DNC Chapitre 20

DNC Chapitre 19
DNC Chapitre 21

 

Le coeur de Chu Yang était en ébullition ; quand il leva la tête, il  vit que Meng Chaoran, les mains dans le dos, était silencieusement parti. Il n’avait pas dit un mot à Chu Yang avant de s’en aller.

L’atmosphère semblait lourde et ne se dissipa pas, même après quelques temps.

Chu Yang resta perplexe un long moment. Il sentait vaguement que son maître souffrait d’une situation inimaginablement triste et amère. Qu’avait-il pu arriver pour que le génie envoyé des cieux de la Secte Au-Delà des Cieux devienne ainsi ?

****************************************************************************************************

S’il en avait l’opportunité, Chu Yang aiderait son maître à se débarrasser du nœud qui étouffait son cœur.

Il prit une grande inspiration et plissa les yeux. Il donna un coup d’épée et un qi d’épée empli l’air !

Il s’entraîna vigoureusement avec son arme, du début à la fin et une fois terminé, il rengaina son épée dans son fourreau et s’entraîna à enchaîner différents mouvements. Chaque mouvement, chaque méthode semblait facile à exécuter mais ce n’était pas le cas.

Que ce soit protéger la secte, trouver Mo Qingwu ou accomplir les souhaits de son maître, il lui fallait de la force.

Sans force, il fallait déprendre de quelqu’un d’autres pour satisfaire ses désirs.

Chu Yang passa nonchalamment le pendentif d’essence de jade violet pur autour de son cou ; aussi lontemps qu’il ne l’activait pas avec son Qi, cette pierre précieuse ne semblait pas différente des autres.

Il avait l’intention de ne pas utiliser les capacités de récupération du pendentif avant d’avoir terminé la première phase de sa culture. Selon Meng Chaoran, s’il dépendait trop de facteurs extérieurs, non seulement en tirerait-il aucun bénéfice mais en subirait également les conséquences.

Il ne pouvait faire qu’une chose : suer goutte après goutte, travailler lentement et durement pour avoir une fondation solide. Ce n’est qu’ainsi qu’on pouvait parvenir à une compréhension en profondeur de son corps ! La culture d’une personne n’atteindrait jamais son sommet en dépendant de facteurs externes, même si la force martiale progressait rapidement. C’est une lacune dont on ne peut se débarrasser de toute sa vie.

Un Artiste Martial Vénérable avait la mentalité d’un Vénérable. Ensuite, il devait faire une pause et s’assurer d’en comprendre tout les principes avant d’avant  de progresser au niveau d’un Roi Martial.

Si un Guerrier avait un coup de chance et obtenait tout d’un coup un millier d’années de force martial sans la compréhension qui va avec, alors il ne pouvait devenir un Vénérable Aîné. Il resterait un Guerrier Martial !

Il serait, au plus, un Guerrier Martial anormal.

Voilà pourquoi chaque pas fait sur la voie martiale devait être ferme !

Apprendre le chemin à suivre de quelqu’un d’autre était différent de grimper au sommet par soit-même. Si on finissait par être jeté par les autres, on tomberait sûrement à sa mort !

Le temps passa à toute vitesse et, au déjeuner, Chu Yang se retrouva face à face à Shi Qianshan. L’expression de ce dernier était sombre, sans la moindre vivacité. Il était mélancolique et apathique.

Tout le monde savait que l’incident avec Li Jianyin ne serait pas ignoré et que disciples du Second Oncle Martial voudraient le venger, même si ce n’est que pour fayoter auprès de leur maître.

Ils n’étaient pas encore venus parce qu’ils préparaient encore le coup ; c’était loin d’être terminé…

Tan Tan grignotait innocemment ses ailes de poulet en toute insouciance, au point que ses mains soient couvertes de graisse. Chu Yang était également de très bonne humeur ; il s’assit et ouvrit grand la bouche, mangeant aussi vite que le vent brise les nuages. Seul Shi Qianshan n’était pas à son affaire : il se força à manger du riz mais ça n’avait pas plus de goût que de l’eau. Il poussa un long soupir après quelques bouchées.

Son regard noir fixait constamment Chu Yang  et la colère dans son regard semblait sur le point d’exploser à l’extérieur.

A ce moment, il y eut un grand bruit venant de l’extérieur, suivi par une vague de rire. D’après ce qu’on pouvait entendre, il y avait sept ou huit personnes environ. “Shi Qianshan ! Il parait que tu étais très impressionnant ? Comme quoi tu étais le disciple numéro un ? Ha ha ! Sors donc et éclaire nous, qu’on ait une petite compétition.”

“C’est vrai, c’est vrai. Shi Qianshan a osé s’appeler le disciple numéro un de la jeune génération ; il ne sait vraiment pas comment écrire le mot « Mort » !”

“Disciple numéro un ? Est-ce qu’il est digne de ce titre au moins ? Sors vite de là, mets toi à genoux et supplie qu’on t’épargne !”

****************************************************************************************************

Les ennuis avaient enfin rattrapé Shi Qianshan bien que Chu Yang ne s’attendait pas à ce que ce soit si tôt. La couleur du visage de son aîné vira au blanc et il jeta un regard menaçant à Chu Yang.

‘Disciple numéro un de la jeune génération,’ c’était ce que Chu Yang avait proclamé et à ce moment, Shi Qianshan était très content de cette appellation mais par la suite, il finit par comprendre qu’il était plongé dans piège dont il ne pouvait se sortir. De plus, il était trop tard !

A présent, ces mots étaient comme des poignards plongeant dans son coeur.

Ce n’était qu’une raillerie et une raillerie vraiment géniale !

De plus, c’était le sujet le plus épineux dans la Secte Au-Delà des Cieux. Tout les disciples de la huitième génération voulait ce titre : la position de Frère Martial Aîné et le droit d’entrer dans le Terrain de la Congrégation des Sept Ombres…

Les frères martiaux de Li Jianyin n’osaient pas causer des problèmes et venger purement et simplement ce dernier, mais le titre de ‘disciple numéro un’ que Chu Yang avait donné à Shi Qianshan était un excellent prétexte.

La secte soutenait secrètement la compétition entre disciples et Shi Qianshan s’attendait à ce que davantage de problèmes ne viennent le trouver.

Chu Yang se pencha et continua de manger comme s’il n’avait pas entendu les moqueries venant de l’extérieur, ou comme s’il ne voyait pas le regard plein de reproches que Shi Qianshan lui jetait. Ha, ha, si je ne peux pas me payer la tête de ce faux héros dans cette vie alors j’aurais gâché ma réincarnation…

Les huit jeunes gens portaient tous des vêtements bleus/verts avec des ceintures rouges ; le bord de leurs manches était également souligné de rouge. C’était là la Couleur du Pic Bloquant les Nuages, par opposition au Jardin de Bambou Violet auquel appartenait Chu Yang et qui utilisé une ceinture violette.

Leur regard était empli de mépris en voyant Shi Qianshan sortir.

Li Jianyin était le fils unique de Li Jinsong. Ses frères martiaux étaient agacés qu’il soit pouponné tout les jours mais même s’ils ne s’entendaient pas avec lui, si d’autres personnes le prenaient de haut, ils le vengeraient même s’ils ne le faisaient pour lui.

C’était une excellent opportunité pour faire de la lèche !

“Alors comme ça, Frères Martiaux Aînés Liu et Qu sont venus nous rendre visite. Veuillez m’excuser de ne pas vous avoir accueilli correctement.” Bien que l’expression de Shi Qianshan soit hideuse, il continua de s’adresser à eux de façon solennelle.

“Shi Qianshan, ce Liu n’ose rien recevoir de toi.” répondit durement Frère Martial Liu. “Sans oublier que tu es le ‘numéro un de la jeune génération’ de la Secte Au-Delà des Cieux. Avec ma culture, je saurais oser être ton frère martial aîné.”

Il avait, bien sûr, utilisé le fameux ‘numéro un de la jeune génération’ !

L’expression de Shi Qianshan devint plus hideuse encore. Sa haine envers Chu Yang avait atteint son maximum. Il pensa soudain : Peut-être qu’à ce moment, Chu Yang a dit ça afin de leur donner une excuse pour revenir.

Frère Martial Liu avait à peu près trente ans et son nom complet était Liu Yunyan. C’était le plus vieux disciple de Li Jinsong. Frère Martial Qu, de son nom Qu Ping, avait entre 27 et 28 ans. C’était le second plus vieux disciple et les autres étaient tous des disciples plus jeunes qui rirent tous en entendant la réplique de Liu Yunyan.

“Shi Qianshan, viens donc, montre moi les techniques du disciple numéro un !” Qu Ping fit un pas en avant et pointa son épée dans la direction de Shi Qianshan.

“Comment pourrais-je être l’adversaire de Frère Martial Qu ?” dit il précipitamment avec humilité. Ces types devaient plaisanter ; comment pourrait-il oser faire quoi que ce soit ? Il avait huit adversaires dont Liu Yunyan qui avait un meilleur classement que lui. Quant à Qu Ping et les six autres, ils lui étaient inférieurs mais de peu. Ces mecs voulaient clairement créer des problèmes alors comment Shi Qianshan pourrait-il s’en tirer ? S’il faisait quoi que ce soit, il se ferait cogner jusqu’à ce que ses parents ne puissent plus le reconnaître.

Quant à Tan Tan et Chu Yang, leurs forces martiales étaient insuffisantes et ils n’étaient d’aucune utilité. C’était lui contre huit personnes.

Ce n’est pas parce que Shi Qianshan n’agissait pas que Qu Ping allait rester les bras croisés. Tout d’un coup, il y eut un gros ‘sbaff’ et un flash, suivit d’un ‘pop’ et d’un’ woosh’, suivi lui-même d’autres successifs.

En fait, Qu Ping avait, sans rien dire, giflé Shi Qianshan puis lui avait donné des coups de pied dans l’estomac. La claque comme les coups de pieds étaient très puissants et Shi Qianshan n’eut pas le temps de s’esquiver. Il tomba au sol de douleur.

Il savait que s’il faisant attention à ne pas rendre les coups, il ne se ferait que tabasser un peu sans autres conséquences. Rendre les coups signifierait ne pas être sûr de survivre… Il ne pouvait que serrer les dents et encaisser les coups de ses ennemis.

“Ce type grossier ose me cogner !” Qu Ping commettait un vol et criait à l’aide en même temps (NdT belle image non ? :p). “Mais quel enfoiré, quelle douleur il m’inflige ! Il est vraiment digne d’être le disciple numéro un de la Secte ! Mes frères, il est vraiment dangereux, dépêchez-vous de venir m’aider…” (NdT Il a demandé des conseils à Chu Yang ou quoi ?)

“Oh merde, Second Frère Martial Aîné souffre. Chargez !”

Six personnes jaillirent comme des abeilles et cognèrent Shi Qianshan comme s’il était un sac de frappe, lui donnant coups de pieds et de poings, tels des bourrasques. A chaque coup, ils braillaient : “Comment oses-tu cogner Second Frère Martial Aîné ?!”

“Il discutait tranquillement et Shi Qianshan a osé lancer une attaque furtive.”

“Tabassons à mort cet effronté…”

Il y en avait aussi qui frappaient Shi Qianshan et gueulaient de toutes leurs forces : “Shi Qianshan, ce n’est pas parce que tu es du Jardin des Bambous Violets que tu peux être aussi arrogant. Tu… Tu… arrête… Second Frère Martial Aîné, tout va bien ?”

On aurait vraiment dit que Qu Ping était battu à mort.

Qu Ping se tint de côté, hurlant tragiquement : “Cette douleur ! Je meurs… Shi Qianshan, tu es si cruel…”

Au début, ce dernier grognait encore et demandait grâce mais petit à petit, il se recroquevilla et entra dans un état de choc…

Les sept  types étaient encore en colère et continuèrent de le frapper encore un moment avant d’arrêter, pantelant. Qu Ping essuya sa transpiration et dit : “C’était dangereux, ce gamin m’a presque battu à mort…”

“C’est vrai ça, ce Shi Qianshan est vraiment sournois.” dit un autre type.

Tan Tan fixait la scène au point que ses yeux étaient rouges. Il voulait sauter mais Chu Yang l’arrêta. Tan Tan ne pourrait rien faire avec autant d’adversaires et finirait tabassé comme Shi Qianshan… De plus, c’était magnifique de voir ce dernier se faire démolir. Comment pourrait-il ruiner un tel tableau…

Dans l’ombre de la forêt de bambous au loin, Meng Chaoran poussa un long soupir. Son regard était de glace, gelant les os en regardant Shi Qianshan comateux au milieu de la cour !

DNC Chapitre 19
DNC Chapitre 21

14 Commentaires

  1. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!

    Répondre
  2. Beuhbeuh

    Merci pour ce chapitre ! Est ce que dnc recommencera à 3chapitre par semaine ?

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Tout à fait !

      Répondre
      1. Beuhbeuh

        Ah super sa me manquais déjà ! Merci !

        Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. Kathysse

    merci pour ce chapitre ^^

    Répondre
  6. hamatora

    merci 🙂

    Répondre
  7. Myrddin

    Merci

    Répondre
  8. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. Pappy-Topher

    Merci

    Répondre
  10. Loucyanna

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  11. GUIAMON

    bonjour je pose mon com ici comme je ne sais pas ou te contacter d’autre pour te dire  » ou est passer le chapitre 91 de BTTH ? D: « 

    Répondre
  12. Blackwars

    Merci^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com