SW Chapitre 4

SW Chapitre 3
SW Chapitre 5

Pfiou, dur à traduire mais ce LN s’annonce fantastique ! Voici donc votre SW du mardi ! Le TDG bonus arrivera vers 22h 22h30 !

Bonne lecture et n’hésitez pas à me le faire savoir si ça vous plaît !

 

 

Chapitre 4 - C’est vraiment une bénédiction pour une petite sœur que d’avoir un grand frère

 

Une pointe d’intérêt traversa le regard de Ling Chen : « Oh ? »

Yun Feng se calma et poussa un léger soupir : « Voilà la situation... J’ai comme toi une petite soeur, qui est ma cadette de deux ans. Les gens s’imaginent que la vie des gens de la haute société n’est que faste et richesse... Nous pouvons effectivement facilement avoir ce que nous désirons, y compris ce dont la plupart des gens ne pourraient ne serait-ce qu’espérer avoir, mais nous devons également faire une croix sur ce que les autres peuvent facilement avoir... Comme notre mariage. Ces innombrables chaînes qui nous entourent nous privent basiquement de toute liberté. »

Ling Chen : « ... »

« Ma petite soeur s’appelle Yun Mengxin. Le fils aîné d’une famille extrêmement puissante de politiciens a jeté son dévolu sur elle il y a trois ans de ça, et a juré devant son père et le nôtre qu’il n’épouserait personne d’autre qu’elle. Une alliance entre nos familles profiterait grandement à la nôtre au vu de leur puissance. Ce fut une sacrée surprise pour les doyens du clan et pour mon père, qui accepta sur-le-champ de marier ma soeur à ce type dès qu’elle aurait 21 ans... Et c’est ainsi qu’elle lui a été fiancée sans qu’on lui demande son avis... Ou que ce soit nécessaire. »

« Ta soeur ne veut pas l’épouser ? » demanda le maître de séant. Quelle puissance devait avoir cette famille pour que le consortium Yun estime autant ce mariage au point même d’en être bouleversé ? Il imagina également que sa propre sœur, Shuiruo, se retrouvait fiancée de force d’une telle manière... Son regard devint immédiatement froid et une grande intention de tuer traversa son regard.

Un frisson glacial indescriptible fit trembler le jeune maître Yun qui se toucha le front sans plus y prêter attention. « C’est plus que ça : elle préférerait encore mourir. Elle ne réagissait pas aussi fortement au début, mais elle observa son fiancé au fil des années ; si on se base sur son apparence, ses origines familiales, ses capacités et le comportement dont il fait preuve, il pourrait presque passer pour un homme parfait. Cela dit, c’est un intrigant qui accomplit ses objectifs quel qu’en soit le prix, une figure impitoyable... Et plus particulièrement, il ne voit les femmes que comme des jouets. Ma soeur refuse totalement de passer le restant de ces jours avec un type pareil, et s’oppose fortement à ce mariage. Malheureusement, nos parents comme les doyens de la famille sont fermement décidés à ce que mariage ait lieu et n’écouteront jamais ses revendications. Si tout se passe bien, leur union profitera énormément au clan, et ce pour de nombreuses années ; dans le cas contraire... Nous pourrions même subir la vengeance de la famille du marié. Au vu de ce qui est en jeu, pourquoi prêteraient-ils attention aux protestations de ma soeur... Au bout du compte, ils ne la considèrent que comme une sorte de monnaie d’échange dont ils pourraient tirer d’énormes profits. »

« Quel rapport tout ça peut avoir avec le fait que tu veuilles que je rejoigne une guilde dans « Lune Divine » ? » demanda Ling Chen.

« Oh, ça a un énorme rapport. » dit rapidement Yun Feng. « Parce que cette guilde est fondée par ma petite soeur et est son dernier espoir contre ce mariage... Bien que je doive dire qu’avant de te rencontrer, cet espoir était bien mince. »

« Que veux-tu dire par là ? »

« Ma soeur a toujours été entêtée depuis toute petite et devant sa résistance grandissante... Mon père a fait un pari avec elle le mois dernier. Un pari qu’elle n’avait essentiellement aucune chance de remporter. Les conditions ont été imposées par notre père qui a dit que si elle pouvait engranger une réputation et une fortune pouvant rivaliser celle du consortium Yun en deux ans, alors il reconnaîtrait qu’elle a la force et la liberté de décider de son propre avenir et que personne ne pourra plus jamais s’immiscer dans sa vie. Dans le cas contraire, elle devra sagement les arrangements du clan et épouser ce type deux ans plus tard sans avoir le droit de se plaindre ou de résister. »

Ling Chen rit de dédain : « Le consortium Yun a mis cent ans à devenir ce qu’il est aujourd’hui et ton père veut qu’une fille atteigne ce niveau en deux ans seulement... Qui aurait pu penser qu’il pourrait y avoir un pari aussi éhonté. »

« En effet et ce n’est pas tout : personne dans le clan, moi y compris et toutes nos relations politiques ou financières n’a le droit de lui fournir la moindre assistance. Elle doit entièrement dépendre d’elle-même. Mon père a posé des conditions pareilles pour lui faire perdre tout espoir, mais cette petite tête de mule... A quand même accepté. La famille l’a privée de toutes ses sources de revenues, aussi a-t-elle décidé de se tourner vers ce jeu sur le point d’ouvrir, « Lune Mystique ». On peut dire qu’elle n’avait pas d’autre choix... » Une fois cela dit, Yun Feng eut un air douloureux. Il ne pouvait pas oublier la façon dont sa petite sœur chérie maintenait une façade intransigeante, ferme et résolue... alors que sous cette façade, son regard révélait son impuissance et sa vulnérabilité.

A ce moment, le jeune homme comprit parfaitement pourquoi Yun Feng était venu le trouver : « Tu veux que j’aide ta soeur ? »

Ce dernier hocha la tête : « En effet. »

Il lui demanda sans montrer la moindre expression : « Tu penses qu’elle pourra obtenir une fortune et une réputation équivalentes à celle du consortium Yun en deux ans juste grâce à moi ? »

« Je pense que tu en es capable... S’il y a bien une seule personne au moins qui puisse y arriver, je crois que ça ne peut être que toi. » répondit solennellement le jeune maître Yu.

« Tu as une telle foi en moi ? Mais pourquoi ? Juste parce que tu as assisté au combat entre Ève et moi il y a deux ans ? »

« Je crois en ce que je vois, et surtout en ma capacité à juger les gens. Pour être honnête, j’ai mes propres raisons de te voir rejoindre la guilde de ma soeur... J’ai toujours voulu revoir la figure héroïque tu avais montrée, et je veux laisser le monde entier savoir que nous en Chine, nous avons un joueur de niveau divin pouvant rivaliser avec Ève, de sorte que les joueurs occidentaux ne puissent plus nous prendre de haut... Je n’ai jamais oublié ce rêve en trois ans. » Le regard du jeune homme devint de plus en plus fervent sur la fin.

L’ouïe incroyablement développée de Ling Chen perçut que la respiration de Shuiruo dans la chambre à côté était devenue moins régulièrement. Il comprit qu’elle s’était déjà réveillée. Il dit : « Je comprends à présent. Le moment venu, conduis-moi à elle. Je rejoindrai sa guilde et l’aiderai comme tu l’entends. »

« D’accord ! » Yun Feng hocha la tête, si excité que les paumes de ses mains étaient couvertes de sueur. Il en plongea une dans sa poche et en sortit une petite boîte métallique hermétiquement scellée, puis la posa devant son interlocuteur. « Le traitement 13223 se trouve dedans ; le code pour l’ouvrir est 081177180. Je jure sur ma fierté et mon honneur que c’est vraiment le médicament. »

Ling Chen tint la petite boîte les mains visiblement tremblantes d’excitation. Il la tint avec une telle prudence qu’on aurait dit qu’il s’agissait d’un morceau de verre si fragile qu’il se briserait au toucher.

Le jeune maître Yu pensa silencieusement : Il considère vraiment sa soeur comme plus importante que sa propre vie... Elle doit quand même être heureuse avec un frère pareil, même si ses parents sont morts et qu’elle est atteinte d’une maladie incurable...

Le maître de séant leva la tête vers lui sans que son regard n’ait plus la moindre froideur. Il demanda : « Ne crains-tu pas en me donnant le traitement dès à présent, je revienne sur ma parole ? N’as-tu pas peur que je sois quelqu’un de mauvais qui repaie ta bonté avec de la méchanceté ? »

Yun Feng sourit : « Comment un maître suprême capable de se battre à armes égales contre Ève et pouvant prendre soin de sa soeur atteinte de l’Isrock sans jamais la quitter pourrait être un ingrat détesta indigne de confiance ? J’ai confiance en toi et en mon jugement.

Ling Chen se leva, lui tendit la main et lui fit une promesse absolue : « Tu ne regretteras pas d’avoir dit ça. »

Le jeune homme enthousiaste serra sa main tendue, très excité d’avoir obtenu sa promesse. « Je le crois également. »

« Cela étant, j’ai deux conditions supplémentaires. » dit son hôte.

« Huh ? »

L’expression du maître de maison devint à nouveau sérieuse : « Tout d’abord, bien que je rejoigne la guilde de ta soeur, je ne la rencontrerai pas irl. De plus, je ne rencontrerai pas les gens à visage découvert et tu ne dois rien dire à mon sujet à qui que ce soit. Je ne veux pas que la paix que ma soeur et moi avons soit troublée. »

« Pas de problème. » dit Yun Feng en se frappant le poitrail. Avant de venir, il avait déjà envisagé la possibilité qu’il lui présente une telle requête. Il était sûr qu’avec ses capacités, son nom serait rapidement connu à travers le monde en peu de temps s’il entrait dans la « Lune Divine ». S’il ne dissimulait pas son identité, sa vie ne manquerait pas de devenir turbulente. C’était peut-être quelque chose dont il pouvait faire fi, mais au vu de son attention envers sa soeur, il était évident qu’il ne laisserait pas une telle chose arriver.

« Deuxièmement, ma soeur et moi rejoindrons la guilde ensemble. » continua Ling Chen.

« Ce... c’est encore moins un problème. » Yun Feng poussa un soupir de soulagement. Ces deux conditions n’en étaient pas vraiment. Il ne pouvait pas être plus heureux que de voir une personne supplémentaire rejoindre la guilde de sa soeur. « Donne-moi un de tes cheveux ainsi qu’un de ta soeur ou n’importe quoi d’autre et j’amènerai en personne l’équipement de jeu cet après-midi. Oh, à propos, vous préférez un collier ou un bracelet ? »

L’équipement en question pour « Lune Divine » était disponible en deux modèles : bracelet ou collier. On pouvait directement les porter sur soit puisqu’ils avaient l’air de petits accessoires délicats. Il n’y avait pas besoin de connexion internet ou de contrôles compliqués pour jouer ; il fallait juste s’allonger, fermer  les yeux et prononcer la commande pour entrer en jeu. L’appareil n’avait pas non plus besoin d’être rechargé, aussi pouvait-on jouer sans s’arrêter. Sa batterie interne pouvait tenir plus de cinquante ans.

« Des bracelets. » répondit Ling Chen.

« Ça marche ! » Le jeune maître Yu claqua des doigts. Il était nerveux en arrivant, mais ça s’était mieux passé qu’il ne l’avait prévu ; non seulement qu’il avait obtenu son accord, mais également sa promesse... Accepter et promettre étaient deux choses complètement différentes l’une de l’autre. Sa réussite tirait sa source de l’amour plus grand que tout qu’éprouvait son hôte pour sa soeur, mais également de la confiance inconditionnelle qu’il lui avait démontrée.

« Euh... Je peux avoir ton numéro ? »

« ... J’en ai pas. »

« Oh, d’accord, je te ferai également livrer deux téléphones portables. Ne t’en fais pas, ce sera un modèle dont la radiation électromagnétique est si faible que tu peux totalement l’ignorer. »

Yun Feng prit les échantillons ADN que Ling Chen lui donna, regarda l’heure puis se leva et dit : « Dans ce cas, je vais commencer les préparatifs. Je crois que tu sauveras ma soeur... Et va abasourdir le monde entier au nom de la Chine. »

Il lui sourit : « Va faire ce que tu as à faire. »

Il raccompagna le jeune homme à la porte en tenant tout le long la boîte métallique contenant le traitement 13223 comme s’il craignait qu’il disparaisse à l’instant où il la poserait. Alors qu’il allait fermer la porte, Yun Feng se retourna subitement et dit lentement : « Ahlala, c’est vraiment une bénédiction pour une petite soeur que d’avoir un grand frère. »

Ling Chen : « ... »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

SW Chapitre 3
SW Chapitre 5

12 Commentaires

  1. Illmryn

    Merci pour le chap 🙂 Hâte de lire la suite.

    Répondre
  2. MrZerbow

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. lendaf69

    Merci pour ce chapitre

    ça risque de promettre ce petit ln 😀

    Répondre
  4. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Letyure

    Merci bien le beaucoup de la beaucoutation pour ce chapitre

    Répondre
  6. Naos

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. eVoX

    Merci pour le chap^^

    Répondre
  8. Gilgamesh

    Hâte qu’ils soient dans le jeu, sa soeur atteinte de l’Isrock va pou voir vivre avec son frère dans ce monde virtuel..
    Quelle belle histoire

    Répondre
  9. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Älharamasse

    Merci pour le chapitre.

    Très bon choix de LN tu as eu du flair.

    Je pense qu’on as tous hâte de lire la suite.

    Répondre
  11. Jerome

    Merci

    Répondre
  12. Talia

    C’est trop mignon !!!!! Merci pour le chapitre !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com