BTTH Chapitre 113

BTTH Chapitre 112
BTTH Chapitre 114

Premier BTTH de la semaine et je pense que vous allez en vouloir davantage… Bonne lecture 😀

 

 

Chapitre 113 – Cave

 

Xiao Yan fut stupéfait en fixant le joli visage qui était soudainement apparu au bord de la falaise. Cependant, il parvint à se reprendre rapidement et réalisa, en regardant de plus près, que la jeune femme était la Docteure Fée de l’équipe de cueillette des herbes médicinales.

Ils continuèrent de se fixer l’un l’autre, offrant ainsi une étrange scène pour tout observateur extérieur.

Après s’être fixé pendant un moment, la Docteure Fée fut la première à briser cette atmosphère embarrassante de sa voix plutôt douce : “Pou-… pouvez-vous me tirer de là ?”

Xiao Yan cligna des yeux et hocha la tête, comme si de rien n’était. Il attrapa la petite main que la Docteure Fée lui avait tendu et, avec un petit peu de force, la tira de la falaise. Son corps délicat traça une jolie courbe dans les airs tandis qu’elle bondit doucement sur le bord de la falaise.

Une fois les pieds au sol, elle murmura ses remerciements à Xiao Yan en relâchant rapidement sa main : “Je vous remercie.”

Elle jeta un regard à la dérobée au bord de la falaise tandis que ses doigts fins caressèrent les cheveux sur son front. Son regard balaya Xiao Yan, demandant d’une petite voix : “Vous… vous êtes un des mercenaires embauchés par la ‘Boutique des Mille Médecines’, n’est-ce pas ?”

“En effet.” Xiao Yan savoura brièvement la douceur qui s’était trouvée dans sa main avant de hocher la tête en souriant. Après quoi, il tourna son regard vers la montagne verte interminable qui se trouvait au-delà de la falaise. Bien que la demoiselle ne soit pas extrêmement belle, son attitude douce et délicate était plus que suffisante pour faire chavirer un coeur. S’il l’avait rencontrée dans d’autres circonstances, Xiao Yan l’aurait taquinée mais, étant donné qu’il était en pleine période d’entraînement intense, ça ne l’intéressait pas.

Après avoir entendu sa réponse et voyant qu’il n’avait aucune intention de partir, la Docteure Fée fronça les sourcils et laissa son regard vagabonder. Elle montra enfin du doigt une plante blanche sur la falaise et demanda en souriant : “Il semblerait que vous aviez l’intention de ramasser cette plante médicinale ; savez-vous ce que c’est ?”

Xiao Yan se frotta le nez suite à cette question et sourit : “C’est, en principe, le Fruit d’Orchidée Blanche, une herbe médicinale de niveau intermédiaire qui pousse généralement sur le bord d’une falaise. Il y en a pas mal d’ailleurs mais malheureusement, c’est la nourriture favorite d’une bête mystique aviaire qui les mange, en général, une fois qu’elles sont mûres. On peut la considérer comme un ingrédient rare parmi les plantes de niveau intermédiaire. Si on vendait un Fruit d’Orchidée Blanche mûr en magasin, il rapporterait près de 4000po.”

Une légère lueur apparut dans le regard de la Docteure Fée quand elle vit à quel point ce jeune homme connaissait bien son sujet. D’une voix surprise, elle demanda : “Avez-vous appris à différentier les différentes plantes médicinales ?”

“J’ai effleuré le sujet.” répondit vaguement Xiao Yan en haussant les épaules.

A être avec Yao Lao aussi longtemps, il avait non seulement appris à raffiner des médecines mais aussi à différentier les différents types d’ingrédients. Son maître avait vu toutes sortes d’herbes médicinales rares au cours de sa vie et lui avait naturellement transmis tout son savoir.

La Fée Docteure lui sourit puis s’agenouilla et cueillit prudemment le fruit écarlate au milieu des fleurs avant de le tendre à Xiao Yan. “On peut dire que le Fruit de l’Orchidée Blanche appartient à qui l’a trouvé mais vu que vous l’avez vu le premier, je ne vais pas vous le piquer.”

Voyant cela, Xiao Yan se toucha la tête et la hocha d’un air indifférent. C’était peut-être un ingrédient rare et précieux pour les autres mais lui pouvait faire sans. Cependant, puisque la Docteure Fée n’en voulait pas, ça ne lui coûtait rien de garder le fruit.

Quand il accepta le Fruit de l’Orchidée Blanche, La Docteure dit précipitamment, avec un air joyeux plutôt suspicieux : “Bien. Le groupe de mercenaires est probablement reposé, à présent. Dépêchons nous de les rejoindre.”

Xiao observa la demoiselle impatiente, le fruit froid dans la main, et fronça les sourcils. Il plissa les yeux en sentant à présent que cette Docteure Fée… semblait ne pas être vraiment ordinaire.

“Pourquoi est-elle pressée de partir ?”

La suspicion traversa son esprit tandis qu’il rangea le Fruit dans sa poche intérieure. Faisant comme si de rien n’était, Xiao Yan demanda au débotté : “Pourquoi êtes-vous descendue sur la falaise ?”

La Docteur Fée se figea soudainement en entendant sa question. Une expression paniquée apparut sur son visage une fraction de seconde avant d’être rapidement dissimulée.

“Pour rien, il y a quelques plantes médicinales qui y poussent alors je suis descendue y jeter un oeil.”

“Oh…” Xiao Yan hocha la tête. Cette raison ôta une partie de ses doutes envers elle car, après tout, il y avait bel et bien des plantes médicinales poussant sur la paroi de la falaise.

Alors qu’il allait faire demi-tour, la voix de Yao Lao résonna tout d’un coup dans son esprit : “Non, on dirait qu’il y a quelque chose plus bas…”

Les yeux plissés, il fit un pas vers le bord de la falaise inconsciemment et la paroi abrupte apparut sous ses yeux.

Il n’y avait sur celle-ci que des rocs brisés, des branches bizarres poussant au hasard et ce qui semblait ressembler à des os.

Le regard de Xiao Yan balaya la paroi et un moment plus tard, il s’arrêta sur un endroit couvert par ces branches tordues qui poussaient là.

Ces branches bizarres étaient arrangées de manière astucieuse sur la falaise mais grâce au rappel de Yao Lao, Xiao Yan réalisa que quelque chose clochait.

Ses yeux plissés purent à peine, à lueur du jour, distinguer un trou noir sous le couvert des branches…

“Il y a vraiment quelque chose d’étrange…” se dit il en son fort intérieur en regardant ce coin de la paroi en particulier. Tout d’un coup, l’expression de Xiao Yan changea ; il tituba tout en reculant et cria : “Mais que fais-tu ?”

Une poudre blanche se répandit tandis qu’il recula  et le couvrit rapidement.

La poudre blanche l’entoura un long moment avant d’être dispersée par le vent, dévoilant alors un Xiao Yan inconscient au sol.

La Docteure Fée s’épousseta les mains en regardant le jeune homme inconscient. Elle se mordit la lèvre et soupira : “Je t’avais dit de partir mais tu ne m’as pas écouté. Maintenant, tu sais.”

Elle secoua la tête et avança lentement vers lui puis se pencha. Elle se saisit d’une corde, attrapa la main de Xiao Yan et se prépara à l’attacher.

Quelque chose d’inattendu se déroula alors.

Xiao Yan, qui était censé être inconscient, ouvrit tout d’un coup les yeux et tourna ses poignets. Prenant la Docteure par surprise, il se saisit d’elle.

“Je ne m’attendais pas à ce que tu utilises de telles choses. Si je ne m’étais pas bien préparé, tu m’aurais certainement drogué.”

Ce changement soudain choqua la jeune femme mais ne ralentit pas ses réactions. Quand ses mains furent saisies par Xiao Yan, elle lui décocha un violent coup de pied.

Xiao Yan rit froidement devant l’attaque incessante de la Docteure Fée. La copiant, il donna un coup de pied droit et repoussa lourdement le petit pied de la demoiselle. La douleur envahit immédiatement son doux et beau visage.

Bien qu’il ait réussi son coup, Xiao Yan ne s’arrêta pas là. Sa jambe gauche, tel un ruban, maintint les deux jambes de la Docteure au sol à la suite de quoi, ils tombèrent tout les deux au sol et Xiao Yan appuya son corps fermement contre celui de sa victime.

La douceur sous lui fit trembler sa tête. Il poussa secrètement un petit cri satisfait (NdT Glauuuuuuuuuuuuque). Baissant la tête, il fixa le visage rouge de la Docteure Fée, sourit et secoua son bassin comme un voyou. Les deux corps devinrent immédiatement plus proches l’un de l’autre.

“Lâche-moi !” L’odeur masculine au-dessus d’elle étourdit un peu la Docteure tandis qu’elle serra les dents et fulmina.

“Pourquoi m’as-tu attaqué ?”

Ses tendres lèvres rouges tremblèrent tandis qu’elle sourit froidement : “Parce que je ne t’aime pas.”

Baissant la tête au point qu’ils pouvaient presque sentir la respiration l’un de l’autre, Xiao Yan sourit froidement : “Tu crois vraiment que je ne vais pas te prendre, ici et maintenant ?”

“Si tu es assez confiant de pouvoir gérer la centaine de mercenaires là-bas, tu peux essayer !” répondit la Docteure Fée.

“Tu n’as pas assez de poitrine et ton cul n’est pas rebondi, je ne suis pas vraiment intéressé.” Xiao Yan sourit d’un air taquin avant que son expression ne devienne lentement froide : “Qu’y a t’il sous la falaise ?”

“Je ne sais pas de quoi tu parles.” L’expression de la Docteure changea légèrement tandis qu’elle fronça les sourcils et dit : “Relâche-moi vite ou je vais crier. Si les autres te voient me faire ça, tu peux oublier tout espoir de quitter la Chaîne Montagneuse des Bêtes Démons en vie.”

“Pourquoi ne cris-tu pas alors ? Si tu veux que les autres soient au courant du secret, là, plus bas, tu peux crier à t’en casser la voix.” La voix impassible de Xiao Yan lui fit rapidement oublier cette idée.

“Que prévois-tu de faire ?” La Docteur Fée prit une grande inspiration et fulmina

“Qu’y a t’il en bas ? Si tu ne me réponds pas franchement, je n’ai aucun problème à t’attacher et te dissimuler le temps d’aller voir moi-même.”

“Espèce de …” La panique apparut sur le visage de la Docteure, à la menace de Xiao Yan. Bien qu’elle soit légèrement plus vieille que lui, sa force mentale et sa roublardise était loin des siennes.

Un sourire taquin au coin des lèvres, Xiao Yan baissa la tête et, ses lèvres touchant l’oreille de la Docteure, il lui murmura : “Il parait qu’il y a dans la Chaîne Montagneuse, une bête magique connue sous le nom de Co-Singe. Ce genre de bête est intéressé par les femmes humaines…”

“Enfoiré !” Le visage de la Docteure devint livide, preuve du choc qu’elle venait d’encaisser. Elle avait également entendu le nom de cette horrible bête.

Sous la menace de Xiao Yan, la Docteure ne put tenir plus longtemps et se rendit, l’air impuissante : “Laisse-moi me relever. Je vais te dire ce qu’il y a en dessous.”

Xiao Yan se releva en souriant avant d’aider la demoiselle à faire de même. Par précaution, il lui tint de force le poignée et ignora son sourire embarrassé.

Ils se dirigèrent tout les deux vers le bord de la falaise et regardèrent ensemble l’étrange recoin sur sa paroi. Un moment plus tard, la Docteure Fée ouvrit légèrement ses lèvres rouges et dit à contre-cœur : “C’est quelque chose que j’ai accidentellement trouvé en cueillant des plantes médicinales. Il y a une cave, cachée derrière les branches et difficile à remarquer.”

“Cette cave doit contenir des choses laissées là par un ancêtre. Cependant, je n’y suis jamais entrée et ne suis pas certaine de ce qu’il y a dedans. Cela étant, de ce que j’ai pu voir, l’ancêtre qui a abandonné cette cave devait être très puissant.”

BTTH Chapitre 112
BTTH Chapitre 114

13 Commentaires

  1. Noham JUDITH

    Merci pour le chapitre hâte de lire la suite

    Répondre
  2. rhys974

    merci hâte de voir la suite

    Répondre
  3. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.
    PS:Déception,après avoir commencé j’avais cru que c’était peut-être une vrai fée…

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. hamatora

    merci 🙂

    Répondre
  6. Fabulas

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  7. psycho

    jespere que son entrainement va pas dur trop long temp 🙂 Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci

    Répondre
  10. Blackers

    merci pour ce chapitre

    Répondre
  11. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  12. Pappy-Topher

    Merci

    Répondre
  13. Myrddin

    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com