TDG Chapitre 142

TDG Chapitre 141
TDG Chapitre 143

Et voici le dernier chapitre régulier de TDG de la semaine ! Profitez de votre lecture, on retrouvera Nie Li lundi o/

 

 

Chapitre 142 – Sikong Yi

 

Jeta un regard un oeil au jeune homme attaché au pilier. Bien qu’il ait été outrageusement torturé, Nie Li pouvait vaguement voir son regard inflexible et son air déterminé. Ses deux yeux noirs étaient emplis de haine, sous ses longs cheveux.

Ses ailes dorées sombres étaient la preuve que ses ailes de dragons avaient subi une évolution grâce à sa lignée de Dragon Noir ; sa lignée était bien plus puissante que les Ailes Argentées

Cependant, sa culture n’était que de rang Or 3 étoiles

Du point de vue de Nie Li, aucune des deux familles n’avait tort ou raison mais torturer à ce point un jeune homme était un peu trop inhumain. Son regard rencontra celui du jeune puis il détourna le regard et suivit Sikong Hongyue.

Un homme d’âge moyen obèse était assis sur son grand trône, les yeux à moitié fermés, au dessus de la salle. Il avait une expression lugubre sur le visage, quelque peu glaciale. Sa robe luxurieuse lui donnait une aura un peu plus noble. Il y avait trois jeunes filles magnifiques à ses côtés, massant ses jambes et son dos ; elles portaient des vêtements aguichants, dévoilant leurs formes voluptueuses

Nie Li put voir le regard profond de l’homme d’un regard ; ses yeux avaient une pointe de gris cendre et en sentant son aura, Nie Li fut légèrement choqué. Cet homme semblait être un expert de rang Légende ! Cependant, selon les apparences, il n’avait plus beaucoup de temps devant lui et ne survivait que grâce à des élixirs.

Cet homme était le Patriarche de la Famille des Ailes Argentées, Sikong Yi.

Il ouvrit grand les yeux en entendant les pas de Sikong Hongyue et de Nie Li et les regarda arriver.

“Hongyue, qui-est ce ?” demanda solennellement Sikong Yi. Son regard portait une pointe d’intention meurtrière à l’égard à Nie Li.

“Mes respects, Père. Il s’appelle Lei Zhuo, un  descendant de la Famille Éclairé d’Argent venu accidentellement ici.” rapporta Sikong Hongyue, s’inclinant.

“La Famille Éclairé d’Argent ?” Sikong Hongyue fut stupéfait un instant, puis rit : “La Famille Éclairé d’Argent a été anéantie par les hordes de bêtes démons, comment pourrait-elle avoir des descendants ?” Le regard de Sikong Yi devint tout d’un coup meurtrier en se posant sur Nie Li : “Qui es-tu exactement ? Es-tu un espion d’une autre famille ?”

Sikong Hongyue fronça également les sourcils après avoir écouté son père. Son regard froid se posa également sur Nie Li.

Nie Li, face à l’intention meurtrière de Sikong Yi, dit calmement : “Mes respects au Seigneur Patriarche, je suis bel et bien un descendant de la Famille Éclairé d’Argent. Bien que la branche principale de la famille ait disparu, deux branches secondaires sont parvenues à survivre.”

“Foutaises.” Sikong Yi renifla froidement. “Ce type est définitivement un espion d’une des autres familles. Sortez le de là et exécutez-le !”

Plusieurs gardes de rang Or agitèrent leurs lances, les pointant en direction de Nie Li. Si Sikong Yi en donnait l’ordre, Nie Li serait immédiatement décapité.

Nie Li pouvait naturellement voir que ce type le testait et dit fièrement : “Seigneur Patriarche, si vous m’exécutez sans m’écouter, je ne serais pas vraiment convaincu. Et vous ?”

“Hmpf, tu as des tripes… Si tu ne craches pas le morceau, ne me blâme pas d’être impoli.” dit Sikong Yi en reniflant froidement.

“Tout d’abord, je ne suis pas quelqu’un de ce monde et je viens du monde extérieur. C’est quelque chose que je peux prouver !” Nie Li fusionna rapidement avec son Ombre Fantôme et son corps subit rapidement des changements.

L’expression de Sikong Yi changea légèrement en voyant sa transformation. L’Ombre Fantôme n’était pas un esprit démon du coin. En général, un esprit démon pouvait être préservé environ six cent ans mais ceux qui avaient étaient entreposés auparavant avaient tous été utilisés ou détruits.

Nie Li avait fusionné avec un esprit démon qu’il n’avait jamais vu auparavant, aussi était-il hautement possible qu’il soit effectivement du monde extérieur.

“Même si cet esprit démon vient du monde extérieur, ça ne prouve pas que tu n’es pas des autres familles.” Sikong Yi n’était toujours pas convaincu. Son expression était lugubre, empêchant de savoir ce qu’il pensait.

Nie Li sourit légèrement et dit : “Je suis incapable de prouver quoi que ce soit d’autre. Cependant, Seigneur Patriarche, la Famille des Ailes Argentées a un grand secret : quand les membres de la Famille reçoivent les ailes d’un OiseauTonnerre aux ailes argentées, le corps de l’hôte va les rejeter en vieillissant et, en général, les membres de la Famille ne peuvent vivre plus d e soixante ans. N’est-ce pas la vérité ?”

Les yeux de Sikong Yi s’emplirent d’une lueur glaciale en entendant Nie Li parler et il le fixa du regard : “Qui es-tu exactement, gamin ? Sais-tu de quoi tu parles ?”

“Je suis un descendant de la Famille Éclairé d’Argent. J’ai entendu ça de mes doyens. Même si j’ignore si c’est vrai ou non, je sais qu’à partir du moment où je parlais de ce sujet, Seigneur Patriarche ne me permettrait pas de repartir. Mais si je vous disais que j’avais une solution à ce problème ? Seigneur Patriarche y réfléchirait-il ?” Nie Li regarda Sikong Yi d’un air calme. Dans sa tête, Sikong Yi succomberait définitivement à une telle tentation.

“Une solution? Haha, tu plaisantes !” Sikong Yi se mit à rire comme un damné mais, cela étant, son rire tremblait légèrement. Nie Li put deviner, à partir de là, que ce type n’était pas totalement indifférent à la mort. “La maladie de ma Famille des Ailes Argentées est incurable.”

“Qui a dit qu’elle était incurable ? Quand ma Famille Éclairé d’Argent fut consciente du problème auquel votre famille devait faire face, elle chercha longuement une solution et un jour, nous l’avons trouvé. Cependant, nous n’avions pas eu le temps de vous la transmettre avant que l’Âge des Ténèbres n’arrivent et que les hordes de bêtes démons nous détruisent… Cependant, la solution a été transmise de génération en génération, attendant que nous vous trouvions, afin de remplir le souhait de mon ancêtre.”

Bien que Nie Li ait complètement inventé cette histoire, il avait l’air sérieux.

Avec ses grandes connaissances, il pouvait facilement trouver la faible du parti adverse et attaquer en l’exploitant. Nie Li sut qu’il avait déjà gagné, d’après la réaction de Sikong Yi.

“Si c’est le cas, donne moi la solution !” Sikong Yi s’assit calmement sur son trône en regardant Nie Li de ses yeux de rapace.

“Au départ, j’avais du respect pour Seigneur Patriarche et avait l’intention de vous donner le remède. Cependant, Seigneur Patriarche m’a traité de la sorte. Je n’ai d’autre choix que de penser à ma sécurité et demande l’indulgence du Seigneur Patriarche.” dit Nie Li en regroupant légèrement ses mains devant lui.

Sikong Hongyue avait les sourcils pressés l’un contre l’autre. Elle avait le sentiment que quelque chose clochait mais n’arrivait pas à trouver quoi.

“N’importe quoi. Tu crois que je vais te croire sur parole ?” dit Sikong Yi en riant froidement.

“Je sais que Patriarche Sikong peut ne pas me croire mais j’ai une façon de le prouver. La maladie de la Famille des Ailes Argentées demande 76 herbes différentes qui devront être raffinées et consommées pendant 49 jours afin d’avoir de l’effet. Le rejet des ailes par vos corps est extrêmement douloureux et j’ai une façon d’apaiser la douleur, ici-même. Patriarche Sikong peut essayer s’il veut !” La main droite de Nie Li bougea et sortit un tas d’herbes médicinales de son anneau spatiale. “Voici l’herbe Tianfang. Je suppose que Patriarche Sikong la connait également. Elle n’est absolument pas toxique et peut réduire la douleur que Patriarche éprouve. Essayez donc !”

Nie Li lui lança l’herbe.

Sikong Yi tendit la main droite et attrape l’herbe. Il baissa la tête et la regarda ; c’était bel et bien de l’herbe Tianfang. Il n’en poussait pas dans ce domaine. Quand la Famille des Ailes Argentées s’est réfugiée dans cet espace, elle avait amené de nombreux livres médicaux avec elle et dans ceux-ci était mentionnée l’herbe Tianfang.

Si Nie Li avait sorti une herbe inconnue, il ne l’aurait certainement pas essayée. Cependant, il connaissait celle-là et savait qu’elle n’était pas toxique.

Voyant Sikong Yi hésiter, Nie Li ajouta de l’huile sur le feu et dit : “D’après votre apparence, Patriarche, vous devriez approcher de votre fin. Vous êtes de rang Légende, et après ? Une fois mort, vous ne serez qu’un tas d’os.”

Sikong Yi renifla froidement et d’un geste de la main, envoya quelqu’un faire bouillir l’herbe. Il dit : “Si tu es incapable de soigner ma maladie, ne me reproche pas mon impolitesse.”

Un moment plus tard, l’herbe bouillie lui fut apportée par un serviteur et il la but. Tout d’un coup, son expression devint hideuse.

“Père !” cria anxieusement Sikong Hongyue. Une intention de tuer jaillit de son corps et elle plaça la lame de son épée contre le cou de Nie Li.   “S’il arrive quoi que ce soit à mon père, je t’enterrerai avec lui !”

Un moment plus tard, Sikong Yi expira un long souffle ; il pouvait sentir que son corps lui était bien plus confortable qu’avant. La douleur qui le hantait depuis si longtemps avait enfin disparue. Il n’aurait jamais imaginé que l’herbe Tianfang ait un tel effet.

Sikong Yi fit un geste de la mai net dit à sa fille : “Hongyue, arrête toi !”

Sikong Hongyue regarda son père puis rengaina son épée et recula.

Sikong Yi dit froidement : “Puisque tu as le remède, donne le moi immédiatement et je te laissera vivre.”

A ces mots, Nie Li rit et dit : “Puisque Seigneur Patriarche connaît à présent les effets de l’herbe Tianfang, vous devriez me croire, à présent. Un gentilhomme ne reste pas dos au mur ; vous ne pensez tout de même pas que je vais vous donner le remède, non ? Si Seigneur Patriarche revenait sur sa parole, ne mourrais-je pas ? Qui plus est, il y a de nombreuses herbes dans l’ordonnance qui ne peuvent être trouvées que dans le monde extérieur, si vous voulez du moins que le remède fonctionne.”

“Jeune homme, es-tu sûr de vouloir t’opposer à moi ?” Sikong Yi regarda froidement Nie Li : “J’ai des milliers de façon de te torturer, qui te feront cracher la composition du remède.”

Nie Li rit : “Seigneur Patriarche, vous êtes vieux. Au pire, nous mourrons tout les deux. Si vous me forcez la main, je pourrais changer un peu la recette… Vous pensez qu’à votre âge, vous pouvez survivre sans moi ?”

Nie Li plongea froidement son regard dans celui de Sikong Yi.

Après un moment, Sikong Yi rit tout d’un coup et dit : “Neveu Lei Zhuo a des couilles, je ne faisais que te tester. Tu es bel et bien digne d’être un descendant de la Famille Éclairé d’Argent (NdT mais quel nom pourriiiiiiiiiiiii raaaaaaah). Je suis heureux de voir qu’elle a un digne successeur !”

Nie Li, en entendant ça, lâcha un « espèce de vieux renard » en son fort intérieur. Cependant, il maintint un sourire sur son visage et dit : “Seigneur Oncle me flatte grandement. N’est-ce pas pour la Famille des Ailes Argentées que ma famille a recherché la solution ? Afin de vous guérir, je suis prêt à mourir un million de fois sans hésitation. Voici toutes les herbes Tianfang que je possède, ça calmera vos douleurs pendant plusieurs mois, mon Oncle.” Nie Li fit un geste de la main droite et lança un tas d’herbes Tianfang.

Sikong Yi les attrapa, hocha la tête et dit : “Neveu est attentionné. Dans le futur, le territoire de la famille sera ta maison. Tu peux aller où tu veux, personne ne t’arrêtera ! Si tu as besoin de quoi que ce soit, demande le !”

TDG Chapitre 141
TDG Chapitre 143

16 Commentaires

  1. Angel-vieur

    Merci beaucoup, vivement la suiiiiiite xD

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Blackers

    merci pour ce chapitre

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. Myrddin

    Merci

    Répondre
  6. Starish

    Merci

    Répondre
  7. Ahahahaha

    Je sens qu’il va demander à avoir le mec avec ses ailes « d’or »

    Répondre
    1. Max

      Ou un esprit de mon ultra création qui accompagnera son épée XD

      Répondre
    2. neisson

      Je lis les novels anglaises et tu es sur la bonne voie ^-^

      Répondre
  8. mesneur

    Merci beaucoup pour ce chapitre, vivement la suite !

    Répondre
  9. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.
    PS:Je suis du même avis que Ahahahaha (pitié,prend un nom plus simple…).

    Répondre
  10. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!!

    Répondre
  11. hamatora

    merci 🙂

    Répondre
  12. Pappy-Topher

    Merci

    Répondre
  13. Djelie

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  14. Dry

    Du bon boulot ! Quelques fautes d’orthographes par-ci par-là mais rien qui n’empêche une bonne compréhension.
    Toutefois, tu devrais modifier certaines structures/tournures de phrases. Ca vient déjà d’une traduction et même si tu essais d’être le plus fidèle possible à ce que tu traduit, pense à nous ; D

    Courage quoi qu’il en soit ! : D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com