SSN Chapitre 72

SSN Chapitre 71
SSN Chapitre 73

Bonsoir ! Bonne lecture de ce chapitre bonus explosif, au titre duquel je tiens à remercier chaudement Thibaut et Kryeger !

 

 

Chapitre 72 : Terroriste 1/2

 

Le taxi arriva à l’aéroport et ses deux passagers en descendirent. Woojin vit alors un visage familier.

« Oh, mais c’est Haesol ! » dit-il assez fort pour être entendu, en lui agitant la main.

« Ah, bonjour Woojin Kang. » répondit celle-ci.

« Je te présente mon directeur général. »

« Bonjour, mon nom est Minchan Jung. »

« Enchantée, Lieutenant Haesol Che. Nous mangerons bientôt au même ratelier. »

Minchan suréleva un sourcil, l’air perplexe.

« Ah, Minchan, c’est elle la nouvelle recrue dont je parlais. »

« Je vois. » répondit Minchan en lui serrant la main.

Après quoi, il se contenta d’écouter.

« Au fait, Haesol, je croyais qu’on s’était mis d’accord pour que tu démissionnes de ton poste de Lieutenant. Qu’est-ce que tu fais là ? »

« Je passerai dans le civil dès votre retour. Pour l’heure, je reste un soldat et j’ai une mission à effectuer. »

« Ils ont pas voulu te donner de vacances ? Étonnant… »

« Hmpf… Ha ha. Non. Plus sérieusement, j’imagine qu’on a déjà dû vous mettre au courant d’une menace terroriste. »

« Ouais, est-ce que je vais pouvoir prendre mon vol ? »

« La menace est prise au sérieux… Ça risque de s’avérer complexe. »

Pour cause, c’était toute la procédure habituelle qui s’en trouvait modifiée. Chaque passager, chaque membre d’équipage serait interrogé et fouillé pour ce vol, et leurs bagages scannés aux rayons X.

« Au final, quand est-ce qu’on pourra décoller ? »

« Pas avant demain, au mieux. »

« Chier… On ne pourrait pas prendre un autre avion ? »

« Si. C’est d’ailleurs pour cette raison que la guilde KH va nous assister. »

« Eux… Pour quoi faire, au juste ? »

« Comme vous le savez, ils ont eux aussi été conviés au consortium de la guilde Titan. Or justement, ils y vont en jet privé et nous avons obtenu leur autorisation pour vous y faire embarquer. »

« Oh ! Trop bien ! »

Woojin et Minchan furent alors guidés par Haesol à l’intérieur où après une simple vérification de leurs papiers d’identité, ils purent avancer.

« C’est mon passeport, ça ? » demanda-t-il.

« Oui. Je vais le garder, c’est plus sûr. » dit Minchan.

C’était donc pour ça qu’un photographe était venu lui tirer le portrait dans son bureau…

« Bien, je crois que tout est en ordre. Bon voyage. » dit Haesol.

« D’accord. On se voit à mon retour. » répondit Woojin.

Ils se serrèrent la main et après avoir traversé un long couloir, les deux hommes furent invités à monter dans un petit bus. Woojin ne put s’empêcher de regarder le tarmac et les avions par la fenêtre, les deux mains collées dessus. Minchan, à son étonnement, ressentit une certaine forme de tendresse pour lui.

« Qu’est-ce que vous regardez, comme ça ? » lui demanda-t-il en souriant.

« Je regarde les avions ! » répondit Woojin excité comme un enfant.

« Ah, mais celui qu’on va utiliser sera plus petit. »

« C’est pas grave. Je suis déjà monté sur plus gros. »

« Je croyais que vous n’aviez jamais pris l’avion ? »

« C’est le cas. Mais il n’y a pas que les avions qui peuvent voler. »

Minchan haussa un peu les sourcils.

« Je te laisserai le monter, à l’occasion. »

« Hmm. Vivement… »

Il semblait parfaitement incrédule, mais Woojin s’amusa à la simple idée de l’y voir monter. Oh, ce ne serait pas confortable. L’expression qu’aurait Minchan lui apparut claire.

Le bus s’arrêta alors devant un avion décoré des lettres K et H. Un homme en costard les accueillit.

« Bonjour ! Je suis Chansung Jung, vice-président et doyen de la guilde KH. »

« Nous essaierons de vous déranger le moins possible. Merci beaucoup de votre aide. » répondit Minchan.

« Oh, mais vous ne nous dérangez aucunement. C’est un honneur de pouvoir assister le président Woojin Kang. Montez, notre propre président vous attend. »

Ils montèrent alors les escaliers et virent ce qui ressemblait à un salon. Il n’y avait aucun siège d’avion, mais bien un canapé où était d’ailleurs installé un homme d’une quarantaine d’années, qui en tant qu’Éveillé, jouissait aussi d’une certaine popularité. C’est pour cette raison qu’il vint se présenter les deux bras levés sans même penser à se présenter.

« Coucou Wowo ! »

Woojin le regarda d’une mine un peu déconfite, sans réagir.

« Ahem… Président, tenez-vous un peu… » lui dit son assistant Chansung Jung.

Prenant un air plus sérieux, l’intéressé le salua alors en bonne et due forme.

« Bonjour, monsieur Woojin Kang. J’ai cru que vous connaissiez cette série... Bref. Je m’appelle Jongdo Baek, président de la guilde KH. »

Woojin lui serra la main et ne put s’empêcher de s’enquérir sur son comportement.

« Woojin Kang. C’était quoi, ça ? »

« Euh… J’ai vu ça dans une mini série humoristique qui passe à la télé. C’est assez populaire en ce moment. Héhé… »

« Ah, j’ai cru que vous vouliez me frapper… »

« Mais non, pas du tout ! Ha ha. Eh, le vol risque de prendre un moment. On pourrait regarder quelques épisodes, si ça vous dit. »

« Bonne idée, je me demandais justement comment m’occuper. »

Woojin était en ce moment beaucoup trop occupé pour ne serait-ce que penser à regarder la télévision, ce qui lui manquait un peu.

« J’ai fait installer une petite pièce de projection dans le jet. Suivez-moi. »

Seuls restèrent alors, dans la cabine principale, Minchan Jung et Chansung Jung.

« Je suis désolé… Notre président est assez excentrique. » lui dit Chansung.

« Pas de quoi présenter vos excuses… Notre président est tout aussi excessif. » répondit Minchan en souriant.

Il se sentit assez proche de lui. Quelque chose lui disait qu’ils avaient beaucoup en commun.

 


 

« C’est vraiment devenu le héros de toute la Corée… » déplora Sahngho Lee, occupé à regarder la télé que lui aussi avait fait monter dans son bureau au quartier général de la guilde Hwarang.

On parlait de Woojin Kang sur toutes les chaînes d’informations. De la menace terroriste qui pesait sur lui à l’aéroport Inchun jusqu’à son embarquement avec le président de la guilde KH, aussi les spéculations sur leurs activités aux États-Unis filaient-elles bon train.

Son téléphone se mit soudain à sonner. Il avait longuement attendu cet appel.

« Yeoboseyo… » lui fit la voix au bout du fil.

« Vous êtes vraiment des incapables ! » hurla Sahngho Lee.

« Des incapables ? Vos mots me déçoivent, monsieur. »

« Tout le pays est déjà au courant de l’attaque et la cible a déjà quitté le sol coréen. Vous voudriez que je reste calme, sans doute ? »

« Ha ha. Je vous rassure, tout va bien. Ne vous inquiétez pas. »

« Vous vous foutez de moi ?! »

« Il y a trop de précédents avec les avions. Toute leur sécurité a cru avoir déjoué l’attaque… Mais ce n’était que la première étape. »

« Oh… Intéressant. Bien, j’attends de vos nouvelles. »

Après avoir raccroché, il se demanda s’ils avaient vraiment planifié les choses ainsi, ou préparé un nouveau plan d’attaque en toute hâte. Il le saurait bientôt, sitôt que l’homme qui changeait sans cesse de numéro le rappellerait.

À dire vrai, le président de la guilde Hwarang avait mis le prix fort pour s’assurer de la réussite de cette opération. C’étaient des tueurs réputés dans le milieu, qui n’avaient encore échoué à remplir aucun contrat.

 


 

Minchan était venu rejoindre les deux présidents et se mit lui aussi à regarder cette série aux épisodes courts et assez humoristiques. Soudain, alors que Jongdo revenait des toilettes, assez satisfait à l’idée de partager avec d’autres ce qu’il appréciait, Woojin se leva, les deux bras levés.

« Coucou Jojo ! »

« Coucou Wowo !!! » répondit Jongdo Baek avec un grand sourire.

Leurs mains vinrent alors se rencontrer avant qu’ils ne commencent à faire des mouvements étranges en agitant les fesses.

« Ah, je suis ravi ! »

« Je suis ravi aussi ! »

Minchan prit un air dégoûté en les voyant ainsi se tortiller, même s’il comprit bien que c’était en référence à l’épisode qu’ils venaient de voir. C’était davantage parce qu’il se demandait bien ce qui pouvait pousser Woojin à considérer autant le président de la guilde KH, qui constituait pour lui un rival.

La porte s’ouvrit et Minchan vit Chansung Jung, manifestement aussi mal à l’aise que lui. Ils échangèrent un regard.

« Je suppose que c’est notre boulot, d’être mal à l’aise à leur place… » pensa Chansung, en espérant qu’ils fassent attention à leurs manières en public.

 


 

Après un vol de près de vingt heures, ils arrivèrent à New York et à peine eurent-ils le temps de débarquer qu’un employé de la guilde Titan vint aussitôt les accueillir.

« Bonjour, je suis Richard Che. Je vais vous guider jusqu’à l’hôtel. »

Il en fut ainsi pour chaque membre de guilde, qui fut accueilli par une personne parlant sa langue natale. Alors qu’il s’apprêtait à monter en voiture, Jongdo Baek appela Woojin.

« Eh ! On va boire un verre, après ? »

« Bonne idée, oui ! »

« Oh, trop cool. À tout à l’heure Woojin ! »

« À plus, hyung Baek ! »

Après quoi, ils montèrent dans les voitures qui leur avaient respectivement été affairées.

« Président, on dirait que vous vous entendez bien avec le président Baek ? »

« Ha ha, ouais. Il est marrant. En plus on a presque le même âge. »

« Il a 42 ans, non ? » s’étonna Minchan.

« Alphène. » répondit froidement Woojin.

« Ah, oui, pardon. »

Minchan commença à se perdre dans ses pensées. Peut-être tout était-il vrai ? Ceci expliquerait bien pourquoi Woojin ne semblait pas du tout faire son âge.

« De toute façon, l’âge, ça ne veut plus rien dire avec les donjons. » ajouta Woojin.

« Maintenant que vous le dites… »

Pour cause, ce n’était pas seulement vrai pour Woojin mais pour les Éveillés tout entiers. Le temps qui passait quatre fois plus lentement dans les donjons rendait caduque cette classification. Sans doute ferait-on mieux de prendre aussi en compte le temps passé dans les donjons.

Malgré tout, en considérant que Woojin avait environ 39 ans… Lui aussi semblait un peu immature.

« On ne peut pas juger l’intelligence d’un militaire en fonction des missions qu’il effectue. » dit soudain Woojin.

Minchan eut un frisson et se sentit assez gêné, comme si le contenu de ses pensées avait été révélé. C’était vrai, avec la vie qu’avait mené Woojin, c’était déjà miraculeux qu’il n’ait pas tenté de se suicider. Il en allait de même pour Jongdo Baek, qui même s’il venait d’une famille assez riche, devait avoir un quotidien assez complexe.

Après quelques minutes, la voiture s’arrêta face à un hôtel. La rue était à peine éclairée par quelques lampadaires à la lumière blafarde.

« Reposez-vous bien. Le consortium commencera demain à midi, je viendrai vous chercher à 11 heures demain matin. » leur dit Richard Che en les invitant à descendre.

Minchan et Woojin reçurent alors les clés de leurs chambres respectives, avant de monter dans l’ascenseur.

« Je vais aller me laver, rejoins-moi en bas. On va aller boire un verre. » lui dit Woojin.

« Bien, président. »

Toutes les chambres de l’hôtel étaient occupées par des invités de la guilde Titan, mais seuls les présidents avaient accès aux suites. Tournant la clé dans la serrure de la porte, il découvrit une chambre luxueuse et alla directement prendre une douche.

Il en sortit quelques dix minutes plus tard et, une serviette autour de la taille, descendit d’un trait une bouteille d’eau dans le grand réfrigérateur avant d’ouvrir la valise que lui avait fait Minchan.

Il s’y trouvait plusieurs tenues, dont un costard, mais surtout un survêtement qui attira toute son attention. Il enfila alors le jogging et le sweat à capuche qui, de toute évidence, étaient réalisés à partir de matériaux venus de donjons.

Ce n’était pas très élégant, mais c’était le genre de tenues très pratiques pour un Éveillé. On les vendait d’ailleurs pour plusieurs milliers de dollars… Le sujet n’intéressant qu’assez peu Woojin face à l’appel d’un verre, il éteignit la lumière avant d’entreprendre de sortir.

« Il y a un truc qui cloche… »

Ses sens en alerte, il scruta alors dans toutes les directions pour voir quelque chose et repéra rapidement un point rouge sur un mur. Celui-ci n’avait rien à voir avec le laser de Sooah. Plus gros, il semblait chercher quelque chose.

Woojin s’en approcha afin d’en repérer la source et vit aussitôt un flash qui semblait s’approcher en sa direction. C’était une roquette.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 71
SSN Chapitre 73

14 Commentaires

  1. NaosNaos

    merci pour le chap ^^

    Répondre
  2. LesmurienTiLanna

    Merci du chapitre :3 halala... les light novels.. la seule chose qui me fais spammer le refresh toute la nuit alors que j’me lève tôt le matin XD

    Répondre
  3. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci

    Répondre
  6. Will

    Merci !

    Répondre
  7. TendoTendo

    Merci pour le chapitre wazouille 🙂

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Eh l’aut’ il écorche mon nom !

      Je t’invite éventuellement à aller lire cette page pour y voir plus clair. 😀

      Répondre
      1. Vincent

        Le respect est mort... mdr

        Répondre
      2. Riri

        Merci pour le chapitre NOSTRA !

        Répondre
  8. Hifumi171

    Merci

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre
    ROQUETTE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Vous reprendrez bien un peu de salade ?

      Répondre
  10. Hannibal_LelecteurHannibal_Lelecteur

    Merci, au mécéne pour ce chapitre bonus.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com