TDG Chapitre 299

TDG Chapitre 298
TDG Chapitre 300

Je suis un bourrin donc voici déjà un TDG bonus pour remercier Erate (merci pour ton p’tit mot !) et Done pour leur générosité !

Bonne lecture ! :3

 

 

 

Chapitre 299 - Face à face sur un chemin étroit

 

La Secte des Plumes Divines était composée de nombreuses factions, toutes plongées dans une bataille intense les unes contre les autres. Elle s’effondrerait complètement dans une centaine d’années, aussi Nie Li avait l’intention d’en devenir le Maître et d’obtenir une autorité absolue durant ce laps de temps. C’était la seule façon de la réorganiser de fond en comble.

De plus, prendre le contrôle de la Secte était la première étape de sa confrontation avec l’Empereur Vertueux !

Une fois qu’il rentrerait chez lui, il devrait travailler dur pour atteindre le Domaine du Destin Céleste aussi vite que possible, tant c’était un point crucial de la culture !

Tandis qu’il marchait sur le chemin sinueux, il rencontra une fille qui venait de la direction opposée ; elle s’arrêta en le voyant.

C’était la seule route qui menait à la vallée !

Il leva la tête avec stupéfaction car il n’aurait jamais imaginé tomber sur Long Yuyin ici. Allait-elle voir sa Maîtresse ? En même temps, elles étaient toutes deux consœurs.

Elle non plus ne se serait jamais attendue à rencontrer le jeune homme à cet endroit et elle eut l’impression en le voyant que quelqu’un se saisissait de son cœur. Elle ne sut pas quoi faire de ses mains, pas plus qu’elle n’osa l’approcher et le saluer. Auparavant, elle n’aurait jamais accordé tant de considération envers quelqu’un avec son caractère, mais elle avait un peu changé depuis qu’il l’avait complètement vaincue.

Même elle ignorait pourquoi elle était aussi nerveuse. Ça ne lui ressemblait pas du tout !

Il n’y avait personne d’autre qu’eux en ce lieu !

Une poussée d’incertitude la laissa perplexe quant à quoi faire.

L’adolescent la regarda sans bouger et lui demanda : « Que fais-tu ici ? »

Bien qu’il ne puisse s’empêcher de se souvenir de la Long Yuyin tyrannique de sa vie passée, il se souvenait néanmoins des paroles de sa Maîtresse : la solution des vengeances passées et présentes commençait avec lui.

Elle avait beau être un peu arrogante et tyrannique à présent, elle n’avait pas encore atteint une vilenie irrécupérable.

Puisqu’il était revenu à la vie, il avait le pouvoir de remédier à cette vengeance avant qu’elle ne soit trop ancrée.

La voix de la demoiselle trembla : « Je suis ici pour... Je cherche quelqu’un. »

Le petit génie en resta perplexe ; qui était cette fille devant lui qui rougissait ? Était-elle vraiment la Long Yuyin despotique de sa vie passée ? (NdT mais quelle tête de bois...) Était-elle vraiment cette femme déraisonnablement impérieuse ?

Ils étaient tous deux à une certaine distance l’un de l’autre, distance qu’il trouva inconfortable pour une discussion, aussi fit-il un pas en avant.

La jeune maîtresse se raidit immédiatement et recula d’un pas avant de dire d’une voix tremblante : « Qu’essaies-tu de faire ? »

Son visage était cramoisi tandis qu’elle repensa à toutes les fois où il l’avait humiliée. Il n’allait quand-même pas se montrer une fois de plus impitoyable, ici et maintenant non ? Ils étaient seuls sur place et elle n’était clairement pas à son niveau. Il l’avait même vaincue en terme de force physique, alors que c’était ce dont elle était la plus fière. Elle n’osait plus démontrer le moindre esprit combatif face à lui.

Nie Li était un peu confus ; depuis quand était-elle aussi timide ?

Il ne bougea plus mais ne put s’empêcher de trouver la situation assez cocasse. « Ne t’inquiète pas, je ne vais rien te faire puisque nous sommes dans l’Institut ! » (NdT vachement rassurant... ‘Attends que tu sortes tu vas voir ta gueule’) Il avait décidé de suivre les instructions de sa Maîtresse et de surmonter sa haine mais à présent qu’il était face à elle, il n’avait aucune idée sur comment s’y prendre.

Il éprouvait toujours de la rancune envers elle mais il n’était plus dans sa vie passée et la situation dans celle-ci était entièrement différente. Il avait déjà décidé de lâcher prise après avoir écouté sa Maîtresse.

Il n’aurait jamais pensé que leurs confrontations feraient se recroqueviller cette despote aussi timidement ! Elle était totalement différente de celle qu’il avait connue... Il rassembla les pièces de ce puzzle : dans sa vie passée, elle avait possédé un talent extraordinaire depuis sa plus tendre jeunesse et tout le monde la flattait. Petit à petit, ça lui était monté à la tête et avait façonné son caractère tyrannique. Le temps passa et plus sa force augmentait, plus elle devenait despotique et arrogante jusqu’à ne plus accorder de valeur à quoi que ce soit. Au final, elle provoqua même la mort de sa consœur...

Cependant, la Long Yuyin de cette vie était encore jeune et pouvait encore être réformée !

Elle avait changé depuis qu’il l’avait rigoureusement vaincue. Elle était encore aussi puissante qu’avant mais à présent, elle contenait son caractère autoritaire au moins !

Cela étant, il n’y a qu’avec le jeune homme qu’elle était ainsi et ne se montrerait certainement pas aussi timide avec les autres qu’elle ne pouvait l’être à son égard.

La demoiselle de sa vie passée n’avait jamais appris l’humilité et c’est pourquoi elle était devenue quelqu’un d’aussi horrible.

Un sourire immoral s’esquissa sur les lèvres de l’adolescent qui observait son interlocutrice nerveuse. Maintenant que j’ai trouvé la source du problème, je vais m’assurer de te réformer complètement ! Je vais faire de toi une personne meilleure !

Il avança jusqu’à n’être plus qu’à un pas d’elle et ses pensées se perdirent au loin. Auparavant, sa haine et sa rage envers la jeune femme avaient obscurci son jugement et les paroles de sa Maîtresse lui permirent de réexaminer ses agissements dans cette vie-ci. En fait, la solution n’était pas forcément la loi du talion. Il pouvait profiter de la situation : il pouvait, pendant que son adversaire était encore jeune, lui faire complètement perdre sa force combative ou même la convertir à sa cause. Ne serait-ce pas plus malin ?

Certaines personnes étaient assoiffées de sang depuis leur enfance et devenaient en grandissant des ingrats et des scélérats ; ceux-là ne méritaient pas d’être réformés. Cependant, les gens comme Long Yuyin étaient différents. Elle avait beau être arrogante et autoritaire, son caractère en lui-même n’était pas si mal. Elle avait juste besoin d’une fessée et d’un sermon, il était encore possible de la sauver.

Tous les poils du corps de Long Yuyin se dressèrent à l’approche de Nie Li. Elle se sentait comme un mouton tondu, nue sous son regard et suffoquant sous la pression qu’il dégageait.

Eut-ce été qui que ce soit d’autre, elle n’aurait pas éprouvé une telle peur et ce même face à un expert bien plus puissant qu’elle. Elle savait qu’il craindrait quand même la puissance de sa famille, les Sceau du Dragon, et n’oserait rien lui faire. Cependant, ça ne s’appliquait pas à lui qui était le premier à l’avoir grondée. Il l’avait ensuite fouettée et, après, il avait utilisé sa force physique pour lui infliger une bonne correction. Cela dit, même après tout ça, même après avoir été provoquée par ses paroles, elle voulait quand même se battre proprement contre lui. Elle ne voulait pas se servir de la puissance de sa famille.

Elle avait réalisé que sans cette dernière, elle n’était rien aux yeux du jeune homme.

Bien qu’il ne soit qu’un peu plus grand qu’elle, il était à ses yeux une montagne qui l’oppressait tellement qu’elle en avait du mal à respirer.

Son cœur battit la chamade. Elle respira lourdement, soulevant et rabaissant sa poitrine et ne put s’empêcher de la couvrir sous le regard envahissant de l’adolescent. Sa voix trembla : « Que... qu’essaies-tu de faire ? »

Il est bon de rappeler que la jeune femme était superbe. Sa consœur et elle avaient chacune leurs propres atouts et étaient toutes deux aussi belles que des déesses. Elle portait à ce moment un ensemble moulant qui soulignait les courbes de sa silhouette.

Le petit génie ne put s’empêcher de trouver sa nervosité amusante. Elle était vraiment narcissique... Croyait-elle vraiment qu’il allait sexuellement l’agresser ? Il avait entendu dire auparavant que les femmes autoritaires cachaient souvent sous des apparences agressives un cœur fragile. Il avait aussi entendu que Long Yuyin avait été élevée par une mère célibataire qui s’était remariée par la suite. Peut-être se montrait-elle aussi grossière et déraisonnable pour que personne ne s’approche d’elle ?

Peut-être se sentait-elle simplement seule et que son caractère despotique n’était qu’une façade.

Tandis que ces pensées traversèrent son esprit, la haine qu’il éprouvait envers la Long Yuyin de sa vie passée se désagrégea enfin. Un léger sourire apparut sur ses lèvres tandis qu’il regardait la jeune femme qui se comportait comme un lapereau effrayé. Il aimait beaucoup être le « méchant » dans cette vie.

Il tapota ses épaules : « Long Yuyin, Ying Yueru est ma Maîtresse. Je ne sais pas quelles rancunes il peut y avoir entre vous, mais je veux que tu saches qu’elle est profondément gentille et ne ferait de mal à personne. J’espère que tu pourras remettre les choses à plat. Peut-être que tout ça n’est qu’une grossière erreur ? »

Quand Nie Li toucha ses épaules, la jeune femme se raidit immédiatement de la tête aux pieds. Elle était si nerveuse qu’elle n’arrivait même plus à réfléchir. Ils étaient dans un coin montagneux et sauvage sans personne alentour. Allait-il la laisser partir ?

L’adolescente ne pensait plus du tout à sa sœur apprentie senior. Elle ne put que répondre d’une voix tremblante : « Oh. »

Le jeune homme la fixa d’un air absent un moment. Pourquoi était-elle aussi docile aujourd’hui ? Ses doigts étaient presque blancs tant elle les serrait fortement, et son visage était cramoisi. Il ne put s’empêcher de trouver la situation assez cocasse. S’il avait eu des pensées impures et avait tenté de prendre des libertés avec elle à ce moment, elle ne pourrait probablement pas riposter, non ? (NdT bah bravo -___- )

Peut-être voyait-il la vraie Long Yuyin !

La différence entre celle du passé et celle du présent était si grande qu’il ne put s’empêcher de trouver ça un peu amusant. Cependant, il cessa de la taquiner quand il remarqua qu’elle était sur le point d’enfouir sa tête dans sa poitrine.

Il la regarda à nouveau : « Rentre chez toi et pense à ce que je t’ai dit ; si tu as le moindre problème, n’hésite pas à venir me trouver ! »

Le petit prodige ne put se retenir de rire en son for intérieur. Quel doux petit agneau elle faisait ! Cela étant, il ne poussa pas le bouchon plus loin vu qu’il voulait qu’elle réfléchisse avec attention à ce dont il lui avait parlé. Il passa ensuite à côté d’elle et s’en alla.

Il n’avait fait que quelques pas qu’il entendit tout d’un coup la voix de la demoiselle l’interpeller soudainement : « Attends ! » Elle eut l’impression d’avoir utilisé toutes ses forces pour prononcer ce mot.

Nie Li se retourna pour lui faire face : « Qu’y a-t-il ? »

« Ne m’avais-tu pas dit de rester aussi loin de toi que possible... ? » Sa voix mourut vers la fin de sa phrase jusqu’à ce qu’elle ne soit pas plus fort que le vrombissement d’un moustique.

Cependant, il l’entendit clairement et sourit : « Même si je t’expliquais pourquoi j’ai dit ça l’autre fois, tu ne comprendrais probablement pas. Cependant, après avoir écouté les enseignements de ma Maîtresse, j’ai décidé d’abandonner la haine que j’éprouvais à ton égard. De même, Long Yuyin, j’espère que tu pourras abandonner ta haine envers elle. Après ça, peut-être que nous pourrons devenir amis. »

« Nous avons cours dans trois jours. J’y attendrai ta réponse. » Une fois cela dit, il sourit, fit demi-tour et partit.

La jeune femme resta coi en regardant sa silhouette se rétrécir au loin. Pourquoi l’avait-il haï ? Était-ce à cause de Ying Yueru ? Comment celle-ci était-elle devenue sa Maîtresse ? Elle était totalement confuse. Son corps tendu commença à se relaxer au fur et à mesure que l’adolescent s’éloignait. Toutes ses forces la quittèrent comme si elle en avait été drainée.

Ce n’était qu’une simple rencontre avec lui mais elle eut l’impression d’avoir vécu une énorme bataille.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 298
TDG Chapitre 300

27 Commentaires

  1. Starish

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour ce chapitre ainsi qu’aux donateurs.

    Répondre
  3. Nereosky

    Merci encore une magnifique trad :3

    Répondre
  4. Laghtt

    Merci!!

    Répondre
  5. mike

    merci pour toutes ces trad et aux donateurs 🙂

    Répondre
  6. Conan

    Merci pour le chapitre bonus ! Quel sadique ce Nie Li!!! ^^

    Répondre
  7. ikutei

    J’adhere a la team Nie Lie Long Yuyin !

    Répondre
  8. Ikutei

    a oups et merci pour le chapitre xD

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci et itoo au donateur

    Répondre
  10. Kingdo

    Merci père Noël pour ce chapitre X)

    Répondre
  11. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  12. essitamessitam

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  13. Erate

    Merci pour ce chapitre et vivement lundi :d

    Répondre
  14. #Uta

    merci

    Répondre
  15. ShYnwa

    Merci pour le chapitre
    Bientôt la 300 ème !!

    Répondre
  16. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  17. Doné

    merci pour ce chapitre ma foi très rapide ^^, les répétitions sont un peu chiante x)

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Et encore, j’en ai purgé énormément mais je ne peux pas faire davantage...
      J’ai pleuré du sang auprès de Nostra et d’Angel tant l’écriture de Madsnail m’horripile x)
      Merci encore Doné ! 🙂

      Répondre
      1. Doné

        A ce point ! xD de rien ‚tout le plaisir est pour moi ^^.
        l’avantage de ce genre d’écriture, c’est que tu retiens plus facilement les points important de chaque personnage mais sa donne des migraines. x)

        Répondre
  18. Warhabis

    Un jour, dès que j’ai de l’argent je ferai un don pour tout ces chapitres qui me font extrêmement plaisir, déjà presque 300 et je n’en n’ai fait qu’une bouché, un bonheur de lire chaque nouveau chapitre à chaque fois. Je te remercierai jamais assez pour tout ça ! (Je répète mais ça m’avait manqué les semaines avec 1 TDG par jours :D).

    Répondre
  19. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  20. hedi

    merci pour ce chapitre

    Répondre
  21. Gilgamesh

    Merci pour ces chapitres, travail formidable donc continuez comme ça 😉

    Répondre
  22. mike

    merci pour tous ces chapitres 😀 et merci aussi aux donateurs 🙂

    Répondre
  23. yann

    Merci pour ce chapitre !
    Bourrin va ! 🙂

    Répondre
  24. Rijtoa

    Dingue bientôt le chapitre 300 ! Excellent travail et merci pour tout !

    Répondre
  25. Lauvel

    « Ne t’inquiète pas, je ne vais rien te faire puisque nous sommes dans l’Institut ! » (NdT vachement rassurant… ‘Attends que tu sortes tu vas voir ta gueule’)

    Tu ma bien faire rire sur cette note xD

    Ps : Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com