BTTH Chapitre 101

BTTH Chapitre 100
BTTH Chapitre 102

Et voilà le premier BTTH de la semaine ! Découvrez à quel point Xiao Yan est un MONSTRE.

Pour fêter les 100 chapitres de BTTH ainsi que l’arrivée de l’automne, le compteur de donations va rester ouvert jusqu’à dimanche 9 octobre et exceptionnellement, tout les multiples de 50, je ferai un chapitre en plus ! (par exemple 100€ => 3 chapitres au lieu de deux, 150€ => 5, etc)

 

 

Chapitre 101 – Le plus effrayant

 

La voix vive de la jeune femme provoqua un silence de mort dans la tente. Le regard de tous, morne sous le choc, se concentra sur la jeune fille souriante en vert à côté de Xiao Yan. Ils ne s’étaient pas encore remis du choc infligé par Xiao Yan qu’ils en subirent un autre bien plus grand, s’abattant sans pitié sur leur tête.

Dou Zhe six étoiles… A seize ans… Ce genre de potentiel semblait dépasser même la Classe S. Ce talent était même meilleur que celui de cette Sorcière à l’académie.

Xiao Yan sourit amèrement et secoua la tête devant le silence régnant dans la tente. Ce que Xun Er venait de déclarer dépassait également ce à quoi il s’attendait. Il pensait au départ que la force de Xun Er devait être aux alentours de Dou Zhe 5 étoiles ; il ne s’attendait pas du tout à ce que cette fille soit aussi terrifiante. Son potentiel dépassait réellement la Classe S et même lui était légèrement stupéfait devant cette vitesse d’entraînement bizarre.

Xiao Yu dans la tente fut également totalement stupéfaite en entendant Xun Er. Dans le domaine de leur clan, elle ne l’avait vu se battre et ignorait sa force exacte. De plus, personne ne lui avait parlé de son identité secrète. A ses yeux, Xun Er était simplement un membre de la jeune génération du Clan Xiao. Elle ne se serait jamais attendue à ce que son talent soit aussi grand.

“…La Sorcière de l’Académie a enfin trouvée son égale.” marmonna soudainement Xiao Yu en riant amèrement et secouant la tête.

Au coin de la tente, Luo Bo et Ge La fixèrent la jeune femme en vert, le visage empli de terreurs. Ils transpirèrent immédiatement en se souvenant de leur tentative précédente de leur rendre les choses difficiles et, intérieurement, ils se réjouirent silencieusement. Par chance, ils n’avaient pas vraiment offensé la petite beauté.

Alors qu’ils se réjouissaient, ils ignoraient qu’à partir du moment où ils provoquèrent Xiao Yan, ils avaient déjà donné la pire des impressions à Xun Er.

Le silence dans la tente continua un long moment avant que tout le monde ne se remette lentement. Ils s’échangèrent des regards, leur cœur palpitant légèrement.

Maîtresse Ruo Ling fixa Xun Er les yeux brillants tandis que la stupéfaction disparaissait petit à petit de son visage : “Tsk tsk, je ne m’attendais pas à vraiment rencontrer un nouveau élève dont le potentiel dépasse la classe S. Ke ke, on dirait que j’ai vraiment de la chance.” Elle sourit abruptement un moment plus tard : “Cette fois-ci, le nouvel étudiant le plus remarquable est indubitablement Xun Er.”

Devant l’évaluation de Maîtresse Ruo Ling, Xun Er sourit mais contrairement à toutes les attentes, elle secoua la tête.

“Uh…” Perplexe face à la réaction de Xun Er, Ruo Ling cligna les yeux d’un air incertain et demanda d’une voix incrédule : “Y a-t’il quelqu’un de plus remarquable que toi ?”

Xun Er hocha vivement la tête. “C’est bien ça, Maîtresse Ruo Ling.” Ses yeux limpides prirent la forme d’une demie-lune, comme son sourire, la rendant très mignonne. “Comparé à lui, Xun Er n’a rien d’extraordinaire.”

“Hein ?” Les sourcils de Ruo Ling tressaillirent sans laisser de trace. Être Dou Zhe 6 étoiles à 16 ans, ça ne valait rien à ses yeux ? Elle secoua la tête ; bien que ne le croyant pas vraiment, elle demanda quand-même, un peu curieuse : “Qui est-ce ?”

Xiao Yan, à côté de Xun Er, se sentit mal à l’aise en entendant tout ça et comme de juste, Xun Er pencha silencieusement son beau visage après la question de Ruo Ling. Ses yeux étaient empli de filouterie tandis qu’elle fixa Xiao Yan.

Tout les regards de la tente suivirent celui de Xun Er et atterrirent enfin sur Xiao Yan qui poussa un soupir, l’air impuissant, comme s’il se rendait.

Maîtresse Ruo Ling fut stupéfaite un moment en voyant qui le regard de Xun Er désignait, puis elle dit de suite : “Xun Er, le talent de Xiao Yan est en effet extraordinaire. Être de Classe A le mettrait parmi les cent meilleurs nouveaux étudiants de l’Académie. Mais… il est quand-même plus faible que toi.”

Dans un coin, Luo Bu rit d’un air enjoué : “Ha, c’est exact. Junior Xun Er, son talent peut être très bon mais comparé au tien, il a encore une longue route à faire.”

En vrai, Luo Bu n’était pas le seul  le penser. A part deux ou trois personnes, tout le monde dans la tente regardait Xiao Yan d’un air suspicieux. Après tout, un potentiel de classe A était, en effet, très fort mais celui de Xun Er surpassait celui de classe S et était outrageusement meilleur. Il y avait, entre les deux, un énorme gouffre difficile à traverser.

Xun Er regarda fixement Luo Bu, qui était tout sourire, d’un air vide et ne prit pas la peine de lui répondre. Sa froideur rendit Luo Bu embarrassé, lui qui essayait de se rapprocher d’elle.

Les sourcils de Ruo Ling se pressèrent l’un contre l’autre lorsque ce dernière vit la façon dont Xun Er fixait Xiao Yan. Son regard penser se tourna sur le pauvre Xiao Yan et elle dit gentiment : “A moins que Xiao Yan ne nous cache quelque chose ?”

Les étudiantes à côté de Xiao Yu, devant cette situation, demandèrent curieusement : “Dis, Yu er, qu’essayent-ils de faire ? Est-ce vraiment comme le dit Maîtresse : Xiao Yan cacherait encore quelque chose ?”

Xiao Yu ne répondit pas ; elle fronça les sourcils tandis que son expression changea. Grâce au rappel de Xun Er, elle se souvint soudainement que Xiao Yan… semblait avoir un trou de trois ans dans son entraînement. Pendant ces trois ans, pour d’étranges raisons, sa force non seulement n’augmenta pas mais devint de plus en plus faible.

Ensuite pendant cette année et demie, Xiao Yan sembla être… vivement passé du Duan Qi rang 3 au niveau de Dou Zhe 4 étoiles. Si on séquençait ces temps en différentes périodes, c’était une vitesse d’entraînement qui était effrayante même pour Xun’er.

Xiao Yu poussa lentement un soupir en se souvenant de ce qu’elle avait failli oublier. C’était là, seulement, qu’elle comprenait vraiment à quel point ce jeune homme qui adorait la rendre dingue habituellement était un monstre

Xiao Yan, au centre de l’attention, resta d’abord silencieux avant de hausser les épaules et de sourire. “On ne peut pas dire que je cache quelque chose. Ma situation est quelque chose que tout le monde à Wu Tan connaît un peu.”

“Peux-tu m’en parler ? Il est toujours mieux pour l’Académie de savoir quel potentiel chaque étudiant a afin de mieux les aider. Il n’y a pas de mal.” Sa douce voix faisait que n’importe quel homme avait du mal à lui refuser quoi que ce soit.

Xun Er, voyant l’hésitation sur le visage de Xiao Yan, comprit vite ce qu’il ressentait et dit rapidement : “Permettez-moi de vous le dire. Xiao Yan ge-ge n’aime pas ressasser le passé.”

Maîtresse Ruo Ling hocha la tête. “Hehe, c’est aussi bien comme ça.” Elle regarda Xun Er d’un air interrogateur. Avec son expérience, elle avait naturellement découvert quelque chose dans la façon que Xun Er avait de constamment tenter de protéger Xiao Yan.

Il était évident dans sa façon d’agir qu’elle tentait de se vanter devant tout le monde de celui dont elle était le plus fière. Personne n’était autorisé à ternir celui qu’elle protégeait si méticuleusement.

Ruo Ling rit intérieurement en jetant un regard nonchalant à Xiao Yan :“Ce gars semble avoir du succès avec les femmes.”

A ce point de la conversation, Xiao Yan n’eut d’autre choix que de hocher la tête.

Xun Er sourit adorablement en le voyant accepter. Elle fronça ses sourcils et organisa ses souvenirs avant de lentement commencer. “Xiao Yan ge-ge a commencé à entraîner son Dou Qi à l’âge de 4 ans.”

Suivant jusque là, Ruo Ling hocha la tête. Commencer à cet âge n’était ni tôt ni tard.

“Il a atteint le Duan Qi rang 9 à dix ans.”

La douce voix de Xun Er choqua tout les gens présents dans la tête. Les premiers rangs du Dou Zhi Li était les plus durs ; c’était quelque chose que tout le monde reconnaissait. Généralement, une personne commençant à s’entraîner à quatre ans et qui a un talent meilleur que la moyenne devant attendre les quinze ans avant d’atteindre le Duan Qi rang 9. Les plus remarquables pouvaient l’atteindre à treize ou quatorze ans mais y parvenir à dix ans démontrait une vitesse terrifiante.

“A onze ans, il perça au rang de Dou Zhe.” Arrivé à ce point, le regard de tous sur Xiao Yan se fit un peu étrange. Un Dou Zhe de onze ans… C’est quelque chose avec lequel personne à l’Académie Jia Nan ne pouvait rivaliser.

Les yeux de Ruo Ling devinrent de plus en plus brillants au fur et à mesure que Xun Er parla. Elle s’enfonça dans son fauteuil de chef, les yeux rayonnants.

“Uh… ensuite…” A ce moment, Xun Er pinça les lèvres et dit à voix basse : “De douze à quinze ans, Xiao Yan ge-ge descendit du Dou Zhe au Duan Qi rang 3.”

“Uh…” A ces mots, les nombreuses conversations dans la tente moururent ; le visage de la plupart des gens était pétrifié.

“Il est descendu au Duan Qi rang 3 ?”

Ces paroles semblant tout droit sorties d’un roman de fantasy firent apparaître une expression stupéfaite sur le beau visage de Ruo Ling. Cette explication sans cesse changeant lui donna l’impression qu’elle écoutait un conte.

Ruo Ling couvra ses lèvres rouges de sa main. Ce ne fut qu’un long moment plus tard qu’elle se remit enfin de cette situation étrange. Elle demanda précipitamment : “Que s’est-il passé ensuite ?”

“Ensuite, Xiao Yan ge-ge, qui fut incapable de s’entraîner pendant trois ans, retrouva à nouveau son talent incroyable et terrifiant. Après ses quinze ans, il parvint à remonter du Duan Qi rang 3 au Dou Zhe 4 étoiles en un an et demi.” Faisant une petite moue, Xun Er dit en souriant : “Donc, la force actuelle de Xiao Yan ge-ge est le résultat d’une année et demie d’entraînement tandis que la mienne est le résultat de seize années. Vous pouvez facilement dire qui de nous deux, est le plus fort et qui est le plus faible.”

“Hum…”

Les paroles de Xun Er s’éteignirent et toute l’assemblée avala à nouveau une grande goulée d’air. Tout les regards tournés sur Xiao Yan étaient emplis de choc face à ce talent terrifiant.

Dans un coin, Luo Bu et Ge La avalèrent de force leur salive. Ils se regardèrent l’un l’autre et lurent la peur dans l’œil de l’autre.

Les pupilles de Maîtresse Ruo Ling rétrécirent et elle soupira petit à petit. Elle ouvrit lentement ses beaux yeux et fixa le jeune homme. Elle dit ensuite d’une voix douce : “Contre toute attente, tu es le plus terrifiant, cher muet. Si Xun Er n’avait rien dit, tu serais vraiment passé inaperçu.”

BTTH Chapitre 100
BTTH Chapitre 102

16 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  4. Linweth

    Je tremble d’excitation… Merci pour ce chapitre

    Répondre
  5. Conan

    Merci pour ce chapitre!!! Xun Er est complètement fan de son cher monstre Xiao Yan!!!!

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. ibiki

    Merci pour le chap.
    Au faite le lien que je t’ai fourni est bien ou pas?

    Répondre
  8. Ibiki

    Heu… je sais pas si y a que moi mais il y a une partie qui est rester en anglais -_-!
    Ah oui est dans un paragraphe en français le fantasy est rester en anglais.

    Répondre
  9. Kathysse

    merci pour ce nouveau chapitre^^

    Répondre
  10. Newkan

    Mode discrétion off XD xun’er est trop gentille de défendre sans cesse notre xiao yan XD

    Répondre
    1. Newkan

      Lui bu est ge la doivent se faire dessus en pensant à la connerie qu’ils ont fait XD

      Répondre
      1. Linweth

        Tellement…

        Répondre
  11. Cece2000

    Merci !

    Répondre
  12. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  13. Asuna

    et il ne save pas tous il ne faut pas oçublier qui est alchiliste

    Répondre
    1. Asuna

      et il ne connaisse pas tous il a oublier de dire qu’il est alchimiste est sa sa le rent encore plus badasse

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com