SSN Chapitre 65

SSN Chapitre 64
SSN Chapitre 66

J’ai pu constater qu’un certain nombre d’entre vous attendaient la suite… Aussi, je tiens à remercier très chaudement Évana de son soutien ! À tout à l’heure pour un autre chapitre.

 

 

Chapitre 65 : Une occasion à ne pas rater 1/2

 

Même les journalistes étaient trop abasourdis pour ne serait-ce que prendre une photo supplémentaire. Woojin fit un pas en avant, et toute la foule recula.

« Dites au gros lard de se ramener. Maintenant. S’il ne vient pas, j’irai le chercher moi-même. »

Tous comprirent bien de qui il s’agissait, mais la surprise prit encore en intensité. C’était ni plus ni moins qu’une déclaration de guerre qu’il réalisait.

Il avança d’un nouveau pas. Les soldats, quoique terrorisés, eurent le réflexe de s’interposer. Woojin leva la main.

Soudain, un chat bien connu l’interrompit en venant se placer face à lui.

« Maouuu… Maître, calme-toi. »

Elle agita sa patte avant. Son corps sembla prit d’un cahot, et comme de la neige, des pétales noirs commencèrent à tomber du ciel. La foule commença à fermer lentement les yeux, avant de se laisser tomber à même le sol.

« Hmm… Était-ce bien nécessaire ? » demanda Woojin d’une voix éraillée.

« Miaou ! Évidemment. Tu veux passer en cour martiale ? C’est la Terre ici, pas Alphène. Miaw… Je te rappelle que tu es en mission officielle. Arrête de vouloir complexifier ce qui l’est déjà. »

S’il les tuait tous, ça ne manquerait pas d’arriver. Vivie semblait, elle aussi, avoir beaucoup appris de la télévision sur le fonctionnement de la société.

Cependant, la seule personne que Woojin désirait réellement tuer, c’était le responsable de cet acte. Il se nourrirait de son âme pour en pardonner l’offense.

Sur ces réflexions, Woojin voulut dépasser la foule endormie, mais il sembla que tous ne s’étaient pas assoupis sous l’effet du sort de Vivie. Il y avait donc des Éveillés.

« Pauvre con, tu pensais vraiment que la Corée du Nord allait se laisser abattre ainsi ? »

« Je savais qu’on n’aurait pas dû laisser un foutu sud-coréen entrer à Pyongyang… »

L’un d’eux était de rang A, les neuf autres de rang B. C’était de toute évidence des membres des Forces Supernaturelles, stationnées selon l’ordre de Pyunggahn Ri, ici pour terminer le donjon à la mort de Woojin Kang et de leur agent.

Ces dix personnes, déguisées comme simples soldats, lui barraient la route bien plus efficacement que ne l’avaient fait les vrais.

Il les toisa du regard sans bouger.

« Qu’est-ce que t’as, tocard ? » fit l’un des Éveillés de rang B.

Au final, peu importait qu’il les provoque une nouvelle fois. Ils commencèrent à lancer leurs compétences.

« Parfait. C’est exactement ce que j’attendais. » lança Woojin en souriant.

Il ne pouvait espérer couper la tête du serpent sans faire tomber quelques-uns de ses fidèles lieutenants. Il aurait d’ailleurs été surprenant qu’ils ne tentent pas de s’interposer. Toutefois, avant même qu’ils n’aient eu le temps de réagir, Woojin leur balança des Lances d’Os.

Ils les évitèrent sans le moindre trouble. Qu’attendre d’autre d’eux ? C’était toutefois un autre but qu’il visait.

Woojin prit alors quelques âmes de son Armure Spirituelle et, grâce à une compétence de niveau 60, envoya des Lances Spirituelles. Celles-ci ne lâcheraient pas leur proie.

« C’est quoi ça… Vous ne pouvez pas les éviter, défendez-vous !“ cria l’Éveillé de rang A.

Certains érigèrent alors une barrière magique pour les en protéger, tandis que d’autres lancèrent un sort contre les Lances Spirituelles. Le piège se refermait…

« Ah ! À l’aide… » fit l’un d’eux, touché.

Woojin attaquait à toute vitesse, lançant quantité de Flèches d’Os. Le Guerrier n’était pas l’expert incontesté des armes pour rien.

L’un des Éveillés fit pourtant une percée en bloquant les flèches. Il tenta de l’attaquer d’une épée courte. Woojin se remémora Yunhwee Lee, qui l’avait blessé au visage.

Cependant, sa puissance actuelle était incomparable. D’un seul geste, son arc se métamorphosa en hache tandis qu’il lança une Trombe, évitant au passage le coup.

Ce n’était qu’un Éveillé de rang A. Le puissant coup le sonna et avant même qu’il n’ait eu le temps de réaliser, une Lance d’Os vint le transpercer en plein bide.

« Argh ! »

Woojin fit un pas dans l’autre sens. Il eut un grand sourire en voyant sa tête atterrir quelques mètres plus loin. Il s’arrêta net et lança immédiatement son sort de Réanimation.

Ce n’était plus un Éveillé de rang A. Un être du sixième cercle réanimé après une décapitation n’était plus une simple charogne dans l’attente d’une Explosion Corporelle.

Dans un mouvement aussi vif que lorsqu’il était en vie, il alla chercher sa tête avant de se tourner vers ses nouveaux ennemis, en uniformes tout comme lui.

Dullahan chargea.

« Merde… C’est fini… » fit l’un des Éveillés, les tripes à l’air.

Il était bien plus fort qu’avant sa mort. Comment pouvaient-ils s’attendre à un tel résultat ? L’hésitation à attaquer leur ancien camarade avait signé leur arrêt de mort. Le combat ne dura que quelques secondes et ce sans que Woojin n’ait eu à bouger.

Il fit exploser plusieurs corps pour en tirer des Serviteurs Squelettes. Après quoi, il invoqua Dolsae sous sa forme spirituelle, qui alla immédiatement trouver Vivie. Le béton lui fournirait un excellent corps, au besoin.

« On y va. »

Il se déplaça alors instinctivement vers le Palais du Soleil Kumsusan. Peu importait l’emplacement de Kim Jong-Un. Il n’y avait qu’à suivre l’énergie émise par Gaebo.

Il avait osé le poignarder dans le dos. Il était maintenant temps d’oser lui faire face.

Toutefois, quelqu’un d’autre lui barra une nouvelle fois la route.

« Je vous en supplie, arrêtez ! » lui cria Haesol Che.

« Vous êtes une Éveillée aussi ? » s’étonna Woojin en souriant.

Elle lui avait jusqu’alors semblé parfaitement insignifiante, mais activant son Instinct du Guerrier, il se rendit compte qu’elle était de niveau 11. Elle n’en était qu’au Premier Cercle. Rang F.

Les gens, Éveillés ou non, avaient aussi des niveaux. C’était à partir du niveau 10 qu’ils s’éveillaient aux dimensions alternes.

Aussi, les résistances magiques d’Haesol étaient encore très faibles. C’était à son esprit fort qu’elle devait d’avoir résisté au sort de Vivie.

« Je vous en prie, arrêtez tant nous pouvons encore réparer tout ça. » reprit-elle.

Il lui adressa un nouveau sourire.

« Vous réagissez toujours comme si j’avais fait un scandale… Non, le véritable scandale, il va seulement commencer. »

300 soldats endormis, 10 Éveillés des Forces Supernaturelles tués et Woojin ne semblait absolument pas décidé à se calmer.

« Qu’est-ce qu’il a en tête… » commença-t-elle à penser avant d’ouvrir grand la bouche.

Elle comprit soudain, et à son air, il ne plaisantait pas.

« Greuuuuuh… » fit Dullahan, les yeux tournants en tous sens.

La vision était abominable, plus encore que ces Squelettes sortis des cadavres d’êtres humains. Elle déglutit de dégoût. Comment pouvait-il être si borné en pareil cas…

« Je vous en supplie. Arrêtez tout ça. »

« Pourquoi le ferais-je ? »

« Vous allez lancer une guerre. »

Un conflit armé dans Pyongyang ne passerait pas inaperçu.

« Mais quelle guerre ? Je vais juste donner une bonne leçon au petit cochon. »

Elle maintint le silence. Elle le regardait hébétée.

« On ne me poignarde pas dans le dos de manière impunie. Je ne le permettrai jamais. »

Elle fit alors le lien. L’homme qui l’avait suivi devait avoir été envoyé par le gouvernement nord-coréen pour l’éliminer.

« Malgré tout, vous devez vous contenir. Pensez à votre pays. Nous paierions tous durement le prix d’une nouvelle guerre avec la Corée du Nord. »

« Ah, bordel. Vous parlez vraiment pour ne rien dire. Je ne vais pas déclarer la guerre à moi tout seul. »

Il commença à avancer, mais le Lieutenant fit aussi un pas en sa direction. Il n’était pas question pour elle de le laisser partir.

Son cœur battait à toute vitesse.

« Haesol, si tu veux pas y passer aussi, pousse-toi. » l’avertit-il, jetant aux oubliettes les formalités.

Elle eut un frisson mais rassembla tout son courage.

« Alors… Alors tuez-moi à leur place ! Je ne sais pas ce qu’il s’est passé dans le donjon, mais vous devez vous contenir ! Ce n’est pas la bonne manière ! »

Il la regarda en silence. Oui, il aurait bien pu se retenir, mais pour quelle raison l’aurait-il fait ? Il devait essuyer une explosion sans même sourciller ? Il n’était pas question de laisser le porcelet impuni.

« Je vous en prie… » insista-t-elle.

Soudain, elle reçut un coup de poing en plein estomac. Elle s’effondra au sol et se recroquevilla sur elle-même sous l’intense douleur.

Il jeta alors un regard autour de lui. Personne d’autre, malgré quelques regards interrogateurs au loin.

 


 

« Feu ! »

L’Armure Spirituelle de Woojin bloqua chacune des balles et s’élançant, détruisit le mur et l’emplacement du fusil monté d’un seul coup de marteau.

Les deux soldats dépêchés dans le tunnel du bunker sous le Palais du Soleil étaient saisis par la peur et incapables de se mouvoir, mais avant même que Woojin ne pense à les frapper, Vivie les endormit.

« Pourquoi est-ce que tu t’emmerdes ? »

« Miaou… C’est rien. » répondit-elle.

Le tunnel était rempli d’une épaisse fumée à l’odeur de poudre à canon. Face à lui, seule demeurait une porte de métal.

« Yo, Jungun, si tu sortais deux minutes ? »

En dépit de l’absence de réponse, il savait parfaitement qu’il était derrière. L’aura de Gaebo ne trompait pas. Peut-être ne l’avait-il simplement pas entendu ?

Woojin envoya deux énormes coups de marteau sur la porte, qui ne bougea pas d’un iota. Elle aussi aurait bien pu résister à des explosions…

« Merde. Dolsae ! »

Dans un faible sifflement, la couronne de lumière autour du crâne de Vivie vint se jeter contre la porte. Au niveau 27, ce n’était plus seulement la terre et la pierre qui pouvaient lui servir d’enveloppe corporelle, mais bien aussi le métal.

La porte se plia sur elle-même et on vit une forme humanoïde apparaître, qui à genoux, se décala sur le côté pour faire place à son maître.

« Gwoh. »

Sous la force de l’impact, de nouvelles pierres s’effondrèrent. Kim Jong-Un, terré derrière sa garde personnelle, vit Woojin sourire sardoniquement.

« On devrait parler un peu… La minable tentative d’assassinat a échoué, on dirait. » leur lança-t-il.

« Mais, camarade, je… Je vous assure, je n’ai jamais donné cet ordre. »

C’était un monstre parmi les monstres, ses Forces Supernaturelles l’avaient maintes fois démontré de par leurs actions. Toutefois, aucun ne pouvait espérer menacer l’homme appelé Woojin Kang. Kim Jong-Un sentit pour la première fois de sa vie la peur.

« Je le saurai bientôt. » répondit Woojin les yeux légèrement baissés.

Malgré la lumière blafarde, l’ombre de Kim Jong-Un disparut soudain pour aller rejoindre celle de Woojin. Gaebo lui transmit tout ce qu’il avait appris et ressenti.

« Putain, ce n’était vraiment pas lui… » pensa Woojin.

Vivie secoua la tête. Elle aussi pouvait lire ses pensées.

« Encore un incident, maître… Contrôle-toi… » lui transmit-elle en pensée.

Il s’était déjà quelque peu déchaîné, aussi put-il reprendre un peu ses esprits. Il n’était cependant pas question de faire de cadeaux. Kim Jong-Un devait répondre de cet acte au nom de son pays.

« Jungun ! »

« Je vous écoute, camarade. »

« Trouve qui a donné l’ordre de me tuer. Personne ne me trahit sans périr. »

« J’ai déjà lancé une enquête, camarade. Je trouverai qui a fait ça, quoi qu’il m’en coûtera. Ils seront punis comme il se doit. »

Woojin eut un sourire et commença tout à fait à se calmer. Il lui tendit la main.

« Je me suis mépris. Excusez-moi. » dit-il, reprenant enfin l’usage.

Pyongyang ayant été passée à sac, l’excuse allait-elle suffire ?

« Non, tout est de ma faute. J’aurais dû mieux tenir mes subordonnés. » assentit Kim Jong-Un, lui tendant à son tour la main.

« Dans d’autres circonstances, nous aurions pu être amis. » dit Woojin en commençant à rire à la vision de son double menton.

L’excuse avait suffi à ce fan de Woojin. Il avait d’ailleurs deviné cet état des choses. Tout comme il savait que son admiration pour les Éveillés l’avait poussé à accumuler quantité d’Artéfacts dans une sorte de musée. C’était un peu bizarre, mais…

« Je ne vais pas refuser un tel cadeau. » pensa Woojin.

« Le camarade Woojin m’a souri ! » pensa à son tour Kim Jong-Un en souriant plus intensément encore.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 64
SSN Chapitre 66

9 Commentaires

  1. LesmurienTiLanna

    Whaaaa !! Merci du chapitre :3 autant en si peu de temps, joisse !! Bonheur !! ^^

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. 4Help

    Amie avec Kim ... Bon le prochain il va aller au étas-unis donc le prochain c’est Trump ‚non ?
    mrc de ce chapitre  » surprise » et j’ai aussi hate de la suite

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Ami ami... Faut le dire vite quand même. RDV au prochain chap ! 😀

      Répondre
  6. NaosNaos

    merci pour le chap ^^

    Répondre
  7. Laghtt

    le fan numéro 1 de l’immortel xd.
    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  8. Kur

    Merci pour le chapitre et au donateur.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com