BTTH Chapitre 105

BTTH Chapitre 104 2ème partie
BTTH Chapitre 106

Deuxième chapitre régulier de BTTH ! Bonne lecture à vous tous ! A ce soir pour un TDG bonus !

 

 

Chapitre 105 – Avant de partir

 

Xiao Zhan et les trois doyens qui discutaient dans la salle de réunion furent tous abasourdi en apprenant que l’instructrice responsable du recrutement pour l’Académie Jia Nan était arrivée. Ils se levèrent tous un moment plus tard, le visage empli de joie. Après s’être échangé un regard, ils se précipitèrent tous hors de la salle jusqu’à la porte principale du clan et invitèrent le groupe de jolies filles à entrer.

Les deux groupes apprirent à se connaître sous les présentations de Xiao Yan et quand Xiao Zhan apprit que l’Instructrice Ruo Ling et ses gens avaient l’intention de rester, il accepta sans la moindre hésitation et ordonna immédiatement à des membres du clan de préparer les chambres vides dans la cou. Cette décision énergique fit que Ruo Ling et les siens eurent une bonne impression de lui.

L’atmosphère du clan devint bien plus vive avec l’addition de ce groupe de belles et talentueuses étudiantes de l’Académie. De nombreux jeunes hommes du clan se rassemblèrent autour d’elles, leur regards balayant continuellement les belles femmes et en même temps, ils jetèrent des regards envieux à Xiao Yan qu’elles encerclaient en le bombardant de questions.

La nuit descendit lentement sur eux tandis que l’hôte, le Clan Xiao, leur fournit les meilleurs logements. En voyant que les deux groupes avaient des conversations amicales, Xiao Yan trouva une excuse après dîner pour retourner discrètement dans sa chambre et allongea son corps fatigué sur le lit douillet. Malgré l’aide de Yao Lao à la fin, la bataille contre Ruo Ling l’avait épuisé…

Le soleil matinal brilla à travers la vitre, illuminant la pièce entière. Un jeune homme au regard vague s’assit sur le lit et après avoir regardé dans le vide un moment, Xiao Yan se leva enfin en baillant et se lava le visage.

“Yao Lao, quand partons-nous ?” demanda t’il spontanément après s’être séché le visage.

Un Yao Lao transparent apparut à côté de la table et dit légèrement : “Nous sortirons tout à l’heure préparer quelques choses : de l’eau fraîche, de la nourriture, une tente, un insectifuge, des ingrédients médicinaux bas de gamme, des médecines de soin et de récupération d’énergie sont tout des éléments nécessaires à ton entraînement. Nous allons après tout passer un long moment à vivre profondément dans les montagnes.”

“Ha ha, j’ai hâte d’y être.” Xiao Yan sourit tout en s’habillant rapidement.

Yao Lao leva ses sourcils en voyant l’impatience de son disciple et dit doucement : “Tu n’as pas, depuis ta naissance, été dans des situations de vie et de mort, où le potentiel d’une personne peut jaillir quand sa vie est menacée. Avec le genre d’entraînement mou que tu pratiques, tu n’arriveras jamais à devenir quelqu’un de vraiment fort. Tu ne manques pas de talent mais tu as besoin de faire l’expérience de vrais combats.” Yao Lao, jouant distraitement avec la tasse de thé dans sa main, jeta un regard à Xiao Yan qui s’habillait plus lentement à présent et dit nonchalamment : “Ce n’est qu’en traversant des bains de sang que tu subiras réellement un changement.”

Xiao Yan serra fermement son poing en levant le visage et sourit à Yao Lao. “Je crois que je pourrais surmonter ça.”

“Il est bon d’être confiant.” Yao Lao, qui était extrêmement satisfait de la confiance de Xiao Yan, sourit et hocha la tête.

Ce dernier rit en avançant d’un pas et demanda : “Ha ha. Mais, maître… Quand allez-vous m’apprendre la technique de Dou de niveau Di (NdT : Tian > Di > Xuan >Huang) dont vous m’avez parlé la dernière fois ?” Il avait hâte de mettre la main dessus depuis un moment.

Une expression taquine apparut sur le visage de Yao Lao qui regardait son disciple souriant : “Détends toi. Puisque je t’ai dit que je te l’apprendrai, je ne vais pas revenir sur ma parole. Attends que nous quittions Wu Tan, eh he… Prépare-toi à lentement recevoir mes enseignements.”

Xiao Yan se sentit soudain mal à l’aise devant la réaction de Yao Lao. Il poussa deux rires secs et ne continua pas davantage cette conversation inutile. Une fois qu’il eut tout ranger dans la poche de sa poitrine, il ouvrit la porte et s’ne alla.

A cette heure là, Ruo Ling et et les autres s’étaient à nouveau rendus sur la place de la veille et avaient repris le recrutement. Le domaine du Clan devint à nouveau plus vide.

Après avoir pris quelques virages, Xiao Yan marcha en plastronnant hors de la porte principale du Clan et la scène qu’il vit à l’extérieur le laissa stupéfait.

La route large devant l’entrée principale était pleine de chariots magnifiquement ornés sur lesquels se trouvaient de nombreux cimiers. Xiao Yan put s’apercevoir que la plupart de ces derniers appartenaient à des forces relativement fortes de Wu Tan.

Xiao Yan secoua la tête et soupira de surprise : “Tsk tsk. Les nouvelles voyagent très vite…” Il apprécia une fois de plus l’énorme influence de l’équipe de recrutement de l’Académie Jia Nan à Wu Tan.

Xiao Yan laissa traîner son regard aléatoirement avant de le retirer. Il ignora ces personnes tandis qu’il accéléra son pas et marcha droit devant lui.

Il se balada lentement en direction de la Salle des Ventes au milieu de la ville en suivant la route animée grâce au recrutement des étudiants de l’académie. Tandis qu’il approcha de sa destination, il se couvrit patiemment de la large cape noire, comme il l’avait déjà fait de nombreuses fois auparavant. Ce n’est qu’alors qu’il avança avec assurance à la Salle des Ventes qui était plus peuplée que d’habitude.

Ya Fei était élégamment assise sur une chaise, la jambe droite croisée sur la gauche, révélant ainsi une blancheur attirante sous sa longue robe.

Elle tenait alors un long parchemin de papier en main et elle mit un long moment avant de lire la liste d’ingrédients qui s’y trouvait. Un air surpris apparut sur son visage enchanteur ; elle leva la tête, fixa l’homme en noir à côté d’elle et demanda d’une voix surprise : “Xiao Yan di-di, pourquoi as-tu énuméré autant de choses nécessaires à la survie en extérieur ? Ne me dis pas que tu te prépares à partir en voyage ?”

“C’est ça. Je vais quitter Wu Tan dans les prochains jours. Peut-être… que je ne reviendrai pas avant un ou deux ans.” dit Xiao Yan en prenant une petite gorgée de thé.

“Un ou deux ans ?”

Ya Fei fut stupéfaite en entendant cela ; elle demanda : “Pourquoi as-tu besoin d’autant de temps ? Que comptes-tu faire ?”

Xiao Yan sourit légèrement : “Haha, je suis déjà un adulte aussi souhaite-je partir et obtenir une certaine expérience. Je ne souhaite pas être enfermer dans cette petite ville…”

“Ah, il est vrai qu’avec ton talent, rester à Wu Tan pourrait t’empêcher de devenir réellement fort.” dit doucement Ya Fei en inclinant la tête.

Elle demanda après un court silence : “Cet alchimiste mystérieux va partir avec toi, n’est-ce pas ?” Ya Fei.

“Oui, c’est mon maître.”

“Pas étonnant…” Ya Fei hocha soudainement la tête en fixant intensément Xiao Yan. Elle spécula : “En ce cas… tu peux également être considéré comme étant un Alchimiste, pas vrai ?”

“C’est moi qui ai raffiné les médecines de soin du Clan Xiao.” répondit-il en souriant, ne cachant rien.

“Hehe. Oncle Gu Ni est parvenu à trouver des indices sur le niveau de raffinage de la « Poudre de Coagulation du Sang ». La seule raison pour laquelle il n’a pas deviné que c’était toi qui t’en étais occupé vient du fait qu’il ignore le lien entre toi et cet alchimiste.” Ya Fei hocha calmement la tête en entendant Xiao Yan, sans montrer la moindre surprise. Il était évident qu’elle avait déjà deviné une partie de la vérité.

“Aide-moi à préparer tout ces objets s’il te plaît, et déduis leur coût de ma carte. Ne refuse pas ma demande, je ne veux pas devoir de faveurs avant de partir.” Xiao Yan sortit une carte dorée pâle de sa poche intérieure et la tendit à Ya Fei. Cette carte contenait 400 000 po qui étaient sa part des profits sur les ventes de médecines de soin du Clan Xiao.

“Bien.”

Avec un certain sentiment d’impuissance, Ya Fei hocha la tête et reçut la carte entre ses mains. Elle fit signe à une domestique et lui donna la carte et le parchemin en lui ordonnant de vite remplir sa tâche.

“J’espère que la Salle des Ventes Miteer, après mon départ, prendra soin du Clan Xiao. Si Ya Fei Jie a besoin d’aide sur quoi que ce soit dans le futur, je ne lui refuserai définitivement pas mon aide.” Xiao Yan sourit tandis qu’il leva la tête et regarda la femme plantureuse devant lui qui pouvait être considérée comme une femme fatale

“Hehe, comment pourrais-je refuser alors que tu m’appelles Ya Fei Jie ? De toute façon, je ferais tout pour entrer dans les bonnes grâces d’un alchimiste au potentiel illimité, même au prix de ma vie.” La façon qu’avait eu Xiao Yan de s’adresser à elle, qui était beaucoup plus sincère, fit que les beaux yeux de Ya Fei se plissèrent en croissants de lune. Sa main était posée sur sa joue parfumée tandis qu’elle fixait le coin du visage du jeune homme qui n’était pas cachée par la cape, clignant des yeux l’air chancelante. Son visage adulte ensorcelant provoquait une attirance enchanteresse.

Le coeur de Xiao Yan trembla d’un son engourdissant empli de tentation ; Il secoua immédiatement la tête. Cette femme était une bombe faite pour séduire les hommes. S’ils avaient été dans un endroit plus… privé, dépourvu de gens et qu’il eut été un homme avec moins de contrôle, il aurait été submergé par le désir et l’aurait prise de force à même le sol.

“Ke ke, je vais arrêter de te taquiner.” Le léger halètement sous la cape noire fit se dresser les lèvres rouges et tendres de Ya Fei en un sourire triomphant. Elle adorait dévoiler une timidité correspondant à son âge chez ce jeune homme bien trop calme.

“Xiao Yan di-di, j’ai hâte de voir quel niveau tu auras atteint à ton retour à Wu Tan.” dit doucement Ya Fei alors que son sourire charmant s’effaçait de son visage.

“J’ai également hâte de voir ça.”

Xiao Yan leva la tête en souriant et regarda la domestique qui arrivait précipitamment vers lui depuis l’autre côté des rideaux. Il se leva doucement, agita la main et dit : “Je m’en vais. C’était probablement ma dernière venue ici avant mon départ.”

Ya Fei se leva gracieusement et se tint devant Xiao Yan, le jeune homme avec lequel elle s’était entendu ces deux dernières années. Bien que leur relation ait été établi sur le principe du commerce, Ya Fei avait un autre type d’amour envers ce jeune homme légèrement plus jeune qu’elle à l’air indifférent. Ce n’était pas de l’amour comme entre un homme et une femme mais plus comme entre un frère et une soeur.

Elle tendit la main et tapota l’épaule de Xiao Yan et une légère tristesse apparut dans ses yeux éclatants : “Prends soin de toi.”

Xiao Yan leva les yeux et fixa le regard de la fameuse beauté que peu ne connaissaient pas à Wu Tan. Il sourit tout d’un coup, fit un pas en avant et attrapa de sa main la taille toute en courbes de Ya Fei.

Alors que sa main serra cette taille parfaite sur laquelle un nombre incalculable d’hommes de Wu Tan avaient bavé, il la sentit se raidir et ce n’est qu’un long moment plus tard qu’elle se détendit à nouveau.

Ya Fei se figea sur le champ. Que Xiao Yan lui dise au revoir de cette façon si spéciale la fit rougir légèrement. Heureusement pour elle, Xiao Yan ne fit rien d’autre sans quoi elle aurait réellement pensé que son désir l’avait submergé.

“Fais attention à toi, Ya Fei jie. Je sais que ton identité n’est pas seule d’une simple commissaire-priseur, aussi voudrais-je sérieusement te dire quelque chose.” Posant son menton sur l’épaule de Ya Fei, Xiao Yan prit une grande inspiration de cette légère odeur corporelle. Il eut un sourire en coin taquin : “Ne laisse aucun autre homme t’étreindre de cette manière dans le futur parce qu’à part moi, n’importe quel mec penserait à comment t’emmener au lit en te serrant contre lui.”

A ces mots, Ya Fei sursauta et immédiatement, elle rougit de façon attirante et le gronda : “Comment oses-tu te moquer de moi, petit garçon ? Je crois que c’est toi qui pense ainsi !”

“Ha ha,” Riant par deux fois de bon coeur, Xiao Yan cessa de s’agripper à la douceur entre ses mains sans rechigner. Il lui fit au revoir de la main, fut demi-tour et s’en alla : “Au revoir, Ya Fei jie. On se voit dans un an.”

Xiao Yan, riant doucement, se dirigea vers la porte où se trouvait la domestique qui était complètement stupéfaite par ce qu’elle venait de voir entre lui et Ya Fei. Il se saisit de la carte dorée et de deux petits anneaux de stockage posés sur un plateau d’argent en souriant et, après avoir remercié la demoiselle, il sortit de la Salle des Ventes sans un regard en arrière.

Ce n’est que quand elle vit le dos de Xiao Yan disparaître au détour d’un coin que Ya Fei cessa graduellement de rougir. Elle frotta l’endroit de sa taille où Xiao Yan avait posé sa main. Elle sentit sa chaleur résiduelle et un sentiment inhabituel coupa la force de ses jambes.

“Voilà un garçon fidèle à ses sentiments… Mais j’ai vraiment hâte d’être à ton retour. Je ne veux vraiment pas perdre un si bon partenaire commercial. Et… Je suis curieuse de voir les hauteurs que tu vas atteindre d’ici ton retour.”

BTTH Chapitre 104 2ème partie
BTTH Chapitre 106

23 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Narone

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. jayledingue

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Kathysse

    Merci pour ce chapitre ^^

    Répondre
  5. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci vivement la suite car sont entrainement va faire des bond

    Répondre
  7. Steallet

    Merci ! 😉

    Répondre
  8. Moriamo

    J’ai adoré merci pour ce chapitre ,j’attends la suite avec impatience.

    Répondre
  9. Reegunners

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  10. Miam

    Merci pour le chapitre. J’aimerais savoir si quelqu’un connais d’autre site sur différente novel de trad?

    Répondre
    1. Linweth

      Il y a L’empire des Novels. c’est un bon site pour lire des novels. Il y en a plein et je te conseille panlong, il est tellement bien…

      Répondre
    2. Zhexiel

      Essaie le site White Novels,il contient une grande quantité de lien vers des novels de tout genre,dont celui-ci.^^

      Répondre
    3. xken

      Celui là est pas mal non plus : https://soreyawari.com/

      Répondre
  11. Myrddin

    Merci

    Répondre
  12. hamatora

    merci beaucoup 🙂

    Répondre
  13. Zhexiel

    Merci pour le chapitre!

    Répondre
  14. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!

    Répondre
  15. Beuhbeuh

    Bonjour quelqu’un sait si l’histoire est déjà terminé dans la vo ? Et merci tjrs pour ton travail wazouille

    Répondre
    1. asuna

      pour la version original http://baishuku.com/html/31/31297/
      pour la version anglaise http://www.wuxiaworld.com/btth-index/

      Répondre
      1. Beuhbeuh

        Merci!

        Répondre
  16. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  17. Yuusha

    J’aimerais avoir vosavis sur le Manhua qui existe, personnellement je le trouve bien moins détaillé que la light novel

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      C’est le format qui veut ça, sans quoi ils devraient prendre deux fois plus de temps ^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com