BTTH chapitre 4

BTTH Chapitre 3
BTTH Chapitre 5

Court chapitre aujourd’hui mais ce sont des choses qui arrivent ! Reprise de BTTH mardi !

Je vais ajouter un post-scriptum à la suite du chapitre pour expliquer un peu l’importance de « la face » en Chine.

Sinon, il y a quelqu’un… ? :p

 

Chapitre 4 – Faction des Nuages Brumeux

Dans le grand séjour, Xiao Zhan et les trois doyens du clan discutaient, enthousiastes, avec l’étrange vieil homme. Quelque chose semblait travailler l’invité mais à chaque fois qu’il était sur le point d’aborder le sujet, il ravalait ses mots et changeait de sujet. A chaque fois que ça se produisait, la fille délicate à ses côtés adressait à l’ancien un regard ferme mais subtil…

A force d’écouter leur conversation, Xiao Yan s’ennuyait fermement et sa tête commença à s’affaisser dangereusement… l

“Frère Xiao Yan, sais tu qui sont-ils ?” Juste quand Xiao Yan allait s’endormir d’ennui, Xun Er qui était à côté de lui ouvrit son vieux livre et lui demanda.

“Tu le sais, toi ?” Xiao Yan lança un regard curieux à Xun Er.

“As tu remarqué le symbole représentant une épée d’argent avec des nuages sur la manchette de leur robe?” répondit Xun Er avec un léger sourire.

“Oh?” le regard de Xiao Yan se dirigea vers les manchettes des trois autres et clairement, il vit le symbole brodée d’une épée étincelante dans les nuages !

“Ils sont de la Faction des Nuages Brumeux ?” demanda Xiao Yan avec stupéfaction.

Bien que Xiao Yan ne se soit jamais aventuré de par le monde, il avait lu des livres concernant cette faction. Le clan de Xiao Yan vivait dans une cité nommée Wu Tan 1)vous me pardonnerez de laisser en VO, le nom signifie Corbeau Sincère donc euh… Comment dire ? :p qui faisait partie de l’Empire Jia Ma. Bien que la ville soit répertoriée comme ville majeure au sein de l’Empire Jia Ma, elle paraissait dérisoire face à la taille de l’Empire, même en ayant le Massif Montagneux des Bêtes Magiques derrière elle.

 

Au sein de la ville même, le clan de Xiao Yan était le plus grand. En plus du clan Xiao, il y avait deux autres clans en compétition avec le clan Xiao mais après 24 ans de conflits sanglants, ils avaient échoué à renverser le clan Xiao…

Si le Clan Xiao était le plus puissant dans la ville de Wu Tan, alors la Faction des Nuages Brumeux était la plus forte de tout l’Empire Jia Ma ! La différence entre les deux était énorme, au point que le père de Xiao Yan, Xiao Zhan, qui d’habitude conservait une expression dure et stricte était très respectueux en face de ces invités.

“Pourquoi sont-ils venus ?” murmura Xiao Yan.

Les doigts fins de Xun Er s’arrêtèrent: “C’est peut-être en rapport avec toi, Frère Xiao Yan …”

“Moi ? Mais je n’ai aucun rapport avec eux !?” Après avoir entendu la réponse de Xun Er, Xiao Yan fit une brève pause et répondit dans un murmure, secouant la tête.

“Connais-tu le nom de la fille là-bas ?” dit Xun Er en lui jetant un oeil.

“Non et toi ?” Xiao Yan fronça les sourcils en examinant le visage de la fille dont parlait Xun Er. Il ne se souvenait pas l’avoir vue auparavant.

“C’est Nalan Yanran!” Xun Er arborait une drôle d’expression.

Xiao Yan se raidit. “Nalan Yanran? La petite-fille de Nalan Jie, le maréchal au Cœur de Lion de l’Empire Jia Ma ? C’est… La fiancée qui m’a été arrangée par nos familles avant ma naissance ?”

“Hehe, Grand-Père et Nalan Jie étaient comme frères de sang à l’époque et vu que toi et Nalan Yanran êtes nés à peu près au même moment, ces deux là décidèrent de vous marier. Malheureusement, trois ans après ta naissance, Grand-Père mourut en combattant un clan ennemi et avec le passage du temps, les relations entre le clan Xiao et la famille Nalan s’amoindrirent… ” Xun Er s’arrêta un moment et regarda Xiao Yan qui digérait l’histoire. “Nalan Jie n’est pas seulement arrogant, il attache aussi une grande importance aux promesses. C’est lui qui décida du mariage et même si ta renommée a dégringolé ces dernières années, il n’a jamais pensé une seconde à annuler le mariage…”

“Ce vieillard est vraiment obstiné…” souria Xiao Yan.

“Nalan Jie a le dernier mot dans toutes les décisions au sein de la famille et parce qu’il est très attaché à sa petite-fille, personne n’a osé s’opposer à ce mariage…” Xun Er effleura de son beau regard Xiao Yan avant de continuer. “Mais il y a 5 ans, Nalan Yanran est devenue la disciple du chef de la Faction des Nuages Brumeux. Pendant ces cinq années, Nalan Yanran a démontré un incroyable talent. Quand une personne est assez forte pour pouvoir décider de leur vie, elle va toute faire pour changer ce qui lui déplait et malheureusement, elle hait de toutes ces forces son mariage arrangé avec Frère Xiao Yan !”

“Tu veux dire… qu’elle est venue ANNULER le mariage ?”

Le visage Xiao Yan s’embrunit. A cet instant il était furieux non pas parce que Nalan Yanran ne voulait pas de lui comme époux, mais plutôt parce qu’elle essayait d’annuler le mariage devant l’intégralité du clan ! Si ça devait arriver, son père perdrait tellement du respect et de la dignité qu’il avait au sein du clan !

Xiao Yan inspira lentement, l’air froid apaisant ses tumultueuses pensées. Xiao Yan serra son poing, caché par sa manche, se demandant: Si j’étais un Dou Shi, est ce qu’elle oserait piétiner ma dignité ?

Si c’était le cas, si Xiao Yan était un Dou Shi alors même si elle était soutenue par la Faction des Nuages Brumeux, Nalan Yanran serait incapable de faire une chose pareille. Un Dou Shi de 15 ans… Ils étaient rares ceux qui avaient réussi un tel exploit dans toute l’histoire du Continent Dou Qi. Et les rares qui avaient atteint ce niveau dans leur jeunesse comptaient maintenant parmi les personnes les plus influentes du continent.

Une petite main fragile s’infiltra dans la manche de Xiao Yan et serra la sienne. Xun Er dit doucement: “Frère Xiao Yan, si elle annule réellement le mariage, ce sera sa perte. Je crois sincèrement que dans quelques années, elle regrettera amèrement sa  décision !”

“Le regretter ?” ricana Xiao Yan. “Je serai bien incapable de lui faire regretter quoi que ce soit avec mes capacités actuelles.”

Xiao Yan fit une petite pause avant de changer de ton. “Attends un peu, Xun Er. Comment les connais-tu si bien ? Même mon père doit ignorer certaines choses que tu as dites. Comment sais-tu tout ça ?”

Xun Er se raidit mais ne rajouta rien.

Xiao Yan ne put que sourire d’un air impuissant face à Xun Er qui esquivait le sujet. Bien que Xun Er fasse parti du clan XIao, elle et Xiao Yan n’était pas apparenté. De plus, Xiao Yan n’avait jamais vu les parents de Xun Er et à chaque fois qu’il interrogeait son père à ce sujet, celui-ci ne faisait que secouer la tête et garder le silence. Le sujet des parents de Xun Er devint un sujet tabou, un sujet qu’il semblait craindre aborder.

L’identité de Xun Er était couverte d’un voile de mystères aux yeux de Xiao Yan. Xun Er restait silencieuse, peut importe les efforts ou les ruses que Xiao Yan démontraient.

“Grmbl, peu importe, si tu ne veux pas le dire, ne le dis pas.” Xiao Yan secoua la tête et son visage s’assombrit à nouveau; Le vieil invité, sous les signaux répétés, avait fini par se lever…

“Eh, elle compte utiliser la Faction des Nuages Brumeux pour mettre la pression à Père ? Cette Nalan Yanran utilisait vraiment des tactiques éhontées…” La fureur s’amoncelait dans le cœur de Xiao Yan.

 

 

Post-Scriptum: Qu’est-ce que la « face » alors ?

C’est un concept social en Chine, elle relève de plusieurs choses: l’honneur, la fierté, la réputation, la politesse, la diplomatie, la hiérarchie, le respect …Il faut retenir surtout une question de position sociale. La société chinoise est une société collective, de groupe, donc la question du statut est très importante. C’est une façon de se positionner par rapport aux autres. Quand on fait perdre la face à quelqu’un, on lui fait perdre sa position. Par exemple contredire quelqu’un en réunion remet en question sa position par rapport au groupe. Et ça se répercute dans toute la société chinoise, du petit flic de quartier au grand patron.Dans les relations interpersonnelles comme dans le business, il est important de « donner de la face » à son interlocuteur et vice-versa. Comment ça se passe ? Bah on le met en relation avec quelqu’un, on défend sa position devant d’autres, on lui fait un cadeau, on le félicite/passe du cirage devant des subordonnés, etc…

Dans le cadre de notre histoire, Xiao Yan est furax parce que Nalan Yanran va non seulement l’humilier lui, le déchet de la famille, devant tout le clan (ce qui est déjà assez brutal) mais ce qui l’enrage le plus, c’est que toute l’histoire va indirectement rejaillir sur son père, le chef de clan. Il va donc perdre la face (une expression chinoise de base, ramenée en occident dans le XIXème siècle) devant le clan tout entier ce qui va saper son autorité et sa position en son sein.

 

BTTH Chapitre 3
BTTH Chapitre 5

References   [ + ]

1. vous me pardonnerez de laisser en VO, le nom signifie Corbeau Sincère donc euh… Comment dire ? :p

2 Commentaires

  1. BadKarma

    Merci pour le chapitre!

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      C’est un plaisir ! Merci pour ton soutien !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com