TDG Chapitre 320

TDG Chapitre 319
TDG Chapitre 321

Vous l’attendiez tous, alors voici un chapitre bonus pour lequel je remercie chaleureusement Thibaut pour sa générosité ! Un grand merci à notre mécène !

Bonne lecture et bon courage à ceux qui passent des exams !

 

 

Chapitre 320 - Très sincère

 

Un court instant plus tard, ils entendirent Lu Piao pousser des cris et des gémissements lugubres dans sa chambre, suivis par Xiao Xue qui l’engueulait pour son indécence. Tout ça fut conclu par une série de coups avant qu’enfin les choses ne se calment.

C’était vraiment difficile à entendre.

Xiao Ning’er cligna des yeux et demanda à son aimé : « Qu’as-tu dit à Lu Piao ?

Nie Li ne put s’empêcher d’afficher un sourire mauvais en disant : « Pas grand-chose... »

Elle se pinça les lèvres ; il devait probablement lui avoir suggéré une idiotie, autrement le benêt ne serait pas autant fait gronder par sa fiancée.

Les deux jeunes gens discutèrent pendant un moment avant d’entendre cogner à la porte de la cour.

« Xiao Yu est probablement rentré. » L’adolescent sourit en marchant vers la porte. Il l’ouvrit et vit trois personnes dont le déferlement d’aura s’écrasa sur lui.

Ces trois individus semblaient avoir la vingtaine et avaient une culture supérieure au domaine du destin céleste. Leur chef semblait avoir même atteint le domaine de l’étoile céleste tant il put sentir se dégager de lui une aura meurtrière acérée.

Il le regarda en disant d’un air solennel : « Tu es Nie Li ? »

Il parcourut Xiao Ning’er du regard, mais se maîtrisa.

« En effet. » Le petit prodige regarda le groupe ; il n’avait aucune idée quant à la raison de leur visite.

« Je m’appelle Long You et suis membre de la Famille Sceau du Dragon. Quelqu’un m’a demandé de récupérer une calligraphie auprès de toi. » dit nonchalamment le meneur.  Bien qu’il prétende qu’on lui ait demandé un mot, son ton, lui, était sans appel.

L’aura d’étoile céleste de ce type fit sentir au jeune homme une légère pression.

Il devait probablement être un des hommes de main de Long Tianming. Ils étaient venus d’une part pour obtenir un idéogramme, mais aussi pour le faire descendre de son piédestal et l’empêcher de devenir trop arrogant avec son talent acceptable.

« En plus de te demander un mot, mon jeune maître te porte également un certain intérêt et t’invite à rejoindre la Garde Dragon Céleste de la Famille Sceau du Dragon ! » Long You lui jeta un regard. De son point de vue, ce gamin n’avait pas ce qu’il fallait pour rejoindre la Garde. Il ignorait pourquoi le jeune maître lui avait dit d’accepter toute condition que le mioche poserait s’il acceptait de la rejoindre.

« J’ai déjà annoncé que je ne rejoindrai aucune famille ; pardonnez-moi. Pour ce qui est de la calligraphie, je vais vous en fournir quelques-unes à ramener. » dit le petit génie tandis qu’une lueur quasi imperceptible traversa son regard.

Comme il s’y attendait, Long Tianming avait bel et bien envoyé quelqu’un lui arracher des mots.

Il n’allait évidemment pas, au vu de son caractère, dépenser cent cinquante mille pierres spirituelles pour en obtenir un. Ce n’était pas une petite somme, après tout. Ses manières étaient bien en deçà de ses deux rivaux.

Il essayait d’oppresser les autres par la force et d’obtenir le mot de Nie Li à l’oeil. Il devait y avoir bien réfléchi : il ne payait pas un centime, mais obtenait malgré tout les mêmes avantages.

Le jeune homme, de son côté, s’était toujours méfié de lui et par conséquent, il ne le laisserait pas mettre la main sur un de ses idéogrammes aussi facilement !

Long You pensait auparavant qu’il allait refuser car ses mots s’étaient, selon la rumeur, vendus pour une sacrée somme. Il avait cependant facilement cédé d’un air légèrement abattu. Il avait l’air de savoir se montrer diplomate et de céder quand il le fallait.

Le petit prodige joignit les mains poliment : « Attendez un instant, s’il vous plaît. Je vais vous en donner trois à ramener. »

Long You opina du chef. Selon les ordres de son jeune maître, ils ne devaient pas lui compliquer la vie tant qu’il acceptait une de ses demandes. Bien qu’il soit possible que ce gamin devienne un de ses rivaux, il n’avait pas l’intention de s’acharner sur lui. Pour le moment.

Après tout, il ne pouvait rien lui faire tant qu’il était au sein de l’Institut Esprit Céleste.

Nie Li et Xiao Ning’er rentrèrent dans sa chambre.

Elle se tourna vers lui et demanda : « Ces trois-là essayent de mettre la main sur tes mots gratuitement et tu vas les leur donner comme ça ? »

Elle éprouvait une certaine aigreur, tant ce genre de choses n’arriveraient pas dans la Secte des Notes Divines. Elle les trouva détestables d’essayer d’obtenir quelque chose sans contrepartie comme si c’était normal.

L’adolescent sourit doucement en se dirigeant vers son bureau. « Le pouvoir fait force de loi ; bien sûr que je vais les leur donner. Après tout, ils ont même un expert de l’étoile céleste avec eux ! » Il ouvrit un rouleau de papier blanc, leva le pinceau et se concentra.

Lorsqu’elle le regarda, la demoiselle eut l’impression que son corps s’était embrasé, comme s’il était recouvert d’une aura ardente. De plus, dans cette aura, il y avait des traces d’énergie de la loi des ténèbres et de la lumière.

La compréhension du Dao convergea vers la pointe du pinceau tandis qu’il l’abaissa doucement et se mit à écrire.

Elle écarquilla les yeux, perplexe. Lors de la réunion, son aimé n’avait pas utilisé la moindre compréhension du dao pour rédiger sa calligraphie contrairement à maintenant.

Étant donné qu’elle était intelligente, la jeune femme comprit de quoi il retournait en un clin d’œil. Il le faisait exprès. (NdT MERCI CAPTAIN OBVIOUS §§§)

Le génie de Bourg-Triomphe sourit : « J’ai compris la loi des ténèbres et de la lumière sur le Petit Monde et ai réalisé qu’il y avait en elle une compréhension mystérieuse du Dao. Les ténèbres sont froides et la lumière est chaude. C’est ce que j’en ai compris (NdT Mais... *sanglote*), aussi il y a une différence immense entre ma compréhension du Dao et celle d’un expert suprême. Long Tianming veut me soutirer gratuitement des mots ? Il va voir ce que veut dire ‘la qualité a un prix’ ! » Il avait caché dans son mot de la compréhension de la loi des ténèbres et de la lumière et par conséquent, il ne pouvait naturellement pas contenir celle de l’expert suprême en question.

S’il voulait écrire ces mots suprêmes avec sa compréhension du Dao, il devrait se plonger dans un état méditatif miraculeux !

Ning’er ne put s’empêcher de couvrir sa bouche de sa main et de glousser en l’entendant dire que la qualité avait un prix. Son aimé n’était certainement pas du genre à accepter qu’on profite de lui, il n’était donc pas étonnant qu’il ait accepté aussi vite d’écrire quelques mots à ces types ! Ça n’allait pas lui prendre beaucoup de temps de toute façon !

Une fois qu’il eut fini de tracer le mot « épée », il réfléchit en souriant. « Je ne montre pas assez de sincérité en ne lui en faisant qu’un seul. Je vais en dessiner deux autres ! »

Il lui en écrivit donc trois au total. « Voilà, ça fait un mot de plus que ce que Yan Yang et Mingyue Wushuang ont eu. Ils devraient absolument sentir ma sincérité cette fois ! »

La jeune femme ne put s’empêcher de sourire en l’écoutant. Il était vraiment trop filou. Elle avait beau voir à quel point il était rusé, elle trouvait néanmoins qu’il n’y avait pas plus fiable que lui. Il n’utilisait sa sournoiserie que contre ses ennemis et donnait à ses amis sa pleine confiance, et les traitait avec sincérité.

Nie Li prit ses trois mots avec lui et alla à l’entrée les donner à Long You : « J’ai terminé ! »

Celui-ci se saisit des idéogrammes et concentra son attention dessus. Il sentit une trace indistincte de compréhension du Dao s’en échapper, mais ce n’était rien d’impressionnant pour autant. Il ne put s’empêcher de froncer les sourcils en se demandant si ce gamin ne se payait pas leur tête. Cependant, il avait entendu dire que les gens normaux ne pouvaient pas percevoir la compréhension profonde cachée dans ses mots ; ça se savait même à travers toute la secte.

Long You n’était pas totalement convaincu. Après tout, il était un expert de l’étoile céleste et une élite de la Garde Dragon Céleste. Se pouvait-il que même lui ne puisse appréhender le compréhension du Dao que contenaient ses mots ? Il les rangea en tressaillant légèrement avec de jeter un regard au jeune homme. « J’accepte ces mots. On s’en va ! »

Il fit un geste de la main et mena ses deux gardes hors de la cour.

Xiao Ning’er fronça légèrement les sourcils en remarquant que ce type n’avait aucune manière. Il prenait ce qui appartenait aux autres sans même dire merci...

Son compagnon ne s’en soucia guère, par contre, puisqu’il leur avait donné des faux.

Peu après le départ des membres de la famille Long, quelqu’un d’autre frappa à la porte. Le jeune homme tomba sur l’Honorable Chiling en ouvrant la porte.

« Qu’est-ce qui amène l’Honorable à ma porte ? » demanda-t-il d’un ton respectueux. Il était très poli car après tout, ce vieillard était son maître, même si ce n’était que de nom.

Celui-ci se montra très modeste dans son expression et son attitude, comme une brise printanière. Il sourit et dit : « Je suis désolé de te déranger hors de nos leçons, mais un supérieur m’a confié la tâche de te demander une calligraphie. Si tu acceptes d’en produire une, je peux te donner cent cinquante mille pierres spirituelles en échange. »

« Vous êtes trop aimable, Honorable Chiling. Vous me demandez à moi, votre élève, un petit service ; comment pourrais-je demander de l’argent en retour ? Je vais vous en écrire plusieurs. Je me demande qui peut bien les vouloir ? » dit-il toujours très poliment.

Le vieil homme était un enseignant à l’Institut Esprit Céleste. Il avait donc beaucoup d’élèves, mais aussi un large réseau de connexions. La personne à laquelle il se référait comme « son supérieur » n’était définitivement pas quelqu’un d’ordinaire. Comment le jeune homme pourrait-il rater une telle opportunité lorsqu’elle se présente (NdT littéralement x) ) à sa porte ? Il ne s’agissait que de quelques mots qui plus est, ce n’est pas comme s’il allait perdre un membre en les traçant.

« Ce supérieur reste toujours caché dans l’ombre alors tu ne devrais pas le connaître même si je t’en parle. Le monde extérieur le connaît sous le nom de Vénérable Tian Yunshen. » dit l’Honorable Chiling. Son maître avait été un ermite pendant de longues années, aussi les nouveaux venus ne devraient pas savoir qui il est.

Nie Li sentit son cœur bondir dans sa poitrine. Le Vénérable Tian Yunshen était une des cinq figures majeures de la Secte des Plumes Divines ! Comment pourrait-il ne pas connaître une figure aussi puissante ? Il était le seul parmi ces cinq grands noms de la secte à garder une attitude neutre. Cependant, dans sa vie passée, il ne put rien faire pour empêcher l’effondrement de la secte d’autant qu’il était déjà très âgé alors et sa culture avait lentement diminué.

Cela était, il était encore une figure autoritaire dans la secte.

« Puisque ce supérieur veut mes mots, je vais évidemment faire de mon mieux pour que vous puissiez retourner auprès de ce Vénérable avec quelque chose digne de lui. » Il s’inclina légèrement puis continua : « Puisque je n’ai besoin que de peu de temps pour les écrire, je vais vous les offrir. »

L’Honorable Chiling le couvrit d’un regard reconnaissant. « Merci beaucoup, je m’assurerai de les transmettre au Vénérable Tian Yunshen et lui ferai part de ta sollicitude. » Le vieil homme ne pouvait pas refuser la requête de son maître, mais il ne pouvait cependant pas supporter de perdre sa face en demandant quelque chose à un de ses élèves sans rien lui donner en retour. Il ne put donc que lever la somme de cent cinquante mille pierres spirituelles pour acheter une des calligraphies du jeune homme. Cependant, il ne se serait jamais attendu à ce que son étudiant soit aussi franc et les lui offre.

Il réfléchit brièvement puis dit : « Je ne vais pas prendre tes mots sans rien en échange. Avec la protection du Vénérable Tian Yunshen, tu n’auras plus à t’inquiéter des grandes familles tant que tu resteras dans l’Institut ! »

Le jeune prodige se réjouit à cette annonce. À ses yeux, cette faveur valait bien plus que la somme qu’il lui proposait.

« Je vous remercie en ce cas, Honorable Chiling ! »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 319
TDG Chapitre 321

27 Commentaires

  1. Nagami

    Merci poir le chap . Merci au donateur . Merci pour les encouragement exam

    Répondre
  2. Kyouma

    Merci pour ce chapitre que j’attendais tellement ! #teamF5

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Erate

    Merciiiii et merci Thibaut =))

    Répondre
  5. leffi22

    merci pour ton taff, merci pour ta super cam et j’appelle à tout les drogué insatiable à me rejoindre 🙂

    Répondre
    1. Kyouma

      Nie Li c’est notre drooooogue OUAAAAIIIS !!

      Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Hinomura

    Encore une fois merci pour le chapitre et au donateurs.

    Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  10. Starish

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Banos

    Merci

    Répondre
  13. nicylaboum

    merci

    Répondre
  14. Laghtt

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  15. Riri

    Merci pour le chapitre, ton travail est génial.

    Répondre
  16. Magimagister

    Quette : Acquisition de l’aide des pontes (En cour)
    Etat de la quette : 1/5

    Répondre
  17. Saekin

    Merci pour le chapitre B]

    Répondre
  18. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur.

    Répondre
  19. Psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  20. UnRandom

    Moi j’ai mon écrit de francais ... bah aujourd’hui du coup snif snif

    Répondre
    1. esteban albo

      bonne nuit XD
      et merci pour le hap toi et les donateurs !

      Répondre
  21. Saltak

    Merci pour le chapitre !
    Reste t’il encore beaucoup de chapitre à traduire ?
    Je suppose que l’auteur n’a pas encore tout écrit.

    Répondre
    1. ascrassin

      regarde le nombre de chapitre en anglais et tu auras ta réponse

      Répondre
    2. Miraho

      Il reste un peu plus d une centaine

      Répondre
  22. Dorian

    Merci pour ce chapitre, exelent. Y’a t’il d’autre du même genre a me conseillé ?

    Répondre
    1. Belouz

      Panlong ou coaling dragon pas sur de l’orthographe mais pour moi ces le meilleur malheureusement j’ai tout lu snif

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com