DNC Chapitre 29

DNC Chapitre 28
DNC Chapitre 30

Ohlala, ce dernier chapitre de la semaine va vous laisser sur votre faim ! Chu Yang über alles ! 😀

 

 

Chapitre 29 – Coeur de Loup et Poumon de Chien

(NdT: proverbe commun parlant de quelqu’un ayant un coeur sans scrupule ou déviant)

 

Il faut admettre que ce que Shi Qianshan ressentait était la vérité. Toutes les misères dont il souffrait alors avait été causées par Chu Yang seul. Ce dernier, pendant la convalescence de son aîné, prenait ‘méticuleusement’ soin de lui et venait voir comment il allait une fois par jour.

“Frère Aîné Martial, comment vas-tu ? Aujourd’hui, j’ai avancé jusqu’au cinquième rang de disciple martial.”

“Frère Aîné Martial ! Aujourd’hui, j’ai percé au sixième rang.”

“J’ai atteint le septième rang…!”

Chaque ‘bonne nouvelle’ donnait à Shi Qianshan l’impression d’être percé par des milliers de flèches. Il en fut très contrarié, ce qui ralentit grandement son rétablissement ; ses blessures s’étaient même aggravées… (NdT Chu Yang, Roi des Trolls, Seigneur des ‘U Mad’)

Cependant, ce que Shi Qianshan n’aurait pas dû faire, c’était d’étendre sa haine à Meng Chaoran et Tantan également. Cette haine suintait de ses os ! Comment Chu Yang pouvait-il progresser aussi vite ? Il devait certainement avoir reçu une faveur de Meng Chaoran ; le Maître devait lui avoir donner une sorte d’élixir accélérant sa culture ! J’ai été avec lui pendant tant d’années et il ne m’en a pas donné ; au lieu de ça, il l’a donné à Chu Yang!

Ca doit être ça ! La haine dans son coeur continua de croître jusqu’à devenir incommensurable.

Les jours qui suivirent, Meng Chaoran prit grand soin de Shi Qianshan, même si son attitude se voulait indifférente. Il n’hésita pas à gâcher de son énergie pour soigner ses méridiens et pour réduire sa douleur. De plus, il n’épargna aucun effort dans sa recherche de médecine pour aider son disciple à se rétablir.

Cependant, Shi Qianshan permit à sa haine de voiler son jugement et il alla même jusqu’à grincer des dents avec le maître qui lui avait tant donné.

Alors… Shi Qianshan voulut se venger !

Hors de sa chambre, il y avait un petit étang qui faisait à peu près la moitié de la taille de sa chambre et un peu plus profond qu’un mètre. L’eau coulant du pic passait par là avant de continuer à descendre dans un ruisseau sinueux à travers les montagnes.

L’eau de ce étang était si clair qu’on en voyait le fond. Chu Yang et les autres buvaient de cette eau tout les jours.

A ce moment, Shi Qianshan était en train d’essayer de se lever de son lit. Il prit ensuite discrètement un paquet de papier de sous son lit. Ce paquet contenait de la <Poudre Dispersant l’Âme avant l’Aube>, un mélange de cinq poisons hautement toxiques, sans goût ni odeur mais surtout, sans antidote ! Mélangée à la nourriture, cette poudre devenait même un additif merveilleux qui stimulait l’appétit (NdT et te fais donc plus manger et te tue plus vite :p).

Les lèvres de Shi Qianshan frissonnèrent et même ses doigts tremblèrent. Cependant, il resta inébranlable dans sa décision. Il tendit la main et attrapa la bougie à côté de son lit ; de sa main droite, il brisa une partie de la dite bougie….

Son visage semblait alterner entre le rouge et le blanc, comme si son coeur était en plein conflit. Cependant, ses mains ne s’arrêtèrent pas : il vida tout le paquet de poison dans la boulette de cire qu’il venait de former.

Il cacha ensuite tout sous la couverture.

Si je suis dans cet état, vous autres ne vivrez pas tranquille également ! De toute façon, je suis si gravement blessé que même si tout le monde mourrait, personne ne me suspecterait !

Si le Jardin des Bambous Violets n’a plus que moi, alors le Maître de la Secte m »accordera certainement un traitement préférentiel ! De cette façon, j’aurais quand-même une chance. Même si je ne peux plus me reposer sur Meng Chaoran, je peux quand-même réussir.

Crevez ! Vous pouvez tous crever !

A ce moment, Shi Qianshan était apparemment entré dans un état de frénésie.

Le soleil monta lentement jusqu’à atteindre son plus haut point dans le ciel. Shi Qianshan guetta attentivement le moindre son, puis serra les dents… Une petit boule jaillit de sa main et *plop !* tomba dans l’étang.

Il poussa un soupir de soulagement puis s’effondra  sur son lit. Il y avait dans son regard de l’anxiété ainsi que de la honte mais juste après, il replongea dans sa frénésie. Il grinça des dents, ses mains attrapèrent fermement sa couverture, jusqu’à y faire un trou d’inquiétude..

Un moment plus tard, il se détendit enfin. Un sourire apparut sur son visage, dévoilant plaisir et satisfaction.

L’eau de l’étang coulait constamment ; si le poison était directement relâché, ses effets disparaîtraient… Cependant, si on le plaçait dans un récipient en cire, il serait libéré plus lentement.

C’était le moment parfait pour empoisonner le temps, sur la base de leur du repas quotidien. Il avait calculé le temps avec précaution ; une seconde plus tard, il entendit un grincement. C’était le son que faisait les deux seaux de bois que TanTan utilisait pour porter l’eau. Shi Qianshan retourna immédiatement sous sa couverture, ferma les yeux et gémit…

Un moment plus tard, on entendit le cliquetis des casseroles et des poêles, suivis par le chant monstrueux de Tan Tan. Enfin, une odeur alléchante de nourriture s’éleva.

Shi Qianshan sourit d’un air mauvais.

****************************************************************************************************

Meng Chaoran, Tantan et Chu Yang étaient tout trois assis autour de la table, regardant la nourriture odorante. Tantan regardait son maître avec des yeux de chiot mais son estomac grognait. Il attendait que Meng Chaoran commence à manger pour attaquer son assiette.

Cependant, quand Meng Chaoran regarda la nourriture, il fronça les sourcils. Le repas, aujourd’hui, n’avait pas l’air normal. L’odeur était bien plus forte, presque… excessivement parfumée.

Il y avait quelque chose d’étrange !

Il sentit que quelque chose n’allait pas.

Meng Chaoran était en pleine réflexion ; il ramassa ses baguettes pour les reposer ensuite. Il pencha la tête et regarda Chu Yang. Il semblait que ce dernier fixait également la nourriture et réfléchissait à quelque chose.

Meng Chaoran fut surpris ; il avait trouvé que la nourriture était étrange grâce à ses dizaines d’années d’expérience dans le Jiang Hu, en plus de sa personnalité prudente et de ses sens développés, issus d’innombrables rencontres dangereuses. Une personne normale n’aurait pas remarqué l’anomalie qu’était cette odeur trop odorante. Il est même probable qu’ils auraient mangé plus encore.

Mais comment Chu Yang avait pu réalisé tout ça ? Il n’avait que 16 ans. De plus, il n’était jamais sorti de la secte ; comment pouvait-il avoir une perception aussi affûtée ?

Chu Yang sourit calmement et demanda : “Tan Tan, c’est toi qui a cuisiné le repas ?”

“C’est bien ça, mangeons à présent. Ca sent si bon… Je ne peux pas attendre davantage.” quémanda Tantan d’un air pitoyable.

Chu Yang sembla avoir réalisé quelque chose tandis qu’il regardait l’eau courante du petit étang à l’extérieur. D’un léger mouvement du poignet, il fit apparaître une petite épingle de jade noir dans sa main et la trempa dans la soupe sur la table.

L’épingle vira immédiatement à une couleur bleu/violette terrifiante. La couleur du visage de Tantan changea immédiatement et il manqua de crier. Chu Yang lui couvrit la bouche de la main, comme s’il savait comment il allait réagir sans même le regarder. Son regard ne quitta pas la nourriture sur la table. Il dit d’une voix sérieuse : “Tan Tan n’est pas capable de nous empoisonner. Le problème vient de l’eau de l’étang !”

Meng Chaoran fut stupéfait parce qu’il venait de penser à la même chose. Tantan était le cuisinier, mais certainement pas un empoisonneur. Après tout, il s’était occupé de lui depuis qu’il était tout petit ; Tantan n’avait jamais été en contact avec du poison. Qui pouvait être responsable alors ?

Meng Chaoran prit une grande inspiration. Il y eut soudain de la colère sur son visage tandis qu’il tourna la tête et regarda droit vers la chambre de Shi Qianshan.

“Laissez-moi y aller !” dit doucement Chu Yang.

“Toi ? Que prévois-tu de faire ?” L’expression de son Maître était hideuse.

“En gros, je prévois de le satisfaire.” répondit nonchalamment Chu Yang.

Les pupilles de Meng Chaoran se rétrécirent ; après un faible rire, il dit : “Dans ce cas, tu devrais y aller.”

Après une pause, il continua : “Ne parle pas trop et laisse lui une chance de s’expliquer. Il est possible qu’il ignore l’étendue des conséquences de ses actions.”

Sa voix était très basse mais elle contenait de l’amertume et de la fatigue. Quoi qu’il arrive, Shi Qianshan avait été son disciple pendant les 7-8 dernières années ! Chu Yang voulait l’aider à gérer cette affaire parce qu’il comprenait le dilemme de son maître.

Meng Chaoran était furieux à ce moment mais Chu Yang, au contraire, le comprenait parfaitement et était très heureux.

Il hocha la tête et prit le plateau de nourriture qu’ils avaient préparé pour Shi Qianshan. Il arriva devant sa chambre, sourit légèrement et dit : “Frère Aîné Martial, il est l’heure de manger !”

“N’est-ce pas Tantan qui m’apporte toujours ma nourriture ? Pourquoi est-ce toi aujourd’hui ?” demanda Shi Qianshan en le regardant d’un air suspicieux.

“Tantan est si fatigué aujourd’hui qu’il n’a pas réussi à se lever.” Chu Yang eut un sourire chaleureux et dit : “Nous sommes tous frère; Tantan, moi, quelle différence ça peut faire ? Tu nous as tellement aidé avec tant d’amour et de soin que je me suis dit que je pouvais au moins faire ça pour toi.”

Shi Qianshan répondit : “Hm. Je n’ai pas grand appétit aujourd’hui, je n’ai pas envie de manger. laisse le plateau là.”

Quelle blague ! Il savait parfaitement que la nourriture était empoisonnée. Il l’avait empoisonné ! Comment pourrait-il oser en manger ?

A l’extérieur de la chambre, Meng Chaoran concentrait toute son énergie pour entendre ce qui s’y disait. Il ne put s’empêcher de renifler en entendant la réponse de Shi Qianshan. Il ne pouvait pas parvenir à imaginer que le disciple qu’il avait depuis 7-8 ans voulait à présenter le tuer. Même si tout était déjà limpide, il dit quand-même à Chu Yang de donner à Shi Qianshan une chance de s’expliquer.

Il s’accrochait à ce dernier espoir…

Cependant, il l’avait perdu en entendant Shi Qianshan répondre.

Un grand rictus sur le visage, Chu Yang demanda : “Comment peux-tu ne pas manger ? Le corps est de fer et le riz est d’acier ! (NdT un autre proverbe similaire à « on ne peut pas fonctionner le ventre vide »). De plus, tu es blessé et tu as besoin de nutriments pour guérir plus rapidement. Frère Aîné Martial, tu dois au moins manger un peu ! Si tu finis toute ton assiette, je suis sûr que tu te sentiras mieux.”

Shi Qianshan fronça les sourcils et dit d’un air dégoûté : “Je te l’ai déjà dit, je ne mangerai pas ! Sors d’ici !”

“Pourquoi ne… y aurait-il du poison dedans ?” Chu Yang dit sincèrement : “Frère Aîné Martial, nous avons été frères pendant si longtemps. Est-il possible que tu crois que je t’empoisonnerais ? Dépêche-toi de manger !”

DNC Chapitre 28
DNC Chapitre 30

14 Commentaires

  1. Jayledingue

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Illmryn

    Merci pour le chap !!
    tellement hâte de a suite de TODAG 😀

    Répondre
  3. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!!

    Répondre
  4. Dark

    Merci pour le chapitre.Hâte de lire les chapitre de TDG

    Répondre
  5. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. luffy99

    merci pour ce chapitre^^et vive l’empereur de la manipulation et du troll Chu Yang

    Répondre
  8. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.
    PS:Pour Shi,je compatie,pour Chu,je rie,pour leur relation…je pleure de rire!

    Répondre
  9. Pappy-Topher

    Merci

    Répondre
  10. hamatora

    merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  11. psycho

    Mange!! on te dit XD merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  13. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  14. Myrddin

    Merci ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com