BTTH Chapitre 107

BTTH Chapitre 106
BTTH Chapitre 108

Salut à tous ! Voici un loooong chapitre de BTTH pour votre premier de la semaine ! :p

 

Si vous avez aimer le trailer de Rupture des copains de Fiction Play Studios, votez pour eux au concours Ubisoft ! Ce serait cool de votre part !

 

 

Chapitre 107 – Faction des Nuages Brumeux

 

La Faction des Nuages Brumeux était une des forces majeures dans l’Empire Jia Ma. Ses quartiers généraux se trouvaient au sommet d’une montagne majestueuse, à près un peu plus de la capitale de l’empire. A cause du nom de la faction, la montagne fut connue sous le nom de Montagne des Nuages Brumeux.

Cette montagne était très abrupte : trois de ses faces étaient des falaises et une seule route menait à son sommet. C’était donc un endroit dangereux, facile à défendre mais difficile à assiéger. De plus, les disciples de la faction patrouillaient minutieusement la montagne, la transformant en une petite forteresse.

L’Empire Jia Ma avait installé une garnison équipée de 50 000 cavaliers à un kilomètre du pied de la Montagne des Nuages Brumeux, soit disant pour défendre la capitale. Cependant, tout le monde savait que l’empereur voulait la  protéger du tigre féroce qui était aussi proche d’elle.

L’arrière du sommet de la montagne était enveloppée de nuages et de brouillard, la rendant irréelle.

Une jeune femme habillée de blanc méditait sur un rocher noir bordant le bord de la falaise. Elle s’entraînait les yeux fermés, inspirant et expirant dans un cycle parfait. Entre chaque cycle, l’énergie concentrait dans l’air alentour relâchait une sorte de vapeur d’un vert pâle qui vrillait autour de la demoiselle avant d’être continuellement absorbée par son corps, se faisant ainsi raffiner, entreposer…

Une fois le dernier fil de vapeur verte absorbé, elle ouvrit lentement ses paupières ; un arc vert traversa ses yeux. Ses cheveux noirs, qui descendaient sur ses épaules, étaient levés par le vent et flottaient dans les airs.

Une domestique qui attendait depuis longtemps que la jeuine femme sorte de son entraînement, se précipita vers elle mais dit respectueusement : “Senior Nalan, monsieur Nalan Su est arrivé à la Faction des Nuages Brumeux et demande à vous voir.”

“Père ? Pourquoi est-il là ?”

Aux paroles de la servante, la demoiselle fronça les sourcils en se levant et secoua la tête avec suspicion. Le vent la balaya tandis qu’elle se tenait au bord de la falaise, collant ses vêtements contre ses formes adorables et exquises, lui donnant l’apparence d’une déesse.

La jeune demoiselle balaya paresseusement du regard l’abysse qui semblait ne jamais se finir sous la falaise puis elle essuya de la main sa robe blanche comme la lune. Elle fit ensuite demi-tour et quitta le terrain d’entraînement qui lui était spécialement réservé.

Pas loin de là se trouvait dans un large hall, spacieux et lumineux, un homme entre deux âges à l’air morose qui buvait dans sa tasse de thé. Son autre main frappait fermement la surface de la table tandis qu’il paraissait irrité.

Nalan Su était extrêmement anxieux après que son père, Nalan Jie, se soit presque servi d’un piquet pour le cogner afin qu’il aille à la Faction des Nuages Brumeux.

Il ne s’était pas attendu à ce que l’année où il menait des troupes se stationner dans le côté ouest de l’empire, son audacieuse fille oserait annuler sans concertation les fiançailles que son père à lui avait organisé.

Tout le monde, dans le clan Nalan, savait que Nalan Jie accordait une attention toute particulière à sa réputation et la décision de Nalan Yanran allait sûrement faire dire aux autres que la Famille Nalan n’avait pas d’honneur. Encore plus après qu’elle ait refusé de s’unir par le mariage au Clan Xiao, à la faiblesse de Xiao Yan.

Ce genre de ragots avaient plongé Nalan Jie dans une rage quotidienne, à la maison. Si ce n’était qu’il était paralysé, il aurait traîné son corps mourant jusqu’au sommet de la Montagne des Nuages Brumeux par lui-même.

Dans les faits, Nalan Su n’était pas vraiment en faveur non plus de ce mariage entre le Clan Nalan et le Clan Xiao. Après tout, Xiao Yan était presque le parfait représentant du mot « infirme ». Il refusait de permettre à sa fille, si belle et talentueuse, d’épouser un type inutile.

Cependant, le passé restait le passé. Selon les dernières nouvelles, non seulement ce petit garçon du Clan Xiao s’était débarrassé de son titre d’infirme, mais en plus il avait également démontré une vitesse d’entraînement plus effrayante encore que dans sa jeunesse..

Le potentiel que Xiao Yan démontrait alors était quelque chose pouvant capturer l’attention de Nalan Su. Cependant, la décision indépendante de Nalan Yanran avait créé une relation glacial entre les deux clans et grandement embarrassé Nalan Su.

Si ce genre de relations devait perdurer, non seulement il pourrait perdre ce beau-fils au potentiel incroyable mais en plus, ce dernier pourrait éprouver de la haine envers le Clan Nalan.

Imaginer une personne ayant le potentiel de devenir un Dou Huang regarder le Clan Nalan avec animosité terrifiait et énervait Nalan Su.

“Cette fille devient de plus en plus rebelle…”

Plus il y pensait, plus il s’énervait. La tasse de thé entre ses mains atterrit lourdement sur la table, y renversant du thé. La domestique attendant à ses côtés en fut surprise et elle remplaça rapidement mais prudemment la coupe.

Alors que Nalan Su était extrêmement en colère, une voix féminine claire résonna soudainement dans le grand hall. Une silhouette blanche comme la lune sortit de derrière un rideau et disant doucement en souriant :  “Tu aurais dû me prévenir que tu venais à la Faction des Nuages Brumeux.”

La colère de Nalan Su fut légèrement diminuée devant le charme grandissant de sa fille tandis qu’il aboya froidement : “Hmpf. Tu me vois encore comme ton père ? Je pensais qu’après être devenue la disciple de cette Yun Yun, tu avais complètement oublié le Clan Nalan !”

Nalan Yanran hocha la tête d’un air impuissant en voyant l’horrible expression sur le visage de son père. Elle agita la main vers la domestique près de son père, lui donnant l’ordre de partir.

Une fois la servante partie, Nalan Yanran leva immédiatement le nez et s’assit à côté de Nalan Yu en fredonnant comme une petite fille gâtée : “Père, tu ne m’as pas vu depuis plus d’un an et pourtant tu me fais la leçon au moment où nous nous retrouvons. La prochaine fois que je rentre à la maison, je le dirai à Mère !”

“Rentrer à la maison ? Tu oses encore rentrer à la maison ?” Le coin des lèvres de Nalan Su se craqua à ces mots : “Voyons si ton grand-père ne te brise pas les jambes si tu oses rentrer à la maison.”

Nalan Yanran pressa ses lèvres ensemble. Elle comprenait parfaitement le sens des paroles de son père.

Nalan Su dit avec une expression glaciale, après avoir violemment but une gorgée de thé (NdT j’aimerai bien voir ça tiens :p JE SUIS SUPER EN COLÈRE ET JE BOIS DU THÉ COMME UNE BRUTE §§§) : “Tu devrais savoir pourquoi je suis là, non ?”

Sa main délicate joua avec ses longs cheveux tandis qu’elle dit du bout des lèvres : “C’est à propos de l’annulation de mes fiançailles, pas vrai ?”

Devant le calme de Nalan Yanran, Nalan Su devint instantanément fou furieux. Il abattit la paume de sa main sur la table en grondant : “Ce mariage est quelque chose que ton grand-père avait personnellement promis, à l’époque. Qui t’a dit de l’annuler ?”

“C’est de mon mariage dont il s’agit, je ne veux pas suivre vos souhaits et veux épouser qui je veux. Je prends mes propres décisions quand ça me concerne. Quand à cette promesse, tout ce que je sais c’est que si je la suis, je serai celle qui devra se marier, par Grand-Père !” Nalan Yanran affichait son mécontentement quand ce sujet fut abordé. En tant que personne indépendante, elle détestait devoir suivre l’avis des autres dans les sujets importants de sa vie, même si c’était son senior.

“Ne me prends pas pour un imbécile. Ce n’est rien d’autre que toi qui pense que ce Xiao Yan n’était alors pas assez bon pour toi mais son potentiel actuel n’est pas en deçà du tien, à présent. Tu devrais avoir reçu des nouvelles de l’augmentation de sa force avec ta position dans le Clan des Nuages Brumeux.” dit Nalan Su d’un air colérique.

Nalan Yanran fronça les sourcils. Elle se remémorait dans son esprit de ce jeune homme alors obstiné. Elle se tut un moment et dit d’un ton indifférent : “J’ai eu de ces nouvelles, en effet. Je ne m’attendais pas à ce qu’il puisse se débarrasser de son titre d’infirme. Ça m’a surprise.”

“Surprise ? C’est tout ? Ton grand-père a parlé et t’ordonne de trouver le temps d’aller à Wu Tan. Le mieux serait qu’on s’excuse et dénoue cette relation tendue.” dit Nalan Su, les sourcils également froncés.

“Que je m’excuse ? Je refuse !”

Les sourcils de Yanran se levèrent abruptement en entendant l’ordre de son grand-père. Elle dit froidement, refusant sans la moindre hésitation : “Bien que ce Xiao Yan ne soit plus inutile, moi Nalan Yanran ne l’épouserait toujours pas ! Pas plus que je ne m’excuserais. Si tu veux y aller, vas-y tout seul ; moi, je ne retournerai pas une fois de plus à Wu Tan.”

Nalan Su devint terriblement furieux en voyant Yanran refuser ses ordres : “Tu n’as pas ton mot à dire ! Tu vas aller résoudre les problèmes que tu as créé pour moi !”

Non, j’irai pas !”

Nalan Yanran leva son menton blanc comme neige, l’air glaciale ; il y avait sur son visage une fragilité qu’elle avait depuis sa naissance : “Ce Xiao Yan n’est il pas très capable ? Moi, Nalan Yanran, vais attendre qu’il vienne me défier à la Faction des Nuages Brumeux puisqu’il a osé me lancer un défi trois années de là. Si je perds face à lui, je serai sa servante et il fera ce que bon lui semble. Hmpf. Je ne m’excuserai jamais, autrement.”

“Petite conne, si tu perds après cet accord de trois ans et deviens une esclave, ne couvriras-tu pas notre Clan Nalan de honte ?” la tança vertement son père.

“Qui dit que je vais perdre contre lui ? Même s’il a retrouvé son talent, crois-tu que je perdrai face à lui ? Non seulement la Faction des Nuages Brumeux possède de nombreux méthodes de Qi de haut niveau mais en plus, elle a davantage encore de techniques de Dou de haut niveau. De plus, j’ai même le Roi des Pilules Gu He Ye-ye qui m’aide en me faisant des médecines. Toutes ces choses sont hors de portée d’un jeune maître d’un petit clan. Pour être franche, ça lui prendra des décennies de trouver une technique de Dou de haut niveau ou une méthode de Qi !” Nalan Yanran réagissait telle une chatte sur la queue de laquelle on aurait marchée après avoir été sous-estimée par Nalan Su. Elle détestait plus que tout au monde que les autres disent qu’elle soit incomparable à l’infirme qu’elle méprisait auparavant.
(NdT : Ye-ye – façon d’appeler un homme plus vieux dont on est proche)

Son père bouillait de rage de la voir faire une scène en face de lui. Il se leva abruptement et leva la main, se préparant à gifler sa fille.

Voyant que Nalan Su s’apprêtait à faire, une silhouette blanche entra précipitamment dans le hall et se tint devant Nalan Yanran : “Frère Nalan, ne sois pas irresponsable.”

Ce dernier devint plus furieux encore en voyant qui le bloquait et le pourrit violemment : “Ge Ye, espèce d’enfoiré ! On m’a dit que c’était toi qui l’avait accompagné la dernière fois qu’elle est allée au Clan Xiao.”

Ge Ya répondit avec un sourire embarrassé : “C’était la décision de la chef de faction. Même moi ne peux s’y opposer.”

“Que compte Yun Yun faire à laisser Yanran faire ces idioties ? Si elle venait à perdre face à Xiao Yan dans trois ans, ne finira-t’elle pas comme son esclave ?” Nalan Su se calma légèrement en entendant les mots « chef de faction ». Cependant, sa voix était encore pétrie de colère. Après tout, n’importe qui perdant un beau-fils avec un grand potentiel et se retrouvant à la place avec un ennemi, les deux étant la même personne, ne se sentirait pas bien.

“Ke ke, Frère Nalan, tu n’as pas besoin de t’inquiéter. Ce qui est fait est fait, alors pourquoi se disputer à ce sujet ? Même si tu parvenais à faire s’excuser Yanran, il serait toujours difficile de rétablir les relations entre vos deux clans alors pourquoi veux-tu y aller pour te faire insulter ? Quant à la promesse des trois ans, tu n’as pas à t’en faire. La chef de faction a personnellement quitté la montagne pour réunir les derniers ingrédients d’une médecine. Une fois que Doyen Gu He la raffinera, Xiao Yan ne pourra définitivement plus rattraper la vitesse d’entraînement de Yanran. Sa colère devrait s’évanouir aussi longtemps que Yanran est miséricordieuse lors de la Bataille de la Promesse.” dit Ge Ya en souriant.

“Quel genre de médecine a cet effet ?” demanda Nalan Su en fronçant les sourcils.

“Ka ka. Ça, je ne peux pas le dire. Cette recette fut accidentellement découverte par Doyen Gu He pendant son entraînement au fond des montagnes, l’année dernière. Ca a dû être laissé par des gens du passé. Quand à ses effets, vous les connaîtrez en temps voulu…” dit Ge Ya d’un air mystérieux.

Voyant que ce type n’allait rien dire de plus, Nalan Su ne put qu’agiter la main d’un air impuissant. Il jeta un regard à la tête de mule de Yanran qui se cachait derrière Ge Ya et tapa du pied au sol, impuissant. Il dit d’un air irrité : “Bah, je n’ai plus rien à faire de toi. Si tu es vaincue et deviens une esclave, tu as intérêt à ne jamais dire à qui que ce soit que tu es du Clan Nalan. Je ne peux pas me permettre de perdre autant de face que ça.” Il quitta rageusement le hall après avoir terminé.

Ge Ya observa la silhouette disparaître de vue et poussa enfin un soupir de soulagement. Il se tourna vers Yanran , vit le même air impuissant sur son visage et soupira derechef en disant : “Je ne m’attendais vraiment pas… à ce que ce petit garçon du Clan Yao se relève réellement.”

“Qu’est ce que ça peut faire…” dit Nalan Yaran comme si ça ne la concernait pas en s’asseyant sur une chaise.

Il demanda après une brève hésitation : “Yanran, est-ce que… Est-que ce tu es sûre de pouvoir le vaincre lors de la Bataille des Trois Ans ?”

Elle devint immédiatement amère en entendant sa réponse et dit : “Oncle Ge Ye, pourquoi même toi tu penses que je ne peux rivaliser avec cet Infi-… lui.”

Ge Ya secoua la tête, rit amèrement et soupira : “Je ne cesse d’avoir l’impression que ce type a quelque chose de bizarre…”

La main dont se servait Nalan Yanran pour soulever sa coupe de thé se crispa tandis qu’il pinça ses lèvres. Ses yeux fixèrent le thé vert pâle tandis qu’elle dit froidement en son for intérieur : “Je ne crois pas que tu puisses vraiment me dépasser. Il nous reste encore un an et demi ; voyons jusqu’où tu peux aller en tant que Dou Zhe 3 étoiles.”

“Moi, Nalan Yaran, t’attendrait à la Faction des Nuages Brumeux ! Viens donc au défi de la promesse si tu en as la force.”

BTTH Chapitre 106
BTTH Chapitre 108

8 Commentaires

  1. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Steallet

    Merci !

    Répondre
  3. Tazam

    Merci !!

    Répondre
  4. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci

    Répondre
  6. KamiTaisen

    Malheureusement pour toi jeune catin avec un sens de l’estime de soi demesurer avec les de son alchimiste et de son talent naturel si Xiao Yan ne te depasse pas largement ce serai vraiment une blague

    Répondre
  7. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.
    PS:Personne lui a dit qu’il l’avait déjà presque rattrapé? XD

    Répondre
  8. hamatora

    merci beaucoup
    elle va vraiment tomber de haut quand il viendra la défier 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com