BTTH Chapitre 88

BTTH Chapitre 87
BTTH Chapitre 89

Dernier BTTH de la semaine ! Jia Lie Ao en a souillé son froc…

N’hésitez pas à faire connaître le site si mon travail vous plaît ! Et vous pouvez être averti des sorties en vous inscrivant au site ou sur la page FB ! Rendez-vous à 18h pour le chapitre bonus de TDG 😉

 

 

Chapitre 88 – Conclusion

Le visage de Jia Lie Ao devint blanc face à Xiao Yan qui se montrait sans pitié et une expression terrifiée envahit son visage.

Les observateurs, dans la rue, prirent une grande goulée d’air frais en voyant Jia Lie Ao sur le point de mourir. Le mouvement décisif de Xiao Yan amena un grand nombre de personnes a changer leur opinion de lui.

Xiao Yu ouvrit sa bouche rouge et humide tandis que son corps se figea totalement sur place. La brutalité de Xiao Yan et son caractère décisif avaient totalement bouleversé la gentille image qu’elle avait de lui. Elle ne se serait jamais attendu à ce que le jeune homme qu’elle combattait d’habitude et qui la rendait folle de rage puisse être aussi facilement brutal.

Le regard de tout le monde suivit la barre de métal entre les mains de Xiao Yan mais quand elle arriva à un demi-mètre de la tête de Jia Lie Ao, un bruit violent et soudain résonna comme un coup de tonnerre. Quelqu’un hurla abruptement depuis la rue : “Môme du clan Xiao, le propos d’un défi est d’apprendre de son adversaire et tu oses être aussi brutal ?”

Xiao Yan plissa les yeux en entendant le cri furieux et le coin de ses lèvres se retroussa en un sourire glacial. Au lieu de s’arrêter, la barre de métal entre ses mains s’abattit vers le bas plus violemment encore.

“Poussez-vous !” Le geste de Xiao Yan avait bien évidemment rajouté de l’huile sur le feu de la personne qui avait hurlé. Une énergie de type vent extrêmement tranchante fut relâchée dans un sifflement, avec un juron. Comme un éclair vert, elle coupa la barre de métal de Xiao en son milieu qui se sépara en deux morceaux dans les airs.

L’expression de Xiao Yan changea quand la barre de métal fut tranchée en deux. Serrant les dents, il voulut percer brutalement la gorge de Jia Lie Ao avec le reste de sa barre quand le vent vert frappa à nouveau. La forte pression du vent fit même que Xiao Yan eut du mal à respirer.

Plissant les yeux, il mit toute sa force dans la barre pour essayer de percer en avant mais fut bloquer par un film invisible d’air qui ne pouvait être brisé.

Ses lèvres tressaillirent tandis que la main droite agrippa fermement la barre de métal ; son corps se contorsionna légèrement et la barre quitta sa main pour devenir une ombre noire qui filait à toute vitesse en direction de la silhouette qui volait vers lui.

“Hmpf !” La silhouette poussa un reniflement en voyant que Xiao Yan osait l’attaquer. Ses mains se tordirent en des griffes qu’il agita férocement devant lui ; un Dou Qi vert forma quelques lames de vent.

Il leva le doigt et les lames de vent quittèrent ses mains et coupèrent la barre de métal en plus de dix morceaux.

La silhouette rit froidement après avoir coupé la barre en morceaux. “Aujourd’hui, je vais t’apprendre une leçon à la place de Xiao Zhan pour avoir un coeur aussi cruel à un si jeune âge !” Dans les deux paumes de ses mains se concentrait rapidement du Dou Qi. Un cyclone s’assembla sous ses jambes et le souleva dans les airs. Tel un boulet de canon, il se propulsa vers Xiao Yan et une lame de vent d’un vert pale apparut tandis qu’il agita sa paume et la propulsa vers lui.

La pression de l’air provenant de la lame de vent balaya le sol de toute poussière.

“M’apprendre une leçon ? Qui crois-tu être ? Tu devrais punir ton fils d’abord.” Xiao Yan secoua la tête et sourit froidement. Il avait reconnu la silhouette grâce à l’attribut de son Dou Qi ; c’était le père de Jia Lie Ao, Jia Lie Bi.

Xiao Yan observa les lames de vent qui arrivaient sur lui l’air calme. Quand elles furent à cinq mètres de sa tête, il frappa le sol de sa paume ; une rafale de vent sans forme fut relâchée et en entrant en contact avec le sol, elle propulsa Xiao Yan dans les airs. Il fit un salto dans les airs et atterrit à une douzaine de mètres de là. .

Les lames de vent le manquèrent et laissèrent plusieurs profondes cicatrices sur la surface rocheuse dure du sol.

Le visage de Jia Lie Ao s’emplit d’une joie non contenue en voyant la silhouette descendue en piqué et il hurla vicieusement : “Père, tuez-le !”

Jia Lie Bi atterrit au sol et jeta un coup d’œil à la main de Jia Lie Ao. Son visage se tendit légèrement et une intention de tuer glaciale apparut dans son regard. Sans répondre, il décolla du sol et se précipita à nouveau de façon frénétique vers Xiao Yan. “On va voir si le petit génie du clan Xiao est à la hauteur de sa réputation.”

Entre le moment où Jia Lie Bi est apparu et la retraite précipité de Xiao Yan, il n’y avait eu qu’un court instant. La foule reconnut Jia Lie Bi et commença à le huer ; un Da Dou Shi avait pris un Dou Zhe en embuscade !

“Wow, Jia Lie espèce de vieux clébard, grosse pastèque de merde, tu as vraiment la face de m’attaquer ?” gronda Xiao Yan. Son visage tourna couleur cendre en voyant Jia Lie Bi ignorer la différence entre leurs statuts et se précipiter vers lui.

“Tu peux oublier l’idée de t’en tirer en un morceau après avoir brisé le bras de mon fils, gamin !” Jia Lie Bi décolla du sol et, tel le vent, il apparut bizarrement au dessus de Xiao Yan. Une expression sinistre traversa son visage ; son poing se serra fermement et un Dou Qi tumultueux se rassembla en un énorme tourbillon.

“Merde, tu oses même utiliser une technique de Dou de niveau Xuan ? Vieux cabot, tu couvres tout le Clan Jia Li de honte !” Une horrible grimace apparut sur le visage de Xiao Yan quand il sentit la force féroce assemblée sur le poing de Jia Lie Bi.

Pas loin de là, Xun Er changea d’expression en voyant la situation dans laquelle Xiao Yan se trouvait. Elle inspira lentement et une flamme dorée apparut dans ses yeux clairs. Un Dou Qi doré et pâle apparut en un clin d’oeil et émit une énergie agressive.

Au moment où Xiao Yan se préparait à sauver ses fesses et où Xun Er s’apprêtait à aller à son secours, un cri sonore empli de rage éclata de l’autre côté de la rue tout d’un coup : “Bordel de merde, vieux clébard, depuis quand est-ce à toi de corriger mon fils ?”

Quand ce cri mourut, une silhouette enveloppée de flammes approchait à toute vitesse de l’autre côté du marché. Frappant violemment le sol du pied, la silhouette fut propulsée à la vitesse de l’éclair devant Xiao Yan et leva la tête pour rugir tel un lion.

“Rage du Lion Furieux !”

L’air impressionnant, Xiao Zhan serra son poing de fer et frappa vicieusement vers Jia Lie Bi au dessus de lui. Une énorme tête de lion rouge apparut sur son poing.

“Boum !”

Les Qi vert et rouge entrèrent en contact et explosèrent comme un coup de tonnerre, vrillant les oreilles de la plupart des gens alentour.

Les deux hommes engagèrent le combat dans les airs puis tremblèrent et reculèrent. Xiao Zhan profita de cette retraite pour prendre Xiao Yan avec lui.

Les deux hommes atterrirent au sol précipitamment dans leur retraite, laissant chacun une empreinte visible au sol ce qui permettait de voir à quel point les deux partis étaient puissants.

Dissipant son Qi, Xiao Zhan fixa froidement Jia Lie Bi qui était à une courte distance de là. IL rit froidement : “Jia Lie Bi. Tu vis vraiment comme un clébard, à oser t’attaquer à la jeune génération…”

L’expression de Jia Lie Bi était lugubre et sa bouche tressaillit légèrement tandis qu’il pointa du doigt Jia Lie Ao who qui était au sol ; d’une voix glacial, il dit : “Il a blessé mon fils à ce point ; Xiao Zhan, donne-moi une explication !”

“Une explication ? Quelle explication ? Si mon fils n’avait pas réagi assez vite, ce serait lui qui se trouverait au sol et si ça était arrivé, t’aurais-je tenu pour responsable ?” Xiao Zhan ricana en répondant promptement et férocement.

La férocité de Xiao Zhan disparut lentement tandis qu’il dit en souriant : “C’est ton fils gamin qui a défié le mien et tout le monde ici présent en est témoin. Qui plus est, il n’est pas rare de perdre un bras ou une jambe dans un duel alors pourquoi en faire toute une histoire ?”

“Espèce de…” Les muscles du visage de Jia Lie Bi tressaillirent d’anxiété. Il jeta un regard aux regards moqueurs alentour et sut qu’il avait perdu toute opportunité de blesser Xiao Yan. Il serra les dents de rage et dit : “Ne me donnez aucune opportunité, ou sinon…”

“Je te retourne ta phrase.” Les yeux de Xiao Zhan brillèrent d’une pointe de férocité en souriant.

“Bien, bien, nous verrons ça !” Jia Lie Bi hocha la tête et eut un sourire enragé. Il alla soulever dans ses bras Jia Lie Ao qui grognait, fit demi-tour et s’en alla. Alors qu’il passa à côté de Liu Xi et remarqua que ce dernier était bouche-bée et choqué, la colère monta à nouveau en lui. Il prit une grande inspiration, contint sa rage et dit : “Monsieur Liu Xi, allons-y.”

“Eh? Mais cette demoiselle…” Liu Xi jeta à contrecœur un regard à Xun Er qui était près de là.

Ses paupières tressaillirent et Jia Lie Bi était près à tuer sur place cet abruti qui ne pensait qu’aux femmes. Il serra son poing et se força, un moment plus tard, à sourire horriblement : “Nous en discuterons plus tard après être rentrés.”

“Ah, d’accord.” Liu Xu ne put que hocher la tête malgré lui en voyant la douleur tordre le visage de Jia Lie Ao. Son regard obscène balaya à nouveau le corps de Xun’er avant de quitter à regret le marché avec Jia Lie Bi.

Xiao Zhan poussa un rire sinistre en voyant la figure honteuse de Jia Lie Bi et de son groupe quitter le marché. Son regard balaya les alentours avant de faire face à Xiao Yan qui avait un filet de sang coulant depuis le coin de ses lèvres. Son regard était doux tandis qu’il tapota lourdement l’épaule de son fils. Il suça ses lèvres en disant avec regret : “Tes attaques ne sont pas assez vicieuses. Jia Lie Bi n’a qu’un fils et si tu l’avais castré aujourd’hui, il serait devenu cinglé. Si c’était arrivé, les trois doyens qui se cachent dehors aurait eu une excuse pour le tuer. Ahlala, quelle opportunité gâchée.”

Xiao Yan fut stupéfait en entendant ça. Il ne put que rouler des yeux tandis que de l’autre côté, les visages de Xun Er et Xiao Yu s’empourprèrent en entendant ces mots vulgaires.

En entendant les mots de Xiao Zhan, les mercenaires alentours sentirent leur cheveux se dresser sur leur tête. Pas étonnant que le fils soit aussi vicieux, le père était encore plus impitoyable !

BTTH Chapitre 87
BTTH Chapitre 89

8 Commentaires

  1. Dadau

    Merci pour ce bon chapitre!

    Répondre
  2. luffy99

    merci pour ce chapitre terrifiant duo père fils xD

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour ce chapitre

    Répondre
  4. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Psycho

    Telle père telle fils ahahah XD merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Newkan

    Le vice est la devise de la famille ou bien ?

    Répondre
  7. KamiTaisen

    Psychopathe de père en fils. J’adore ça.

    Répondre
  8. Kriyz

    Uiii Merci !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com