TDG Chapitre 7

TDG Chapitre 6
TDG Chapitre 8

Dernier chapitre de TDG de la semaine ! Alors que dans BTTH Xiao Yan s’en prend plein le pif, de son côté, Nie Li…

Le chapitre de demain sera publié en fin d’aprem.

 

 

Chapitre 7 – Technique Daoyin

“Je vais reprendre mon entraînement !” déclara froidement Xiao Ning’er en fixant Nie Li de ses beaux yeux clairs.

Xiao Ning’er n’aimait pas que les autres la dérangent. Elle arborait une expression qui repoussait les autres loin d’elle. Elle s’associait rarement avec les autres élèves, encore plus avec les garçons, ce qui conféra à cette jeune femme solitaire une certaine réputation d’excentricité.

“Je m’en vais tout de suite !” dit Nie Li en souriant légèrement. Il la mata de la tête aux pieds.

Xiao Ning’er fronça les sourcils.

Nie Li ne la regardait-il pas de manière offensante ? pensa t’elle. Elle ne put que se sentir un peu en colère. Beaucoup de garçons lui couraient après à l’Institut Sainte Orchidée mais Xiao Ning’er les avait toujours ignoré. Elle voulait se concentrer sur son entraînement. Du coup, le comportement de Nie  Li ne différait pas de celui des autres garçons de l’Institut et elle détestait ça !

“Tu n’es pas encore parti ?” Le ton de Xiao Ning’er n’était pas agréable. Nie Li la dérangeait depuis un moment à présent.

Le regard de Nie Li atterrit sur les jambes de Xiao Ning’er. Elle ne portait pas de chaussures et on pouvait voir sous les rayons de lune de fines jambes couleur crème qui paraissaient cependant légèrement rouge

Il demanda: “Quand la nuit tombe, n’as tu pas l’impression que tes jambes te brûlent comme si elles étaient dans les flammes ?”

Xiao Ning’er fut stupéfaite en entendant la question de Nie Li et répondit rapidement: “Comment sais-tu… ?”

Pendant l’entraînement nocturne, Xiao Ning’er ne portait généralement rien aux pieds à cause de l’impression de brûlure.

“Bien sûr que je sais.” sourit Nie Li. “Je sais ça et je sais même d’autres choses. Non seulement tes deux jambes te donnent l’impression d’être consumées par les flammes mais à côté de ça, ton corps devient extrêmement froid. Chaque soir à minuit, tu as l’impression que ce froid émane de ton corps et c’est terriblement douloureux. Dans ces conditions, tu ne peux même pas entraîner ta force spirituelle, non ? ”

Xiao Ning’er était abasourdie par Nie Li. Elle avait endurée toute seule la douleur et n’en avait rien dit à personne, pas même les membres de sa famille. Comment Nie Li pouvait-il savoir tout ça ?

Au vu de la réaction de Xiao Ning’er, Nie Li sut qu’il avait vu juste. La maladie qui touchait Xiao Ning’er dans la précédente vie était la Maladie Arctique. En s’entraînant la nuit, il arrive souvent que l’air froid pénètre le corps, bloquant les veines. La Maladie Arctique, dans les cas mineurs, rend le patient sérieusement malade et dans les cas sérieux, elle ferait même exploser le corps. Du coup, la Xiao Ning’er de son ancienne vie avait déjà beaucoup de chance de n’avoir été alitée que deux ans.

“En plus de ces symptômes, ton corps devrait être contusionné à certains endroits. Ces contusions devrait être terriblement douloureuses et non seulement elles ne se dissipent pas mais elles s’étalent sur le corps. ” dit Nie Li avec assurance. “Tu n’es pas encore arrivée au rang Bronze 1 étoile mais une fois que tu y seras, dans le meilleur des cas, tu vas tomber sérieusement malade et ta culture va grandement diminuer. Dans le pire des cas, tu mourras.”

Xiao Ning’er fut étourdie par ce que Nie Li lui disait. Ses deux mains étaient serrées en poings et ses yeux rougirent. Comment était ce possible ? Bien qu’elle soit très forte, elle ne put encaisser la nouvelle… Nie Li pouvait déterminer de quoi elle souffrait avec un seul regard. Il ne devait pas avoir tort.

Depuis son enfance, sa famille voulait la marier dans la Famille Sacrée en lui faisant épouser Shen Fei. En grandissant, elle apprit à connaître le type de personne que Shen Fei était et parce qu’elle refusait de se marier avec ce playboy, elle commença à s’entraîner dur dans l’espoir d’échapper à ce destin cruel. Malheureusement, il semblait que les cieux ne veuillent pas la laisser faire puisqu’elle apprit de telles nouvelles alors qu’elle était sur le point de devenir une rang Bronze 1 étoile.

Nie Li ne put que compatir avec Xiao Ning’er en voyant cette femme forte dans cet état…

“Nie Li, puisque tu sais de quoi je souffre, tu devrais aussi savoir comment me soigner, non ?” demanda Xiao Ning’er. Effrayée par ce que Nie Li avait pu dire, Xiao Ning’er baissa complètement sa garde envers lui et l’implora: “Peux-tu m’aider… ?”

Elle n’était, après tout, qu’une jeune fille de treize ans.

Xiao Ning’er avait une forte personnalité et demandait rarement de l’aide aux autres. Nie Li sentit son cœur s’attendrir en écoutant la requête de Xiao Ning’er. Il resta silencieux un moment avant de dire: “Cette maladie peut être soignée. Tu peux le vérifier à la librairie de l’Institut Sainte Orchidée. La maladie se nomme « la Maladie Arctique ».”

“Vraiment?” répondit Xiao Ning’er. Elle retrouva espoir. “Comment la traiter ?”

“La technique Daoyin 1)surprise, c’est une vraie technique de massage ! doit être utilisée pour masser les zones touchées afin de dissiper les contusions. Des médicaments produits en combinant l’Herbe Rayée Or avec l’Herbe Céleste Impériale doivent être pris quotidiennement pendant plus ou moins un mois vu ta situation. Dans le meilleur des cas, dix jours devraient te suffire pour te remettre complètement.” dit Nie Li. C’était effectivement la méthode à suivre pour traiter la Maladie Arctique.

“La technique Daoyin ?” répéta Xiao Ning’er. Elle fronça les sourcils. Bien que membre d’une famille noble, elle n’avait jamais entendue parler d’une quelconque technique Daoyin auparavant.

“En plus de ce traitement, tu dois bien faire attention à ne pas entraîner ta force spirituelle la nuit dans le futur.” dit Li en tendant la main vers Xiao Ning’er. Il poursuivit: “Sors moi ta technique de culture que je puisse y jeter un œil.”

Xiao Ning leva les yeux vers Nie Li. Si un étranger lui avait fait cette demande, elle aurait pensé qu’il essayait simplement de l’arnaquer mais en voyant l’expression qu’arborait Nie Li, elle ne put s’empêcher d’éprouver de la confiance envers lui en son cœur. Nie Li lui a déjà dit tant de choses, elle décida  de lui faire pleinement confiance. Elle  récupéra sa technique de culture de son anneau spatial et lui tendit. C’était un morceau de parchemin légèrement jauni et densément couvert de mots.

En recevant le parchemin des mains de Xiao Ning’er, Nie Li toucha accidentellement le dos de ces mains aussi blanches que du jade. Nie Li n’y prêta cependant pas attention, lisant avec attention le parchemin.

Xiao Ning’er retira rapidement ses mains quand elle sentit Nie Li les toucher et son cœur battit la chamade. Elle savait que penser. Elle se demanda si Nie Li essayait de la faire chanter ? Et qu’allait-il arriver s’il avait des pensées impures à son sujet ?

Quand elle leva la tête, elle vit que Nie Li n’avait même pas remarqué son trouble quand leurs mains se touchèrent et ça la rassura. Nie Li avait une expression très sérieuse en regardant le parchemin et en l’observant, Xiao Ning’er eut une petite absence. Elle ne réagit que plus tard, baissant la tête et réfléchissant à quelque chose.

“Les descendants directes de la lignée d’une grand et puissante famille noble s’entraînent avec une technique de culture aussi mauvaise. Pas étonnant que Bourg-Triomphe fut détruite…” murmura Nie Li doucement.

“Que viens-tu de dire ?” Xiao Ning’er écarquilla les yeux et regarda Nie Li. Elle n’avait entendu que quelques mots mais n’a pas pu comprendre le reste.

“Rien du tout.” Nie Li rit doucement. “Cette technique de culture est trop faible. Elle abîmera tes méridiens de qui la pratique. L’origine de ta Maladie Arctique peut être largement attribuée à cette technique de culture. Remplace cette partie depuis « esprit psychique » jusqu’à « médium divin » par « l’esprit et l’âme fusionnent »”. Nie Li continua ainsi, altérant la technique de culture de la force spirituelle jusqu’à la rendre méconnaissable.

Xiao Ning’er n’était pas vraiment convaincue par les altérations apportées par Nie Li. Cette technique de culture provenait de ses ancêtres. Elle était classée sixième parmi la collection de techniques de cultures de la famille. Comment pourrait-elle être modifiée sur un coup de tête par Nie Li? Néanmoins, elle écouta ce que lui disait Nie Li. Après tout, elle était une praticienne de cette technique et avait un peu d’expérience à son sujet. Au fur et à mesure, Xiao Ning’er se rendit compte que les modifications de Nie Li étaient tout à fait raisonnables. En fait, les modifications rendaient la technique bien meilleure que l’originale.

Xiao Ning’er écarquilla les yeux alors qu’elle fixa Nie Li d’un air incrédule.

“Nie Li, pourrais-tu répéter une fois encore ? Je dois me souvenir de tout ça !” dit rapidement Xiao Ning’er.

” Nie Li ralentit sa diction, répétant les modifications de la technique de culture. Après avoir entraîné sa force spirituelle, Xiao Ning’er avait la capacité de se souvenir de tout sans rien oublier. Même si elle ne pouvait comprendre qu’une partie des modifications, elle réussit néanmoins à se souvenir de tout. Plus elle y regardait de plus près, plus elle s’aperçut ô combien était puissante la technique de culture modifiée par Nie Li.

Le regard de Xiao Ning’er, d’abord emprunt de confusion, s’emplit d’admiration envers Nie Li .

Combien de connaissances au sujet de la force spirituelle fallait-il accumuler pour réussir à changer à ce point cette technique de culture de haut niveau ?  Même un Spirite  Démon de rang Or Noir n’arriverait pas forcément à réussir une telle chose.  Se pourrait-il que la compréhension de la culture de Nie Li ait surpassé celle d’un Spirite Démon de rang Or Noir, tendant même vers le domain des Spirites Démon de rang Légende ?

La traitant comme un trésor, Xiao Ning’er mémorisa complètement les modifications apportées par Nie Li à sa technique. Elle ne pouvait dire quels sentiments elle éprouvait pour Nie Li: de l’admiration, de l’idolâtrie ?

Nie Li avait le même âge qu’elle mais Xiao Ning’er comprenait l’énorme différence entre eux. Elle se sentit ridicule d’avoir pensé que Nie Li était le boulet de la classe. Elle réalisa l’ignorance crasse de Professeur Shen Xiu et des autres élèves qui ridiculisèrent Nie Li. Elle était persuadé que ce que Nie Li disait à propos de devenir un puissant Spirite Démon était vrai !

Depuis son enfance, que ce soit en intelligence ou en talent, Xiao Ning’er a toujours surpassé ses pairs. C’était la première fois qu’elle admirait quelqu’un de son âge.

Nie Li a dit précédemment qu’il épouserait la plus belle fille de Bourg-Triomphe. Quand elle y pensa, ses pensées s’emmêlèrent. Elle baissa la tête, muette. Une silhouette apparut soudainement dans son esprit. C’était Ye Ziyun. Bien que Xiao Ning’er soit confiante en son apparence, elle devait reconnaître qu’elle n’était pas nécessairement capable de rivaliser avec elle.

“A quoi penses-tu ?” demanda Nie Li, regardant Xiao Ning’er. Il était perplexe devant l’expression étrange qu’elle arborait.

“A-A rien….” Xiao Ning’er secoua rapidement la tête, expulsant les pensées qui occupaient son esprit et demanda: “Nie Li, connais-tu la technique Daoyin ?”

“Bien sûr que je la connais,” Nie Li hocha la tête et continua. “Mais la technique Daoyin demande un contact direct avec la zone contusionnée. Il serait inappropriée que ce soit moi qui te le fasse.”

Xiao Ning’er regarda les joues ciselées de Nie Li, ses sourcils bien taillés et ses yeux où résidaient un éclat profond de lumière. Il dégageait une beauté masculine qui s’imprima sur l’image qu’elle avait en son coeur.

Elle baissa la tête et dit: “Ca ne me dérange pas. N’étais-tu pas en train de me soigner ? Je ne veux pas devenir une personne inutile.”

Cette dernière phrase, Xiao Ning’er ne la dit que pour se consoler elle-même.

Elle baissa complètement sa garde glaciale devant Nie Li.

“Euh……” Nie Li sombra dans le silence un moment.

‘Je ne peux pas refuser même si c’est une fille et que ça ne la dérange pas, ce serait trop mesquin de ma part.’ (NdT c’est ça ouais  ( ͡° ͜ʖ ͡°) )

Ye Ziyun était déjà dans son cœur mais il n’avait rien contre Xiao Ning’er. Il n’y réfléchit pas plus et dit: “Soit, je vais t’aider avec la technique Daoyin et traiter ta maladie une fois tous les trois jours. Fais ce que je t’ai dit en rentrant. Mange ces herbes et tout ira bien.”

“D’accord.” répondit Xiao Ning’er, hochant la tête en silence.

“Où sont tes contusions ?” demanda Nie Li.

Les joues froides de Xiao Ning’er rosirent un peu et elle désigna la  son pied.

“Il y en a une ici.”

Nie Li baissa la tête et regarda. Il vit une tâche d’un violet profond sur le dessus d’un de ces petits pieds soyeux. La contusion était déjà bien avancée.

“Si grave…” dit Nie Li. Il fronça les sourcils et continua: “Heureusement ce n’est que le pied, ailleurs ce serait autrement plus embêtant. (NdT  ( ͡° ͜ʖ ͡°) ) Vu que c’est sur le dessus du pied, c’est plus pratique. J’aurais bientôt fini.”

Nie Li s’accroupit puis s’assit sur un carré d’herbe.

“Oui.” dit Xiao Ning’er, opinant du chef. Elle n’avait pas dit que c’était le seul endroit contusionné. Quand elle plaça son pied sur les jambes de Nie Li, une lueur traversa ses yeux. On aurait dit qu’elle pensait à quelque chose…

TDG Chapitre 6
TDG Chapitre 8

References   [ + ]

1. surprise, c’est une vraie technique de massage !

2 Commentaires

  1. BadKarma

    Merci pour le chapitre!

    Répondre
  2. Meifumado

    Merci!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com