SSN Chapitre 63

SSN Chapitre 62
SSN Chapitre 64

Merci Erwan de m’avoir sauvé des griffes de l’ennui ! Bonne lecture. J’rappelle pour ceux qui n’auraient pas vu passer l’information, une nouvelle promo est en cours jusqu’à dimanche soir minuit. Ou lundi matin très tôt... Enfin voilà, vous avez compris le principe.

 

 

Chapitre 63 : Bons baisers de Pyongyang 3/4

 

C’était un élément constitutif du monde. L’un des ingrédients nécessaires à la création du Domaine Dimensionnel.

« Euh… » s’étonna Woojin en se frottant le menton.

Il observa la gemme sous toutes ses faces mais rien n’y fit. Aucune information ne lui vint.

« Vivie, ça te dit quelque chose le Domaine Dimensionnel ? » dit-il soudain.

« Hein ? Absolument rien, non. »

C’était en effet la première fois qu’elle entendit parler d’une telle chose. Woojin comprit alors qu’il n’en apprendrait davantage et rangea l’objet dans son inventaire. Il était l’heure pour lui de sortir, la Pierre de Retour en main.

 


 

« Eh, ça a commencé, non ? » dit un soldat.

« Ça y est ? Ah oui, la barrière disparaît ! »

« Ce foutu sud-coréen a donc réussi. Dépêchez-vous d’aller prévenir l’officier ! »

Tout comme les soldats, les différents journalistes commencèrent à s’activer. Ils prirent de nombreux clichés de son ascension des escaliers.

« C’est pas croyable… »

« C’est dingue, ouais. Il a réussi un donjon 6 étoiles seul. Ça va faire le tour des informations. »

« La Corée a maintenant un Éveillé de poids… »

« C’est le moins qu’on puisse dire. Vous avez entendu parler de Melody ? »

« Eh toi, le stagiaire ! Préviens le bureau ! »

Au milieu de cette agitation, Woojin observait la personne qui venait à sa rencontre. Les soldats étaient toujours en poste, mais ils n’eurent pas besoin de stopper les journalistes. Par opposition à ceux de Corée du Sud, personne ne se pressa pour l’interroger.

C’était le Lieutenant Haesol Che, qui venait tout juste d’apprendre la nouvelle.

« Je savais que vous réussiriez. Excellent travail. »

« On est venus pour ça, non ? » répondit Woojin.

« Haha, bien sûr. Malgré tout, je suis surprise que tout se soit déroulé sans incident. » concéda-t-elle.

Pour cause, personne d’autre n’avait osé répondre à une telle invitation. Sans compter qu’aucune information sur ce qu’on trouvait au sein de ce donjon n’avait été délivrée. Le simple fait de s’y risquer était le signe de la plus grande bravoure.

« Je suppose que l’équipe diplomatique est arrivée ? »

« Oui, les délégations nord et sud coréennes attendaient justement la nouvelle. »

Elle ne lui dit toutefois pas que le gouvernement de la Corée du Sud avait prévu un nouveau plan de négociation s’il était venu à échouer. Ils avaient estimé ses chances de réussite à 30 % tout au plus.

« Bon, eh bien voilà, j’ai réussi. Je vous laisse vous occuper du reste. Juste, comme il n’y aura pas d’Invasion, dites à l’armée de dégager l’entrée. »

« Quoi ? Vous voulez déjà y retourner, sans même faire de pause ? se sidéra-t-elle.

Il venait de passer 12 jours dans des conditions déplorables, et il voulait déjà remettre le couvert sans même prendre un repas ?

« Bah, y’a rien de trop bien compliqué. Pourquoi devrais-je faire une pause ? » répondit-il.

Pour lui, même un donjon 6 étoiles n’était pas grand-chose. C’était à se demander quelles étaient réellement ses facultés.

« Je… Je comprends. » balbutia-t-elle alors.

Aussitôt, il se tourna et entra à nouveau comme il en était sorti, avec la plus totale indifférence. S’il espérait obtenir le niveau 60, il ne fallait pas perdre une seconde. Il aurait peut-être même, ainsi, le temps de réaliser un essai supplémentaire.

Grâce au Magasin des Succès, les inquiétudes habituelles du commun des mortels n’étaient pour lui que broutilles.

Un officier arriva enfin alors qu’il était déjà parti. À en voir les galons sur sa veste, c’était un haut gradé.

« À quoi rime ce merdier ? Vous m’aviez dit que la barrière avait disparu ! »

« C’est… C’est qu’il y est retourné. » répondit, gêné, un soldat.

« Comment ? Sans même prendre la peine de saluer le président ?! »

L’homme regarda alors autour de lui. Le soldat disait vrai, rien qu’à observer les mines des gens amassés autour de la station. L’Assaut avait été réussi.

« C’est une affaire très grave, soldat… »

Il avait été missionné pour ramener le camarade Woojin Kang coûte que coûte, mais il était arrivé trop tard. Il n’eut d’autre choix que d’aller rendre son rapport.

 


 

Kim Jong-Un se touchait le menton, l’air concentré.

« Un peu plus à droite… »

« Bien, camarade. »

L’homme en uniforme ajusta alors le cadre. Kim Jong-Un sourit en voyant son portrait aux côtés de Woojin Kang.

« Que dois-je faire de celle-ci ? »

L’espace était auparavant occupé par une photo de lui et Dennis Rodman, l’un des plus grands joueurs de basket du monde. Cependant, ça ne l’intéressait déjà plus.

« Jetez ça. » répondit-il d’un air désintéressé.

Les deux hommes se tenaient dans une pièce qui lui servait alors à exposer ses trophées de la NBA. Les ballons, chaussures et bandeaux avaient fait place nette à tout ce qui avait trait aux donjons. C’était une espèce de musée, où l’on put même voir des monstres empaillés.

Le visage fier fit toutefois bientôt place à un air plus interrogateur, en entendant frapper à la porte.

« Entrez ! »

Toutefois, celui qu’il attendait n’était pas là.

« Qu’est-ce que c’est ? Où est le camarade Kang ? »

« C’est que… Il est retourné dans le donjon. »

« Comment ? »

L’officier eut bien pu tenter de s’expliquer, mais il savait que ce serait peine perdue.

« Pourquoi ne l’avez-vous pas retenu ?! »

« Il était déjà entré, avant même que je n’arrive sur les lieux… »

« Vous pensez que je suis là pour plaisanter ? »

L’officier, oubliant tous ses grades, prit un air de chien battu et se jeta aux pieds de Kim Jong-Un.

« Camarade, vous allez devoir réfléchir à vos actions. »

« Je… Je vous en supplie… Épargnez-moi… »

« Hmpf. Nous n’avons plus rien à nous dire. Sortez ! »

« Président, je vous en prie… »

C’était trop tard. Il venait de signer son arrêt de mort.

« Oublions tout ça. »

Un garde sortit un pistolet et après un hochement de tête de Kim Jong-Un, fit feu sur l’officier. Il s’effondra, raide mort. De toute évidence, la scène devait être coutumière.

« Bon travail. Maintenant, écoute-moi soldat. Tu vas aller attendre Woojin Kang avec toute l’attention du monde, et tu me le ramènes. » lui dit-il alors.

« Bien, président. »

C’était un peu jouer de malchance, mais l’homme s’exécuta sans sourciller.

« Ha ha… C’est à moi qu’il incombe de m’occuper du héros de Pyongyang. » dit Kim Jong-Un à nouveau seul.

Il fit glisser ses doigts sur des Livres de Compétences, qui ne réagirent pas. Ce n’était pas un Éveillé. L’admiration fit bientôt place à la convoitise dans le regard du dictateur, les yeux rivés sur Woojin.

 


 

« Ahhhh ! » s’écria Woojin.

Sa mana et son énergie remontèrent enfin, accompagnée d’une sensation électrique le long du nerf d’Arnold 1)C’est un nerf qui part de la base de la nuque et qui irradie toute la partie dorsale de la tête. Dans le récit, de base, on parlait de sensation dans la nuque, mais étant dans le domaine du soin, je préfère être juste. assez caractéristique. Aucun médicament ne pouvait procurer une telle sensation.

« Je suis enfin niveau 60 ! »

Après avoir dépassé les Mantoptères, il s’était attaqué à des Sparcans et leurs lances tentaculaires, puis un Baku, dont la résistance magique était plus grande encore que celle d’un Ogre, sans doute en raison de leur prodigieuse corne recouverte d’un épais cuir.

Il y avait eu, en outre, des Tudons, sortes de de géantes taupes qui attaquaient en sortant tout à coup du sol d’où elles se cachaient.

Ce n’était là que les éléments les plus faibles de l’armée de Trahnet. Woojin les tua tous sans distinction, détruisant jusqu’à leurs nids. Le gros de la horde avait disparu, ce qui fit réaliser à Woojin qu’avant la prodigieuse Explosion Corporelle, leur chef devait s’y terrer.

La Pierre de Retour apparaissait justement lorsque les nids étaient détruits. Lorsqu’il en prit conscience, il ne s’attarda plus alors à tuer chaque monstre, mais seuls ceux lui étant visible. Se focalisant sur les gros groupes, il put acquérir quantité d’expérience et en était déjà à son septième essai.

Il ouvrit son interface et apprit tout d’abord les compétences de Guerrier.


Le reste des compétences était lié à l’utilisation de l’arc. Il se saisit alors de son Bâton de Métal, qui changea de forme en se recourbant. Un fil de lumière vint en relier les deux extrémités pour compléter cet Arc de Métal.

Il entreprit alors de regarder quelles compétences de Nécromancien lui étaient accessibles.

Il vit alors une Compétence qu’il avait jusqu’alors quelque peu boudé, puisqu’elle était plus faible que sa Lance d’Os. Toutefois, avec son arc, la Flèche d’Os promettait d’être intéressante.

Il banda son arc et, invoquant la Flèche d’Os, la fit partir en sifflant. Elle partit beaucoup plus rapidement et bien plus loin que ne pouvait espérer le faire sa Lance d’Os.

Il sourit, l’air satisfait. Avec davantage de Mana, il aurait à sa disposition une impressionnante quantité de ces flèches à lancer. Ce serait un avantage tactique très important dans la construction des Murs d’Os.

Il vit alors une autre compétence.






Gaebo serait un avantage intéressant dans son utilisation des zombies. Ils ne seraient plus juste des corps en attente d’une explosion.

« Viens là, Gaebo ! »

L’ombre de Woojin se sépara alors fugacement de son hôte et se suréleva bientôt. Sinon pour son aspect étrange similaire à celui de Shingshi, la ressemblance avec lui était parfaite.

« Ha ha ! J’entends enfin ta voix, maître ! »

« Tu me fous toujours aussi mal à l’aise, par contre… » répondit Woojin.

« Ha ha ha ! Il serait peut-être temps que tu t’y habitues. » lança alors l’ombre au râle étrange.

Depuis le temps, il aurait en effet déjà dû s’y être habitué. Toutefois, quelque chose l’en empêchait. Jusqu’au fondement de leur existence différait, mais ils partageaient leurs pensées, leurs sentiments, et jusqu’à leur vision.

« Si tu n’aimes pas cette forme, donne-moi un corps, Woojin. »

Woojin regarda aux alentours. Il ne subsistait du combat que du sang, aussi malgré le nombre de cadavres en décida-t-il autrement. Le donjon était déjà terminé.

« Je t’appellerai quand j’aurai besoin de toi. Retourne dans mon ombre. »

« Haha. Ça a l’air rigolo, la Terre… »

Woojin lui lança un regard noir. On ne lisait pas dans ses pensées sans son accord.

« Oups… » dit Gaebo en se glissant proche de la silhouette de son maître.

Même s’il lui foutait un peu la frousse, il le savait, sa loyauté était entière. Il lui avait de nombreuses fois sauvé la vie.

« Il doit me rester une journée, maintenant… »

Seulement 14 jours étaient passés au dehors. Il lui restait très exactement 27 heures. Ce serait assez pour une dernière tentative.

La Pierre de Retour en main, il sortit une nouvelle fois.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 62
SSN Chapitre 64

References   [ + ]

1. C’est un nerf qui part de la base de la nuque et qui irradie toute la partie dorsale de la tête. Dans le récit, de base, on parlait de sensation dans la nuque, mais étant dans le domaine du soin, je préfère être juste.

16 Commentaires

  1. drak

    merci pou le chapitre

    je suis impatient de lire la suite

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci pour ce chap et merci au donateur
    lol je pense qu’il devrait utiliser son parasite sur Kim Jong-Un il réglerait beaucoup de problème

    Répondre
  3. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  5. Riri

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Lauvel

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. Kur

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. troesma

    si il vient de passer 14j des 15j dans le donjon, avec une moyenne de 3j par donjon, ça fait 5 à 6 échecs de soldats pour le ramener devant ce bon vieux kim =/

    Répondre
    1. troesma

      après si on considère qu’il ne met plus que 27h pour faire le donjon comme dit à la fin, bha la corée du nord a juste perdu toute son armée...

      Répondre
      1. NostraNostra (Auteur de l'article)

        En fait, Woojin est retourné dans le donjon sans laisser l’occasion à qui que ce soit de l’interrompre. Il n’a même pas pris le temps de remonter les escaliers. Ceci étant je note, j’insisterai dessus lors du prochain chapitre que les gens comprennent bien. 🙂

        Répondre
        1. troesma

          ça veut dire que le pauvre petit soldat malchanceux est pas mort ? c’est pas très grave, il mourra lorsque woojin lui lâchera un « nop a+ » =)

          Répondre
          1. sai1905sai1905

            s’il a de la chance, woojin sera compréhensif^^

          2. esteban albo

            si woojin est comprehensif
            il pourra utiliser son shingshi de poche pour appliquer la strategie de nickylaboom decrite plus haut et voler tous les livre de comp et autre trucs interessants dans le mini musée
            faisant d’une pierre 75 coups plus une renommée internationale assez interessante

  9. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. noname.exenoname.exe

    Merci pour ce chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com