DNC Chapitre 7

DNC Chapitre 6
DNC Chapitre 8

Salut à tous ! Désolé pour le retard mais voici votre DNC dominical ! (Je n’ai pas oublié que je vous en dois un autre mais je suis occupé ces temps-ci, désoléééééééé T_T)

Il peut y avoir quelques fautes de syntaxes ou d’orthographe, désolé d’avance !

 

 

Frère Aîné Martial a une crampe d’estomac ?

 

Chu Yang ouvrit lentement les yeux.

“Frère Benjamin Chu, comment est-ce ?” demanda précipitamment Shi Qianshan qui n’avait remarqué aucun signe d’augmentation du pouvoir martial chez Chu Yang.

Sans qu’on sache pourquoi, quand les gens réussissaient leur percée, leur corps se mettait à violemment trembler à la moindre réaction. Cependant, après que l’Épée des Neuf Calamités ait concentré les effets de cet élixir, Chu Yang avait réussi sa percée sans la moindre indication…

Son regard était calme mais intérieurement, il ne put s’empêcher de dire : Ça, c’est la méthode parfaite pour dissimuler son avancée aux autres ! Si les gens peuvent me traiter comme un troisième rang alors que je suis en fait du cinquième, sixième, septième ou huitième rang… ah, que ce sera vivifiant de me battre avec eux.

“Ça n’a pas l’air d’avoir grand effet… Je suis toujours un disciple martial de troisième rang. Qui plus est, les effets de l’élixir étaient trop puissants et je n’ai pas pu les contrôler. J’ai gâché une grande partie de l’élixir comme ça.” Chu Yang ravala l’agréable surprise en son sein puis fronça les sourcils et soupira ; ce n’est qu’après avoir contrôlé ses émotions de toutes ses forces que Chu Yang répondit d’un ton frustré : “Ah, quel gâchis. Si j’avais su que ça m’aurait été aussi inutile… C’eut été beaucoup mieux si c’eut été Frère Aîné Martial qui l’avait pris…”

Shi Qianshan écarquilla les yeux comme s’ils allaient sortir de ses orbites, puis il ouvrit la bouche : “Hur dhur.” Il rougit après avoir fait ces deux sons puis vira au blanc avant d’enfin se lever. Le visage particulièrement grimaçant, il dit : “Je vais aller me balader.”

*Sou* Shi Qianshan s’en alla.

“Frère Aîné Martial avait l’air très mal à l’aise…” Les deux sourcils de Tan Tan montèrent et descendirent. Il regarda la silhouette de Shi Qianshan au loin et dit : ”Que lui est-il arrivé ?”

“Frère Aîné Martial semble épuisé ces derniers temps.” Chu Yang se frotta le menton et dit d’un air mystérieux : “Il est mentalement épuisé et au vu de son expression, il est très probable qu’il ait des crampes d’estomac. Se peut-il que cette période du mois soit arrivée…” (NdT je compatis, mesdemoiselles/dames/autres précisez)

“Orh…  il s’inquiète beaucoup trop ; Ai, c’est pareil pour ce Jardin des Bambous Pourpres que nous avons. Maître se fiche de tout et tout est pris en main par Frère Aîné Martial. Pas étonnant qu’il soit mentalement épuisé.” Les oreilles remarquables de Tan Tan bougèrent de haut en bas un moment (NdT coucou Dumbo !) et sûr de la véracité de sa réflexion, il dit : “C’est vraiment difficile pour lui. Des crampes d’estomac, hmm… C’est aussi possible. Mmm, Chu Yang, cette période du mois… Quelle est-elle ? Pourquoi ignore-je que Frère Aîné Martial a un tel problème ?” demanda Tan Tan curieusement. (NdT Tan Tan, tu es con comme un poteau <3)

“Erm, à ce sujet… Tu sauras quand tu seras grand. Les gamins ne doivent pas écouter les conversations d’adultes et particulièrement quand c’est un sujet adulte. Tu comprends ?” Chu Yang pencha la tête sur le côté, le grondait d’un air digne.

Les deux sourcils de Tan Tan dont un était plus haut que l’air, tremblèrent plusieurs fois comme s’ils dansaient, exprimant le doute dans son esprit. Il marmonna d’un air rancunier les deux phrases et s’arrêta de parler après avoir dit un truc inaudible.

Chu Yang roula des yeux et une autre idée lui vint en tête.

Il se souvint que dans sa vie passée, Shi Qianshan avait une fois découvert une racine de scrophularia ningpoenis dorée et il se souvint même l’avoir entendu dire d’un air suffisant l’avoir trouvé sur la falaise rocheuse au versant des montagnes…

Bien que cette racine n’augmente pas exactement le pouvoir martial, elle permettait d’élargir les méridiens ! Qui plus est, après avoir consommé une racine de srophularia dorée d’au moins cinquante ans d’âge, les effets thérapeutiques resteraient dans les méridiens et les gens sous le rang d’Aïeul verraient leur méridiens s’élargir de façon significative à chaque avancée de grade !

Peu importe la technique martiale, l’énergie et la force couleraient toujours à travers ces méridiens et des méridiens plus larges permettraient à un individu de démontrer des pouvoirs plus puissants encore. Rien ne permettrait à deux personnes de même rang de combler les lacunes de l’un si l’autre a des méridiens plus larges……

Bien que cette racine de scrophularia dorée ne soit utiles que pour les gens sous le rang d’Aïeul, il faut savoir que c’est alors que les méridiens s’ancrent dans le corps. Ça peut paraître inintéressant mais la taille d’un méridien décidait directement de la réussite d’une vie !

Dans la vie précédente de Chu Yang, c’était grâce à cette racine que Shi Qianshan avait pu se distinguer parmi tous les disciples de la Secte ‘Au-Delà des Cieux’…

Chu Yang se frotta le menton et se dit : Je ne sais pas si Shi Qianshan a déjà découvert la racine mais si ce n’est pas le cas, ah, pourquoi n’irai-je pas la récupérer et la goûter…

……………………

Le ciel dehors était encore sombre quand Chu Yang se faufila discrètement hors de son lit ; il jeta un œil au lit opposé au sien et vit Tan Tan étalé sur son lit, ronflant rythmiquement comme s’il chantait. Chu Yang étouffa son sourire, s’habilla rapidement et sortit par la porte.

Pour devenir un Homme parmi les hommes, une personne devait endurer les pires souffrances !

L’aptitude physique de Chu Yang n’était pas la meilleure qui soit mais il faut dire qu’il n’avait pas fait de gros efforts pour s’entraîner dans sa jeune et, du coup, il y avait déjà une sacrée différence entre lui et ses pairs. S’il ne faisait pas deux fois plus d’efforts que les autres, comment pourrait-il parvenir à faire deux fois mieux que les autres ?

Après le temps de plusieurs respirations (NdT les chinois mesurent souvent le temps par ce genre d’images. Une des plus communes est « le temps que met un bâton d’encens à brûler), Chu Yang arriva au sommet de la falaise rocheuse derrière le Jardin des Bambous Pourpres et il resta immobile. Ses deux pieds étaient séparés par la distance séparant ses épaules et son corps était dans une position absolument harmonieuse. Après un instant de silence, il se mit en route !

Les mouvements de Chu Yang étaient simples et complexes à la fois. On aurait dit que des racines lui étaient poussés des pieds et ils ne bougeaient pas tandis que ses jambes étaient droites. Ses bras étaient également abaissés et immobiles ; seul le haut de son corps bougeait.

Sa tête tourna lentement vers la gauche puis son bassin se pencha lentement vers la gauche et après avoir formé un angle droite, il reprit sa position initiale. Ensuite, il pencha à droite et reprit à nouveau sa position. Ensuite, il se pencha en avant et pour le dernier mouvement, il se pencha en arrière.

C’était quatre mouvements simples et il continua de les répéter. Cependant, il se pencha plus bas à chaque fois et après le temps qu’il faut à un bâtonnet d’encens pour brûler, le corps de Chu Yang était arc-bouté comme un arc tendu à fond ; sa tête touchait presque le sol !

C’était des exercices abdominaux !

Le bassin et sa puissance sont la partie la plus importante du corps humain et c’est pour ça qu’on commençait par là.

Après ces mouvements, Chu Yang enchaîna avec ses jambes, ses chevilles, ses cuisses, ses coudes, poignets et épaules au point que ses mouvements devinrent plus rapide. A la fin, son corps entier était comme un brin d’herbe au milieu de la tempête et vacillait en suivant toutes une gamme de mouvements.

Après avoir fait six répétitions, tout le corps de Chu Yang était échauffé et dégoulinait de sueur, trempant ses vêtements ; des gouttes de transpiration tombaient de ses cheveux.

Cependant, il ne s’arrêta pas pour se reposer. Chu Yang tourna sa main et l’objet qu’elle tenait refléta un rayon de lumière glacial – c’était une épée longue en acier cyan.

Ce n’est qu’après avoir complètement échauffer les muscles les plus importants de tout le corps que l’entraînement à l’épée produirait les meilleures résultats. S’il se reposait, ses muscles et os reprendraient leur tension de base et il aurait été incapable de pratiquer de nombreuses positions pendant son entraînement.

C’était là une petite partie du sens commun général qu’un artiste martial devait connaître mais il y en avait bien peu capable de répéter ces mouvements chaque jour. Cette répétition quotidienne représentait la persévérance et la volonté nécessaires et capables de tenir un long moment.

Cependant, Chu Yang savait à quel point ces échauffements avant l’entraînement étaient importants. S’il manquait le moindre petit détail ou le moindre petit muscle pendant son entraînement, alors en faisant face à des ennemies de la société martiale plus tard, au moment où il aurait le plus besoin de ces techniques complexes et puissantes, il ne pourrait que se reprocher de ne pas s’être entraîner correctement.

Au début, la différence peut paraître légère entre celui qui s’entraîne correctement et l’autre ; cependant, au final la différence était substantielle. Cette différente était ce qui pouvait différencier la vie de la mort quand il s’agissait de protéger sa vie ! Au moment de leur mort, combien de personnes ont regretté leurs décisions de ne pas avoir correctement pratiqué leurs techniques martiales ? Un nombre extrêmement élevé, en fait de lors de plusieurs dizaines de milliers voire plusieurs centaines de milliers qui le regrettaient chaque année. Cependant, lors de ces moments ultimes, il était bien trop tard pour ça !

Chu Yang ne voulait pas vivre de tels moments et c’est pourquoi il n’a jamais osé être négligeant ou imprudent pendant l’entraînement ! Il s’entraînait jusqu’à la perfection et l’efficience maximum, quelque soit le genre de technique martiale ou même s’il répétait un mouvement considéré comme fondamental.

Techniques à l’épée, au poing, au pied, à la paume ; quand Chu Yang les avait toutes répétées plusieurs fois, une légère lueur commença à se lever depuis l’est.

Chu Yang se balada au sommet de la falaise et fit face à l’est. Il joignit ses deux mains et les plaça au dessus de son dantian, avant de s’asseoir en tailleur et d’exhaler de l’air renfermé et d’inspirer de l’air frais.

Ce n’était qu’une inspiration d’air frais et expiration d’air renfermé mais entre deux, il se passait quelque chose de bizarre. Quand il inspirait, c’était comme si une légère trace de pourpre sur la terre entrait dans sa bouche. Ensuite, une fois sa bouche fermée, son dantian pivotait et faisait une rotation complètement. C’est alors l’air se répandait dans ses cinq viscères et six organes dans son corps et et quand plus rien ne bougeait, Chu Yang ouvrait alors la bouche et expirait violemment !

Une longue expiration !

On pouvait voir une couleur morne à l’air qu’expirait Chu Yang de sa bouche et quand il avait complètement expiré, il fermait la bouche. Son dantian accomplissait alors une nouvelle rotation…

Il continua immédiatement son inspiration/expiration…

Ce  genre de techniques de respiration ainsi que la méthode d’échauffement de tout à l’heure étaient gravées sur le corps de l’Épée des Neuf Calamités dans la vie précédente de Chu Yang. Les pratiquer lui permettait de se débarasser de toutes les impuretés de son corps et d’absorber les vraies flammes innées du soleil ! (NdT Nieh ? Oo)

Il entraînait ses fondations pour se préparer à pratiquer la Technique Céleste des Neuf Calamités des Neuf Cieux ultérieurement !

DNC Chapitre 6
DNC Chapitre 8

9 Commentaires

  1. ogabell

    Merci

    Répondre
  2. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Faust

    Merci!!!

    Répondre
  4. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  5. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  6. tokyoghoul

    merci

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Merci à toi de nous lire ! Sois le bienvenue !

      Répondre
  7. Azanor

    Merci

    Répondre
  8. Meifumado

    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com