BTTH Chapitre 92

BTTH Chapitre 91
BTTH Chapitre 93

Premier BTTH régulier de la semaine ! Xiao Yan va bientôt agir…

 

 

Chapitre 92 – Voler

 

Quand Xiao Yao s’éveilla enfin, le ciel était déjà très brillant. La lueur chaude du jour pénétrait par les trous de la fenêtre, laissant quelques taches lumineuses au sol.

Il se leva et s’assit sur le lit ; il était encore dans le brouillard et il resta le regard dans le vague un long moment avant d’enfin se débarrasser de son envie de continuer à dormir. Il secoua sa tête, encore en plein réveil, sortit paresseusement du lit et alla se laver le visage.

Alors qu’il venait de terminer de se laver, on frappa légèrement à la porte ; c’était accompagnée de la douce voix aimable d’une jeune fille : “Xiao Yan ge-ge, tu ne t’es pas encore réveillé ?”

Les sourcils de Xiao Yan tressaillirent à cette voix. Il essuya rapidement l’humidité sur son visage et marcha jusqu’à la porte qui grinça quand il l’ouvrit lentement.

Une lumière aveuglante pénétra soudainement dans la pièce quand il ouvrit la porte et Xiao Yan dut fermer la yeux pour s’y habituer. Ce n’est qu’un peu plus tard qu’il ouvrit lentement les yeux et déplaça son regard sur la jeune fille en verte qui se tenait silencieusement dans sur le seuil de la porte.

Xun Er portait à nouveau du vert en ce jour. Ses vêtements appropriés s’accordaient avec son raffinement semblable à un lotus, poussant le jeune homme à la féliciter dans son cœur.

Après avoir balayé le corps fin et délicat de Xun Er, le regard de Xiao Yan tomba finalement sur son petit visage exquis légèrement pale. Il ne put s’empêcher de froncer les sourcils. “Qu’est-ce qui ne va pas ?”

Xun Er répondit immédiatement avec un sourire, ses grands yeux charmants concentrés sur l’expression de Xiao Yan où elle ne trouva que de la réprimande : “Je ne me sens pas trop bien mais ça n’est pas grave.”

“Tu ne te sens pas bien ?” Les sourcils de Xiao Yan tressaillirent tandis qu’il sortit de la pièce et une fois dehors, sa paume attrapa soudainement la petite main de Xun Er. Un faible Dou Qi chaud sous le contrôle de sa perception spirituelle circula lentement dans le corps de Xun Er.

Un moment plus tard, Xiao Yan récupéra d’un air inexpressif son Dou Qi et soupira intérieurement. Il semblait que la technique secrète que Xun Er avait utilisé la nuit dernière était extrêmement épuisante. Il n’y avait qu’un peu de Dou Qi faible dans son corps qui circulait ; c’était clairement le contre-coup de l’utilisation de cette technique.

Il y avait beaucoup de membres du clan qui s’étaient levé pour s’entraîner et ils regardaient avec envie Xiao Yan tenant la main de Xun Er sur le seuil de sa porte.

“Xiao Yan ge-ge.” murmura doucement une Xun Er toute rouge qui luttait pour dégager sa main.

Relâchant sa main, Xiao Yan durcit ses traits et dit doucement : “Je n’ai aucune idée de ce que tu as pu faire. Comment es-tu devenue aussi faible ?”

Xune Er, après avoir balayé le visage de Xiao Yan de ses grands yeux intelligents sans rien y trouver, soupira secrètement de soulagement et sourit : “J’ai essayé de pratiquer une technique de Dou hier qui dépassait mon niveau et voilà le résultat. J’irai bien après quelques jours de repos. Xiao Yan ge-ge n’a pas besoin de s’inquiéter.”

Xiao Yan roula des yeux et ne put que secouer la tête d’un air impuissant en accompagnant Xun Er petit-déjeuner. Après ça, il trouva une excuse et quitta le clan…

Xiao Yan marcha sans but dans Wu Tan et prit nonchalamment des nouvelles du Clan Jia Lie. La disparition de Liu Xi allait créer des troubles dans le clan mais contrairement à ses attentes, il ne découvrit aucune anormalité dans le Clan Jia Lie. Les marchés continuaient de tourner et la médecine de soin d’être vendue. Il n’y avait aucune différence.

“Heh. Pas étonnant que Jia Lie Bi soit le chef de clan. Il a pu étouffer la nouvelle… Enfin, il est peut-être capable d’étouffer ça un jour mais pas indéfiniment. Je veux voir ce qu’il fera une fois que les dernières médecines de soin seront vendues .” Xiao Yan rit froidement un moment avant de se diriger vers la Salle des Ventes Miteer au centre de la ville.

Dans un coin reculé hors de la Salle des Ventes, Xiao Yan revêtit sa cape noire, comme d’habitude, et entra dans la Salle des Ventes fréquentée.

XIao Yan fut guidée au salon des invités de marque à son entrée par une domestique. Il attendit un moment avant que la gracieuse Ya Fei n’apparaisse en souriant devant Xiao Yan.

Levant une théière, elle se pencha personnellement et servit une tasse de thé à Xiao Yan en parlant : “Haha, voilà un hôte important. Xiao Yan Di-di, qu’est ce qui t’amène à la Salle des Ventes ?”

Intentionnellement ou non, la peau blanche comme neige de la poitrine de Ya Fei apparut et disparut tandis qu’elle se penchait pour servir le thé ; on ne pouvait qu’y fixer son regard…

“Ke…” Le regard de  Xiao Yan se perdit presque dans cette vue magnifique mais il utilisa sa volonté assez forte et parvint à détourner le regard en toussant sèchement. Son regard ne quitta pas sa tasse de thé tandis qu’il sortit un anneau rouge sombre de sa poche intérieure et en extraie cinq petites bouteilles de jade. D’une voix indifférente, il dit : “Aujourd’hui, je suis venu remplir ma part du marché.” Vu que Ya Fei connaissait déjà sa véritable identité, Xiao Yan ne laissa pas Yao Lao parler pour lui et utilisa sa voix naturelle.

Le regard de Ya Fei ne quitta pas les petites bouteilles de jade une fois qu’elles apparurent. La joie se lisait sur son visage enchanteur.

Elle s’assit sur une chaise à côté de Xiao Yan et se saisit avec précaution d’une des bouteilles qu’elle pesa avec tout autant de soin. Elle ouvrit ensuite légèrement la bouteille et une pilule ronde de couleur verte en sortit espièglement.

Ya Fei prit une grande inspiration de l’odeur médicinale qui assaillait ses narines et ses pupilles se contractèrent. Elle remit, un peu plus tard, la pilule dans la bouteille et jeta un superbe sourire enchanteur à Xiao Yan assis à côté d’elle : “On dirait que Xiao Yan Di-di est prêt à agir contre le Clan Jia Lie. Autrement, pourquoi serais-tu venu plus tôt que prévu sceller notre accord ?”

A ces mots, il haussa les épaules, n’infirmant ni ne confirmant. Il sortit un parchemin qui contenait le nom d’ingrédients médicinaux qui avaient la capacité de faire retrouver ses forces à son consommateur. Bien évidemment, il allait la préparer pour Xun Er ; il sentait son cœur se tordre en repensant à son visage pale et son air faible.

Ya Fei reçut le parchemin des mains de Xiao Yan et, ayant déjà vécu de nombreuses fois des expériences similaires, elle sut ce qu’il voulait. Sans dire quoi que ce soit de superflus, elle appela une domestique et lui fit préparer rapidement ce qu’il y avait sur la liste.

Xiao Yan, qui était resté silencieux, assis dans ce salon d’invités de marque, dit soudainement : “Il semblerait que le Clan Jia Lie est allé dans d’autres villes chercher de nouveaux fournisseurs pour les ingrédients médicinaux.”

Ya Fei hocha la tête et sourit : “C’est bien ça, le Clan Jia Lie travaille à présent avec un fournisseur de la ville de Te Lan. Cependant, ils achètent leurs ingrédients quatre fois le prix qu’ils payaient à Wu Tan.”

“Et dire qu’ils ont accepté de payer si cher.” Secouant la tête d’un air moqueur, Xiao Yan poursuivit en souriant : “Peux-tu me donner des informations sur le transport de ces médecines ?”

A ces mots, la main de Ya Fei qui tenait sa tasse trembla ; ses beaux yeux fixèrent le jeune homme à côté d’elle avec stupéfaction et elle dit : “Que prévois-tu de faire ?”

“Les voler.”

Ya Fei soupira à nouveau après un sourire amère : “Le Clan Jia Lie n’a vraiment pas de chance d’avoir rencontré un petit démon tel que toi.”

Elle secoua la tête et devint silencieuse puis se leva enfin et alla dans la pièce derrière elle. Après un certain temps, elle en sortit enfin avec un parchemin qu’elle remit à Xiao Yan. Ya Fei murmura à voix basse : “J’ai reçu des informations de la Salle des Ventes de Te Lan. Il y a deux jours, le Clan Jia Lie a à nouveau acheté près de 400 000 pièces d’or d’ingrédients médicinaux. Cette cargaison devrait atteindre Wu Tan dans l’après-midi.”

“Ils n’ont payé que 100 000 en dépôt pour cette fournée ; les 300 000 po restant sont à crédit. Des guerriers du clan protègent le chargement, trois Dou Shis et un Da Dou Shi. Il y a également une douzaine de gardes au moins de la force d’un Dou Zhe.”

“400 000 ? Quelle énorme somme.” dit Xiao Yan en souriant tandis qu’il rangeait le parchemin dans son anneau de stockage. Son rit devint lentement plus froid : “Si cette fournée d’ingrédients médicinaux disparaît, je me demande comment ils feraient pour payer leur fournisseur. Ces 300 000po seront un coup fatal au Clan Jia Lie proche de la faillite.”

Levant la tête, Xiao Yan regarda une domestique qui venait de rentrer. Après avoir joint ses mains et remercié Ya Fei, il alla à sa rencontre et reçut les ingrédients médicinaux avant de sortir sans un regard en arrière.

Ya Fei, assise sur sa chaise et regardant Xiao Yan sortir de façon si décisive, rit amèrement et secoua la tête. Elle soupira gentiment : “Ce petit garçon n’agit pas selon son âge… Ce vieil homme, Jia Lie Bi, est probablement dans de gros problèmes…”

BTTH Chapitre 91
BTTH Chapitre 93

9 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. neyllou

    Merci

    Répondre
  3. jayledingue

    merci pour le chapitre BTTH

    Répondre
  4. Newkan

    Dans de gros problème sa ses certain jamais il ne s’en relèvera ^^

    Répondre
  5. meifumado

    Merci Waz!!!
    chapitre 92/91?
    Peace

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  8. Cece2000

    Merci

    Répondre
  9. Illmryn

    Merci pour le chap.
    Pourquoi on ne vois pas la discussion de Xun er et de Xiao Yan sur le toit après avoir tuer l’alchimiste ??

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com