WDQK Chapitre 32

WDQK Chapitre 31

Avant toute chose : Joyeuses fêtes les amis !

Bon, ça c’est fait, maintenant il faut que je m’excuse ! Ça fait plus d’un mois que vous l’attendiez, et mes exams de fin d’année plus une crève du tonnerre (toujours en cours) m’ont fait perdre un temps précieux pour vous livrer ce chapitre...

Bref, encore désolé x.x

Sur ce, à votre chapitre !

WDQK Chapitre 32 : Le Marché Noir

 

Le marché se situait sur la place Nord de la ville de Qingyang. De manière fortuite, c’était un lieu à la croisée des influences des diverses factions de la ville. Du fait des divers conflits entre elles, aucune ne parvenait à prendre le contrôle de la zone. C’était pour cela que le marché s’y établit.

Dans ce marché, il y avait diverses échoppes tenues par les différentes factions de la ville. Du fait de cette situation rentable, la plupart des puissances toléraient l’existence du marché et un étrange équilibre, bien que fragile, vit le jour.

Ce marché était bien connu, même en dehors de la ville. Et de ce fait, il attirait également quelques bandits des villages environnants en plus des citadins. Cela permettait de diversifier la clientèle et même les tyrans locaux, à savoir les familles Lie et Xie, n’osaient tenter de prendre le contrôle de la zone de peur de tuer leur poule aux ­oeufs d’or.

Quand Lin Dong et sa sœur arrivèrent à l’entrée du marché, ils ne purent que retenir leur souffle en voyant la foule et l’agitation qui s’y trouvaient. Ce marché méritait bien sa réputation de plus grand de la région de Qingyang et le nombre de ses visiteurs avait de quoi intimider.

Le jeune homme regardait la foule avec curiosité. Il s’était rarement aventuré en de tels lieux ces derniers jours. Il ne pouvait cependant s’empêcher d’être curieux, tout enfant qu’il était.

“Allons-y.” Il prit la main de sa sœur et ils s’enfoncèrent dans la foire.

La variété de produits dans le marché était éblouissante. Bien que les rues soient relativement larges, toutes semblaient bouchées du fait des visiteurs venus en nombre.

Ils étaient tous deux couverts de sueur en traversant simplement une petite ruelle. Pourtant, Qing Tan était toute rouge tellement elle était excitée. Elle paraissait tellement mignonne avec ses rires qu’elle attirait un peu trop l’attention de la foule. Lorsqu’ils se tournaient vers elle, ils peinaient à respirer en voyant ce tableau si parfait avec sa peau aussi blanche que la neige.

Nos deux jeunes s’arrêtèrent devant un luxueux bâtiment qui se situait à l’extrémité d’une rue. Cette partie du marché était considérée comme assez chique. Les familles Lei, Xie ainsi que le Dojo de Lame Furieuse avaient toutes des boutiques en ces lieux.

Regardant les alentours, Lin Dong dit à sa sœur : “Attends-moi ici Qing Tan. Je reviens vite…” Il s’enfonça dans la foule et se déroba à son regard.

Traversant la foule, le jeune homme acheta un chapeau en bambou dans une échoppe qu’il mit. Cela lui permit de se tranquilliser avant de retourner vers une des rues principales pour, enfin, s’arrêter devant un immense portail noir.

Il y avait toutes sortes de personnes dans le marché. Tout naturellement, certains objets en vente pouvaient attirer l’attention de manière indésirable pour de nombreuses raisons. Par conséquent, un marché noir se créa.

L’endroit où Lin Dong venait d’arriver était l’un de ces marchés souterrains (NdT alors la vraie trad, c’est marché noir, mais souterrain est ici à prendre au figuré (et accessoirement la trad littérale, capiche ?). Dans cet endroit, n’importe qui pouvait vendre ses biens à des tarifs assez raisonnables, sans questions superflues. Devant la porte noire, il y avait un constant flux de visiteurs. Tout comme le jeune homme, ils portaient tous un chapeau en bambou pour cacher leur identité. (NdT et là ceux qui ont lu le LN se disent : “putain Lin Dong aurait eu trop la classe avec un chapeau à la Akatsuki plutôt qu’une simple casquette”)

Il réprima l’anxiété dans son cœur avec un léger soupir et traversa calmement la porte. En la traversant, il sentit comme une aura menaçante qui lui donna la chair de poule.

Derrière le portail, il y avait une ruelle. Suivant le chemin, le jeune homme vit plusieurs porte fermées. Il savait que c’était là que se faisaient les transactions et il en chercha une entrebâillée avant d’y entrer.

La pièce était faiblement éclairée avec une large table en son centre. La table était coupée en deux par une grille de métal noire avec juste une petite ouverture de quelques centimètres.

Une voix d’apparence âgée retentit de derrière la grille : “Prenez un siège. Si vous avez quelque chose à échanger, veuillez le faire parvenir par l’ouverture.”

À cet instant, la peur de Lin Dong se calma. Il s’assit et sortit une bouteille transparente de sa manche. Elle contenait dix gouttes du Liquide Rouge de l’Abraxas. Ces dix gouttes avaient été préalablement diluées par le jeune homme.

“Une médecine raffinée à partir d’un élixir. Elle est très bonne pour les praticiens du Corps Trempé et peut même être utilisée pour traiter certaines blessures.” coassa le jeune homme avec une voix étrange. Même si c’était moche, cela permettait de masquer sa vraie voix.

Une main ridée tendit la main et prit la bouteille. Peu après, le jeune homme entendit le son d’une goutte. À l’évidence, l’homme essayait d’examiner les propriétés du Liquide Rouge.

L’examen dura presque dix minutes avant que la voix ne résonne de nouveau de l’autre côté de la table : “Cette médecine contient approximativement la même quantité de Qi Ling qu’un élixir de Rang 2. Elle est aussi douce par nature et parfaite pour les praticiens du Corps Trempé. Comme elle possède également des propriétés médicales, je suis prêt à vous payer un bon prix. Que voulez-vous en échange ?”   

La main de Lin Dong eu des tremblements tandis qu’il s’émerveillait du fait de l’habileté du commerçant. Après avoir hésité un peu, il répondit : “Sept élixirs de Rang 3.”

Après un moment de silence, l’homme derrière le rideau répondit : “Vous en demandez trop. Votre médecine est trop chère pour qu’un praticien du Corps Trempé puisse s’en procurer. D’un autre côté, même avec ses quelques propriétés médicinales, c’est également trop cher pour être utilisé comme traitement. Par conséquent, elle ne sera pas facile à vendre.” De toute évidence, ça le gênait que le jeune homme ait demandé une somme aussi exorbitante.

“Que pensez-vous de trois élixirs de Rang 3 ?”

L’adolescent répondit fermement : “Six élixirs.”

“Cinq élixirs. C’est la meilleure offre que je puisse faire…” Derrière la grille, l’homme semblait résolu dans sa réponse. À l’évidence, c’était sa dernière offre.

“Marché conclu.”

Lin Dong haussa les épaules tandis que, sous le chapeau de bambou, un sourire s’affichait sur son visage. Dix gouttes du Liquide Rouge diluées pouvaient être échangées avec cinq élixirs de Rang 3. C’était très rentable pour lui. Cela ne lui posait pas tellement de problèmes que le marchand ait rabaissé le prix intentionnellement. Après tout, il n’avait que faire du Liquide Rouge dilué désormais.

Le marchand était très compétent. En cinq minutes, un boîte ouvragée fut avancée depuis la grille. En l’ouvrant, le jeune homme y vit cinq fruits jaune sombre de la taille d’un pouce. Il pouvait sentir une faible fragrance s’en échappant.

“Élixir de Rang 3 : Fruit Jaune Terre.”

À l’évidence, il reconnaissait ces fruits jaune sombre. Après les avoir examinés avec attention, il hocha de la tête pour montrer son approbation et prit la boîte en bois. Il quitta ensuite prestement la pièce.

Après sa sortie, la barrière de métal se leva lentement. Derrière se tenait un vieil homme habillé de robes grises. Tenant la bouteille, il l’huma de nouveau avant de hocher la tête, satisfait.

Derrière lui, un homme d’âge moyen qui puait le sang séché (NdT en clair il rigole pas) grogna : “Vieil homme, cette chose vaut-elle vraiment ces cinq Fruits Jaune Terre ?”

Ce à quoi il répondit : “Cette médecine est extrêmement bénéfique pour n’importe quel praticien du Corps Trempé. Je crois que les familles Lei ou Xie, voire même le Dôjô de l’Épée Furieuse, seraient prêts à payer des sommes exorbitantes pour s’en procurer.”

Le second homme fut momentanément choqué : “Oh ? Dois-je aller vérifier l’identité de cet individu ?” dit-il dans sa précipitation. À peine ces mots avaient-ils quitté sa bouche qu’il se tut. En effet, le vieux marchand le regardait avec un visage sombre.

“Ne connais-tu pas nos règles ? Si tu ruines notre réputation, comment pourrons-nous continuer nos affaires dans cette ville ?”

Ce à quoi le second homme répondit en ânonnant prestement.

Le vieil homme renifla bruyamment avant de se lever et de sortir avec la bouteille.

Après que Lin Dong soit sortit du marché noir, il se balada (NdT sur l’avenue, le cœur ouvert à l’inconnu…) dans le grand marché pour brouiller les pistes avant de jeter son chapeau et de se diriger vers une certaine rue.

Il trouva aisément Qing Tan qui attendait sagement là où il l’avait précédemment laissée. Au moment où il voulut partir, elle le retint par le bras.

Le jeune homme se tourna pour voir une silhouette familière fuyant vers l’entrée du marché. Silhouette qui se trouvait être contre toute attente celle de Lin Shan.

Lorsque le jeune praticien le vit, son cousin les vit à son tour. S’il fut d’abord agréablement surpris de les voir, mais son expression se rembrunit ensuite, comme s’il se rappelait de quelque chose. Il se figea même.

Lin Dong jeta une œil aux ecchymoses de son cousin. Il semblait avoir pris une méchante dérouillée...

Comme cloué sur place, Lin Shan fixait son cousin. C’était comme s’il voulait venir lui parler mais n’osait pas du fait de leurs antécédents. De fait, il ne savait que faire.

“Ha...” soupira le jeune praticien en tirant sa sœur. “Que s’est-il passé ?” demanda-t-il en s’approchant.

Lin Shan regarda son cousin avec un regard quelque peu effrayé. Après quelques hésitations, il déclara enfin : “On est tombé sur ces bâtards de la famille Xie. Lin Xia a été prise à partie et nous nous sommes battus… mais… ils étaient trop nombreux. Je me suis échappé… pour trouver… de l’aide.”

Après quoi il rougit avant de baisser mécaniquement la tête, penaud.

Un instant médusé, Lin Dong récupéra rapidement en fronçant les sourcils. Il se murmura à lui-même : “Lin Xia y est toujours ?” et en moins de temps qu’il en fallut pour le dire, souligné par un geste de la main explicite, il intima à son cousin : “Montre-moi le chemin !”

Après tout, il s’entendait très bien avec sa cousine. Pour Lin Hong et Lin Shan, leurs frictions passées restaient confinées dans un cadre familial. Le jeune homme n’était pas à un point de non-retour s’ils avaient besoin d’aide.

À ces mots, Lin Shan se dérida immédiatement et regarda son cousin avec étonnement. À l’évidence, il ne se serait jamais attendu à ce que Lin Dong lui tende la main au vu de leur passé. Il hocha la tête avec vigueur, les yeux quelque peu humides.

 

Angel-vieur

Simple étudiant en histoire venu mettre son grain de sel dans le monde du LN ^^
N'hésitez pas à venir nous rendre visite à la KumaStudio où je check ^^

Les derniers articles par Angel-vieur (tout voir)

WDQK Chapitre 31

5 Commentaires

  1. Dieu

    Thanks for the chap captain ! Pressé de la suite qui sera probablement plus intéressante que le manga en terme d’évolution du perso ^^

    Répondre
    1. ExKro

      Le manhua passe beaucoup de partie du ln du coup le chapitre en cours du manhua (scan 62) est égale au chap 190-200 du ln. ^^
      Mais comme j’ai dit beaucoup de choses sont passées dans le manhua.
      Mais l’histoire est très difficile a cerner (j’ai lu tout tdg en anglais mais la je bloque) mais étant donné qu’il n’y a pas de trad fr avancé (les anglais ont 900 chap) bah faut s’en contenter.

      Répondre
  2. Helda

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Nickolette974

    Merci pour ce ln Angel, courage à toi pour tes études et pour la suite de la traduction ahha xD

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com