TDG Chapitre 312

TDG Chapitre 311
TDG Chapitre 313

Pfiou, j’avais à faire aujourd’hui alors voilà enfin votre chapitre bonus ! 😀 Ce sera le seul de la soirée par contre.

Je remercie énormément Eddy et Richard pour leur générosité qui me touche toujours !

3 Merci à eux !

En attendant ceux de demain, je vous invite à lire nos autres séries : Battle Through the Heavens (connu aussi sous le nom de doupo cangqiong), Défier les Neuf Cieux, Wu Dong Qian Kun, I Am the Monarch, Shura’s Wrath et Seoul Station’s Necromancer !

À demain pour le dernier DNC et les bonus !

 

 

Chapitre 312 - Les quatre arts 1)Les 4 arts chinois soit la cithare, le go, la calligraphie et la peinture

 

Yan Yang continua de faire monter le prix : « Deux cent vingt mille pierres spirituelles ! »

Gu Bei, de son côté, continua de miser calmement : « Deux cent trente mille pierres !

Toute l’assemblée fut abasourdie ; mais combien d’argent pouvait avoir ce dernier ? Un Grand Doyen serait déjà bien heureux de parvenir à économiser quelques centaines de milliers de pierres après plusieurs années ! Ce type avait découvert un trésor ou quoi ?

Le Saint de la Secte du Dieu du Feu devint silencieux. Après avoir cultivé pendant bien des années, il n’était parvenu à mettre de côté que deux cent cinquante mille cailloux. La mise était déjà très élevée, mais Papi Bei continuait de la faire monter.

Il avait déjà entendu parler de lui, comme quoi il était supposément un descendant ordinaire du Clan Gu. Comment pouvait-il alors posséder une fortune aussi terrifiante ? Au rythme où les choses avançaient, il n’allait pas pouvoir l’emporter face à lui même s’il continuait d’enchérir.

Il dit après avoir gardé le silence un court instant : « Je vais me retirer de cette enchère. Frère Junior Gu peut avoir ce Tableau des Rivières et Montagnes Lointaines ! » (NdT t’es bien gentil à faire le généreux, mais il te l’aurait piqué quand même :p Ah, la face...) Bien qu’il en éprouve un léger regret, il se calma néanmoins rapidement.

Que même Yan Yang ne puisse l’emporter face au jeune maître Gu laissa tout le monde complètement abasourdi. Il allait abandonner aussi simplement ? Ils ne purent s’empêcher de jeter un regard à ce dernier, tant sa richesse était horrifiante.

« Merci beaucoup dans ce cas, Frère Senior Yan Yang ! » Le jeune homme sourit doucement en joignant les mains dans sa direction.

Quelques objets de grande valeur furent mis en vente après le tableau. Nie Li additionna le total de ses gains : ils avaient vendu vingt esprits démons de lignée draconique à vitesse de croissance extraordinaire et acheté le Tableau des Rivières et Montagnes Lointaines, trente bouteilles de Rosée de Note Divine, l’Essence d’âme de démon et divers autres objets. Au total, ils avaient quand même fait un gain net de cent trente mille pierres spirituelles.

Ajoutées aux cent mille pierres qu’il avait déjà dans son anneau spatial, il lui restait donc deux cent trente mille cailloux.

Vendre des esprits démons de cette qualité était effectivement un moyen rapide de gagner de l’argent !

Heureusement qu’il était tombé sur cette enchère qui lui avait permis d’écouler facilement ses stocks. Il aurait, en temps normal, eut du mal à trouver un acheteur convenable.

Les enchères continuèrent tandis qu’un certain nombre d’articles furent vendus. La plupart d’entre eux n’étaient pas vraiment intéressants et par conséquent, l’adolescent n’y participa pas. Il était excité d’avoir pu secrètement mettre la main sur le Tableau des Rivières et Montagnes Lointaines. Une fois chez lui, il trouverait sans aucun doute un moyen de briser son sceau !

Était-ce vraiment le même tableau que les archives évoquaient et qui avait une quantité inimaginable d’utilisations possibles ?

Même ce haut responsable s’avéra incapable d’ouvrir le Tableau, aussi le jeune homme ne savait absolument pas s’il allait pouvoir y parvenir ou non.

Il n’était pas absolument certain de pouvoir le desceller, mais selon sa compréhension des divers patrons de gravure à sa surface, il y avait de grandes chances qu’il y parvienne. Quand bien même ne parviendrait-il qu’à ne débloquer que dix pour cent de son potentiel, il en aurait pour son argent.

Des douzaines d’objets furent encore vendus aux enchères avant qu’elles ne se terminent enfin. Des bruits de conversation et des éclats de rire résonnèrent parfois dans la salle.

Qin Yue se tint au-devant de la scène et sourit doucement : « Les enchères sont à présent terminées. Nous allons poursuivre cette fête par un comparatif intéressant de la maîtrise des quatre arts dans lesquels ceux qui viendront sur scène injecteront leur compréhension du dao et seront jugés dans leur prestation par l’assemblée ici présente ! »

Plusieurs personnes amenaient déjà un guzheng, un damier de go, du papier, une pierre à encre et d’autres choses sur le devant de la scène.

Tous les disciples concentrèrent leur attention sur ces objets, le cœur tremblant d’excitation. C’était effectivement une animation intéressante. S’ils pouvaient être témoins de la maîtrise des quatre arts de gens comme Yan Yang et Mingyue Wushuang en sentant le Dao qu’ils ne manqueraient pas d’y mettre, qui pourrait dire à quel point le leur pourrait progresser !

La commissaire-priseuse se dirigea vers la cithare et sourit légèrement : « Puisque j’ai lancé l’idée, je vais donc vous montrer mon humble maîtrise du Guzheng en premier. Dites-moi ce que vous en pensez, s’il vous plaît ! »

La foule applaudit chaleureusement à cette annonce.

Qin Yue s’assit gracieusement derrière l’instrument, tendit ses belles mains et commença à gratter doucement les cordes de ses doigts fins.

Une musique douce et mélancolique résonna à travers toute la salle. Elle ressemblait au battement d’une pluie fine sur les feuilles d’un bananier (NdT Pire comparaison musicale AU MONDE). On n’entendait rien de loin, mais en se concentrant, c’était comme si la musique parvenait directement aux oreilles. Les notes qu’elle produisait contenaient une trace d’anxiété et de sensibilité. Elles étaient douces, tristes et belles.

Tout d’un coup, la musique du guzheng changea brusquement, comme si une bouteille d’argent se renversait. Les notes s’enchaînèrent rapidement, mais au lieu de tuer l’ambiance, elles ajoutèrent un calme digne.

La foule ne put s’empêcher d’être captivée par un air si mélodieux tandis que leurs royaumes spirituels palpitèrent au rythme de la mélodie. Ce fut comme si elle était plongée dans un eden secret, où régnaient la paix et la prospérité, qu’un soleil inondait de ses rayons chaleureux.

Ye Xuan, à la table de Nie Li, avait l’air enivré par la mélopée et tapotait en rythme du doigt sur le meuble. Quand la musique se calma, il fit de même, mais ne put s’empêcher de soupirer. « Elle joue comme un ange ; elle ravit et détend le cœur de ses auditeurs. La compréhension du Dao qu’elle mettait dans sa musique était plus captivante encore ! »

Une fois que le morceau s’acheva, la foule se perdit en louange.

« Mademoiselle Qin Yue joue de la cithare aussi doucement que l’écoulement de l’eau et nous a livré sa compréhension du Dao au travers de ses émotions. C’était vraiment extraordinaire ! »

« La façon de jouer de mademoiselle Qin Yue était riche et retentissante ; c’était vraiment captivant ! »

Il y eut bien d’autres éloges, mais cela étant, Long Tianming, Mingyue Wushuang et Yan Yang conservèrent tranquillement leur calme. Après tout, la compréhension du Dao de la commissaire-priseuse était bien trop simple et inférieure à la leur.

Nie Li de son côté sourit doucement après cette écoute. Les émotions dans la musique lui rappelèrent quelque peu les notes éthérées que produisait sa Maîtresse en jouant. Cependant, cette dernière savait bien mieux jouer que la jeune femme. Bien qu’il ne soit pas un expert en la matière, le jeune homme avait néanmoins une très bonne appréciation de l’instrument.

Qin Yue se leva et s’inclina légèrement. « Moi, Qin Yue, me suis ridiculisée devant vous en vous présentant mes talents lamentables. Je vais maintenant laisser la scène à ceux assis devant moi ! »

À ces mots, de nombreux disciples ne purent s’empêcher de rougir légèrement. La maîtrise du guzheng de la jeune femme était déjà d’un sacré niveau, aussi ne manqueraient-ils pas de s’humilier s’ils allaient sur scène. Mieux valait laisser les vrais experts faire montre de leurs talents ; ainsi, toute la foule pourrait en bénéficier.

Tout d’un coup, Ye Xuan jeta un œil à Xiao Ning’er puis se leva et rejoignit la présentatrice. « Puisque mademoiselle Qin Yue a fait étalage de son talent à la cithare, veuillez me laisser à présent montrer mes propres talents. »

Le coin des lèvres de Gu Bei tressaillirent d’agacement. Il ne semblait pas attendre quoi que ce soit de la part de ce type.

« Mais je vous en prie, Frère Senior Ye Xuan ! » La commissaire-priseuse sourit très poliment et poursuivit : « Je me demande de quoi allez-vous nous faire une démonstration ? »

« De calligraphie. »

« Dans ce cas, je vais vous aider à préparer l’encre, Frère Senior Ye ! » La jeune femme sourit en se dirigeant vers un coin de la table et se mit à la tâche.

Le jeune maître Ye sourit en se saisissant d’un pinceau. « Quel honneur d’avoir une si belle compagnie ! » Il le trempa dans l’encre et fixa le papier les yeux plissés. Il se pencha ensuite légèrement en avant, brandit le pinceau et commença à écrire tandis que ce dernier se lova sur le papier comme un serpent ou un dragon.

Un court instant plus tard, un seul idéogramme plein d’énergie apparut sur le papier : Amour. (NdT 情 qui signifie amour, affection, passion)

Chaque trait de cet idéogramme était d’une maîtrise fantastique en lui-même.

Le regard de Qin Yue ne put s’empêcher de s’illuminer tandis qu’elle souleva la feuille. La foule en-dessous applaudit bruyamment.

« La compréhension de Frère Senior Ye envers le Dao de l’Amour est effectivement bien plus grande que celle de mademoiselle Qin Yue ! »

« Un mot fantastique, Frère Senior Ye ! »

De nombreuses filles de la Secte de la Note Divine ne purent s’empêcher de lever leurs sourcils, les yeux étincelants. Il y avait dans ce mot à la fois une grande compréhension du Dao, mais aussi de l’amour, ce qui en soi suffit à faire rougir bien des gens de honte devant leur propre inculture.

Ye Xuan ignora les regards de la foule et tourna discrètement son regard sur Xiao Ning’er.

Nie Li ne put s’empêcher de murmurer à l’oreille de cette dernière : « Regarde à quel point ce Ye Xuan t’aime, Ning’er ! » (NdT quel connard XD)

« Tu te moques de moi, Nie Li ! » La jeune femme baissa la tête timidement.

Il ne put s’empêcher de rire devant cette réaction. « Puisque ce type est allé sur scène, je vais également devoir montrer un tour ou deux ; je vais passer pour un faiblard autrement. »

Li Xingyun tourna vers lui un regard stupéfait. S’il était aussi confiant, cela signifiait qu’il ne pensait pas être inférieur à Ye Xuan. Le jeune maître Li ne put s’empêcher de sentir une certaine anticipation monter en lui tandis qu’il se demanda ce que son ami allait leur montrer. Après tout, il venait à peine de percer au domaine du destin céleste et il soutenait avoir d’ores et déjà une compréhension comparable à ce Ye Xuan ?

Ning’er bavardait et riait doucement avec son aimé et n’accorda pas le moindre regard à ce qui se passait sur scène. Le jeune maître Ye ne put s’empêcher d’en descendre d’un air abattu et de retourner s’asseoir.

Tout le monde se calma rapidement après cette démonstration de calligraphie.

Quelqu’un dans la foule cria : « Les meilleurs parmi tous les disciples de la salle annexe sont Frère Senior Yan Yang, Sœur Senior Mingyue et Frère Senior Long Tianming ! Montez sur scène nous éclairer s’il vous plaît ! »

Le reste de l’audience le suivit en répétant bêtement chacun sa demande.

La compréhension martiale des trois susdits avait atteint un niveau stupéfiant, aussi s’ils acceptaient de la démontrer ne serait-ce qu’un peu, alors tout le monde en tirerait profit.

Long Tianming jeta un regard à ses deux pairs et rit : « Je suis le plus faible de nous trois, aussi vais-je me ridiculiser en premier. J’aimerais demander à Sœur Senior Mingyue et Frère Senior Yan Yang de monter à ma suite et de montrer leurs talents également ! »

L’assemblée ne put s’empêcher d’encenser Long Tianming en leur for intérieur. Ils étaient tous les trois des personnages célèbres des trois sectes majeures. Il était inévitable qu’ils entrent en compétition et leurs rapports n’étaient pas des plus harmonieux. Cependant, Long Tianming avait pris l’initiative de reconnaître son infériorité devant eux, ce qui n’était pas quelque chose que tout le monde pouvait faire.

Nie Li regarda le jeune maître Long de loin avec un sourire glacial. Ce type était effectivement sacrément rusé. Vu qu’on demandait aux trois figures de proue des sectes de faire une petite présentation de leur talent, il était inévitable qu’on finisse par les comparer les uns aux autres. C’était même davantage une compétition qu’une démonstration de talent.

Il avait admis devant tout le monde être le plus faible des trois, de sorte que même s’il ne s’en sortait pas aussi bien que les deux autres, la foule n’y verrait rien de honteux. Cela dit, s’il pouvait faire mieux qu’eux, alors il serait acclamé de toute part. Il était donc inattaquable quoi qu’il arrive !

Les lèvres de Yan Yang tressaillirent de dédain tandis qu’il fixa le dos de Long Tianming. Comment pouvait-il ne pas le percer à jour ? Cela dit, il n’avait que faire de ces petites ruses mesquines.

Mingyue Whusuang, de son côté, paraissait aussi calme et détendue qu’à son habitude. Gagner ou perdre ne signifiait rien à ses yeux.

Long Tianming se dirigea vers la scène sous le regard attentif de la foule.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 311
TDG Chapitre 313

References   [ + ]

1. Les 4 arts chinois soit la cithare, le go, la calligraphie et la peinture

25 Commentaires

  1. reynodls

    merci beaucoup du chap bonus

    Répondre
  2. nagami

    DAMM cool continue namek supreme

    Répondre
  3. Kyouma

    Sadique suprême je veux savoir le tour de Nie Li. Demain je vais actualiser le site en boucle a cause de ça x). Merci pour ce chapitre Bonus continue comme ça tu me régale !

    Répondre
  4. Naos

    Merci pour ce chap bonus ^^

    Répondre
  5. Xarregens

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Banos

    Merci pour ce chapitre et merci aux donateurs

    Répondre
  7. Khultima

    Merci pour ce bonus. Décidément ce Ye Xuan ne sait pas quand s’arrêter. Encore un qui va tomber de haut. Hâte de voir le prochain chapitre.

    Répondre
  8. Riri

    Merci pour le chapitre, je me demande quel art Nie Li va choisir, est-ce qu’il peut en choisir plusieurs ? J’aimerais bien qu’il fasse des quatre.

    Répondre
    1. Linweth

      Je pari qu’il les fera tous hehehe

      Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour ce chapitre dénué de Nie Lie et donc 80% moins intéressant que les autres mais toujours aussi bien traduit.

    Répondre
  10. nicylaboum

    merci et itoo au grand donateur

    Répondre
  11. ascrassin

    je paris sur le go son côté stratège me fait penser que c’est ce qui luit ira le mieux

    Répondre
  12. Saekin

    Merci pour le chapitre B]

    Répondre
  13. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  14. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  15. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  16. Erate

    Merci pour la sortie et merci à Eddy et Richard !

    Répondre
  17. Rijtoa

    Sympa comme tout, merci du taf tu avances vite !

    Répondre
  18. #Uta

    merci

    Répondre
  19. Conan

    Merci pour tous ces chapitres bonus!!!!!! ^^

    Répondre
  20. Laghtt

    Merci pour le chapitre !!

    Répondre
  21. Erate
  22. beslier

    Félicitation pour ce dernier chapitre, petite contribution pour vous soutenir

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Bien reçu ! Merci Arnaud ! =3

      Répondre
  23. Ju

    je sais pas pourquoi mais je pense que Nie Li va faire les 4 arts et tous les écrasez comme des vulgaires fourmi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com