BTTH Chapitre 90

BTTH Chapitre 89
BTTH Chapitre 91

Bonjour à tous chers lecteurs. Comme Nostra l’a signalé précédemment, il m’est arrivé quelque chose et c’est très douloureux. Je vais, comme promis, rattraper les chapitres en retard mais veuillez me pardonner si je ne les sors pas assez rapidement à votre goût !

Votre soutien est plus que jamais le bienvenue.
Merci de votre compréhension.

 

 

Chapitre 90 – Tout Arranger

Xiao Yan, après avoir fixé la jeune fille apparut comme un fantôme à la fenêtre, murmura de surprise :  “Que fait-elle ici ?”

“He he. Il semblerait qu’elle ait la même intention que toi.” dit Yao Lao doucement en souriant.

Fronçant légèrement les sourcils, Xiao Yan se cacha entièrement dans les ténèbres. Il se demanda immédiatement en son sein, non sans une certaine hésitation : “La force de Xun Er… Pourquoi est-elle si écrasante ? Si je me réfère à la vitesse avec laquelle elle est apparue, sa force est comparable à celle d’un Da Dou Shi.”

“Sa force réelle est celle que tu as l’habitude de voir. Elle utilise pour le moment une technique secrète lui permettant d’augmenter temporairement sa force. Si on considère son origine, il n’est pas surprenant qu’elle possède une technique secrète si mystique.” dit indifféremment Yao Lao.

Xiao Yan fut légèrement choqué en entendant cela et rit amèrement de stupéfaction. Une fois de plus, sa curiosité envers l’origine mystérieuse de Xun Er le laissa à soupirer d’un air impuissant. Il secoua la tête et cessa de réfléchir. Son regard traversa le rideau dans la direction opposé et il regarda l’étrangeté se dérouler.

L’apparence soudaine de Xun Er telle un fantôme dans la pièce n’avait pas encore attiré l’attention de Liu Xi. Il était, pour le moment, submergé par son désir et ses deux yeux fixaient la femme magnifique sur le lit et ses mains tiraient follement sur ses vêtements.

La main de Liu Xi se figea à un moment ; il s’était enfin aperçu que quelque chose n’allait pas, en tant que Dou Zhe six étoiles. Il tourna lentement la tête, après un bref moment d’hésitation, et son regard porta sur la fenêtre grande ouverte.

Dans cette fenêtre se trouvait une jeune fille à la robe dorée, appuyée paresseusement contre l’encadrement de la fenêtre. Ses yeux étaient emplis d’une flamme dorée et regardaient d’un air indifférent l’homme à moitié nu. Une flamme dorée flottait au dessus de sa main blanche comme si elle orbitait autour d’une façon envoûtante et active, comme un esprit.

Liu Xi fixa bêtement la jeune femme baignée dans la lueur sélène. Il bougea enfin son regard jusqu’à ce qu’il atterrisse sur son petit visage exquis bien qu’indifférent. Ses yeux s’emplirent d’une sensation d’ivresse car malgré l’atmosphère étrange, Liu Xi ne put s’empêcher d’être légèrement ébahi devant ce visage parfait à la disposition extraordinaire.

Cependant, après sa stupeur, Liu Xi se retourna abruptement, écrasa ses pieds au sol et propulsa son corps vers l’entrée principale tel une flèche venant d’être tirée. Il savait que l’apparence soudaine de cette jeune femme au sein de cette étrange atmosphère avec cette sensation glaciale d’être proche de la mort n’était pas un bon signe pour lui.

La pièce était peut-être spacieuse mais avec sa vitesse, il n’avait besoin que de quelques courtes secondes pour bondir du lit et atteindre la porte d’entrée. Une lueur de joie traversa les yeux de Liu Xi en voyant la porte de bois à sa portée ; une fois sorti de la pièce, il pourrait alors appeler bruyamment à l’aide. Une fois que Jia Lie Bi entendrait son appel à l’aide, il viendrait immédiatement à son secours.

Malheureusement, alors qu’il allait touché la porte de bois, il sentit une douleur soudaine aux jambes. Son corps, qui courait à une vitesse extraordinaire, bascula avant de s’écraser au sol ; Liu Xi cracha quelques dents cassées ainsi que du sang.

Il baissa la tête, terrifié, et vit que deux trous sanglants de la taille de poings étaient apparus dans ses jambes sans qu’il ne s’en aperçoive. Le bord de ces trous sanglants étaient entièrement noirs et dégageaient une légère odeur carbonisé.

“A l’aide ! Quelqu’un essaie de me tuer !”

La douleur intense provenant de ses jambes fit presque s’évanouir Liu Xi. Cependant, il serra les dents et tint le coup pour ensuite ouvrir la bouche et hurler aussi fort que possible.

“Tu peux arrêtes de hurler. Cette pièce est enveloppée par mon aura, personne ne peut t’entendre.” dit la jeune fille appuyée sur le rebord de la fenêtre d’un air indifférent. Une lame de flammes dorées se forma à la pointe de son doigt tandis qu’elle le leva. Il semblait que les plaies sur les jambes de Liu Xi aient été causées par cette lame de flammes.

Le visage de ce dernier était absolument livide de terreur en regardant la jeune femme. Devant la mort, sa lubricité fut enfin ravalée : “Vous… Qu’avez-vous l’intention de faire ? Que voulez-vous ? De l’argent ? Des Médecines ? Je vous donnerai tout pourvu que vous me laissiez partir.”

La jeune femme descendit d’un bond de la fenêtre en jetant un œil impassible Liu Xi estropié qui se tortillait au sol. Elle avança vers lui d’un pas lent et continu.

Xiao Yan, qui regardait Xun Er descendre légèrement de la fenêtre, réalisa que ses cheveux qui s’arrêtaient généralement à ses hanches, avaient poussé et descendaient jusqu’à ses fesses. C’était, apparemment, un autre effet de cette méthode secrète.

La jeune femme qui portait l’élégante robe dorée continua de marcher vers Liu Xi, qui grognait au sol. Quand elle fut devant lui, elle arrêta ses pas, baissa la tête et sourit doucement tout d’un coup. Ce sourire sorti de nul part fit violemment bondir le cœur de ce Liu Xi dans sa poitrine.

Xun Er se baissa et dit d’une voix glaciale : “Ne voulais-tu pas me capturer ?”

Liu Xi avala sa salive, le visage couvert de sueur froide provenant de sa peur.

Xun Er soupira légèrement devant son visage terrifié : “Il se trouve que je n’aime pas tuer…”

Une légère trace d’espoir apparut dans le regard de Liu Xi à ces mots mais avant même qu’il puisse la supplier de l’épargner, l’expression glaciale qui apparut soudainement sur le visage de la jeune demoiselle le plongea dans un désespoir plus grand encore.

“Je me fiche d’un mince regard vain mais pourquoi a-t’il fallu que tu l’insultes ? Quel droit as-tu de l’insulter ? Il est possible qu’il ne prenne pas à cœur ce qu’une merde dans ton genre puisse dire mais je ne peux pas le permettre ! Absolument pas !” Alors que la voix de la jeune femme devenait de plus en plus glaciale, la lame de flammes dorées à la point de son doigt fut violemment et soudainement relâché. Elle se transforma en un éclair doré qui pénétra instantanément la poitrine de Liu Xi où un trou sanglant apparut instantanément.

Le corps de ce dernier se contracta soudainement, ayant reçu un coup fatal. Son visage blanc devint lentement grisâtre tandis que ses pupilles se contractèrent ; ses globes oculaires protubérants paraissaient effrayants.

Xun Er jeta un regard indifférent sur le cadavre puis se leva et soupira doucement. Son visage froid démontrait un sentiment d’impuissance tandis qu’elle murmura doucement : “Si je ne craignais pas que Xiao Yan Ge-ge me reproche de me mêler de ce qui ne me regarde pas, le Clan Jia Lie aurait disparu de Wu Tan depuis longtemps. Tout ces ennuis ne seraient alors pas arrivés…”

Elle secoua la tête et balaya vaguement la pièce du regard avant de se retourner. Quand elle réapparut, elle était déjà à la fenêtre et d »un petit bond, elle disparut dans la nuit.

La voix taquine de Yao Lao s’éleva du coeur de Xiao Yan peu après le départ de Xun Er“Ze ze, et dire que la fille qui semble être si gentille et douce soit aussi décisive quand il s’agit de tuer quelqu’un. Eh eh, on dirait que tu as trouvé une perle rare.”

Xiao Yan sourit amèrement en secouant la tête puis soupira une fois de plus : “On dirait que je me suis déplacé pour rien ce soir.”

“Eh eh, difficile à dire. Bien qu’elle ait été sans pitié dans son attaque, elle est trop jeune et manque d’expérience.” dit Yao Lao en souriant.

A ces mots, Xiao Yan, stupéfait, demanda immédiatement : “Que voulez-vous dire ?”

“Regarde…” Yao Lao sourit mystérieusement avant de redevenir silencieux.

Devant la réponse de ce dernier, Xiao Yan ne put que secouer la tête et continuer de se cacher dans le noir. Son regard couvrait toute la pièce.

La pièce sombre était absolument silencieuse si ce n’était la respiration de la servante.

Xiao Yan attendit patiemment dix minutes et alors qu’il allait commencer à froncer les sourcils, les yeux du corps de Liu Xi se mirent à bouger.

Les mains du Liu Xi, normalement sans vie, se mirent à légèrement bouger à côté de la porte et un moment plus tard, les yeux fermés s’ouvrirent lentement tandis que l’aspect gris de son visage disparut également.

“Si…” Liu Xi prit une légère inspiration d’air frais en voyant le trou sanglant dans sa poitrine. Son regard était empli de haine : “Foutue gamine, si je n’avais pas volé au Maître une « Pilule de Souffle de Tortue » quand je suis parti, j’aurais vraiment été tué ici.”

Il tendit les doigts avec grande difficulté et sortit une bouteille de jade de sa poche intérieure. Il versa avec précaution de cette poudre blanche sur sa plaie avant de sortir une pilule vert pâle et de l’avaler sans hésitation. Le visage de Liu Xi redevint pâle après avoir fait ces choses simples.

“Ca prendra probablement au moins six mois pour me remettre de cette blessure sérieuse. Demain, je demanderai au clan Jia Lie de me renvoyer chez moi et d’inviter mon maître à venir. Avec l’aide du maître, le Clan Xiao ne sera plus jamais en paix et à ce moment, je torturerai cette femme jusqu’à ce qu’elle meurt.” Liu Xi serra les dents d’un air sinistre, le visage empli de méchanceté.

Alors qu’il s’imaginait ce qu’il allait faire, une voix terne avec une pointe de rire surgit soudainement dans la pièce : “Désolé de t’interrompre mais tu n’auras pas la chance de rentrer chez toi…”

Cette voix inattendue fit se figer Liu Xi et son expression changea tandis qu’il se retournait avec grande difficulté.

Une silhouette entièrement couverte d’une cape noire émergea lentement des ténèbres.

La voix d’un jeune homme s’échappa de la cape noire. “Quelle fille imprudente… Au final, je dois mettre fin à tout ça par moi-même.” Sa paume légèrement étirée vit lentement émerger une Flamme Exceptionnelle blanche.

Voyante cette étrange flamme blanche, les yeux de Liu Xi se contractèrent tandis qu’il cria involontairement de terreur : “Une Flamme Exceptionnelle ?”

“Félicitations, tu as raison. Voici ta récompense.”

L’homme encapuchonné de noir agita la main en souriant et la flamme blanche lugubre quitta instantanément sa main. A la vitesse de l’éclair, elle couvrit Liu Xi et le réduisit en un tas de cendre en un clin d’œil. Il n’eut même pas le temps de crier.

L’alchimiste connu sous le nom de Liu Xi disparut du continent à ce moment.

Applaudissant froidement, la silhouette en noir agita à nouveau la main et un vent balaya les cendres sur le sol, le laissant propre. Ensuite, il bondit sans se presser depuis la fenêtre, s’envola dans les airs et accéléra.

La silhouette encapuchonné de noir quitta rapidement la demeure du Clan Jia Lie sans alerter qui que ce soit. Ses pieds touchèrent légèrement le toit d’une maison et alors qu’il bondissait sur deux douzaines de mètres, il s’arrêta soudainement. Il soupira d’un air impuissant et leva graduellement la tête.

Sur le bord d’une tour sur le côté était assise une jeune femme en robe dorée qui balançait au hasard ses pieds blancs comme neige. Elle fixait paresseusement de ses yeux limpides contenant la flamme dorée l’homme en noir sur le toi.

“Qui êtes-vous ?”

La jeune femme toucha de ses doigts ses cheveux volant au vent nocturne tandis qu’elle leva son menton délicat. Sa voix agile se propagea dans l’espace alentour.

BTTH Chapitre 89
BTTH Chapitre 91

28 Commentaires

  1. Piitchoun

    Je te pardonnerais JAMAIS tu m’entend? JAMAIS.

    Sinon blague a part je sais pas se qui se passe mais bon courage.

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Merci Piitchoun !

      Répondre
  2. Max

    Merci beaucoup pour le chapitre.

    On te soutient prend le temps qu’il te faudra pour récupérer.

    La Bise 😉

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Merci Max 🙂

      Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci et bon courage

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      J’essaie nicky, merci à toi

      Répondre
  5. Azanor21

    merci et prend soin de toi

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Merci Azanor, je vais essayer

      Répondre
  6. ti

    Merci

    Répondre
  7. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  9. korojii

    Danke

    Répondre
  10. Usaki kiwi

    On sait pas ce qui ce passe mais saches que tous ceux qui viennent ici adore ton travail et te soutiennent merci pour ton travaila acharné !!
    Gambate !!!

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Domo arigato Usaki

      Répondre
  11. Tutite

    T’inquiète pas pour les chapitres et prend autant de retard que tu veux on comprend *-* et merci pour le chap

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Merci de ta compréhension Tutite

      Répondre
  12. elfouxX

    « Votre soutien est plus que jamais le bienvenue. »non
    AU BÛCHER
    kappa

    Répondre
  13. GUIAMON

    sache que si jamais tu as besoin de parler je suis disponible j’ai l’habitude d’aider des gens dans le besoin en cas de problème ou de perte d’un proche et dans tout les cas bonne chance et merci pour le chapitre

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Merci Guiamon…

      Répondre
  14. KamiTaisen

    Je te souhaite d’avoir mal physiquement et pas dans ton coeur.

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Malheureusement mon ami, c’est le cœur qui souffre là… Merci de ta compassion.

      Répondre
  15. Comme en terre

    Merci de continuer à nous donner des chapitres malgré ton coup dur
    Bon courage à toi…

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Merci Commeenterre. J’avoue que bosser a l’avantage de me vider la tête un moment. Ça aide toujours 🙂

      Répondre
  16. Kriyz

    Merci !

    Répondre
  17. Chafama

    Merci pour ton travaille, bon courage et prend soin de toi.

    Répondre
  18. Newkan

    Merci pour ton travail , et ne t’inquiète pas prend soin de toi on te soutiens <3

    Répondre
  19. Amsson

    Bon courage et merci du chapitre sachant les circonstances prend du retard c’est pas grave la première perssone a aimer doit être toi sinon c’est pas logique :p

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com