BTTH Chapitre 59

BTTH Chapitre 58
BTTH Chapitre 60

Voici le premier BTTH de la semaine qui m’aura causé du fil à retordre x) bonne lecture !

 

 

Chapitre 59 – Fin de l’enchère

Quand ces mots s’échappèrent de la bouche de Xiao Zhan, le silence s’abattit sur la salle. Un peu plus tard, les uns après les autres, les regards des membres du public se tournèrent vers le visage livide de Jia Lie Bi, jubilants devant le malheur qui lui tombait dessus.

Voyant le visage de Jia Lie Bi se raidir, Xiao Yan baissa sa tête afin de cacher son sourire narquois et murmura: “Haha, 100,000 pièces d’or pour deux bouteilles d’Élixir de Fondation… Quel homme généreux.”

Xun Er sourit et rit doucement en voyant Xiao Yan qui jubilait. Elle dit: “Normalement, une pilule de second rang aurait, sur le marché, une valeur de 30 000 pièces d’or tout au plus. Cet Élixir de Fondation est une médecine merveilleuse qui permet d’augmenter la vitesse d’entraînement du Qi de Dou Zi et est relativement rare et c’est pourquoi le prix est bien supérieur à celui d’une pilule de second rang. Cela dit… Jie Lie Bi est vraiment « généreux » de payer 100 000 pièces d’or pour les acheter.”

Xiao Yan rit tout en opinant du chef. Il fit claquer ses lèvres, ayant hâte de voir la suite et dit: “Si une bouteille d’Élixir de Fondation de second rang peut être vendu des dizaines de milliers de pièces d’or, cela ne veut-il pas dire que les grands alchimistes nagent dans l’or ?”

“L’alchimie est le métier qui rapporte le plus sur le continent; C’est un fait que tous les alchimistes ont de nombreuses propriétés.” Xun Er était tout sourire en hochant la tête. Tournant son regard vers les Élixirs de Fondations sur scène, elle continua: “Quand un alchimiste monte de rang, il ne vend plus souvent ses produits. A la place, il s’engagerait davantage dans du troc étant donné que l’argent n’a plus de valeur à ses yeux…”

“Du troc ?” Les sourcils de Xiao Yan se levèrent tandis qu’il comprit un peu plus comment Yao Lao avait pu obtenir une planque aux trésors aussi abondante.

“C’est ça, ils échangent leurs pilules contre des trucs comme des techniques de Dou, des méthodes de Qi, des ingrédients alchimiques rares ou des noyaux de monstres de haut niveau.” Les coins de ses lèvres roses se levèrent dans un sourire tandis qu’elle continua son explication: “C’est pourquoi on dit souvent que les alchimistes ont le métier le plus envié du continent. Tout le monde rêve d’en devenir un mais ces rêves sont souvent brisés par les prérequis inatteignables et sans pitié.”

Xiao Yan, jetant un regard à Xun Er qui semblait éprouver du regret, se frotta le nez; Il était heureux d’avoir une mutation dans son âme.

Décidant ne pas poursuivre cette conversation, Xiao Yan tourna son regard sur le visage livide de Jia Lie Bi.

Au même moment, Jia Lie Bi était ébranlé par les mots de Xiao Zhan et regardait d’un air bête ce dernier qui avait si facilement abandonner cette bataille d’enchères, le coin de ses yeux tressaillant d’incrédulité. Il avait l’impression qu’une journée entière s’était écoulée avant d’enfin réaliser; Jia Lie Bi dit d’une voix rauque: “Enfoiré, tu t’es à nouveau joué de moi ! Ce n’était qu’une comédie que tu jouais !” (NdT en VO, ça se limitait à « pièce de théatre ». J’ai donc adapté un peu 🙂 )

“Hehe, n’essayais tu pas de faire la même chose, si ce n’est que récemment tu es un poil distrait et ton jeu d’acteur… est vraiment trop mauvais.” Xiao Zhan rit d’un air suffisant, le ton moqueur.

“Bien, bien, très bien, excellent, fantastique même ! Xiao Zhan, moi Jia Lie Bi, me souviendrait de tout ça !” Jia Lie Bi continua à haleter de rage, son regard alors froid et venimeux.

Xiao Zhan ignora sa menace et dans un dernier ricanement, il se tourna vers Ya Fei et dit: “Maîtresse Ya Fei, commençons la dernière enchère.”

Ya Fei hocha la tête et sourit en maintenant une expression impartiale. Pourtant, en son fort intérieur, elle ne pouvait s’empêcher de rire. Cette enchère avait déjà dépassée ses attentes les plus folles et plus les profits étaient importants, plus le mystérieux alchimiste favoriserait la salle des ventes.

Ya Fei sourit à Jia Lie Bi, toujours livide, d’un sourire de consolation puis elle se pencha à nouveau pour récupérer les deux dernières bouteilles d’Élixir de Fondation. Souriant d’un sourire éblouissant mettant en valeur ses lèvres roses, Ya Fei annonça: “Mesdames et Messieurs, voici le dernier lot d’élixirs et une fois de plus, le prix de départ est de 30 000 pièces d’or.”

A la vue du dernier lot, les doyens autour de Xiao Zhan tremblèrent et tournèrent leur regard vers lui; Leurs intentions étaient claires comme de l’eau de roche.

Calmement assis sur sa chaise, Xiao Zhan ne paya pas attention aux signaux des doyens. Au lieu de ça, il fit le tour de la salle des ventes du regard, faisant un cercle complet avant d’annoncer enfin d’une voix glaciale: “50 000.”

Entendant l’offre de Xiao Zhan, l’expression de Jia Lie Bi devint plus rigide tandis que sa bouche s’ouvrit instinctivement mais quand il repensa à la crise financière dans laquelle il se trouvait, il ne put que la fermer avec regret.

Dans un autre coin, Ao Ba Pa ne cessait de jeter des regards à l’indifférent Xiao Zhan. Il fronça ses sourcils et fit tambouriner ses doigts sur le dos de l’autre main jusqu’à ce que son regard brille brièvement de réalisation. Un moment plus tard, il sourit légèrement et dit: “55,000”

Les trois grands clans de la ville de Wu Tan avait une relation étrange; Chacun d’entre eux voulaient absorber les commerces des deux autres mais craignait d’agir contre un clan car le clan neutre profiterait alors de leur action. Même dans le cas où deux clans s’allieraient, ils ne pourraient s’empêcher de suspecter leur « partenaire ». Du coup, à moins d’être sûr de pouvoir annihiler leur adversaire, les trois clans ne pouvaient que poursuivre dans cette impasse compliquée et fragile qu’ils avaient formés entre eux.

Chacun des trois clans avait son lot de rancunes et aucune ne pouvait supporter la vue des autres. Bien qu’auparavant, Ao Ba Pa se soit moqué et ait ridiculisé Jia Lie Bi, maintenant que c’était Xiao Zhan qui enchérissait, Ao Ba Paétait on ne peut plus disposé à se frotter à Xiao Zhan afin que le Clan Xiao perde un peu plus d’argent.

L’enchère d’Ao Ba Pa ne fit pas changer d’expression Xiao Zhan. Celui-ci cria d’un air désinvolte: “65,000.”

65,000  dépassait quelque le prix du marché pour un lot d’Élixirs de Fondation mais Xiao Zhan savait en son fort intérieur que dans cette guerre sur trois fronts entre les clans, il était impossible d’en acheter à un prix plus bas ou plus juste.

Ao Bo Pa commença à hésiter. Il semblait qu’après l’énorme perte qu’avait subit Jia Lei Bo, il était devenu encore plus prudent. “Eh eh, Le Chef du Clan Xiao est certainement généreux mais j’ai peur de tomber dans ton piège. J’ai déjà un lot d’Élixirs de Fondation alors je vais te donner celui-là.”

Xiao Zhan regarda Ao Ba Pa puis se détendit sur sa chaise en riant. Le sourire, ou du moins le truc qu’Ao Ba Pa avait sur le visage n’était évidemment pas ce qu’il éprouvait. Quoi qu’il en soit, Xiao Zhan grogna tout de même après: “Bon sang, j’ai dû payer un supplément de 10 000 pièces d’or. Ce maquereau n’a rien de bon.” (NdT Oui oui, maquereau comme patron de bordel xD Je préfère laisser cette traduction directement tirée de la VO)

Xiao Yan trouva que la situation était drôle en entendant son père. Dans ce genre de bataille, y avait-il un seul homme bon parmi eux ? Si l’autre partie n’avait pas eu peur de finir comme Jia Lie Bi, il aurait sans aucun doute continuer de faire monter les enchères avant d’abandonner.

Xiao Yan tapota ses doigts en tournant son regard vers Ya Fei sur scène qui venait de frapper de son petit marteau, signalant ainsi la fin de la vente. Il poussa intérieurement un soupir de soulagement; Cette somme d’argent lui suffisait pour le moment. Tout ce qui restait à ce moment à faire était de trouver les ingrédients alchimiques et que Yao Lao les raffine en <Poudre de Concentration de Qi>…

“Je serai bientôt un Dou Zhe…”

Xiao Yan passa sa langue sur ses lèvres et poussa un long soupir: Il avait enfin franchi le premier obstacle dans son odyssée vers les sommets des arts martiaux ! (NdT là la traduction était très dure… On avait 道修炼途 qui voulait dire textuellement « route sur la voie de la pratique de l’ascétisme » car la méditation, le dépassement de ses limites pour transcender l’humain est considéré comme la poursuite de l’ascétisme)

BTTH Chapitre 58
BTTH Chapitre 60

5 Commentaires

  1. BadKarma

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  3. achoui

    Merci et vivement le prochain

    Répondre
  4. zesifry

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  5. nounours

    merci pour le chap

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com