BTTH Chapitre 69

BTTH Chapitre 68
BTTH Chapitre 70

Oh oh, Xiao Yan va se prendre un savon… Bonne lecture 😀

 

 

Chapitre 69 – Xun Er Furieuse

 

Quand tout fut réglé, Xiao Yan sortit lentement de la caverne et en suivant le chemin de montagne, il grimpa discrètement jusqu’à son sommet avant de vérifier qu’il n’y avait personne alentour. Enfin, il poussa un soupir de soulagement et marcha à grandes enjambées vers le clan.

Rentrant tranquillement dans le clan, Xiao Yan croisa, par hasard dans la cour avant, trois doyens du Clan qui passaient en coup de vent. Il s’arrêta, quelque peu stupéfait par leur expression lugubre mais néanmoins furieuse.

“Allons bon, qui les a offensé ?” Ébahi, Xiao Yan secoua la tête et se retourna, tombant sur une jeune femme habillée de vert qui sortait en toute hâte d’un chemin de traverse avant de se tenir devant lui, fine et élégante.

Le cœur de Xiao Yan oublia un instant de battre à la vue de l’adorable Xun Er qui lui souriait. Il se mit à rougir en repensant à la question que Yao Lao lui avait posé dans la caverne et il tourna son regard d’un air plus ou moins coupable vers le ciel comme s’il était en pleine réflexion.

Quelque peu perplexe face au comportement inhabituel de Xiao Yan, Xun Er secoua la tête un moment plus tard, ne comprenant pas le moins du monde la raison le poussant à agir ainsi. Elle fit un pas en avant, jeta un regard à Xiao Yan et une expression de surprise apparut sur son visage délicat. Les mains dans le dos, elle se pencha vers lui jusqu’à ce qu’ils ne soient séparés que d’un centimètre, feignit un sourire et dit : “Xiao Yan ge-ge, tu as avancé au rang de Dou Zhe ?”

Submergé par le souffle chaud et parfumé qui lui caressa le visage, Xiao Yan perdit un moment le cours de ses pensées. Il secoua furieusement la tête pour dissoudre le sort sous lequel Xun Er l’avait plongé et calma de force son cœur battant. Il tapota doucement la tête de la jeune fille qui était aussi grande que lui et lui dit mesquinement : “Pourquoi ne m’as tu pas laissé te l’annoncer afin que je puisse satisfaire ma vanité ?”

A ces mots, les yeux de Xun Er se courbèrent en deux magnifiques croissants de lune et comme toujours, elle tendit sa belle et délicate main et commença à défroisser les habits de Xiao Yan.

Auparavant, quand Xun Er s’occupait ainsi de lui, Xiao Yan ne s’en préoccupait pas mais aujourd’hui, ce geste le perturbait soudainement, étant donné que Yao Lao avait exposé son amour.

Des membres du clan passaient parfois près de ce chemin et quand ils virent Xun Er aider Xiao Yan à se rhabiller telle une jeune épouse, ils ne purent s’empêcher d’éprouver de la jalousie.

Alors qu’il inclinait la tête pour observer son visage délicat et sans défaut, une mèche de beaux cheveux noirs tomba sur le front de Xun Er. Elle mit en valeur ses grands yeux qui bougeait fluidement alentour, ce qui était une vue excessivement touchante.

Xiao Yan fixa d’un air absent Xun Er tandis que sa respiration s’accéléra et que son regard s’emplit d’une passion brûlante.

“Xiao Yan ge-ge… Que, que regardes-tu ainsi…” grommela doucement Xun Er après avoir fini d’assouplir les plis des vêtements de Xiao Yan. Elle avait enfin remarqué son regard passionné et ses joues la brûlèrent en retour.

“Ah? Oh…” Xiao Yan reprit ses esprits et rougit à son tour. Fort heureusement, il avait le cuir plus épais que celui de Xun Er (NdT en vo, on parle de peau plutôt que de cuir mais bon. En Chine, quelqu’un qui a la peau épaisse est quelqu’un qui peut facilement se tirer de situations embarrassantes en faisant comme si de rien était ou comme si ça ne le touchait pas. C’est une expression assez courante) et après avoir simulé deux toussotement, il répondit nonchalamment : “Oh rien, c’est juste que Xun Er devient de plus en plus belle.”

Xun Er ne répondit pas à Xiao Yan et renifla gentiment. Cependant, ses lèvres roses formèrent une expression heureuse.

“Oh, c’est vrai…” Xun Er, semblant se souvenir de quelque chose, jeta abruptement à nouveau un regard sur le corps de Xiao Yan avant de demander gentiment : “Étant donné que Xiao Yan ge-ge a déjà progressé jusqu’au rang de Dou Zhe, je suppose qu’il a également appris une méthode de Qi ?”

L’expression de Xiao Yan se rigidifia et il hocha la tête d’un air embarrassé.

Xun Er rit joyeusement, ses doigts fins posés contre son menton blanc comme neige. Elle dit : “Pourrais-tu laisser Xun Er voir le niveau de cette Méthode de Qi ?”

“*tousse*… Les méthodes de Qi hein… Aussi longtemps qu’on s’entraîne dur, le niveau n’a t’il pas aucune importance ?” répondit Xiao Yan en riant jaune.

Une étincelle dangereuse apparut lentement dans le regard de Xun Er quand elle vit l’expression de Xiao Yan ; Pourtant, son ton resta tout aussi gentil quand elle dit : “Xiao Yan ge-ge, laisse Xun Er jeter un œil…”

Devant l’obstination de Xun Er, Xiao Yan ne put que hausser les épaules d’un air impuissant avant de tendre la main. Peu après, une lueur jaune pâle apparut.

“Xiao Yan ge-ge, c’est ça la meilleure technique dont tu me parlais ?”  Xun Er grimaça devant la lueur jaune pâle qui semblait menacer de s’éteindre à tout moment. Elle pinça ses lèvres roses, montrant son indignation.

Xiao Yan rit maladroitement, ne sachant pas trop comment lui expliquer.

“Tu sais parfaitement que posséder une méthode de Qi de haut niveau quand on est encore au début de sa culture bénéficie grandement à son entraînement futur. Pourtant, tu m’as rejeté alors que Xun Er ne t’offrait pas la charité. AU pire, tu aurais pu me rendre la méthode de Qi quand tu en aurais trouvé une meilleure. Ne fais-tu pas exprès de t’entraîner avec une méthode de Qi du plus bas niveau rien que pour m’énerver ?” Les yeux de Xun Er étaient grand ouverts tandis qu’elle fixait Xiao Yan de colère. Ses longs cils brillèrent d’humidité.

On peut imaginer à quel point Xun Er était stupéfaite et furieuse devant les actions de Xiao Yan par la façon dont Xun Er lui parlait, elle qui était si gentille de nature.

En regardant Xun Er qui se mordait les lèvres en espérant obstinément qu’il allait lui répondre, Xiao Yan hocha la tête d’un air impuissant. Il se força à sourire et répondit à voix basse : “Nous avons vécu ensemble pendant dix ans et tu ne me comprends pas encore ? Crois tu vraiment que je suis le genre de type qui laisserait filer une méthode de Qi de haut niveau et qui pratiquerait à la place une méthode du plus bas niveau, comme un abruti ?”

“Mais ta méthode… est sans aucun doute de rang Huang Inférieur, je peux le sentir.” Xun Er insista obstinément en entendant la réponse de Xiao Yan, même si la colère sur son visage s’était légèrement dissipée.

“On ne doit pas juger un livre sur sa couverture. Là maintenant, ça ne m’arrange pas de t’expliquer en détails le pourquoi mais un jour, dans le futur, tu comprendras. Le moi de maintenant ne laisse définitivement pas ses émotions obscurcir son jugement…”dit Xiao Yan en souriant.

Xun Er réfléchit un long moment en silence avant de demander à nouveau avec hésitation : “Vraiment ?”

“Oui c’est vrai, bien sûr que c’est vrai…” Xiao Yan hocha hâtivement la tête. De crainte qu’elle ne continue de l’interroger à ce propos, il changea rapidement le sujet en demandant : “Quelque chose est arrivé au clan récemment ? Pourquoi les doyens ont ils l’air si contrits ?”

“C’est le cas ; Récemment, le Clan Jia Lie est parvenu à invité un alchimiste de premier rang de dieu sait où. A présent, leurs marchés dispose d’un nouveau remède appelé ‘Poudre de Retour du Printemps’. Ce médicament n’est pas cher mais efficace, ce que les mercenaires de la ville accueillirent avec joie.” Xun Er hocha la tête en fronça les sourcils et continua son explication : “A cause de l’influence de cette ‘Poudre de Retour du Printemps’, la fréquentation dans nos marchés s’est réduite de moitié et à cause de cela, les commerçants du marché sont allés s’installer sur le marché du Clan Jia Lie. Bien que ça ne fasse que quelques jours, le Clan a déjà pas mal souffert économiquement, ce qui inquiète Oncle Xiao.”

A ces mots, Xiao Yan hocha la tête de compréhension ; Pas étonnant que les trois Doyens aient eu une expression si lugubre.

Xiao Yan plissa légèrement les yeux en se frottant le nez et ricana intérieurement : “Un simple alchimiste de premier rang… Le Clan Jia Lie croit-il vraiment qu’il vaille quoi que ce soit ?”

BTTH Chapitre 68
BTTH Chapitre 70

7 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  3. Piitchoun

    je la sens la ptit revanche moi pour reprendre tous le marché ^^

    merci

    Répondre
  4. Azanor

    Merci

    Répondre
  5. Malabarep

    Merci pour le chapitre!

    Plus les chapitres avancent, plus l’identité de Xun Er me parait louche..

    Répondre
  6. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  7. nounours

    merci pour le chap

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com