PdC : T1 Chapitre 9

PdC : T1 Chapitre 8
PdC : T1 Chapitre 10

Bonjour. Loser un jour, loser toujours !

Chapitre 0009 – Un événement majeur à l’académie

Deux personnes se tenaient devant la porte. Ning Cheng, déjà au niveau 3, pouvait percevoir que l’homme en était au quatrième, là où la femme en était au même que lui. Il avait une apparence singulière, longiligne, et le regard assez féminin.

« C’est bien toi qui te charge de nettoyer les Chambres de Cultivation ? » demanda la femme. Une expression de mépris vint troubler son visage, ne percevant que le premier niveau de Ning Cheng.
Celui-ci, dont la sortie fut interrompue, ne s’inquiéta même pas de leur identité : « pourquoi avez-vous explosé ma porte ? ».
Sa réponse énerva l’homme, qui s’avança plus près de lui : « Et alors ? Je ne vais pas me contenter de la porte, rassure-toi… » dit-il avant de lever les mains, prêt à frapper.

« Super, vraiment. » dit une voix glaciale et implacable. Ning Cheng s’apprêtait à parer le coup, mais les deux mains de l’homme retombèrent comme si on venait de lui briser la clavicule. Il vit alors qu’il devait son salut à une jeune femme qui venait juste de sortir d’une Chambre. Elle était totalement dénuée d’expression faciale. Malgré tout, elle était d’une beauté comparable à Jian Su Jie. Mais ce n’est pas ceci qui interloqua Ning Cheng. Elle était déjà au sixième niveau.

« Sœur Zhuang… » répondit l’homme au regard féminin et la reconnaissant, contint sa colère en serrant ses poings. L’autre femme accourut pour afficher ses respects. Zhuang se contenta de pousser un soupir méprisant, et estimant avoir réglé cette affaire, s’apprêtait à partir, quand elle vit Ning Cheng. Elle s’approcha de lui, et les sourcils froncés, lui dit : « Ning Cheng ? Le fiancé de Ji Luo Fei ? ».

Ning Cheng serra le poing, et répondit simplement : « En effet. Bonjour, Sœur ». L’autre homme y vit l’occasion de s’avancer : « Sœur Zhuang, j’avais oublié mais tablette sonore en Jade, donc je suis allé voir dans la Chambre où j’étais, mais je n’ai pas pu la trouver. Personne d’autre que lui, au septième, n’a pu y entrer… ».
Mais elle l’interrompit : « Lu Peng Yun, je suppose que tu sais déjà qui est Ning Cheng. L’académie Etoile Filante 5 Etoiles va bientôt sélectionner les dix meilleures étudiants de l’académie de Cang Qin, ce qui ne laisse aucun doute sur l’arrivée de Gu Yuming. Gu Fei a voulu mettre une raclée à Ji Luo Fei, mais loin de ça, il a fini sévèrement blessé. Dès son arrivée, donc, Ji Luo Fei va devoir partir. Tu es donc venu ici dans le seul et unique but d’utiliser Ning Cheng pour l’atteindre, n’est-ce pas ? ».

Lu Peng Yun devint blême. Mais il conserva son calme et répondit rapidement : « Sœur Zhuang, toi et Frère Gu, je vous respecte. Mais Gu Yuming est déjà là, et il ne va pas laisser passer ça… ». « Alors, je devrais vous laisser gérer ça et embarquer Ning Cheng ? » rétorqua-t-elle à son tour, d’une voix tellement douce qu’elle en devenait menaçante.

Il n’osa rien répondre. Elle devinait tous ses plans. « Tirez-vous, et si je vous revois, je vous tue tous les deux » s’écria-t-elle avec une voix d’outre-tombe. Les deux prirent une expression macabre avant de disparaître à toute vitesse. « Fais gaffe à toi » lui dit enfin Zhuang, avec la même froideur, avant de s’apprêter à partir.
Ning Cheng était un peu déprimé. Pas seulement parce que, mine de rien, voilà deux fois maintenant qu’il venait d’être sauvé par une femme, mais aussi et surtout parce que Jian Su Jie lui avait tenu des propos similaires. Il la rattrapa pour lui dire : « Merci beaucoup. J’aimerais vous poser une question, quel est le problème entre Luo Fei et Gu Fei ? », mais celle-ci après l’avoir regardé droit dans les yeux, lui répondit simplement « Tu ne la mérites pas ».

Peut-être y’avait-il un rapport avec le fait que pas une seule fois en dix jours elle n’était venue le voir ? Il s’inquiéta quelque peu. Il décida alors de rattraper Zhuang dans les escaliers et la questionna une nouvelle fois : « Je vous en supplie, Sœur Zhuang, comment Ji Luo Fei a-t-elle était blessée ? ». Elle accéda cette fois à sa requête : « Ji Luo Fei, dans le but de gagner une Pierre de Collecte, a combattu dix rounds dans le Ring. Ses réserves de chi s’amenuisant, Gu Fei y a vu une occasion et a décidé de l’affronter. Elle n’a eu d’autre choix que d’accepter son défi, sans quoi aurait-elle tout perdu. Elle était déjà très affaiblie, et Gu Fei l’a blessée. Mais il a fini dans un état bien pire…. ». Elle s’interrompit un moment, puis reprit : « Si je ne me trompe pas, c’est à toi qu’est revenue la Pierre ? C’est grâce à ça que tu as pu avancer jusqu’au premier niveau ».

Bien sûr, Ning Cheng ne la contredit pas, et embraya sur autre chose : « Vous disiez plus tôt que Gu Yuming risquait se vouloir venger son frère ? ». Elle semblait réfléchir un peu, et lui répondit : « Ji Luo Fei, de par sa victoire, gagna une autre pierre de Collecte. Mais comme ce combat supplémentaire n’était pas prévu, l’organisation a demandé des réparations. Elle a donc dû laisser cette pierre supplémentaire ».

« Comment, une Pierre de Collecte pour un rond supplémentaire ?! ». Ning Cheng était d’humeur massacrante. Elle n’y prêta pas d’attention, et répondit enfin à sa question : « Gu Yuming va chercher toutes les excuses pour la tuer. Si tu tiens à la vie, je te conseille vivement de mettre les voiles ». Elle descendit enfin le restant des escaliers.

Ning Cheng s’efforçait de se contenir. Il fallait qu’il parte. Cette fois, pourtant, il ne passa pas par l’escalier de service, le temps lui était compté ; peu lui importait de commettre une faute. En redescendant les étages, il constata que la plupart étaient vides. Forcément, la plupart des étudiants étant occupés à courir à ses côtés.

« Qu’est-ce que tu fais là ? Pourquoi n’es-tu pas en train de nettoyer les Chambres ? »
C’était la voix du doyen Mu. Il eut un frisson. Sa porte était pourtant fermée, une seconde plus tôt… comment avait-il fait ? Il réagit néanmoins très rapidement, et après s’être incliné, dit : « Je voulais voir ce qu’il se passait… ». Pour cause, tout le monde était en train de sortir de la tour. Celui-ci lui répondit froidement : « tu ne manques pas d’air… », puis il retourna à sa chambre dont la porte se ferma toute seule.

Ning Cheng eut une sueur froide. Quelque chose n’allait pas. Peu importe, il n’allait plus rester ici très longtemps. Trouver Ji Luo Fei et partir, c’était là sa seule motivation. Enfin dehors, il vit enfin la source de ce vacarme : une foule d’étudiants en train de crier. Il en attrapa un par le bras qu’il jugea être au premier niveau, et lui demanda ce dont il retournait.

L’autre, l’air un peu étonné, le questionna : « Tu ne fais pas partie de l’académie ? ».
« Si, mais je viens juste d’arriver, alors tout n’est pas très clair pour moi encore » lui répondit Ning Cheng. L’autre prit une expression plus perplexe encore, ne laissant qu’assez peu de mystère sur sa crédulité. Toutefois, il l’informa : « L’académie Etoile Filante 5 Etoiles du Continent Hua vient sélectionner dix étudiants de notre académie, et la compétition commence aujourd’hui. Rien d’étonnant donc à ce que tout le monde soit excité ! ». Ning Cheng se contenta de répondre : « Ah, ça doit être quelque chose cette compétition ! ».

Un autre élève, surprenant leur conversation, prit la parole : « L’académie 2 Etoiles de Cang Qin a de nombreux disciples très talentueux, et seuls 10 d’entre eux vont aujourd’hui être sélectionnés. Zhuang Tianya, Jian Su Ji, Ying Guang, Hou Zhuan… il est facile d’en trouver bien plus que dix susceptibles d’être sélectionnés ».
Ning Cheng se surprit à faire la conversation de façon assez innocente : « Si seulement ils pouvaient en sélectionner plus ! ». L’élève les ayant rejoint eut l’air de tomber des nues : « Mais c’était encore pire avant ! En fait, avant, seuls un à deux étudiants étaient sélectionnés dans notre académie. Mais grâce aux exploits de l’expert dans le Royaume de la Création d’Essence, Lian Hao Yan, durant la Guerre des Trois Continents, l’académie d’Hua a prit la décision d’en sélectionner dix ».

Il continua : « Bien sûr, l’idée ne vint pas d’elle. Lian Hao Yan en était déjà au Royaume de la Concrétion Profonde quand il exprima cette requête. Sans lui, nous n’aurions sans doute jamais eu cette chance. ». A peine avait-il fini de parler qu’une lourde cloche se fit entendre.

PdC : T1 Chapitre 8
PdC : T1 Chapitre 10

5 Commentaires

  1. Nana

    1ere ^^. Merci bcp

    Répondre
  2. primo

    Merci

    Répondre
  3. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci mais pas de suite ?

    Répondre
  5. Tadomikari

    Si mais si tu dit sa c est qu ils ne doivent pas etre liste va tout en haut ou a la fin du chapitre er tu a des fleches pour changer de chapitre meme si la suite n est pas listé ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com