SSN Chapitre 39

SSN Chapitre 38
SSN Chapitre 40

Hop, un petit bonus de sous les fagots ! Merci encore à Thomas ! Vous m’excuserez du retard, les chapitres se font de plus en plus longs et de plus en plus complexes à traduire. Allez, à tout à l’heure ! 😀

 

 

Chapitre 39 : Le donjon 5 étoiles 2/3

 

Quand ils récupérèrent un troisième artéfact, ils avaient déjà traversé cinq oasis. Ils purent aussi extraire de nombreuses pierres de sang que Woojin avait toutes placées dans sa sous-dimension. Il n’était plus nécessaire à Sunggoo de porter le moindre sac, qui était désormais au fait de son existence.

Ils se trouvaient à présent devant la dernière étape de leur chemin. Il s’y trouvait des ruines et un chemin de pavé partiellement recouverts de sable. Il y avait aussi quelques arbres. La vie avait dû exister ici.

« Qu’est-ce que tu penses de ça, Woojin ? » demanda Sunggoo un peu circonspect devant la scène.

« Ragrecia. » répondit l’intéressé.

« Quoi ? »

« C’est le nom de ce village abandonné. »

« Que… Comment connais-tu seulement le nom de ce village ? » s’étonna tout à fait Sunggoo.

« C’est écrit juste là. » lui indiqua Woojin de son doigt, vers une porte effondrée.

Comment fait-il pour…

Il avait déjà pu parler aux orcs, il démontrait en plus qu’il savait lire ces inscriptions incompréhensibles. Quoiqu’il n’en revint pas, il se tut à ce sujet. Le lieu ne se prêtait pas vraiment à un interrogatoire.

« Maintenant, fais bien attention. » lui conseilla Woojin.

« Oui chef ! » répondit Sunggoo, chassant ses pensées.

Woojin eut un soupir. Si le danger pouvait disparaître aussi simplement…

« Bon, attends. » reprit-il alors. Woojin ouvrit sa fenêtre d’inventaire et se saisit d’une armure de cuir de Ragrecia.

« Ce n’est pas l’idéal pour un mage, mais elle est plutôt résistante. Essaie-la. » continua-t-il.

« Hyung… C’est trop… » répondit Sunggoo qui semblait sur le point de pleurer. Il l’enfila tout excité. Elle était pour l’essentiel composée de cuir, mais de face et sur les côtés étaient attachées des plaques d’un matériau plus résistant.

« J’ai… J’ai l’impression que mon corps est devenu plus… Léger ? » s’étonna soudain Sunggoo.

« C’est une armure magique. Tu m’as bien dit que les éveillés pouvaient se servir des artéfacts, non ? » demanda Woojin.

« Oui, hyung-nim. »

« Essaie de t’en servir. »

« De quoi ? » répondit Sunggoo tout en passant une main sur l’armure.

« Elle est insufflée de magie ? »

« Oui. Essaie. » répondit Woojin, qui se faisait insistant.




« Wow ! » cria Sunggoo. C’était comme si son corps n’avait plus de consistance, se mettait à flotter. Il en eut le tournis et ressentit une légère douleur dans l’arrête du nez, comme s’il avait avalé quelque chose de très froid.

« Bouge un peu, pour voir. » continua Woojin.

S’exécutant, Sunggoo fit de vifs mouvements de gauche à droite et tomba au sol. Il aurait besoin d’un moment pour s’habituer. Après une nouvelle exclamation, il se leva et se mit à marcher un peu. Il se déplaçait deux fois plus vite qu’en temps normal. Toutefois, la vitesse vint rapidement à réduire en raison de la faible quantité de mana qu’il possédait.

« Arf… On dirait que ça ne tient pas plus de 30 secondes pour le moment. » déplora-t-il en prenant lui-même conscience de cet état de faits.

« Tu penses pouvoir lancer une boule de feu, là ? » lui demanda Woojin.

Sunggoo commença à bander sa volonté dans ses mains et une flamme commença à apparaître, bien plus lentement toutefois qu’à l’habituelle.

C’est bien ce que je pensais. Que ça vienne d’un objet ou d’un sort, l’éveillé doit pouvoir l’alimenter en énergie.

Ce n’était pas dramatique, Sunggoo n’aurait de toute façon aucune raison de s’en servir. L’armure lui permettrait à elle seule de survivre grâce au bonus d’agilité et à la compétence accélération. Il pourrait aisément s’évader.

« Ta seule chance de survie, c’est de pouvoir tout éviter. Fais bien attention. » lui répéta Woojin afin de s’assurer qu’il prenne bien conscience de l’importance de l’information.

« Oui chef. » répondit Sunggoo.

« Ne compte pas sur moi pour venir te secourir. Ta vie est entre tes propres mains, souviens-en toi. »

« Oui, oui. Je garderai ça à l’esprit. »

Ce n’était pas seulement parce que Woojin ne se considérait pas comme son protecteur. Il ne pouvait pas à la fois combattre et garder un œil sur lui.

Dans le pire des cas, il pourrait toujours trouver un nouveau valet. Son destin lui appartenait, malgré les sentiments qui les liaient à présent. Au fond, Woojin aimait bien Sunggoo. C’est la raison pour laquelle il essayait de préparer à toutes les éventualités, dans l’espoir qu’il reste en vie le plus longtemps possible.

Sunggoo n’avait donc pas le choix, il devait garantir sa propre sécurité, Woojin n’y pouvait absolument rien.

« Les monstres qui vont apparaître sont une race anthropomorphique. Ce sont des nagas. Je ne sais pas combien il va y en avoir, mais les lames et pointes de leurs armes sont recouvertes d’un poison puissant. J’insiste, fais très attention à toi. » lui dit une dernière fois Woojin.

La ville abandonnée de Ragrecia, exclusivement composée de ruines, était semblable en l’état à un labyrinthe. Des Rats Sablonneux étaient embusqués à chaque coin de rue, aussi Woojin entreprit-il d’envoyer ses soldats Squelettiques en amont de sa position comme chair à canon.

D’ailleurs, une lance vint bientôt frapper un squelette en plein crâne accompagné d’un hurlement atroce. Celui-ci avait rempli son rôle et s’effondra sur lui-même dans un tas d’os.

Woojin sortit en toute hâte de l’allée où il se trouvait quand apparurent trois soldats nagas. Si de la ceinture leur corps était comparable à celui d’un énorme serpent écailleux, le haut semblait bien plus humain. Ils avaient une apparence féroce.

Quel dommage pour ces monstres que les squelettes ne puissent être empoisonnés… Ils se jetèrent sur eux. Toutefois, les épées d’os ne parvinrent à en creuser l’armure et étaient bien trop faibles pour seulement penser à leurs écailles.

Les soldats sagas étaient rapides et précis, aussi ne leur fallait-il qu’un seul coup pour briser les crânes de leurs opposants d’un coup de lance. Si on pouvait parfois jouer du nombre, surtout avec des soldats squelettes de niveau 17, la force des nagas était telle qu’ils ne furent pas une seule fois mis en danger.

Aussi et sans doute les magiciens squelettes auraient-ils pu davantage leur opposer résistance si les créatures serpentines n’avaient pas foncé à l’abri derrière des ruines.

Woojin s’avança et dégagea du pied les restes du dernier soldat Squelettique tombé sur son passage, et après l’avoir invoquée, jeta sa lance d’os en leur direction.

Celle-ci partit en sifflant mais fut rapidement parée par un guerrier naga.

« Retraite ! »

Les soldats nagas se dispersèrent d’un seul coup afin de s’éloigner des squelettes restants, mais Woojin invoqua son mur d’os en toute hâte, transperçant au passage un guerrier naga lors de son extension.

Surpris, l’un d’eux ne put résister à la lance de métal qui s’abattait sur lui à une vitesse telle que même s’il l’avait bloquée, le résultat aurait été le même. Il poussa un râle guttural dans une gerbe de sang. Woojin n’avait même pas eu à se servir de la compétence de guerrier de niveau 20, lancer.

« Reviens. » dit calmement Woojin. La lance disparut du torse du naga et revint directement entre ses mains. Les possibilités de cette arme évoluant en même temps que son guerrier semblaient infinies.

Propulser sa lance était un pari risqué, dont l’issue dépendait entièrement de la Force qui lui donnait sa vitesse. La précision du coup dépendait quant à elle de la valeur d’agilité. La classe de guerrier comptait de nombreuses compétences, d’aucunes étaient d’ailleurs des compétences passives ne nécessitant aucun mana. On pouvait citer, parmi celles-ci, lancer, instinct guerrier ou encore lancier.

Par conséquent, Woojin n’était pas sujet à cette règle. Sa lance était l’objet de lancer parfait.

Aussi, la tâche donnée jusqu’à présent par les soldats Squelettes ayant été remplie, ils n’eurent plus aucune utilité. Il était temps.

Woojin, à nouveau, se courba comme une branche de frêne 1)C’est un bois très souple mais assez résistant fréquemment utilisé dans la conception d’arcs de bois et d’hampes de lances. et lança son arme en plein cœur d’un soldat naga. Il n’en restait plus qu’un.

Il le repéra rapidement et commença à prononcer des syllabes.

« Ria ni le root ta. Reonat raket. »

« Riket la ? Reona raketa nia. » répondit le naga.

Sunggoo entendit tout mais ne parvint pas à en tirer le moindre sens, se demandant bien combien de langues différentes pouvait parler Woojin. Son admiration pour lui n’allait qu’en croissant. Chaque acte qu’il faisait constituait une nouvelle source d’étonnement. Pour lui, son intelligence n’était plus à démontrer.

« Si vous voulez réellement protéger le temple naga, rassemblez tous vos guerriers et attendez-moi. »

« Qui êtes-vous ? Donnez-moi une seule raison de vous écouter quand vous tentez de pénétrer dans ce temple ! » répondit le naga.

« Je suis ici pour la même raison que vous. Je désire protéger quelque chose. » reprit Woojin.

« Les Gardiens vont se réunir, oui. Pour vous repousser. »

Woojin, pour seule réponse, détruisit son mur d’os. Le naga partit en poussant un râle.

Sunggoo, un peu en retrait, ne put s’enquérir de la cause de cette réaction.

« Woojin ? Pourquoi tu l’as laissé partir ? Vous vous êtes dit quoi ? »

« Je lui ai dit de m’attaquer en force. »

Sunggoo, les yeux écarquillés, ne vit rien à répondre.

« Ca va être cool, hein ? » lui demanda Woojin.

« Qu’est-ce qui va être cool ? Qu’est-ce qu’il y a de cool là-dedans ? Qu’est-ce qu’il attend de moi ? » pensa Sunggoo.

« Pour un type comme moi… » lui dit Woojin pour répondre aux questions qu’il n’osait formuler.

« Oui, hyung-nim ? »

« Tourner les circonstances à son avantage, c’est d’une simplicité enfantine. » conclut Woojin.

Sunggoo ne comprenait plus rien. Signifiait-il qu’un groupe entier serait plus simple à combattre que des individus épars ? Les squelettes semblaient déjà inefficaces, alors face à un groupe…

« Tu es d’un calme olympien. »

« Booya ! Allez, c’est parti. Ça m’aurait pris la journée de traquer tous ces trucs, là ça va être vite plié ! » s’exclama Woojin avec joie, suivi par Sunggoo plus nerveux que jamais.

« J’ai enfin le niveau 30. Ça devrait passer. » pensa Woojin.

Il pouvait enfin invoquer son golem, mais pas que. Il avait enfin récupéré l’une de ses compétences principales. À la vérité, c’était surtout son obtention qui l’avait décidé à s’attaquer à tout le groupe. Sans, il ne s’y serait pas essayé.

Au cœur de la ville se trouvait une tour qui quoiqu’elle fut partiellement effondrée, dominait encore assez haut dans le ciel. Les nagas s’y étaient tous réunis. C’était pas moins de 100 guerriers qui s’y étaient amassés.

« Hyung… Tu… Tu es sûr de toi ? Ils sont vraiment beaucoup. » lâcha Sunggoo en déglutissant.

« Ça risque de chauffer. Attends ici. » répondit Woojin en hochant la tête.

« Compris. » assentit-il.

Woojin s’avança alors d’un pas décidé, suivi de près par ses squelettes qu’il dirigeait comme un guide.

« C’est bien toi l’humain insolent qui essaie de prendre le temple ?! »

« On peut passer les formalités ? » lui répondit Woojin en grognant sur un ton semblable.

« Nous protégerons le temple quoi qu’il en coûte ! »

Les soldats nagas crièrent à l’unisson. Woojin était suivi par une armée de 80 squelettes. Il aurait d’ailleurs pu en créer plus mais ne souhaitait pas en invoquer autant que son Attribut de Contrôle lui permettait.

Même si leur utilité en combat avait jusqu’à présent été nulle au sein de ce donjon, ils allaient dès à présent avoir l’occasion de briller.

« Chargez ! » leur hurla Woojin.

En poussant leur cri significatif, les soldats squelettes chargèrent tout droit. La peur ne s’appliquait pas aux créatures d’os. Woojin n’avait donné l’ordre que pour la forme, sa volonté seule suffisant à les contrôler. Il ne fallait qu’une seule pensée pour que leur formation s’exécute selon son ordre.

Les lances des guerriers nagas en stoppèrent net un grand nombre dans leur course. Woojin ne semblait pas le moins du monde inquiet. Le dernier squelette défait, un naga bien plus impressionnant que les autres s’avança devant l’armée flexueuse.

Tiens, le boss n’est plus là…

Le gardien naga qu’il avait vu la première fois était absent, remplacé par un grand guerrier, plus large et manifestement plus fort que les 4 qui lui faisaient suite.

La difficulté d’une mine était bel et bien moins importante que celle d’un donjon.

« Vous espérez prendre le temple avec votre armée morte-vivante minable ? » lui demanda-t-il alors.

Woojin éclata franchement de rire, puis répondit : « Quelle armée ? »

Les morts étaient eux aussi les ennemis de Trahnet.

« Si vous pouvez parler à Trahnet, vous devriez lui faire passer un message. » continua Woojin.

Il invoqua une lance d’os dans chacune de ses mains et commença à marcher à son tour à la rencontre des nagas.

« Le Roi d’Alandal est sur Terre. » conclut-il avant de se mettre à courir, avant de bientôt bondir.

Il regarda très vite dans la direction des nagas qui se trouvaient à présent en dessous de lui afin de repérer l’emplacement des différents os alentours.

Une quantité prodigieuse d’énergie magique s’échappa de son enveloppe corporelle, et les os commencèrent à s’assembler, formant un gigantesque mur d’os, que d’aucuns auraient pu d’ailleurs davantage qualifier de prison.

Woojin se laissa alors retomber en plein milieu des nagas, le genou dressé. Un naga moins chanceux que les autres le reçut en pleine tête qui s’explosa sous la force du coup. Woojin plaça ses deux lances au sein de ce réceptacle de fortune.

Les guerriers s’apprêtaient à se jeter sur lui quand une formidable onde de choc émana du crâne du vaincu.

La force de cette vague était telle qu’ils furent tous repoussés, quoiqu’ils étaient encore sains et saufs.

Puis une épaisse fumée verdâtre vint à remplir l’atmosphère les aveuglant complètement. Ils se mirent à suffoquer et dans une quinte de toux infernale, tous les nagas se laissèrent tomber à même le sol comme de vulgaires chiffons.

Woojin eut un nouvel éclat de rire.

Moi aussi, je sais utiliser du poison.

Ce poison était bien plus puissant que le venin des nagas.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 38
SSN Chapitre 40

References   [ + ]

1. C’est un bois très souple mais assez résistant fréquemment utilisé dans la conception d’arcs de bois et d’hampes de lances.

10 Commentaires

  1. nickylaboum

    merci

    Répondre
  2. Riri

    Merci pour le chapitre. Que représente Alandal sur Alphène ?

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      C’est toute la question 😀

      Répondre
    2. troesma

      il me semble pas que ça a été annoncé, mais je dirais que ça devait être le royaume/faction ou un truc du genre dont faisait parti Woojin. On l’apprendra surement dans un des chapitre suivant.

      Répondre
  3. Kyouma

    Merci *-* Woojin terrassant ses adversaire il manque l’explosion derrière et l’instant badass est présent *-*

    Répondre
  4. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com