SSN Chapitre 96

SSN Chapitre 95
SSN Chapitre 97

Voici li chapit’ di mircridi. Binne lictire. Vous noterez que je commence un peu à intégrer les pensées en italique, j’pense que ça peut être plus confortable. Je ferai sans doute la même chose pour les chaps précédents, dès que j’aurai 2 minutes.

 

 

Chapitre 96 : Désarroi 1/2

 

Un bruit attira soudain l’attention de Woojin : au-dessus du champ de bataille en flammes se tenaient deux hélicoptères de l’armée américaine.

Pour être tout à fait honnête, cette même armée connaissait déjà l’existence de ce complexe et de ce qu’il avait, quelques instants plus tôt, abrité. L’équipe Alpha, dont faisaient partie ces deux hélicoptères, était spécialisée dans la libération des otages et la destruction de points clés.

C’était bien un groupe parfaitement expérimenté qui se sidéra d’une telle situation.

« C’est dingue… »

« Ouais, c’est peu dire. »

« Chef, qu’est-ce qu’on fait ? »

Bron observa un silence. Le vainqueur de ce combat était tout désigné : les bâtiments étaient tous rasés, laissant apparaître en leur lieu et place de gigantesques cratères. Pire encore, il ne semblait pas y avoir un seul corps intact. Seuls leurs squelettes étaient encore debout…

« J’ai peine à croire qu’il a réussi ça tout seul. »

« C’est déprimant… On aurait mieux fait de devenir éveillés. »

Les forces spéciales américaines étaient pour l’essentiel composées d’éveillés, mais leurs prouesses au combat étaient loin d’égaler celles de Kang Woojin.

« C’est une armée à lui tout seul… » se surprit lui-même à dire Bron.

« C’est vrai, Chef ! La Corée pourrait lui allouer tout le budget de la Défense… »

« Je suppose, oui. Où voulez-vous en venir ? »

« Je me demande à quoi on sert. À quoi ont servi ces années passées à guerroyer, quand on voit de quoi il est capable à lui seul ? »

« Ah, nous n’avons pas été inutiles, ne soyez pas si dur, Joe. C’est juste que… »

Il s’interrompit et regarda les chevaliers noirs disparaître les uns après les autres, en même temps que les soldats squelettes.

« Je suppose que c’est terminé. Max, tu peux commencer à descendre ! » reprit Bron à l’intention du pilote.

Woojin n’eut alors d’autre choix que d’annuler le sort qui le liait aux âmes des mages squelettes. C’est plus de mille d’entre eux qui s’éparpillèrent en un formidable tas d’os.

« Vous avez bien combattu. Merci. » dit Woojin.

« Héhé, j’ai récupéré pas mal de puissance. Je pourrai bientôt reprendre ma véritable forme… Miaou. »

« Tant mieux, Vivie. Pas question que tu endures cette situation plus longtemps. »

En fait, il ne s’agissait pas que de son niveau, la quantité de mana sur Terre continuait elle aussi de progresser. Il ne faudrait que peu de temps avant qu’elle soit à nouveau à même d’utiliser hallucination de masse.

« On se revoit pour le prochain combat, alors… Dodo. Miaou... »

Ce nuage de fumée noir si caractéristique venant à se dissiper, Woojin se tourna vers Dolsae et l’invita lui aussi à rejoindre la chambre d’invocation.

C’est alors que dans un fracas assourdissant, Dolsae s’exécuta et de toute la ferraille apparut enfin ce petit feu follet, qui disparut rapidement.

Enfin, les véhicules des reporters vinrent rejoindre Woojin tandis que les soldats les rattrapaient.

« On pourrait vous poser quelques questions ? Pour le reportage, bien sûr. » lui demanda Tom, la voix un peu chevrotante.

« Non. »

« Je comprends. »

Son respect pour Kang Woojin était tel que c’était sans la moindre hésitation qu’il avait accepté de changer sa carrière. Il serait toujours reporter de guerre, mais exclusivement pour son compte.

« Qu’allez-vous faire maintenant, Monsieur ? »

« Je rentre en Corée. Plus besoin de me suivre. »

« Que… »

Il s’interrompit. Voilà une belle carrière de ruinée, tout du moins est-ce ce qu’il se dit. Il n’osa toutefois pas l’exprimer vocalement.

Son collègue, voyant bien son embarras, prit alors la parole : « Merci beaucoup, au nom de tous les citoyens autant qu’en notre nom. Vous avez rendu un fier service à l’humanité tout entière. On ne vous oubliera jamais, Kang Woojin. »

« Vous avez bien travaillé aussi, répondit-il en esquissant un sourire, on se voit la prochaine fois. »

Il les salua d’un geste de la main et vint à la rencontre des soldats récemment arrivés. La prochaine fois… Tom récupéra lui aussi le sourire.

Woojin et Bron se serrèrent la main. Ils se connaissaient déjà bien. C’était en effet eux qui lui avaient fourni le soutien logistique nécessaire au cheval de Troie qu’avait constitué sa propre capture.

« Je dois vous féliciter de cette victoire, Kang Woojin. »

« Qu’est-ce que vous faites là ? » demanda directement l’intéressé.

Il n’avait pris aucun plaisir à se débarrasser des terroristes. La mort était la malédiction du nécromancien, pas quelque chose qui mérite d’être félicité…

« Eh bien, nous sommes venus vous récupérer, comme prévu. »

« Je ne vous ai jamais appelé, pourtant. »

« Comment ? C’est que… Bon, le gouvernement n’est pas au courant de cette opération. Officiellement, c’est une mission secrète de l’équipe Alpha. » s’expliqua assez maladroitement Bron.

L’ordre de Rogers était officiellement de le récupérer à tout prix si sa vie venait à être en danger. Tout s’étant cependant déroulé sans accrocs, il ne restait plus qu’à l’escorter jusqu’à la base.

« Bon, peu importe. On peut y aller. » répondit Woojin.

Ils montèrent dans l’hélicoptère sous les objectifs des reporters. L’un d’entre eux s’inquiéta d’ailleurs du sort de Woojin.

« Vous pensez que ça va aller, pour lui ? »

« Comment ça ? » s’étonna en réponse Tom.

« Eh bien… Plus de 20 000 personnes ont perdu la vie de ses mains. »

« Qu’est-ce que vous voulez dire ? »

Tom fronça les sourcils. Cherchait-il à insulter ce héros ?

« Ah, ne vous méprenez pas, Tom. C’est la guerre, c’est normal. Je suis juste inquiet pour lui… »

« Vous rigolez ? Il sait se débrouiller, je crois qu’on en a tous eu la preuve. »

« Physiquement, peut-être… Vous devez déjà avoir entendu parler du syndrome post-traumatique, non ? »

Avoir mené à lui seul un tel assaut constituait sans le moindre doute un très lourd bagage psychologique. Quelles en seraient les répercussions… Il y avait effectivement lieu de s’inquiéter, et son attitude si relaxée ne tarderait pas à en prendre un sévère coup.

On aurait volontiers qualifié ses actions d’intervention divine, mais Kang Woojin n’en restait pas moins qu’un humain, tout comme eux.

« Oh, doux Jésus… » se dit Tom.

Il redescendit d’un seul coup sur Terre. Oui, Woojin était comme lui. S’il souffrait du syndrome post-traumatique, un drame ne tarderait pas à se profiler. Sans doute même avait-il déjà commencé. C’était une véritable bombe à retardement.

« Il va falloir qu’on l’aide ! »

Il fallait absolument éviter tout retour négatif sur ses actions. Non, ce n’était pas un meurtrier, c’était un héros. L’air décidé, il allait sauver son sauveur.

 


 

Woojin avait la tête appuyée contre la vitre de l’hélicoptère et avait les yeux fermés. Les bras croisés, il méditait en essayant de se calmer. Son niveau de nervosité venant à baisser, il commença à sombrer dans le sommeil.

Je suis désolé, petite…

Non, Kang Woojin n’était pas un Dieu. Malgré son désir ardent, il ne pouvait véritablement décider qui avait le droit de vivre ou mourir. C’était une illusion, et ce nouvel esprit malin qui venait le hanter en était la preuve directe. Ses excuses n’y changeaient rien…

C’était, d’ailleurs, sans doute pour le mieux. Oui, les esprits cherchaient à se venger de lui, à le détruire, à le faire céder. C’étaient toutefois bien eux qui maintenaient sa psyché en ordre. Ces punitions perpétuelles l’empêchaient de devenir fou sous le poids de la culpabilité ou du stress.

Je me sens tellement sali… Mon enfance est terminée. Alphène s’en est assurée.

Les trop nombreuses vicissitudes avaient toutefois laissé leurs marques. L’étudiant au tempérament si doux et effacé avait survécu à l’enfer. Il était l’Immortel.

« Monsieur, nous sommes arrivés ! »

« Ouais… »

Il ouvrit péniblement les yeux. Les esprits se dissipèrent aussitôt et il se leva pour mieux voir la base aérienne de Bagram.

« C’est quoi, ça ? Pourquoi il y a tous ces gens ? » s’étonna-t-il aussitôt.

Bron étouffa un rire et ne répondit rien. Il ne semblait pas réaliser l’acte qu’il venait d’accomplir. Il ne fallait pas voir cet accueil comme de simples supérieurs venus entendre son rapport. C’était une parade qui s’était dressée face à lui.

Le Général David Gates vint personnellement le saluer dès sa descente de l’hélicoptère. À ses côtés se tenait le chef de la Division Spéciale des Éveillés, Rogers.

« Hourra pour le héros Kang Woojin ! Musique ! »

♫ Décalecatan décalecatan. Ohé ohé !…

Après quelques dandinements, la Compagnie Créole arrêta de jouer et les soldats furent invités à faire un salut militaire des plus solennels à Woojin, quelque peu sidéré par la scène.

« Je… C’est bien comme ça ? » demanda-t-il discrètement au Général Gates, qui avait tout comme lui porté l’extrémité de sa main à sa tempe.

L’équipe Alpha ne put s’empêcher un petit rire. Cependant, tous étaient extrêmement reconnaissants envers lui.

« Kang Woojin, comprenez bien que c’est en héros qu’on vous accueille. Suivez-moi. » répondit-il enfin.

Sous les applaudissements et les encouragements des soldats, il traversa la parade afin d’accéder au centre de commandement.

« J’ai perdu 5 amis à cause de ces foutus terroristes. Merci, Kang Woojin ! »

« Je vais enfin pouvoir revoir ma femme et mon fils ! »

Quelque peu embarrassé, Woojin souriait à pleines dents.

C’est bien la première fois qu’on me traite sans crainte… C’est agréable…

À peine eut-il pénétré dans le bâtiment que face à lui se dressa une silhouette bien connue. Melody.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 95
SSN Chapitre 97

13 Commentaires

  1. mistmemo

    Merci pour ce chapitre juste magnifique

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Max

    Merci pour le chap !

    JE CHIALE PUTAIN !! #WTC

    Répondre
  4. Ryu18

    merci

    Répondre
  5. shendokal

    merci pour se chapitre 😉 , sympa les petits taunts 😀

    Répondre
  6. Hannibal_LelecteurHannibal_Lelecteur

    merci

    Répondre
  7. no_one

    Nostra,
    n´hésites pas à insulter ces pourris qui te vole impunément dans toutes tes traductuons.
    Et mets en un peu partout dans les chapitres, nous on adore :)

    Répondre
  8. nickylaboum

    merci

    Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:LEs taunt agressif casse un peu le rythme mais si sa peu réveillé les lecteurs...

    Répondre
  10. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. moulfrit

    bon tout d’abord merci pour ton travail bon je viens de me tapé du 22 au 95 la

    y a juste un truc qui me chagrin c’est les « Or donc » qui parfois son un peu déconvenue ou sonne faux ^^ j’ai bien conscience que tu es attaché a ces deux mots mais je tenais a le faire remarqué ^^

    mais pour ton travail je te remercie encore ^^

    Répondre
  12. Matsu

    C’est en pause ?

    Répondre
  13. mayel

    je suis d’accord sur le fait que bakanovel ont agis comme des cons, mais je les remercient pour une chose : grâce a eux je vous aient découverts.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com