TDG Chapitre 219

TDG Chapitre 218
TDG Chapitre 220

Salut tout le monde ! Pas trop fatigués de ce lundi ? En tout cas, voici le premier TDG de la semaine pour vous remonter le moral ;p et ce soir, un voire deux chaps bonus de BTTH ! :3

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 219 - Œil pour œil, dent pour dent

 

Sikong Yi rugit furieusement tandis que l’énergie couvrant son corps déferla frénétiquement en émettant une lueur argentée éblouissante. Dans cette lueur apparut un oiseau de foudre aux ailes d’argent géant, entouré d’innombrables éclairs ; il chargea en direction de Duan Jian.

Un éclair le frappa et il poussa un hurlement de douleur. Cette foudre avait ignoré toutes ses défenses et avait directement frappé son royaume spirituel.

Le vieillard disparut petit à petit dans l’oiseau de foudre alors que ce dernier poussait un cri dans le ciel : « Tu n’es pas assez doué pour te battre contre moi, gamin ! J’admets que ta culture est très forte, mais il est bien trop prématuré de ta part de me défier ! Cela étant dit, crève ! »

*Boum !* *Boum !* *Boum !*

Des piliers de foudre bombardèrent continuellement le corps de Duan Jian.

Bien que le jeune homme ait l’impression que son corps soit mis en pièces, il serra les dents, se reposa sur sa puissante endurance et regarda férocement Sikong Yi.

Ses ailes vibrèrent et il réduisit lentement la distance les séparant.

« Impossible ! » Le patriarche avait les yeux écarquillés de stupeur ; il n’aurait jamais pensé que le jeune homme soit capable de battre ses ailes sous l’attaque des éclairs denses.

Duan Jian serra fort les dents en encaissant l’attaque. « Vieux salopard de Sikong Yi, c’est grâce à toi que je suis parvenu à avoir un corps aussi puissant ! Si vous ne m’aviez pas torturé jour et nuit, je ne l’aurais jamais eu ! » Il agita l’Épée de Flammes Noires dans sa main et taillada en direction du vieil homme.

Celui-ci esquiva immédiatement et lança furieusement d’autres éclairs sur son ennemi, qui se changèrent en d’innombrables lames.

Cependant, le jeune homme n’eut aucune réaction en voyant ces dernières. Bien que l’horrible douleur semblait vouloir minutieusement détruire son royaume spirituel, la haine dans son cœur lui permettait de rester conscient.

Il avait enfin une chance de se venger, comment pouvait-il l’abandonner si facilement ?

Il rugit furieusement vers le ciel tandis que des écailles noires poussèrent soudainement sur son corps ; ses ailes devinrent plus grandes et atteignirent six à sept mètres d’envergure. Des flammes noires enveloppèrent entièrement son corps, et son royaume spirituel semblait subir une transformation.

Un pouvoir illimité se dégageait de tout son corps.

Sous le baptême des éclairs, le royaume spirituel de Duan Jian avait finalement commencé à changer. Il avait percé à travers le mur du rang Or Noir et passa du rang Or Noir 5 étoiles au rang Légende. Ajoutez à ça le pouvoir de la loi qu’il avait obtenu de Nie Li, et sa force avait atteint un tout autre niveau.

Le rang Légende !

Boum ! Boum ! Boum !

Des bruits d’explosion retentirent avec le jeune homme en leur centre.

L’expression de Sikong Yi changea du tout au tout en sentant les fluctuations de cette terrible puissance. Il n’aurait jamais pensé que Duan Jian percerait à ce moment ! Il avait senti, avant la percée, qu’il ne pouvait pas le dominer mais maintenant que c’était fait, il n’était même plus un adversaire à sa hauteur !

Nie Li sourit en sentant les changements chez son ami. Ce dernier était déjà rang Or Noir 5 étoiles et était près d’atteindre le rang Légende, mais il n’aurait jamais pensé que les éclairs de Sikong Yi lui permettraient de percer pour de bon. Au moment où il atteignit le rang Légende, Nie Li put sentir qu’une énergie d’un plus haut niveau encore était entrée dans le royaume spirituel de Duan Jian.

Puisqu’ils avaient établi la Formation Spirituelle, la percée de ce dernier allait tirer tout le monde vers le haut !

Sikong Yi, sentant que la puissance que son ennemi dégageait n’était pas quelqu’un chose qu’il pouvait encaisser, plongea immédiatement vers le sol en tentant de fuir.

Duan Jian rugit furieusement tandis que la silhouette d’un dragon noir géant apparut autour de lui ; il lança un coup de paume vers le bas : « Sikong Yi, vieux salopard, où crois-tu aller comme ça ? »

L’énergie berserk fonça à une vitesse inégalée et frappa le vieil homme, l’écrasant impitoyablement au sol.

Boum !

Le patriarche créa un énorme cratère ; ses ailes étaient à moitié brisées, il crachait du sang et avait l’air vraiment misérable. Il avait utilisé une technique secrète de la Famille aux Ailes Argentées pour augmenter sa force au maximum mais même ainsi, il n’était pas un adversaire à la hauteur de Duan Jian. Sa culture avait été dissipée après avoir subi cette attaque terrifiante.

Le vieillard était totalement indigné et incapable d’accepter la vérité : « Comment puis-je perdre contre lui, un enfant bâtard ?! »

Ce dernier leva son Épée de Flammes Noires et taillada vers Sikong Yi en rugissant furieusement : « Meurs !! »

« Père ! » Alors que son père allait mourir, Hongyue vola jusqu’à eux, agita son épée et se mit entre les deux adversaires.

Boum !

Elle fut repoussée en arrière et une trace de sang coula de sa bouche. Cependant, elle continua à le protéger en regardant d’un air fier son ennemi.

Duan Jian arrêta son épée un moment en voyant l’air inflexible de la jeune femme. Un souvenir de son enfance lui revint ; il se souvint clairement de lui essayant de protéger ses parents comme si sa vie en dépendait. Cependant, son corps faible ne pouvait résister aux loups et tigres de la Famille aux Ailes Argentées.

Au final, ses parents furent tués sous ses lamentations. Il assista à la scène mais fut incapable de faire quoi que ce soit.

À quel point Sikong Hongyue, à ce moment, était similaire à l’enfant qu’il était ?

« Je peux te laisser vivre mais ce vieux salop de Sikong Yi doit mourir ! Dégage, ou je te tuerai avec lui ! » Le jeune homme avança d’un pas et plongea son épée en avant.

Pshh !

L’Épée de Flammes Noires passa le long du cou de la jeune femme et du sang se mit à couler. Cependant, elle continua de le fixer froidement. « Duan Jian, je n’aurais jamais imaginé que nous, père et fille, perdrions face à toi. Tue-nous comme tu l’entends. Cependant, si tu veux tuer mon père, tu devras d’abord me tuer moi ! »

Duan Jian plongea son regard dans celui de Sikong Hongyue alors que d’innombrables souvenirs traversèrent son esprit. Son ennemi était devant lui et il pouvait incontestablement en finir en un coup. Cependant, à ce moment, il s’arrêta.

Quand il s’immobilisa, un long soupir se fit entendre : « La vengeance appelle la vengeance. La culture de Sikong Yi a déjà été dissipée ; même si tu ne le tues pas, il n’aura plus aucun statut dans la Prison des Abysses. De plus, il a déjà asséché sa force vitale : il ne va pas vivre plus de trois jours. Pourquoi ne pas abandonner la haine qui réside en ton cœur ? Ce n’est qu’en la laissant derrière toi que tu pourras comprendre la Voie de la Terre et des Cieux... »

Cette voix était légère et distante, et personne ne savait d’où elle venait.

Nie Li fronça légèrement les sourcils ; une personne lui parvint à l’esprit. Était-ce le vieux cinglé qui avait dit ça ?

Duan Jian regarda dans les environs mais ne trouva pas celui qui avait dit tout cela. La haine en lui se dissipa lentement quand il regarda le misérable Sikong Yi et sa fille. Sa culture était déjà dissipée alors même s’il ne faisait rien, les autres familles ne les laisseraient certainement pas s’en tirer ainsi. Sikong Yi allait mourir de toute façon, alors sa vengeance pouvait être considérée comme accomplie.

Le jeune homme rengaina son épée et se dirigea lentement vers Nie Li.

Ce dernier soupira intérieurement en le voyant faire. Puisqu’il avait été capable d’abandonner sa soif de vengeance, sa culture en profiterait grandement dans le futur. Grâce au vieux fou, Duan Jian avait pu abandonner le poids qui siégeait en son cœur.

Sikong Hongyue fixa un long moment avec un air absent la silhouette de dos du jeune homme. Tout d’un coup, elle devint hystérique et cria dans sa direction : « Pourquoi ne nous as-tu pas tués ? Pourquoi ne nous as-tu pas tués ?! As-tu pitié de nous ? On a pas besoin de ta pitié !! »

Il tourna la tête en arrière et jeta un œil au père et à la fille. Le regard de Sikong Yi était vide... Il dit froidement : « Je ne vous ai pas tués parce que ça me salirait les mains et que je refuse de devenir comme vous ! Cependant, d’autres que moi viendront réclamer justice ! »

En entendant ça, des larmes coulèrent sur les joues de la jeune fille tandis qu’elle resta stupéfaite un moment. Se pouvait-il qu’elle et son père aient eu tort toutes ces années ?

Ce genre de doute était pire que la mort !

Sikong Yi comme Sikong Hongyue étaient assis à terre, hagards. À ce moment, même les gens de la Famille aux Ailes Argentées ne purent s’empêcher de mettre de la distance entre eux. Ils se préparèrent à se disperser et à fuir ; à présent que Sikong Yi avait échoué, ils connaîtraient une fin misérable s’ils restaient de son côté.

« Duan Jian, je n’aurais jamais pensé que tu parviendrais à abandonner ta rage. Bien joué ! » Nie Li tapota ses épaules en souriant doucement.

« Ouaip... » Duan Jian hocha la tête tandis que des larmes brillèrent dans ses yeux. Il leva la tête ; bien que la Prison des Abysses soit gris cendre, ce monde était quand-même très grand... Père, Mère, j’ai réussi... À partir d’aujourd’hui, je vivrai une belle vie. Ne vous inquiétez pas pour moi dans votre repos éternel.

On entendit un soupir provenant de loin, et tout le monde se ressaisit immédiatement en l’entendant.

Se pouvait-il que ce soit le mystérieux vieillard à nouveau ? Puisqu’il avait pu donner un conseil à Duan Jian, il ne devait pas vraiment être dingue. Nie Li ne put comprendre ses raisons d’agir ou s’il était un ami ou un ennemi. Il valait mieux garder ses distances, puisqu’il pouvait être un successeur de l’Empereur Kong Ming.

Yu Yan fronça légèrement les sourcils. Elle put sentir du danger de ce soupir.

« Nie Li, partons rapidement ! » dit elle à l’oreille du jeune homme.

Il hocha la tête « D’accord. »

Duan Jian leva la tête et regarda son maître. À présent qu’il avait accompli sa vengeance, il suivrait Nie Li où qu’il aille, dorénavant.

« Puisqu’on en a fini avec cette histoire, allons nous-en. » dit Nie Li après avoir réfléchi un moment.

Tout d’un coup, un jeune homme bien habillé approcha de lui. C’était Li Heng, de la Famille des Flammes Divines.

Li Heng réunit légèrement ses mains : « Jeune maître, vous souvenez-vous encore de moi ? »

Nie Li hocha la tête : « Naturellement. »

« Merci de nous avoir aidés cette fois-ci. Si le jeune maître ne nous déteste pas, accepteriez-vous de rendre visite à ma Famille des Flammes Divines ? » dit Li Heng. Il avait remarqué que Duan Jian était le serviteur (NdT c’est plus dans le sens accompagnateur, suivant mais bon >) de ce dernier, et s’il pouvait subjuguer une personne aussi puissante que lui, c’est que son identité devait naturellement être très respectable.

Après avoir réfléchi un moment, Nie Li dit : « Nous avons encore des choses à régler, et allons partir maintenant. » Il regarda les familles alentour et dit : « Je ne suis pas du domaine de la Prison des Abysses. Si vous voulez quitter ce dernier, alors j’enverrai quelques personnes ici pour discuter des dispositions à prendre dans quelques jours. »

Avec autant de familles dans la Prison des Abysses, leurs forces devaient naturellement être respectables. À vivre dans un environnement aussi dur que celui de la Prison des Abysses, ils allaient forcément vouloir partir. Si ces familles pouvaient rejoindre Bourg-Triomphe, la puissance de celle-ci se renforcerait grandement. Après tout, il y avait quand-même deux experts de rang Légende parmi ces familles, ainsi que de nombreux experts de rang Or Noir.

Quant au mystérieux vieil homme, bien que Nie Li ne soit pas sûr de qui il puisse être, il ne devrait pas agir contre la ville. De plus, il connaissait probablement déjà l’existence de l’ancienne formation de téléportation. Sa puissance inimaginable n’était pas quelque chose qu’il puisse affronter.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 218
TDG Chapitre 220

20 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Kathysse

    Merci pour ce nouveau chapitre ! ^^

    Répondre
  3. Ichigo_Claude

    merci pour ce chapitre

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Désolé mais...j’en veut plus!!!

    Répondre
  5. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Askidox

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Toshiro

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci

    Répondre
  10. #Uta

    Merci

    Répondre
  11. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  12. lainkonifer

    merci pour le chapitre
    et perso je pense que le vieille homme est le chef du continent du monde souterrain

    Répondre
  13. Wakfugaming

    Merci

    Répondre
  14. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  15. Starish

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  16. Angel-vieur

    Mais non Waz, Duan Jian est le serviteur se....

    (La suite fut coupée par un traducteur en colère ;( )

    Répondre
  17. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  18. korojii

    Merci pour le chapitre =)

    Répondre
  19. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  20. Lauvel

    « Ouaip… » Duan Jian hgocha la tête tandis que des larmes brillèrent dans ses yeux. Il leva la tête ; bien que la Prison des Abysses soit grise cendre, ce monde était quand-même très grand… Père, Mère, j’ai réussi… A partir d’aujourd’hui, je vivrai une belle vie. Ne vous inquiétez pas pour moi dans votre repos éternel.

    -Ahah, un « g » ces caché dans « hocha » pour faire « hgocha ».

    Ps : Merci pour ton travail !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com