BTTH Chapitre 61

BTTH Chapitre 60
BTTH Chapitre 62

Dernier chapitre régulier de la semaine, j’espère que la surprise vous plaira, j’ai passé deux après-midis à bosser dessus x)

 

Chapitre 61 – Déguisement

Tandis que les trois clans commençaient à partir par l’entrée de la salle des ventes, les chefs de clans n’étaient que sourires forcés et rires déplaisants; Dès qu’ils se perdirent de vue les uns les autres, un voile d’hostilité et de moquerie couvrit leur visage.

Les trois clans se pavanèrent dans l’entrée en sortant et partout où ils passèrent, les gens s’écartaient de leur passage… Dans la ville de Wu Tang, il n’y avait virtuellement aucune puissance qui puisse rivaliser avec les trois grands clans.

Une fois de plus, Xiao Zhan dit deux-trois mots sans conviction à Ao Ba Pa qui se trouvait à proximité quand soudain, ses mouvements se  rigidifièrent et ses pas s’arrêtèrent.

Devant le comportement de Xiao Zhan, tout le monde dirigèrent leur regard vers son champ de vision et ils ne purent s’empêcher de trembler légèrement. Même les expressions de Jie Lie Bi et d’Ao Ba Pa changèrent un peu.

Trois silhouettes sortirent lentement par l’autre entrée de la salle des ventes. Contre toute attente, la personne ouvrant la voix était la commissaire-priseur en chef de la Salle des Ventes Miteer, Ya Fei. Xiao Zhan et les autres, étant des clients réguliers, connaissaient tous le vrai visage de cette femme; Bien qu’elle ait toujours l’air souriante, tout le monde savait qu’elle était en fait très arrogante. Auparavant, Ao Ba Pa voulait l’inviter à dîner mais se prit directement un refus exceptionnellement « poli ». Les gens comprirent grâce à cet incident que cette femme, contrairement à son air extraverti, n’était pas simple à approcher.

Cependant, à ce moment là et contrairement à ses habitudes, cette femme hautaine guidait respectueusement son invité. Cela stupéfia vraiment Xiao Zhan et les autres.

Clignant un peu des yeux, Xiao Zhan et les autres tournèrent leur regard vers l’arrière et leur expression changea à nouveau.

Concluant le groupe de trois, l’alchimiste de la salle des ventes, Doyen Gu Ni, souriait en disant quelques mots à l’oreille d’une mystérieuse personne couverte d’une cape noire. Il souriait tellement qu’on pouvait même voir des traces de flatterie dans son expression.

Si l’attitude déférente de Ya Fei avait stupéfait Xiao Zhan et les autres, alors l’attitude de Gu Ni les laissa abasourdis.

Étant donné qu’il était l’alchimiste le plus gradé de la ville de Wu Tan, seuls les trois chefs de clans pouvaient le rencontrer en général et quand c’était le cas, les chefs de clans étaient respectueux et n’osaient pas être le moins du monde malpoli.

Gu Ni était fier d’être alchimiste et encore plus alchimiste de 2nd rang. Quand il parlait, c’était d’un ton indifférent et les autres l’en révéraient d’autant plus.

Mais voilà que ce genre de personne contre toute attente faisait une telle démonstration de respect qu’il n’essayait même pas de dissimuler ses sourires flatteurs… Qui pouvait être cette personne dont il essayait d’obtenir les faveurs ?

Cette vue les laissa sous le choc. Leur regard se tournèrent lentement, enfin, sur la personne au centre couverte de sa cape noire.

Balayant du regard la silhouette indistincte et dodue, Xiao Zhan pensa anxieusement: “Qui est cette personne ? Que viendrait faire à Wu Tan une personne capable de se faire raccompagner par les personnes les plus importantes de la Salle des Ventes Miteer ?”

Passant sa langue sur ses lèvres un peu sèches, Xiao Zhan regarda autour de lui et s’aperçut que Jia Lie Bi et Ao Ba Pa étaient aussi curieux et choqués que lui.

Levant un regard plein d’espoirs sur les trois personnes qui se rapprochaient de plus en plus, Xiao Zhan fit disparaitre un petit sourire, avança de deux pas et sourit: “Mademoiselle Ya Fei, Doyen Gu Ni, ah ah. C’est vraiment rare de vous voir tous les deux ensemble.”

Ya Fei et Gu Ni avait déjà remarqué les chefs de clans en sortant tout à l’heure et quand Xiao Zhan s’approcha pour parler, ils continuèrent d’avancer mais ils poussèrent un soupir de soulagement quand la personne encapuchonnée de noir s’arrêta. (NdT ils sont soulagés car si leur invité ne s’était pas arrêté, ils auraient dû faire perdre la face à Xiao Zhan…)

“Ha ha. Nous raccompagnons un invité précieux, voilà tout.” Ya Fei rit légèrement.

“Oh. Ha ha…” Jia Lie Bi approcha également en souriant. Peu après, son regard quitta Ya Fei pour tomber sur la personne en cape noire et lui demanda poliment: “Ha ha. Je ne sais pas si ce monsieur… est également de Wu Tan ? Ha ha, vous ne m’êtes pas familier.”

Les sourcils du Doyen Gu Ni se froncèrent et il toussa pour prévenir Jia Lie Bi de ne pas poser ses question à la légère: “*Tousse*…  Doyen du clan Jia Lie, ce monsieur est l’invité de marque de la Salle des Ventes Miteer…”

L’expression de Jia Lie Bi changea légèrement sous la mise en garde de Doyen Gu Ni et il murmura dans sa barbe: “Même Doyen Gu Ni agit craintivement ? Quelle est l’identité de cette personne ?”

Voyant la réplique avec laquelle Jia Lie Bi fut reçu, Xiao Zhan ravala ce qu’il allait dire. Il était évident, devant l’attitude prudent de Gu Ni, que cette personne encapuchonnée de noir était une existence à un niveau complètement différent  d’eux. Il ne put alors que rire un peu avant de se retirer gracieusement.

Alors que Xiao Zhan allait se retirer, la personne sous la cape noire lui demanda tout d’un coup d’un ton morne: “Vous…. êtes Xiao Zhan du Clan Xiao, c’est ça ?”

Le regard de Xiao Zhan se perdit dans le vague quand il entendit cette voix âgée. Peu après, il hésita une seconde et hocha la tête.

“J’ai entendu dire que le jeune maître de votre clan dépendit de cet Élixir de Fondation pour bondir jusqu’au Duan Qi rang 9. Ah ah, ça m’impressionne vraiment.” La personne encapuchonnée de noire rit faiblement.

Xiao Zhan éprouva de la joie devant ce traitement courtois et il sourit: “Mon fils a de la chance.”

Faisant un geste insouciant de la main, la personne en cape noire sourit: “La chance fait parti de la puissance d’une personne. Si j’ai l’occasion dans le futur, j’aimerai le rencontrer. Peut-être peut-il devenir un alchimiste.”

Xiao Zhan, stupéfait, semblait ne pas avoir comprit ce que disait le doyen.

“Bien… Dans le futur, si l’opportunité se présente, je viendrai trouver votre Clan Xiao afin que nous coopérions ensemble.” La personne se tourna ensuite en souriant vers Ya Fei et Gu Ni: “Il est inutile de me raccompagner, j’ai encore à faire. Je pars à présent.”

Xiao Yan n’attendit même pas qu’ils réagissent après avoir fini de parler et s’en alla à grands pas de la salle des ventes.

Incapable de donner un sens à ce venait de se passer, Xiao Zhan, frottant son visage, tourna la tête et vit que Ya Fei et Gu Ni le fixaient, l’envie se lisant sur leur visage.

“Chef du Clan Xiao, reconnaissez-vous ce vieux monsieur ?” demanda Ya Fei.

“C’est la première fois que je le vois.” Xiao Zhan se força à sourire et secoua nerveusement la tête vers Ya Fei et Gu Ni qui avait une expression bizarre sur le visage.

“*soupir* La Famille Xiao a été bénie.”

Gu Ni secoua gentiment la tête. Il jeta un regard aux Élixirs de Fondation que Jia Lie Bi serrait fort contre sa poitrine comme si c’était de précieux trésors et dit d’un ton indifférent: “C’est lui qui les a raffiné.”

A ces mots, le teint des trois chefs de clan changea grandement.

Peu après, le visage de Xiao Zhan s’illumina de joie; ll ne s’attendait pas à ce que cette personne encapuchonnée de noir soit un alchimiste et vu l’attitude qu’avait Gu Ni auparavant, il était clair que ce doyen était un alchimiste de plus haut rang que lui !

Si un alchimiste de second rang pouvait les rendre courtois et modeste, qu’en était il alors d’un alchimiste de troisième ou quatrième rang ?!

Grands dieux, ce genre de clan n’avait pas ce qu’il fallait pour rencontrer ce genre d’aînés.

Le regard de Xiao Zhan s’illumina immédiatement en repensant à l’offre de collaboration offerte par la personne en cape noire et il marmonna involontairement entre ses dents: “Nous avons beaucoup bénéficié cette fois…”

A côté, une fois le choc passé, les yeux de Jia Lie Bi et de Ao Ba Pa brillèrent d’envie tandis que leurs yeux ressemblaient à ceux de lapins (NdT les yeux de lapins -blancs :p- sont rouges et les yeux rouges sont, là-bas, signe d’envie).

BTTH Chapitre 60
BTTH Chapitre 62

4 Commentaires

  1. zesifry

    Merci pour le chapitre, j’espère que la surprise vas nous plaire vus le temps passer dessus, je l’attend avec impatience 😉

    Répondre
  2. Psycho

    C pas beau de se moqué de son père comme sa :p merci pour le chapitre

    Répondre
  3. zyde98.8

    mrc pour le chap et de quelle suprise vs parlez ??

    Répondre
  4. titan

    merci pour se chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com