TDG Chapitre 326

TDG Chapitre 325
TDG Chapitre 327

Bei Bei Bonsoiiiiiiir ! Voici donc le bonus que vous attendiez depuis (bien trop) longtemps ! Désolé de t’avoir fait attendre, Richard, alors que tu as été très généreux ! Merci encore à toi ! 3

Étant donné que c’est le dernier TDG de la semaine à moins qu’un chap bonus ne me tombe sur le coin du nez, je vous invite à lire nos autres séries : Battle Through the Heavens (connu aussi sous le nom de doupo cangqiong), Défier les Neuf Cieux, Wu Dong Qian Kun, I Am the Monarch, Shura’s Wrath et Seoul Station’s Necromancer ! Vous pourrez ainsi plus facilement patienter 😀

Bonne soirée à tous et à demain !

 

 

Chapitre 326 - Tigre Ailé aux os de dragon

 

Gu Bei progressait lentement dans sa culture ou du moins, c’est ce qu’il choisissait de montrer aux autres.

En fait, il avait passé la majorité de son temps à cultiver la compréhension de l’épée sous la tutelle de sa sœur. Sa propre compréhension du maniement de l’épée avait déjà atteint un niveau effrayant et s’il ne réprimait pas sa culture intentionnellement, il démontrerait sur-le-champ sa puissance d’expert au niveau du destin céleste. C’était aussi la raison pour laquelle il pouvait assimiler un esprit démon à vitesse de croissance divine.

Au moment où les serres acérées de Gu Kuan allaient frapper son crâne, il fit un léger pas de côté et esquiva l’attaque, puis attrapa simultanément des deux mains lesdites serres et claqua son adversaire contre le sol.

*Boum !*

La tête de Gu Kuan s’écrasa violemment au sol et les patrons de gravure sur l’estrade se mirent à luire. Sans ces inscriptions tracées au préalable, l’impact aurait probablement détruit le ring tout entier. Cela dit, grâce à elles, le sol devint extrêmement ferme aussi le pauvre erre subit de lourds dégâts.

La transformation en esprit démon du jeune homme disparut peu à peu et le laissa à terre, inconscient.

C’était une défaite totale en termes de force !

Une légère lueur apparut dans les yeux des doyens devant cette scène, y compris dans ceux de Gu Ya. La force de Papi Bei avait déjà atteint le domaine du destin céleste ! Il n’aurait pas pu vaincre Gu Kuan en un coup si ce n’avait pas été le cas ! Et en plus, ce dernier avait fusionné avec un Autour Dos de Fer !

Les membres du clan étaient tous abasourdis, tant ils ne se seraient jamais attendu à ce que ce dandy puisse s’occuper de Gu Kuan en un coup. N’était-il pourtant pas monté sur l’estrade avec légèreté ?

Toute la zone fut plongée dans le silence. Ils avaient l’impression de rencontrer Gu Bei pour la première fois.

« On dirait bien que ce gamin nous a caché sa force ! » Gu Ya ne put s’empêcher de sourire doucement. Il était heureux de voir ce jeune homme de sa famille n’était pas le bon à rien pour lequel il passait aux yeux de tous. Gu Kuan s’était avéré incapable de mesurer son véritable potentiel, aussi le vieil homme jeta un regard à Gu Heng et lui dit : « Envoie un homme au domaine du destin céleste le tester, Gu Heng. »

Ce dernier faillit devenir fou de rage. Il pensait auparavant que Gu Kuan suffirait à s’occuper de Gu Bei ; il ne s’attendait vraiment pas à ce qu’il ait caché sa force et puisse vaincre son poulain en un coup seulement. Il pouvait également sentir une certaine appréciation de la situation dans le ton du doyen.

Bien que la puissance de Papi Bei ne soit pas vraiment remarquable, il était encore jeune et s’il montrait un talent suffisant, la famille allait sans aucun doute s’intéresser à lui. Il pourrait même menacer sa position dans une ou deux décennies, quand viendrait le moment de choisir un nouveau patriarche !

Vu que ce gamin était le frère du Gu Lan, il n’osa pas le sous-estimer une fois de plus. Par ailleurs, il ne supportait pas qu’il puisse le menacer !

Gu Heng renifla froidement : « Gu Yun, à ton tour ! » Ce Gu Yun en question était un expert au pinacle du 1er destin.

« En ! » Il hocha la tête et bondit sur le ring.

Quelqu’un sortit Gu Kuan, qui était toujours évanoui, de là.

Gu Yun observa son opposant et renifla doucement : « Je ne m’attendais pas à ce qu’une merde comme toi s’avère un minimum compétente. Cependant, tu n’as aucune chance de me vaincre ! » (NdT hmmm... comment dire ?)

« Comment ça, un minimum compétent ? Tu ne m’as pas vu l’écraser à terre en un coup ? » Gu Bei mima quelqu’un chuter de façon assez étrange. « Tu ne m’admires même pas un peu pour ça ? »

La lèvre de son adversaire tressaillit tandis qu’il le voyait faire l’idiot, et il dit : « Je vais voir ce dont tu es capable ! » Il bondit et balança ses deux mains vers sa cible. Une lueur éblouissante jaillissait de ses poings tandis qu’ils traversaient l’air avec une énergie intense.

Gu Yun n’eut pas l’air de vouloir fusionner avec son esprit démon. Il n’était qu’à deux doigts de former son 2e destin et pouvait complètement écraser Gu Bei !

Ce dernier, de son côté, se tint droit alors que son expression devint sérieuse. Il positionna sa main droite devant sa poitrine et tendit deux doigts vers l’extérieur.

À cet instant, il était enveloppé par la compréhension de l’épée.

Ses doigts étaient une épée sortie de son fourreau. Depuis qu’il avait reçu l’idéogramme « épée » de Nie Li, il avait une toute autre perspective de sa compréhension du maniement de l’épée, au point qu’il en atteigne un niveau supérieur.

Au moment où Gu Yun l’attaqua...

*Woosh !*

Papi Bei se changea en un flash lumineux qui dépassa son adversaire. Il passa en courant à côté de lui avec juste sa compréhension de l’épée concentrée dans ses deux doigts.

Gu Yun, au départ, pensait pouvoir sans aucun doute l’écraser. Il était, après tout, au pinacle du 1er destin et par conséquent, il ne prit même pas la peine de fusionner avec son esprit démon. Il ne se serait jamais attendu à ce qu’une fois qu’ils se battent, il ne puisse même pas dire comment son adversaire l’avait attaqué.

Gu Bei ne se retourna même pas pour lui faire face et dit d’une voix grave : « Descends de l’estrade. Si ça avait été un vrai combat, tu serais déjà mort à l’heure qu’il est ! »

Une légère brise fit voler ses longs cheveux et son expression était légèrement glaciale et fière.

Les filles sous le ring poussèrent des cris d’excitation et d’admiration tant son coup était classe. Cela dit, elles ne pouvaient pas non plus dire comment il l’avait fait.

Les yeux de Gu Ya s’illuminèrent quand il vit l’attaque. Il ne se serait jamais attendu à ce que la compréhension de l’épée du jeune homme ait déjà atteint un tel niveau. Rien qu’avec celle-ci, il pourrait certainement vaincre aisément un expert du 2e destin !

Il était facile de faire progresser sa culture, mais ce n’était pas du tout le cas pour la compréhension de l’épée. Cela dit, si Gu Bei y parvenait, alors sa culture monterait en flèche !

Ils l’avaient vraiment trop sous-estimé à penser qu’il n’était qu’un bon à rien tandis qu’en réalité, il avait cultivé une puissante compréhension de l’épée sans qu’ils ne s’en rendent compte !

Rien qu’avec celle-ci, Papi Bei s’était réservé une place parmi les successeurs du patriarche.

Cependant, Gu Yun n’avait toujours pas admis sa défaite ; il n’avait toujours pas trouvé comme son opposant l’avait attaqué. Il se retourna avec l’intention de continuer le combat.

« Gu Yun, descends, tu n’es pas de taille face à lui ! » dit Gu Ya avec une pointe de joie dans la voix.

Les autres doyens s’échangèrent des regards et remarquèrent la joie qui se reflétait dans le regard de chacun d’entre eux. Ils eurent l’impression d’avoir trouvé un nouveau génie dont la renommée ne cesserait de croître et ce génie était Papi Bei, le dandy dont ils n’attendaient rien.

Gu Heng agrippa fermement sa chaise jusqu’à ce que les veines de son bras en ressortent. Il ne réalisait qu’à présent qu’il avait sérieusement sous-estimé son jeune cousin qui, contre toute attente, s’était entraîné dur tout le long et pratiquait sa compréhension de l’épée. Cultiver cette dernière prenait beaucoup de temps, mais les résultats qu’on en tirait étaient extrêmement choquants.

Une fois qu’il serait parvenu à cultiver sa compréhension de l’épée avec succès, il pourrait défier des adversaires de plus haut rang que lui.

Même si ce n’était pas encore le cas, son niveau de compréhension était déjà extrêmement choquant pour son âge.

Gu Heng se sentit menacé à cet instant. Si Papi Bei continuait de montrer davantage de son talent prodigieux, il deviendrait sans aucun doute candidat à la succession du patriarche. Il serait problématique qu’il parvienne même à l’arracher de sa position de premier successeur.

Nie Li sourit doucement ; tout se passait comme il l’avait prévu. La compréhension de l’épée de son ami avait progressé davantage encore par rapport à avant.

Long Yuyin, à ce moment, observait silencieusement le ring depuis la partie réservée au public. Elle s’y était installée en voyant Nie Li et les autres rejoindre l’estrade de l’autre côté, et avait assisté au combat entre Gu Yun et Gu Bei.

Elle pouvait facilement confirmer que la force de ce dernier avait déjà surpassé la sienne. Cependant, sa force était nettement inférieure à la sienne auparavant... Est-ce que sa compréhension de l’épée venait de la calligraphie de Nie Li ? Elle serra ses deux poings. Elle voulait vraiment voir quelle compréhension était cachée dans ce mot, mais le jeune homme avait déjà refusé de lui en faire un, ce qui la déprimait terriblement.

De plus, le prix pour un de ces mots était de cent cinquante mille pierres spirituelles ; comment pourrait-elle aller lui demander de lui en faire un à l’œil ?

Elle était terriblement abattue et voulait vraiment mettre la main sur un de ses idéogrammes.

Un sourire satisfait apparut au coin des lèvres de Gu Ya tandis qu’il fit un geste de la main : « Gu Bing, va te battre avec Gu Bei ! »

C’était un autre subordonné de Gu Heng, qui était un expert du destin céleste à 3 destins.

Une détermination implacable traversa les yeux de Gu Bei tandis qu’il se déplaça sur l’estrade. Il était très excité en son for intérieur. Il avait prétendu être faible depuis que sa sœur avait été handicapée et à chaque combat d’entraînement, il s’était laissé terriblement tabasser. Maintenant qu’il ne devait plus cacher sa force, toute la frustration qu’il avait éprouvée jaillissait et il voulait écraser sans pitié les sous-fifres de Gu Heng sous sa botte !

Gu Bing bondit sur le ring ; contrairement aux deux précédents, il n’osa pas sous-estimer son adversaire.

Sa compréhension de l’épée lui faisait peur.

« J’admets que nous t’avons sous-estimé ; ta force a surpassé toutes nos attentes. Puisque Doyen Gu Ya m’a envoyé, je ne vais absolument pas y aller doucement avec toi ! » dit-il d’un air solennel.

« Fais comme bon te semble. » Papi Bei haussa les épaules en l’observant tranquillement.

Gu Bing ignorait pourquoi, mais la tranquillité qu’affichait son opposant le rendait un peu nerveux. Cependant, il renifla froidement pour chasser cette nervosité et fusionna avec son esprit démon. Il avait intégré un esprit démon à vitesse de croissance divine, mais à la lignée ordinaire. Ce n’était qu’un Ours aux Flammes Écarlates Titanesques à 3 destins. La fusion lui donna une forme de trois mètres de haut couverte de flammes ardentes.

Une vague de chaleur accablante déboula en même temps qu’une aura terrifiante. Gu Bing mettait la pression à son adversaire.

Gu Bei sentit enfin de la pression de la part de la force de l’expert à 3 destins devant lui. Cependant, son cœur bouillait de combativité : il n’avait plus à dissimuler sa force et laissa sa puissance foncer vers le pinacle du 1er destin. Cependant, son aura ne s’arrêta pas là et sous la pression de l’aura de 3 destins, la barrière dans son royaume spirituelle se brisa enfin.

Il poussa un hurlement sourd de douleur tandis que l’énergie jaillit en lui. Une deuxième âme du destin se forma lentement dans son royaume spirituel.

Il avait enfin obtenu une opportunité de percer !

Une lueur traversa son regard et il fusionna soudainement avec son esprit démon. Son corps grossit rapidement et prit la forme d’un gigantesque tigre ailé aux os de dragon (NdT me demandez pas ce que ça veut dire, mais j’ai vérifié en VO et c’est bien ça _). Ce tigre faisait cinq mètres de haut et avait une énorme paire d’ailes squelettique lui sortant du dos, brûlant de flammes spirituelles noires et dégageant une énorme pression.

Un esprit démon à vitesse de croissance divine de lignée draconique : le tigre ailé aux os de dragon. La culture de Papi Bei venait juste d’atteindre le niveau du 2e destin et l’ours aux flammes écarlates titanesque était encore un niveau au-dessus de lui. Cependant, il avait tout de même un avantage absolu avec un tel esprit démon.

*roar !*

Le rugissement furieux du tigre fit paraître l’ours comme un enfant !

Leurs forces étaient complètement différentes !

 

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 325
TDG Chapitre 327

29 Commentaires

  1. Starish

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. leffi22

    merci pour ton boulot et prend ton temps

    Répondre
  3. Rijtoa

    Merci beaucoup 😀

    Répondre
  4. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  5. mike

    merci richard 😀 et merci waz pour ce chap 🙂

    Répondre
  6. Erate

    Richard encore toi ! Merci pour le chapitre 😀

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:LA famille Gu à trouvé son futur patriarche ! Dommage pour l’imbécile heureux, j’espère pour lui qu’il à bien profiter de son heure de gloire !

    Répondre
    1. Ju

      sauf que l’imbécile heureux dont tu parle va peut-être essayer d’empoisonner Gu Bei, le dandy aux 20 femmes

      Répondre
      1. Coucou

        Si c’est vraiment le cas alors tu m’impressionnes en connaissant déjà la suite de l’histoire. WAOUW mais c’est super, illumine nous de tes connaissances et raconte nous tout. De cette manière nous n’auront plus à attendre les sorties de Waz. Merci JU ! (voilà j’ai fini d’être ironique)

        Répondre
  8. nicylaboum

    merci

    Répondre
  9. Hervé

    Merci pour le chapitre.
    J’aprécie ton travail.

    les patrons de gravure sur l’estrade se mirent à lui(re).
    Je ne m’attendais pas à ce qu’une merde comme toi s’avère (avoir) un minimum (de) compéten(c)e.
    Comment ça, un minimum compétent ? (de compétence)
    Il ne (se) serait jamais attendu
    à leur qu’il est ! (l’heure)
    monterait ne flèche !
    dont il(s) n’attendai(en)t rien.

    Répondre
    1. eVoX

      Salut, j’ai pas tout vérifié, mais pour
      « Je ne m’attendais pas à ce qu’une merde comme toi s’avère (avoir) un minimum (de) compéten(c)e. »,
      « Comment ça, un minimum compétent ? (de compétence) » et
      « dont il(s) n’attendai(en)t rien. » tu as tort.
      évidemment je suis loin d’être irréprochable au niveau du français (big up à Nostra et Waz si vous passez par là), donc je peux avoir tort^^ »
      sinon, tu as loupé un faute toute bête, c’est qu’il manque un « t » à « erre » pour avoir « terre » xD

      Répondre
      1. Hervé

        Effectivement, j’ai tort. Sur le moment la formulation m’a paru bizarre.

        Répondre
  10. Riri

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  11. Laghtt

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  12. Conan

    Merci pour les chapitres!!!

    Répondre
  13. Psycho

    Merci pour les chapitres vivement la suite

    Répondre
  14. fan Bei

    FAN DE PAPI BEI EN FOOOOOOOOOOOOORCE !!

    Répondre
  15. essitamessitam

    merci pour le chapitre et félicitation papi bei explose les 🙂

    Répondre
  16. Kuroki91

    Vive Richard pour tout l’argent qu’il a mis dans les chapitres bonus

    PS : merci pour le chapitre (j’aime bien ces mecs comme gu heng parce qu’ils sont masochistes

    Répondre
  17. drak

    merci pour ton travail

    Répondre
  18. Buteurdosa

    repose toi bien et prend du temps pour ta famille !

    Répondre
  19. Khultima

    Merci pour ce bonus, ainsi qu’au donateur.

    Répondre
  20. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  21. Saekin

    Merci pour le chapôtre B]

    Répondre
  22. yann

    Allié plutôt pas dégeux sa ^^

    Répondre
  23. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  24. attalus

    Merci beaucoup pour le chapitre j’ai découvert TDG il y a une semaine je suis accro et j’ai tout lue Encore merci pour la trad et les notes 🙂

    Répondre
    1. Fanfan

      Wow une semaine pour 326 chap c’est chaud. Mes respects.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com