BTTH Chapitre 47

BTTH Chapitre 46
BTTH Chapitre 48

C’est idiot mais j’étais mal à l’aise à traduire ce chapitre :p Heureusement que Xiao Yan est Xiao Yan ^^

 

 

Chapitre 47 –Souillée

 

Xiao Yu fut effrayée en entendant les mots vulgaires de Xiao Yan. Avec chaque seconde qui s’écoulait, son visage devint de plus en plus rouge tandis qu’elle luttait de toutes ses forces contre son agresseur. Cependant, Xiao Yan s’avéra plus fort; Il décida de coincer les poignets de Xiao Yu au sol plus fort, jusqu’à en engourdir ses mains.

Xiao Yu fut forcée d’abandonner sa lutte futile après s’être débattue pendant un court moment; Éprouvant une profonde honte, elle lança des regards noirs à Xiao Yan et tandis que son ample poitrine se souleva légèrement, elle engueula Xiao Yan: “Petit salop, laisse moi partir !”

Xiao Yan ouvrit sa bouche, grimaçant sous les vagues de douleur provoquées par ses contusions. Il prit plusieurs profondes inspirations et la regarda de haut en ricanant: “Te laisser partir ? Ai-je été cogné pour rien ? J’ai dit que j’allais te violer aujourd’hui !”

Plaquée au sol par quelqu’un de plus jeune qu’elle de plusieurs années répétant qu’il allait la violer, Xiao Yu ne savait pas si elle devait rire ou pleurer car elle était persuadée que Xiao Yan ne ferait pas une chose pareille.

Elle ne put s’enfuir même en tordant ses poignets; Elle ne pouvait que cligner des yeux en le regardant et en reniflant devant l’absurdité de la situation: “Petit salop, tu n’es encore qu’un enfant. Dis ce genre de choses quand tu auras vraiment grandi.”

Xiao Yan fronça immédiatement les sourcils quand sa virilité fut remise en question. Il baissa la tête et répondit malicieusement: “Tu ne m’en crois pas capable ?”

Se sentant plus ou moins menacée par le regard intense de Xiao Yan, Xiao Yu avala difficilement. Étant la personne arrogante qu’elle était, elle ne se soumettrait pas. Au lieu de ça, elle leva son menton blanc comme neige et provoqua Xiao Yan avec un sourire glacial: “Si tu oses essayer, je te castrerai !”

Xiao Yan pinça ses lèvres, se sentant frustré tandis qu’il regardait cette femme. Si on le lui demandait, Xiao Yan, bien qu’il soit terriblement énervé par Xiao Yu, ne voulait pas aller jusqu’à commettre un horrible crime comme un viol. Peu importe la façon de voir ça, elle était néanmoins sa biǎojiě (NdT cousine plus vieille du côté de la mère)

Mais étant donné les circonstances, si Xiao Yan devait abandonner, n’aurait-il pas souffert pour rien ?

Il plissa légèrement les yeux et se mordit les lèvres. Tout d’un coup, férocement, il la plaqua au sol et pressa son corps contre le sien.

Le mouvement abrupt de Xiao Yan stupéfia Xiao Yu et sa bouche s’ouvrit légèrement; Elle n’avait pas encore assimilé le choc d’être violée.

Alors que Xiao Yan ignora Xiao Yu qui s’était soudainement tue, il maintint rapidement les deux mains de Xiao Yu au sol avec sa main gauche. En même  temps, sa main droite glissa sur ses jambes élancées en les caressant. Xiao Yan avait compris il y a bien longtemps une chose: Xiao Yu estimait grandement, voire même beaucoup trop ses jambes même en considérant que ces dites jambes captivaient le cœur des hommes.

En sentant la sensation de la main de Xiao Yan sur ses jambes, Xiao Yu se raidit avant de crier d’une voix perçante.

Alors que ses oreilles tintaient encore, Xiao Yan finit de la toucher et se releva en bondissant comme un singe avant de fuir rapidement au bas de la montagne. Il savait que Xiao Yu deviendrait dingue après un tel traitement.

Les cris continuèrent un moment avant de s’atténuer lentement. Le visage de Xiao Yu était cramoisi de colère et ses yeux brillaient d’une rage ardente, comme chauffée à blanc tandis qu’elle fixait la silhouette flou à peine visible au pied de la montagne. Grinçant des dents, elle hurla rudement: “Xiao Yan, petit enfoiré ! Je te découperai en dix mille morceaux !”

La silhouette distante resta silencieuse avant de disparaître furtivement de son champ de vision.

“Enfoiré, enfoiré, enfoiréééé !”

Le visage de Xiao Yu se déforma de rage en voyant la silhouette de Xiao Yan disparaître et elle frappa le sol à côté d’elle de ses deux poings.

Après avoir passée sa furie sur le paysage alentour un bon moment, Xiao Yu se calma enfin. Elle rougit en voyant plusieurs traces de main indistinctes parsemant ses jambes; Chacune laissait un certain engourdissement sur ses jambes.

Xiao Yu serra les dents et se releva en luttant contre ses genoux tremblants. Elle avait envie de pleurer en voyant ses habits défaits; Non seulement avait elle échoué à donner une correction à ce sale môme mais en plus, il avait profité d’elle. La conclusion de cet affrontement lui laissa un goût amer dans la bouche.

En repensant aux actions de Xiao Yan, Xiao Yu éprouva de la monte et la colère l’envahit. Cette fois cependant, elle ne dégaina pas son épée et ne le poursuivit pas comme elle l’avait fait des années auparavant.

C’était à présent une adulte et naturellement, elle ne pouvait plus agir comme avant et laisser tout le monde dans le clan apprendre qu’elle avait été tripotée par ce môme. Xiao Yu resta là à réfléchir un moment, avant de frapper le sol du pied et en jurant à voix basse: “Petit enfoiré, tu ferais mieux de ne pas me donner d’occasions ou ça ne va pas être joli-joli !”

Xiao Yu fronça son nez, laissant ses cheveux flotter dans le vent. Elle épousseta ses vêtements sales, les remit en place et l’air déprimée, se mit à lentement descendre de la montagne.

……

Après être descendu de la montagne sans s’arrêter, Xiao Yan se cacha rapidement derrière un buisson au pied de la montagne tandis que des gouttes de transpiration coulaient le long de son dos. Ce n’est que lorsqu’il vit Xiao Yu dépasser sa cachette qu’il poussa un soupir de soulagement.

Il se frotta le nez et inconsciemment, il passa son bras droit sur sa poitrine et attrapa son autre bras, frottant sa main gauche de la droite. “C’était bien plus agréable de la toucher maintenant qu’il y a quelques années…”

“Ah, je n’arrive jamais à contrôler mes émotions devant cette stupide femme. On dirait que les griefs de mon enfance sont bien plus ancrés en moi par rapport à la normale.” Xiao Yan rit amèrement en tordant son cou. Il prit une profonde inspiration et repoussa ces pensées. Une fois qu’il retrouva à nouveau son calme intérieur, il se mit lentement en route.

Partant de sa cachette, Xiao Yan s’arrêta soudainement et il tourna la tête d’un air embarrassé en regardant une jeune fille habillée de noir qui s’appuyait contre un arbre au loin. Il rit d’un air mal à l’aise: “Xun Er, que fais-tu ici ?”

Xun Er au loin s’appuyait paresseusement contre son arbre. Sa ceinture violette flottait librement au vent tandis que ses beaux yeux passaient sur Xiao Yan. Elle dit, un faux sourire sur ses lèvres: “Xiao Yan ge-ge, je viens de voir Xiao Yu passer, l’air furieuse. L’aurais-tu à nouveau provoquée ?”

Touchant son nez d’un air embarrassé, Xiao Yan marcha jusqu’à elle et gloussa faussement: “Va  savoir pourquoi elle est encore de mauvaise humeur…”

Xun Er ne put s’empêcher de secouer la tête en voyant Xiao Yan rire: “Dès que Xiao Yan ge-ge est près de Xiao Yu, il n’arrive plus à penser clairement et fait de grosses bêtises.”

Xiao Yan se sentit un peu coupable en écoutant Xun Er mais il haussa les épaules d’un air innocent en disant: “Tu sais, j’étais obligé.”

Riant légèrement, Xun Er pinça ses petites lèvres, les mains dans le dos. Sa beauté gracieuse de jeune femme était plutôt touchante.

“Demain est le jour où nous devons aller au Pavilion des Méthodes de Qi pour trouver de nouvelles techniques. Xiao Yan ge-ge devrait se préparer.” dit elle en partant mais sa voix s’attarda dans l’air.

BTTH Chapitre 46
BTTH Chapitre 48

5 Commentaires

  1. BadKarma

    Merci pour le chapitre!

    Répondre
  2. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. zesifry

    Merci pour le chapitre 🙂 Xiao Yan n’as pas eu froid au yeux heureusement qu’il c’est arrêter a temps.

    Répondre
  4. nounours

    merci pour le chap

    Répondre
  5. comme en terre

    merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com