TDG Chapitre 174

TDG Chapitre 173
TDG Chapitre 175

Salut à tous ! Voici votre dernier TDG régulier de la semaine !

Le TDG bonus arrivera donc ce soir et d’ici là, DNC sortira 😉

A tout à l’heure :p

Chapitre 174 - Se cacher autant que possible

Xiao Ning’er, qui avait fusionné avec son Passereau Foudre Divine, le regarda fièrement de haut.

Quelles qualifications avait cette ordure de Shen Fei pour devenir son mari ? Une silhouette apparut à l’esprit de Ning’er. Elle était très fière ; elle ne voulait pas tenir compte des arrangements de sa famille, pas plus qu’elle ne voulait devenir la vassal de quelqu’un. Elle ne pouvait dépendre pleinement que de cette personne...

Shen Fei était étourdi à cause de la foudre qui s’était abattu sur lui. Il secoua la tête et tenta de se lever ; cependant, un éclair plus épais encore le fit immédiatement retomber au sol.

Boum ! Boum ! Boum !

Shen Fei était constamment balayé par les attaques de Ning’er, son Tigre Noir Écarlate n’était pas au même niveau que le Passereau Foudre Divine. Tout la colère qu’elle avait dû refouler toutes ces années était enfin déchaînée. Elle n’avait nullement l’intention d’être clémente envers lui.

Avant que Shen Fei puisse s’en remettre, il fut encore et encore frappé par la foudre. La douleur déchirante lui avait déjà fait oublié qui il était.

Au début, il lui répondait encore : « Xiao Ning’er, tu oses poser la main sur moi ? Ma Famille Sacrée ne te laissera pas t’en sortir comme ça ! »  Mais après avoir été frappé par les éclairs continuellement, sa force spirituelle s’effondra totalement. La douleur atroce était déjà impossible à supporter.

« Épargne moi ! Ne me tue pas ! » gémit Shen Fei. Avait déjà t’il, en tant que descendant direct de la Famille Sacrée, jamais subi un pareil mauvais traitement auparavant ?

Xiao Yi poussa précipitamment un cri : « Nièce Ning’er, arrête de suite ! Si ça continue, Monsieur Shen Fei va définitivement mourir ! »

A ces mots et bien qu’elle soit encore vraiment furieuse, Ning’er calma son aura bien que sa respiration soit toujours haletante. Il était vrai que tuer Shen Fei ne lui apporterait rien de bon. De plus, maintenant que ce dernier avait été sérieusement blessé, s’ils le renvoyaient ainsi à la Famille Sacrée, celle-ci ne les laissera pas s’en tirer si facilement.

Elle y repensa et son visage blanchit légèrement. Plus tôt, elle s’était laissée emportée impulsivement mais à présent qu’elle pensait aux conséquences, elle ne put s’empêcher de se sentir anxieuse.

C’est vrai ! Nie Li ! Nie Li aurait sans aucun doute une solution ! Seul Nie Li pouvait ignorer la Famille Sacrée !

Il fut la première personne à qui elle pensa.

Shen Fei secoua la tête pour retrouver ses esprits ; cependant, il était couvert de blessures sur tout le corps. La douleur intense le fit hurler et le Tigre Noir Écarlate était retourné en lui. Il ne pouvait plus bouger ; il restait là, allongé, à attendre la mort. Comment pouvait-il dire quoi que ce soit encore ? Xiao Ning’er n’avait pas montré la moindre trace de pitié en attaquant. Il avait peur que cette folle de Xiao Ning’er devienne vraiment cinglée et le tue. Si ça devait arriver, même si la Famille Sacrée l’aider à retrouver sa face, il serait mort en vain. Cependant, il y avait quelque chose qu’il n’arrivait pas à comprendre : comment était-elle devenue aussi puissante ?

Xiao Yunfeng dit solennellement : « Gardes, renvoyez monsieur Shen Fei chez lui ! »

Xiao Yi dit précipitamment : « Attendez, Shen Fei a subi de lourdes blessures. Si on ne les traite pas avant de le renvoyer, je crains que ce ne soit légèrement inapproprié. Si la Famille Sacrée en venait à nous blâmer... »

Xiao Yunfeng lui jeta un regard et ordonna aux gardes : « Renvoyez le à la Famille Sacrée ! »

« Oui Patriarche ! » répondirent respectueusement les quelques gardes en portant Shen Fei comme on porte un cochon mort.

« Père, ai-je invité le désastre sur nous ? » demanda Xiao Ning’er l’air inquiète, renvoyant son Passereau. Son visage était légèrement pâle.

« Nièce Ning’er, tu sais que ça pourrait provoquer l’extermination de notre Famille du Dragon Ailé ?! » soupira Xiao Yi.

Xiao Yunfeng secoua la tête et dit : « Ning’er, continue ton entraînement. Même si le ciel devait tomber, nous autres vieux machins le supporteront. Maintenant que la Famille Sacrée est oppressée par la Famille Vent&Neige, ils n’agiront pas contre nous pour le moment. On verra comme ça se passe plus tard ! »

« D’accord. » Ning’er hocha la tête ; elle avait pris sa décision. Si la Famille Sacrée se décidait à tyranniser sa famille, elle irait chercher Nie Li. Il aurait une solution, sans le moindre doute !

Puisque Xiao Yunfeng avait pris cette décision, Xiao Yi et les autres se sentirent un peu impuissants. Ils ne pouvaient que prier intérieurement que la Famille Sacrée ne poursuive pas cette histoire.

Famille Sacrée

Quand Shen Hong apprit que Shen Fei avait été ramené après avoir été tabassé, il fut extrêmement furieux. Le hall tout entier fut rempli de son aura violente, ce qui fit même peur aux gardes.

Shen Hong pourrit copieusement Shen Fei qui était blessé : « Je t’ai demandé de rester discret et tu ne m’as pas écouté et t’es rendu à la Famille du Dragon Ailé ! C’est bien fait pour ta gueule, et ça l’aurait été même si tu avais été cogné à mort ! »

L’expression de Shen Fei était misérable tandis qu’il dit : « Père, cette Xiao Ning’er est ma fiancée et elle est allée séduire un autre homme, comment pourrais-je le supporter ? C’est déjà assez pénible que la Famille Vent&Neige nous oppresse, mais à présent, même une petite famille comme la leur n’en a plus rien à faire de nous ! Depuis quand notre Famille Sacrée est-elle si lâche ? Père, vois-tu à quel point cette misérable trainée de Xiao Ning’er m’a tabassé ? Père, tu dois obtenir justice pour moi ! »

« De la merde, oui ! Tu ne peux même pas battre une femme, tu n’es rien d’autre qu’une merde ! Maintenant que la Famille Vent&Neige nous observe, je n’ai pas assez de main d’œuvre pour m’occuper de la Famille du Dragon Ailé. De l’impatience dans les petites histoires affectent les plus gros plans. Tu crois vraiment qu’après qu’on se soit occupé de la Famille Vent&Neige, cette Xiao Ning’er ne nous écoute pas sagement ? » Shen Hong posa son regard sur son fils. Il lui en voulait vraiment de ne pas répondre à ses attentes. « Nous réglerons le cas de cette Famille du Dragon Ailé tôt ou tard, mais là ce n’est pas le moment ! »

« Je... » Shen Fei était découragé. Il ne pouvait pas supporter que Xiao Ning’er traîne avec Nie Li. Cependant, il ne put que répondre d’un air déprimé : « Je comprends ! »

Il comprenait qu’il s’était pris une raclée pour rien ; cependant, il ne se serait jamais attendu à perdre contre elle et à se prendre une raclée à la place. Son coeur débordait de colère refoulée.

Les yeux de Shen Hong furent traversé par une lueur glaciale quand il vit l’air découragé de son fils. Il n’aurait jamais pensé que cette Xiao Ning’er, qui était aux côtés de Nie Li, se soit entraînée à un tel niveau. Il semblait que s’il ne se débarrassait pas de Nie Li, il deviendrait une calamité pour leur Famille Sacrée ! (NdT Trop taaaaaaaaaaaaaard :D)

Dans la cour de Ye Ziyun, il y avait des chants d’oiseaux et des fleurs odorantes, rendant la cour sereine plus paisible encore. (NdT me demandez pas pourquoi ce changement de cadre soudain, nõ se oO)

Même s’il en avait été chassé, Nie Li y revint à nouveau. A présent, Ye Ziyun n’osait plus l’ne chasser parce qu’elle réalisa que le Manoir ne pouvait s’en sortir sans lui et que, lorsqu’il était dans les parages, son père souriait plus souvent.

Xiao Ning’er entra en toute hâte.

« Ning’er, te voilà ! » En la voyant, Ye Ziyun se souvint de ce qu’elle avait fait la veille et ne put s’empêcher de sentir ses joues la brûler un peu. Bien qu’elle se sente encore un peu coupable, elle avait compris quelque chose à présent : on ne pouvait pas forcer les émotions.

« En. » Xiao Ning’er regarda Ye Ziyun et hocha la tête. Celle que Nie Li aimait était Ziyun et Ning’er avait fini par l’accepter également. Elle n’avait aucune rancune envers elle, juste une certaine impuissance et elle ne savait que dire. Après tout, Ziyun n’avait rien fait de mal, elle ne pouvait que blâmer sa chance de ne pas l’avoir faite rencontrer Nie Li plus tôt et rentrer dans son monde.

« Ning’er, pourquoi es-tu venue ? » Nie Li la vit et la salua en souriant doucement.

« Nie Li, Shen Fei est venu dans ma famille et je l’ai lourdement blessé. Après quoi, il fut renvoyé chez lui par mon père. » dit elle avec ces sourcils montrant une légère inquiétude.

En entendant ça, Nie Li fut stupéfait un moment, puis éclata de rire : « Shen Fei est vraiment lamentable ; je l’ai démoli précédemment et il est venu te trouver ensuite. Un type comme lui mérite d’être tabassé ; le mieux serait qu’il reste alité des années ! »

« Nie Li, la Famille Sacrée va définitivement chercher des noises à la mienne ! » Ning’er fronça les sourcils tandis qu’elle le regarda d’un air amer. Comment pouvait-il se réjouir du malheur des autres dans un moment pareil ?

En voyant son expression inquiète, Nie Li fit un geste de la main et sourit : « Tu n’as pas à t’en faire . La Famille Sacrée peut à peine se protéger elle-même alors comment pourrait-elle avoir la force de s’occuper avec ta Famille ? De plus, nous allons bientôt agir contre la Famille Sacrée, tu peux en être certaine. »

Il allait agir contre la Famille Sacrée ? Xiao Ning’er fut légèrement stupéfaite. La Famille Sacrée était, après tout, une des trois Familles Majeures de Bourg-Triomphe !

Cependant, elle se sentit très soulagée en l’entendant. Elle savait que Nie Li ne lui mentirait pas.

Bourg-Triomphe fut calme pendant plusieurs jours. Il n’y avait pas eu de changement, si ce n’est que la garde avait été lourdement renforcée sur les murailles de la ville mais vu qu’elle venait d’essuyer une attaque, il était normal que les murs sont davantage gardés. Personne ne trouva ça bizarre.

Le grand jour arriva enfin.

Alors que la soirée approchait, les lumières du Manoir du Gouverneur furent allumées. Les invités y entrèrent les uns après les autres, tous des experts des diverses familles. Chaque famille avait amené beaucoup de monde à cause des notes du Gouverneur, qui demandait à ce que tout les experts des Familles soient présents.

La Famille Sacrée amena cinq/six personnes avec elle et entra dans le Manoir. Shen Hong regarda les énormes piliers de pierre environnants et son expression de plus en plus sombre et sérieuse. Ils avaient déjà vu à quel point ces énormes piliers pouvaient être effrayants.

Le précédent Démon des Abysses avait été tué par la Formation Meurtrière Foudre Divine.

Shen Hong murmura quelque chose à l’oreille d’un vieil homme, qui hocha la tête et se cacha parmi les bâtiments denses du manoir.

Hall Principal du Manoir du Gouverneur

« Nie Li, est-ce que mes vêtements sont beaux ? » Huyan Lanryuo portait une robe de soirée élégante et sa silhouette était explosive. (NdT y’a du monde au balcon, si j’ose dire :D) L’ample protubérance de sa poitrine traçait un arc choquant. Elle fit quelques tours sur elle-même devant Nie Li.

Les gars alentour étaient tous perplexes. Si Huyan Lanruo leur permettait d’être intimes avec elle, ils l’accepteraient même si ça devait signifier leur mort.

Nie Li, muet, la fixa et dit : « Beaux ou non, ça n’a rien à avoir avec moi. Mademoiselle Huyan, pourquoi continuez-vous de me suivre ? Regardez mes habits élimés, il est évident que je suis un gosse de pauvre, qu’ai-je qui ait attiré votre regard ? »

« Bien que ton apparence soit un peu commune et que tes vêtements sont un peu insuffisants, je peux voir dans tes yeux que tu es un homme bien. De plus, qui à Bourg-Triomphe peut dire que  tu as un mauvais talent ? Tu es totalement différent de ces jeunes maîtres qui s’agglutinent comme des mouches. » Elle gonfla ses joues et dit sérieusement : « J’ai un très bon jugement envers les gens ! »

Nie Li roula des yeux. Il n’a jamais eu l’impression qu’il était aussi bien que ça et dit d’un air déprimé : « Miss Huyan, si vous continuez de m’importuner, je vais devoir appeler quelqu’un ! Pouvez-vous me laisser partir ? Je vous en supplie. »

Elle serra les dents en disant d’un air enragé : « Nie Li, qu’est ce qui n’est pas assez bien chez moi ? Je suis une jeune demoiselle de la Famille Huyan. Combien de gens ont essayé de rapprocher de moi sans en avoir la moindre chance ? Ne me dis pas que je ne suis pas acceptable à tes yeux ? » Il y avait tant de monde qui l’entourait et la désirait alors pourquoi Nie Li ne voulait pas d’elle ?

« Mademoiselle Huyan, ne puis-je pas vous supplier ? Qu’avez-vous vu en moi ? Je le changerai. » Nie Li avait une expression amère.

Bien qu’elle ait un caractère un peu trop prononcé, elle était sans le moindre doute une beauté du top cinq de Bourg-Triomphe (NdT ouais mais quand on a déjà le top 2 dans son harem... *tousse*). Combien de gens voulurent lui parler sans se voir donner la moindre chance ? Une beauté comme elle avait pris l’initiative de pourchasser Nie Li mais au final, ce dernier la traitait comme la peste et se cachait d’elle. Cela rendit les mecs des autres familles perplexes.

Ils étaient tous déprimés. Pourquoi ne pouvaient-ils pas être poursuivi par Huyan Lanruo ? S’il s’agissait de quelqu’un d’autres, ils iraient sans le moindre doute lui coller une leçon brutale ; il fallait être fatigué de vivre pour s’opposer à mademoiselle Huyan. Ainsi, ils auraient pu se la jouer devant leur déesse ! Cependant, l’autre parti était Nie Li. Ils n’osaient absolument pas faire quoi que ce soit contre lui. Nie Li était quelqu’un qui avait même osé tabasser Shen Fei de la Famille Sacrée !

« Nie Li, tu... tu vas trop long ! Je te hais ! » Huyan Lanruo se retourna et courut, les larmes coulants de ses yeux...

Nie Li se sentit soulagé en la voyant partir. Bon sang, que c’était dur de lui faire lâcher prise quand elle avait décidé de vous traquer ! De plus, ses sentiments pour lui pouvaient même ne pas être vraiment sincères. Parfois, tout arrivait à cause de la curiosité... C’était trop éloigné des sentiments que Nie Li et Ziyun avaient pu avoir dans sa vie passée, à traverses des situations mortelles ensembles. Les sentiments de Nie Li pour Ye Ziyun n’avaient jamais changé. Il se cacherait autant que possible d’une personne comme Huyan Lanruo et tant qu’elle ne le chercherait pas, il remercierait les dieux pour ça.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 173
TDG Chapitre 175

23 Commentaires

  1. bibi

    first thx

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Kathysse

    je n’aime pas cette fille!!!
    trop pot de colle !
    pas touche a Nie Li il est déjà réservé pour zyun haha

    PS : merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci

    Répondre
  6. dragondessonges

    merci pour le chapitre et comme je diser elle a vu rouge et il a morfler deja kil ne pe plus avoir denfan et la sa ex fiancer auto proclamer par lui meme la tabasser preske a mort il la bien chercher et c vrai ke miss Huyan est hyper collante apres cette faite econduite a chake foi et meme si il naimer plus Ziyun il reste Ning’er avan elle

    Répondre
    1. goldenpear

      Mec, ça fait une vingtaine de chapitre que je lit tes commentaires et je n’en peux plus.
      STP fais attention à ton orthographe...
      sinon merci pour le chapitre.

      Manger des poires !

      Répondre
      1. dragondessonges

        pour répondre à ce que tu viens de me dire j’en prend note mais je ne modifierais pas ma façon d’écrire pour la simple réson que de nos jour même les abréviations comme celui que tu as utiliser « STP » au lieu de s’il te plait fond parti de notre langage il existe même des dictionnaires de langage SMS (et non ce nais pas Science Médico Social) donc pour quoi nous priver de notre façon d’écrire ? c’est comme certain parent qui diraient a ces enfant « ne sois pas un artiste sa ne rapporte rien fait quelque chose d’intelligent » on c’est maintenant que l’on peut percer dans n’importe quel domaine donc non je ne changerais pas c’est ma façon d’être merci pour ta solicitude

        Répondre
        1. Max

          Merci pour le chap !

          Mais comme ça c’est magnifique ! Bouge plus Dragon des songes c’est super !

          Répondre
          1. dragondessonges

            merci max

  7. Dark

    Merci pour le chapitre ^^.
    PS : Ouais mec ça fait super mal au yeux.

    Répondre
  8. JRtodag

    Merci pour tout ce que tu fais au quotidien pour nous xiao ne t’arrête jamais ^^ et vive TDG

    Répondre
  9. korojii

    Merci pour le chapitre =)
    Et bonne continuation pour la suite 😉

    Répondre
  10. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!

    Répondre
  11. #Uta

    merci
    hate le chapitre bonus 🙂

    Répondre
  12. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:*murmure persistant* TDG!TDG!TDG !

    Répondre
  13. Oujdi

    Slt vis ta vie fais ske tu veux ske t’aime écrire comme tu veux parle à qui tu veux réponds qui tu veux lui La C un gamin il est jaloux de toi C tout ne te change pas on t’aime comme sa tu me fais rire avec tes commentaires ´´´ dragon

    Répondre
  14. ti

    Merci beaucoup

    Ps : Vous ne trouvez pas que plus l’histoire avance plus c’est sexiste.....t

    Répondre
  15. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  16. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  17. Lauvel

    Même s’il en avait été chassé, Nie Li y revint à nouveau. A présent, Ye Ziyun n’osait plus l’ne chasser parce qu’elle réalisa que le Manoir ne pouvait s’en sortir sans lui et que, lorsqu’il était dans les parages, son père souriait plus souvent.

    -plus « le » chasser,... Je pense que sa doit être ça ^^

    Répondre
    1. ULmadMS

      je pense plutot a « l’en chasser » ^^ mais ouais il y a bien une faute
      Merci pour le chapitre(ouai je suis a la bourre mais j’ai décidé de tout relire)

      Répondre
  18. asel

    Moi je prèfère large ning’er a ziun

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com