SSN Chapitre 51

SSN Chapitre 50
SSN Chapitre 52

Bonjour ! Vous commencez à avoir l’habitude cette semaine mais désolé quand même que le chapitre sorte si tard. Grosse journée (déménagement…). Bonne lecture et à dimanche pour la suite ! Au passage, petite correction : Yunhwee Lee n’est pas la nièce de Sahngho Lee, le président de la guilde Hwarang, mais sa sœur.

 

 

Chapitre 51 : Le plateau Tareut 2/3

 

Toute la forêt était en flammes. Seule une fumée sombre et épaisse s’en échappait.

« C’est la première fois que je rencontre quelqu’un de plus taré que moi… » se dit Yunhwee Lee en faisant des tractions sur la branche d’un arbre encore intact.

Elle l’admettait sans difficulté, Woojin Kang était pour elle un authentique cinglé, capable malgré la menace d’une Invasion de chasser tranquillement en détruisant tout autour de lui.

« Il faut que je trouve cette foutue pierre. »

Elle ne s’inquiétait pas tellement du donjon, mais davantage du chef des lieux. Encore qu’elle pensait bien pouvoir se saisir de la Pierre de Retour et prendre la fuite.

Évitant les flammes avec brio, elle parvint rapidement jusqu’au bord du précipice. Ce n’était pas une Chasseuse de l’Ombre pour rien.

« Elle est là-bas… »

L’équipe de la guilde KH avait, tout comme son équipe Vermillon, décidé de ne pas prendre d’Assaut le donjon. La tâche s’avérait peu profitable, en tous cas moins qu’en cas d’Invasion.

« C’est mieux comme ça. »

Yunhwee avait toujours exprimé quelques réticences à la façon de procéder de Sahngho Lee et cette opportunité lui permettait d’être plus à l’aise avec sa conscience.

Toutefois, si Woojin Kang parvenait à terminer le donjon, les guildes de Hwarang, KH, et la guilde japonaise Hennessey seraient en fâcheuse posture face à Alandal qui venait pourtant juste d’être créée.

Il lui fallait sauver la réputation de son équipe et de sa guilde et ce même si elle ne partageait pas la vision des choses de son frère.

Elle entreprit alors de marcher le long de la falaise, et c’est tout en pensant à la meilleure façon de diriger Hwarang qu’elle trouva l’objet de sa quête : une corde cachée le long du précipice. Elle commença à la faire remonter. La corde était bien plus longue que le précipice, ce qui avait permis de la laisser attachée à l’autre bord tout en la cachant. Quand elle commença à sentir à nouveau de la résistance, Yunhwee la rattacha à un arbre de son côté.

Elle avait été installée lors de leur premier passage. C’était d’ailleurs ce temple qui les avait décidés à ne pas mener leur Assaut à son terme et ainsi à obéir aux ordres de leur président. Il ne s’y trouvait en effet que trois monstres, soit une faible quantité d’éventuels Artéfacts et quelques Pierres de Sang.

« Je vais t’apprendre… »

Elle craignait que le temps ne vienne à lui manquer, aussi se mit-elle à courir le long de la corde. La traversée était instable, mais Yunhwee avait un équilibre parfait.

 


 

Des boules de feu volaient en tous sens. La forêt n’était plus qu’un lieu de massacre, quelle que fut la taille du monstre visé.

« GWOOOOOH… »

Dolsae couchait les Ogres d’un plaquage puissant avant que son maître ne leur transperce la gorge de sa lance.


Enfin, Woojin pu apprendre toutes les compétences de Nécromancien qui lui étaient jusqu’alors inaccessibles.





« Parfait ! »

Woojin l’invoqua immédiatement. C’était comme si l’atmosphère semblait se déchirer, permettant à des créatures d’une autre dimension de s’extirper de leur monde. Le Destrier Fantomatique sortit de cette faille et sauta au sol. D’abord translucide, il devint bientôt noir de jais, mais semblait s’altérer à chaque respiration.

« Shingshi ! Je t’ai manqué hein ? » lui cria Vivie avant de se jeter à sa crinière en le caressant.




Si sa mana venait à manquer, il pourrait ainsi en récupérer en puisant directement dans les âmes ainsi amassées. Il en profita d’ailleurs pour monter le niveau de cette Armure à 10, ce qui augmenta son niveau de Soumission à 100.




« À moi, âmes en perdition… »

Comme une nuée d’insectes, les âmes vinrent graviter tout autour de lui. Il en profita pour apprendre les Compétences de Guerrier de niveau 40. Il pouvait désormais changer son Bâton de Métal en Épée Longue, qu’il prit rapidement en main. Il apprit par ailleurs le puissant Coup Décisif.

« Ok. Dolsae, reviens. »

Dolsae se secoua et son enveloppe de pierre se détacha de lui-même, ne laissant plus apparaître qu’un cœur rouge qui revint aux côtés de son maître.

Woojin monta alors sur son cheval avec Vivie devant lui. Il jeta un dernier coup d’œil à ses squelettes qu’il ne pouvait, à regret, emporter. C’est ainsi qu’il leva le sort et son armée ne fut bientôt plus qu’un tas d’os.

« C’est parti Shingshi ! » cria-t-il en se saisissant des rênes.

Le cheval hennit et se mit à courir vers le précipice.

« Ruée Fantomatique ! »

Soudain, un pont vaporeux apparut sous ses sabots. Ce pont ne faisait que le suivre et disparaissait aussitôt derrière lui.

« Hahaha, on va super vite maître ! » s’écria Vivie.

 


 

« Pfiou… » soupira Yunhwee Lee.

Ceci ni à cause du vertige, ni par crainte de quoi que ce soit. C’était le terrain qui était impressionnant. Parvenu dans la zone, on se croyait en plein dans le cratère d’un volcan. Il s’y trouvait d’un simple coup d’œil au moins un millier de statues, plus finement sculptées encore que les moaï.

Au centre du cratère et pour seul bâtiment se trouvait une tour, au sommet de laquelle se trouvaient trois monstres qui gardaient la Pierre de Retour. Un individu lambda ne l’aurait certainement pas vue, mais un Éveillé le pouvait sans la moindre difficulté.

« Quand même, toute seule… Bah, ce connard va bien finir par se ramener. »

Il avait osé la frapper et si l’occasion de se venger se présentait, elle la saisirait sans hésiter une seule seconde. Dans le pire des cas, elle le verrait tout au moins en action avant de se saisir de la précieuse Pierre de Retour.

Yunhwee Lee se cacha alors à l’ombre d’un rocher effondré et sa silhouette se perdit bientôt dans l’environnement. Il n’y en avait plus la moindre trace.

 


 

Pendant ce temps, Sahngho Lee tenait une conférence de presse relative à l’événement qui avait bel et bien fini par fuiter.

« Monsieur Lee, de votre point de vue, quelles sont les chances que mademoiselle Yunhwee Lee et monsieur Woojin Kang survivent au donjon ? »

« Elles sont très minces. » répondit l’intéressé.

« Monsieur, il ne reste qu’une heure avant le début de l’Invasion. Comment vous sentez-vous à présent, votre sœur n’étant toujours pas revenue ? »

« C’est quoi cette question ? » s’étonna-t-il.

À quel point fallait-il être vile pour essayer de faire grimper son audience en jouant de la mort éventuelle de quelqu’un ? On n’appelait décidément pas leurs journaux des torche-culs pour rien…

Malgré la tristesse qu’il exposait volontiers, Sahngho Lee était quelque peu soulagé. Il ne restait plus qu’une heure, ce qui ne laissait plus aucun doute sur le fait que les deux Éveillés aient échoué cette ultime tentative.

« Plus de questions. » dit-il avant de se lever.

« Attendez ! »

« Monsieur le président ! »

Les journalistes tentèrent bien d’obtenir quelques réponses supplémentaires, mais les membres de la guilde Hwarang s’étaient rapidement interposés. Aussi, Sahngho Lee en saisit un discrètement, et lui dit avec une expression glaciale :

« On en est où ? »

« Le donjon n’a pas bougé. »

« Ouf… Parfait. Retournons au centre de l’opération. » conclut-il.

Enfin, le stress semblait pour lui retomber. Il avait craint un long moment que Woojin et sa sœur ne ressortent, mais tel ne semblait pas être le cas.

Les membres de la guilde Hwarang montèrent dans leurs véhicules et parvinrent rapidement jusqu’au cœur même de l’organisation, au niveau de la deuxième ligne de défense. Il s’y trouvait de nombreux soldats, mais aussi quelques personnes ne portant pas d’uniforme.

« Qu’est-ce que foutent des civils ici ? » s’étonna Sahngho Lee en fronçant des sourcils.

« Je vais aller vérifier. »

« Pas la peine, on y va tous ensemble. »

C’étaient cinq personnes qui semblait argumenter avec les militaires.

« Je n’ai jamais dit que je voulais entrer, je cherche simplement à savoir ce qu’il est arrivé à notre chef, le président de la guilde Alandal. »

« Tout a déjà été relayé aux médias. Nous n’avons aucune information supplémentaire à communiquer. »

Minchan Jung eut beau s’être exprimé de la manière la plus polie et la plus formelle possible, rien n’y fit. C’est ainsi que Sunggoo Hong, Haemin Kim, Soonghoon Woo et même Jiwon Do, qui l’accompagnaient, semblaient parfaitement furieux.

« De toute manière, ça ne sert à rien d’essayer d’en savoir davantage monsieur. Il est 13 heures et 6 minutes, aussi dans très exactement 5 minutes, les civils restants seront tous évacués. » conclut l’officier.

La seule raison pour laquelle ils furent d’ailleurs autorisés à avancer si loin par delà le cordon de sécurité tenait au fait que l’armée avait officiellement demandé le soutien de la guilde Alandal dans cette opération. Toutefois, rien ne les autorisait, eux, à rencontrer le Commandant-en-chef.

« Que se passe-t-il ? » vint demander Sahngho Lee en regardant Jiwon Do. Même dans une situation comme celle-ci, sa beauté forçait le regard.

« Nous sommes les membres de la guilde Alandal. Notre président est entré, et… » répondit Minchan Jung avant d’être interrompu.

« Ah, tiens donc, Alandal ! Nous discuterons des compensations liées à l’incident une fois l’Invasion repoussée, si vous le voulez bien. »

Sahngho Lee avait un regard à faire pâlir même la mort. Il tenait enfin les responsables de ce scandale.

« Comment ?! » s’étonna Minchan.

« Ma sœur, Yunhwee Lee, est un dommage collatéral aux actions de votre président. Elle s’est sacrifiée pour le sauver. Vous portez la responsabilité de ce crime. » continua froidement Sahngho.

Sunggoo perdit soudain son calme : « Un sacrifice ?! Notre président sortira bientôt ! »

« C’est parfaitement ridicule jeune homme. Woojin Kang est décédé, et vous devriez contacter dès à présent vos avocats. Ceux de la guilde Hwarang sont déjà sur le dossier. » répondit Sahngho Lee, quelque peu surpris que le dénommé Sunggoo Hong maintienne le regard.

Soudain, des cris émanèrent du front.

« Qu’est-ce que c’est encore ?! »

« Je… Je vais aller voir. »

L’homme de la guilde Hwarang revint quelques secondes plus tard et c’est le visage blême et la voix hésitante qu’il annonça la nouvelle :

« La… La barrière a… »

« C’est hyung-nim ! » cria de joie Sunggoo.

Sahngho Lee le regarda à nouveau, avec l’envie manifeste de le tuer sur place.

« Putain, qu’est-ce qui est sorti ?! »

« C’est… »

Il n’osait pas donner sa réponse.

Jiwon Do, quant à elle, céda aux larmes.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 50
SSN Chapitre 52

15 Commentaires

  1. Tdsv

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  2. Anto

    Thanks

    Répondre
  3. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  4. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. drak

    merci pour le chapitre

    je sens que l’on va rire avec la suite^^

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Hinomura

    Merci pour le chapitre et vivement la suite.

    Répondre
  8. ULmadMS

    A non tu n’as pas le droit de finir sur ça !
    ps : merci pour le chapitre

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci

    Répondre
  10. Lauvel

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  11. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Lainkonifer

    merci pour le chapitre

    Répondre
  13. essitamessitam

    ça devrait être interdit de finir un chapitre comme ça 🙁
    merci pour le chapitre

    Répondre
  14. Kyouma

    Bon bah go lire la VA je peut pas attendre !!!

    Répondre
  15. Riri

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com