-ce que les seigneurs dimensionnels ont commencé à envahir la planète ? »

« Il y a de cela 100 ans. »

Il n’y avait pas besoin d’être un grand savant pour comprendre que la progression des donjons sur Terre allait beaucoup trop vite. En seulement cinq ans, les seigneurs dimensionnels avaient déjà fait leur apparition.

« Alphène a tenu 100 ans avant de tomber… Tu penses que la Terre peut tenir combien de temps ? »

« On ne peut pas vraiment comparer leurs donjons, je ne saurais me risquer à la moindre prédiction. »

D’un côté, la Terre avait pour avantage d’avoir des systèmes de communication avancés au point de pouvoir prévenir le reste de la planète du moindre danger en moins de cinq minutes, mais d’un autre, l’humanité ne coordonnait absolument pas l’effort de guerre. Leurs intérêts divergeaient en l’absence d’un véritable leader, comme il y en avait eu sur Alphène…

« Melody, j’ai quelque chose à te demander. »

« Lequel, Immortel ? »

« Je veux que tu aides Sooah à s’éveiller. »

Elle était plus informée que quiconque pour savoir que de servir la volonté d’un dieu, être son messager, n’était pas chose aisée.

« Êtes-vous certain de… »

« Ce n’est pas comme si j’avais le choix. Il nous faut une figure commune dans ce combat. » répondit-il un peu désolé.

Il avait bien tenté de faire ça lui-même, mais il n’avait pas le temps nécessaire pour tous les diriger. Le monde s’effondrait trop vite, et à défaut de morale, peut-être l’espoir parviendrait-il à le sauver.

Restait à savoir quel dieu avait choisi Kang Sooah. Son destin n’était pas non plus des plus simples à assumer, mais elle n’avait pas plus de choix que Woojin. Elle devait s’éveiller à son dieu sous peine de mourir.

« Il faut qu’elle survive, tu m’entends ? »

« Et qu’adviendra-t-il s’il s’agit d’un dieu mauvais ? »

« Ha ha ! Tu crois encore que les dieux sont sensibles aux concepts de bien et de mal ? Ce n’est pas comme ça que ça fonctionne. Si tu crois en eux et les révère, ils seront bons, sinon tu subiras leur ire. »

Elle refusa l’idée même de considérer ces paroles, et quoi qu’elle se garda bien de l’exprimer, Woojin le comprit, comme en témoigna la parole qu’il lui adressa.

« Il n’y a pas de mauvais dieu. Contente-toi de l’aider à se réaliser. »

En tant qu’avatar d’Aria, Melody était tout à fait capable de l’aider à ne pas sombrer dans la folie.

« Bien, il en sera fait selon votre souhait. J’aiderais Sooah. » consentit enfin à dire Melody.

« Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai un dragon à aller rosser. »

« Je viens t’aider ! » s’exclama Sunggoo.

« Non, aide plutôt Haesol à dégager les monstres alentours. »

« Oui, chef ! »

Aussi fort eût été Sunggoo, un tel adversaire représentait encore un danger bien trop important pour lui. Il ne l’était d’ailleurs pas moins pour Woojin, mais aidé de dix chevaliers noirs, la puissance de Dolsae et les sorts de confusion de Vivie, il était en droit d’espérer s’en tirer à bon compte. Malheureusement, les monstres s’étaient un peu éparpillés et la plupart d’entre ses familiers étaient déjà trop occupés.

Il va falloir que je l’appelle.

L’idée était bien évidemment affreuse à admettre, mais ces invasions successives l’arrangeaient bien. Son armée lui garantissait des apports en points d’expérience très intéressants. Il invoqua alors deux lances d’os et commença lui aussi à attaquer, envoyant au passage des lances spirituelles qui traquèrent les chauves-souris géantes.

C’est sans effort aucun qu’il déploya aussi sa hache, fendant crâne après crâne tandis que s’accumulaient les cadavres au sol. C’est alors que les monstres, étouffés sans doute par son style de combat si particulier, entreprirent de reculer. Tout du moins essayèrent-ils, quand survint en arrière de leur position un gigantesque mur d’os. Ils n’eurent pas le temps de réaliser qu’ils étaient bloqués que déjà, de nombreux corps explosèrent, libérant un nuage de poison qui tua dans l’instant tous les insectes sans même qu’il n’ait eu à lever son arme.

« Dresse-toi, ma fière armée ! »

Du sang et des membres volèrent en tous sens, révélant plus de 200 mages squelettes, chacun de la force d’un éveillé de rang B. Leurs sorts magiques n’étaient pas puissants, ils étaient dévastateurs. Ils l’eurent sans doute plus été avec des sorts autres que la simple boule de feu, trait de foudre ou encore nova de poison… Cependant, leur variété compensait bien cet aspect, surtout depuis l’obtention des mages de vent.

Leur formidable force se déversa sur les monstres, laissant l’occasion aux chevaliers noirs de progresser à leur tour vers la tour Namsan.

Comme les monstres avaient tenté d’attaquer Sunggoo en voyant la menace qu’il représentait, c’est cette fois le dragon lui-même qui s’éleva haut dans le ciel, révélant les ronces qui avaient poussé tout autour de Namsan. Il ne restait plus qu’une seule journée avant que la colonie ne soit pleinement développée.

Viens là, gros tas… Euh…

Woojin se trouva tout à coup hésitant. Le dragon se gonflait à vue d’œil. Il s’apprêtait à souffler. Son armure spirituelle le protégerait, mais uniquement lui…

Enfin !

Son conseiller personnel, celui qui lui avait tout enseigné, le plus grand Archimage d’Alphène qui pour la sauver s’était métamorphosé en liche et qui jamais ne mourait. Jaenis.

Un nuage d’une fumée sombre comme la nuit se forma face à lui, révélant bientôt un squelette portant une longue robe noire d’un seul bloc qui recouvrait jusqu’à sa tête. Il avait un bâton noir de jais et des yeux dont émanait une lueur rouge terrifiante. Sa présence était bien trop imposante et impérieuse pour que quiconque ait pu un jour le confondre avec un simple mage squelette.

« Maître ! Alphène a été sauvée ?! »

Sa voix grinçante et terrible ressemblait au bruit que faisait un train lors d’un freinage d’urgence. Tous se mirent à trembler, Woojin compris. Il n’avait plus l’habitude…

« Pas encore. Euh, tu peux commencer par t’occuper de ce con ? »

Il lui indiqua Rajakoi, le dragon doré qui s’apprêtait à déverser un torrent de flammes, bien à l’abri dans les airs.

« Où sont mes pouvoirs ?! »

« Ah, j’ai oublié. »

Woojin ouvrit son interface et alloua les précieux points de compétences qu’il avait mis de côté spécialement pour lui, aussi sa compétence d’invocation de la liche passa-t-elle en un instant à 99 points. Jaenis changea plusieurs fois d’apparence jusqu’à se stabiliser. Sur sa robe noire était désormais inscrites des runes et autres symboles magiques luminescents, et son bâton incrusté de 5 gemmes.

Soudain, comme si une soupape de cocotte minute géante évacuait l’air, Rajakoi éructa son puissant souffle draconique. Jaenis le bloqua aussitôt en créant un bouclier juste en dessous de lui, qui absorba l’impact dans son intégralité au son et avec l’effet d’une bombe nucléaire.

« Tu arrives vraiment au bon moment, Jaenis… » lui admit Woojin en souriant.

« Dois-je le garder comme compagnon pour Ryong ? »

« Non, il est inutile. C’est un vassal de Trahnet, tu peux le tuer directement. »

C’était moins par humeur que par réelle impossibilité à faire de lui un nouveau familier. Un seigneur dimensionnel ne laissait jamais de corps derrière lui, chose nécessaire à la création d’un dragon d’os.

« Et l’Exécution de Gehen ? » lui demanda Jaenis.

« Non… »

Lors de sa recherche dans les différents magasins liés à son interface, s’il avait trouvé la plupart des objets du l’ensemble d’équipements de Gehen, l’Exécution était manquante. C’était jusqu’à sa recette qui était absente, lui faisant demander si elle existait encore réellement…

« Il va falloir que tu la retrouves, maître. »

Rajakoi, furieux, commençait à descendre vers les deux. Qui avait bien pu bloquer son souffle draconique ? Que faisait une si puissante liche sur cette planète ?

« La terre n’est pas encore synchronisée, qu’est-ce que fout un tel pouvoir sur Terre ?! » leur lança-t-il.

« Répugnant monstre… » grommela Jaenis.

« Bon, euh, on continuera de parler quand tu l’auras tué. » le pressa Woojin.

« À ta guise, mon Roi ! »

Mis-à-part Vivie et Gaebo, Jaenis était le seul autorisé à pouvoir s’adresser à lui de manière aussi informelle. Encore qu’à la vérité, il ne lui avait demandé d’autorisation. Il ne l’avait pas créé, il avait combattu pendant 200 ans avant d’accepter de le rejoindre, et il était déjà miraculeux qu’il accepte de combattre selon son ordre.

« L’inferno te purifiera, immondice ! »

Un feu très sombre vint frapper l’aile du dragon à une vitesse hallucinante. Ce n’était pas n’importe quelle flamme, mais bien le feu de l’enfer.

« Grargh ! »

Le dragon commença à paniquer pour éteindre la flamme qui brûlait sur son aile, sans y parvenir, ses sorts eux-mêmes n’étant capable d’étouffer ce feu malsain. Les mages squelettes comme les voitures furent repoussés au loin par la puissance du vent qu’il dégageait. Finalement, il vint s’écraser au sol en emportant avec lui quelques bâtiments.

Enfin, le feu cessa de brûler. Il ne devait d’ailleurs son salut qu’à sa race, plus résistante au feu que la plupart des êtres. C’était le cœur léger et persuadé de sa victoire qu’il était venu sur Terre, et il n’y avait trouvé que l’humiliation.

« Vous osez me provoquer ? Je vous tuerai tous, vous et vos artifices de pacotille ! » hurla le dragon.

Sans doute avait-il été surpris ? Il ne se laisserait pas avoir une deuxième fois… Il se dressa sur ses quatre pattes et relança son sort de peur draconique. Hélas, la liche n’était pas sensible à ce type de stimulus…

« Oh, on dirait que je n’y ai pas été assez fort. » fit semblant de bouder Jaenis.

Tout autour du dragon, le sol se mit à érupter. La lave sembla se matérialiser en fleurs à 9 pétales dont bientôt sortirent autant de têtes, révélant au cœur de la fleur de lave un seul corps.

« Allez, au travail mes jolies ! »

C’est ainsi que des 100 puits de laves sortirent autant d’hydres qui couvrirent le ciel avant de fondre sur Rajakoi, le lézard jaune, le dragon doré.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 139

13 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. XiaoZiyun

    Merci pour le chap !
    Il envois du lourd le p’tit nouveau xD

    Répondre
  3. Max

    Merci pour le chapitre !

    J’adore ! « J’ai un dragon à aller rosser ! » XD

    Répondre
  4. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  6. Aranor

    juste...sublime !

    je l’aime déjà ce type !

    bouffez moi ce tas d’écailles !

    merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  7. Newkan

    merci pour le chap , jaenis nous aura fais attendre mais il est overkill XD

    Répondre
  8. Gilgamesh

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. AlthanMaielAlthanMaiel

    Je ne lis pas SSN en français (sorry Nostra :’( ) Mais je ne pouvais pas rester sans réagir à ce magnifique Chapitre 25 verset 17 d’Ezéchiel !
    Vive Pulp Fiction 😉

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      T’as pas à t’excuser, je crois qu’aucun d’entre nous ne se lit mutuellement. 😀
      Eh ouais, j’me suis dit que Samuel L. Jackson aurait fait une bonne prez’ à Jaenis.

      Répondre
  11. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Perso je le trouve sympa Jaenis.^^

    Répondre
  12. NarcxNarcx

    Merci pour ton travail que j’ai lus tout au long de la semaine ducoup je te dis merci pour le chapitre×140.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com