TDG Chapitre 150

TDG Chapitre 149
TDG Chapitre 151

Et voilà le deuxième chapitre bonus, possible uniquement grâce à JRTodag ! Une nouvelle fois, un grand merci à lui !

 

 

Chapitre 150 – Parchemins patrons de gravure

 

Le vieil homme et sa famille étaient déjà au bout du rouleau et n’avaient plus rien qui puisse être vendu dans la maison. Quant au Joyau Spirituel du Blizzard, il en ignorait l’utilisation et avait essayé de la vendre pendant des douzaines de jours, sans succès. Il avait deux petits-enfants qui mourraient de faim à la maison et le vieil homme ne savait pas ce qu’il pouvait faire d’autre pour eux.

Il pensait, à la base, pouvoir vendre ce joyau deux ou trois sacs de nourriture ce qui, pour lui, aurait déjà été très bien. Il n’aurait jamais imaginé que Nie Li lui donne autant de nourriture en échange.

“Vieil homme, même si j’échange votre joyau pour tout ces vivres, j’en tire quand-même un grand bénéfice. Si vous avez la moindre requête, présentez-la moi.” dit Nie Li. Il voulait également lui offrir plusieurs objets de valeurs mais il comprenait que s’il lui donnait quelque chose ayant trop de valeur, il attirerait le désastre sur le vieillard et les siens.

“Je ne savais pas que je pouvais échanger cette chose pour autant de nourriture. Dieu a déjà été très bon envers moi, je n’ai pas d’autres requêtes.” Le vieil homme se prosterna quelques fois de plus.

Deux jeunes maigrichons entrèrent et vinrent aux côtés du vieil homme.

“Da Niu, Er Niu, dépêchez-vous, prosternez-vous devant notre bienfaiteur !” dit précipitamment le vieil homme aux deux arrivants.

Les deux enfants ne dirent rien et se prosternèrent.

Nie Li fut grandement ému ; il sortit cinq autres sacs de nourriture et quelques livres de viance, plaça le tout sur l’étal et s’en alla avec le Joyau Spirituel de Blizzard dans son anneau spatial.

Devant cette montagne de vivres, les larmes du vieil homme coulèrent comme la pluie tandis qu’il tremblait en disant : “Les Cieux bénissent notre bienfaiteur !”

Les autres marchands regardèrent la pile de denrées du vieil homme avec envie mais cela dit, ils n’osèrent rien lui faire ;  après tout, ce marché était géré par la Famille des Flammes Divines. Du coup, ils n’osaient pas semer la pagaille.

Après avoir plusieurs fois fait le tour de la ville, Duan Jian fut capable de rapidement échanger les denrées contre des Cristaux de Sang et des Pierres d’Âme de Dragon.

“Prends ces Pierres d’Âme.” Nie Li en sortir quelques unes et les passa à Duan Jian. “Ces pierres ont un énorme avantage pour quelqu’un comme toi qui tient sa constitution du sang de dragon : elles peuvent grandement renforcer ton âme. Quand j’en aurais l’occasion, je te trouverai un esprit démon de la tribu des dragons, que tu deviennes un Spirite Démon.”

Un esprit démon de la tribu des dragons était extrêmement difficile à trouver. Cependant, Nie Li n’avait pas d’autre choix ; la constitution de Duan Jian ne le rendait compatible qu’avec un esprit démon de la tribu des dragons.

“Merci, Maître.” dit respectueusement Duan Jian.

Nie Li avait pillé une bonne quantité de butin sur le chemin. Petit à petit, ils arrivèrent à un énorme magasin au sommet duquel était inscrit les mots “Flammes Divines” ; de nombreux consommateurs en entraient et en sortaient.

Un idée soudaine le traversa et Nie Li dit : “Allons-y jeter un oeil.”

Il était curieux à propos de la Famille des Flammes Divines ; si elle était aussi vertueuse que le disait Duan Jian, alors peut-être qu’il pourrait établir une sorte de connexion avec elle.

Le magasin avait un total de sept étages. Le premier comportait une grande variété d’herbes communes, de minerais, d’armes et d’autres choses. Rien ne piqua la curiosité de Nie Li à cet étage alors lui et Duan Jian montèrent au second. Celui-ci avait toutes sortes d’arts martiaux, de techniques de culture et de livres.

En continuant la montée, le cinquième étage n’avait rien d’intéressant aux yeux de Nie Li.

Au sixième, Nie Li s’arrêta devant une énorme épée noire qui dégageait occasionnellement des flammes de la même couleur et une intense chaleur.

Voyant Nie Li s’arrêter devant l’épée, un homme d’âge moyen légèrement obèse arriva vers lui. Il avait un grand sourire sur le visage et dit : “Elle fut forgée avec du Métal de Flammes Noires, est très affûtée et peut trancher du fer comme une motte de beurre molle. En même temps, un cristal de flammes y est enchâssée ; elle provoque donc les effets des flammes et peut brûler votre ennemi en un coup.  Quel regard perspicace vous avez, client respecté.”

“Le prix de cette épée ?”

“Nous n’acceptons que les échanges d’objet en paiement ; tout dépend de ce que vous pouvez proposer.” dit l’homme en souriant légèrement.

Nie Li réfléchit un moment. Ce qu’il avait le plus sous la main à ce moment, c’était des élixirs. for a moment. Du coup, il sortit une <Pilule de Concentration Spirituelle> et la lança au gros en disant : “C’est assez comme monnaie d’échange ?”

Tout à l’heure, les pilules qu’il avait sorti n’étaient que des <Pilules Nourrissant l’Esprit>  alors pour obtenir cette énorme épée, il sortit les <Pilules de Concentration Spirituelle> qui avaient de valeur que les autres.

L’homme d’âge moyen obèse attrapa l’élixir et le renifla. Ses yeux s’illuminèrent immédiatement et il dit : “C’est un bon élixir, et une <Pilule de Concentration Spirituelle> en plus. Beaucoup d’alchimistes ont disparu pendant l’Âge des Ténèbres et il n’en reste presque plus. De plus, rares sont ceux qui peuvent raffiner ces pilules.”

Il n’avait reniflé qu’une fois et avait pu déterminer quelle pilule était ce ; c’était vraiment un expert.

Le vieil obèse réfléchit un moment et dit : “Une seule ne suffit pas en échange de cette Épée de Flamme Noire. Vous allez avoir besoin d’au moins deux cents <Pilules de Concentration Spirituelle> pour atteindre sa valeur !”

Nie Li ne pensait évidemment pas qu’une pilule seulement suffirait en échange de l’épée mais deux cents pilules, c’était encore sous son estimation. Selon lui, l’épée valait au moins un millier de pilules.

“Voilà donc deux cents <Pilules de Concentration Spirituelle> !” Nie Li sortit deux bouteilles pleines de pilules et les lança à l’homme obèse.

Ce dernier n’aurait jamais pensé que Nie Li n’essaierait même pas de discuter du prix et lancerait juste deux cents pilules du revers de la main. Ces pilules pourraient créer plusieurs experts au sein de la Famille des Flammes Divines. Avec elles, de nombreux rangs Argent 5 étoiles et rangs Or 5 étoiles allaient avoir plus de chances de réussir à percer au niveau supérieur.

Les élixirs ne pouvaient être conservés qu’une centaine d’années au mieux avant de ne plus pouvoir être consommées. De plus, il restait très peu d’alchimistes dans ce monde et du coup, toutes les familles ici manquaient horriblement d’élixirs, en particuliers d’élixirs de haute qualité comme les <Pilules de Concentration Spirituelle>. Quant à l’Épée de Flamme Noire,  eh bien… Quasi tout ceux qui s’étaient échappés dans ce monde étaient venus avec de nombreux anneaux spatiaux remplis de nombreux trésors qui se transmettaient de génération en génération ; l’épée n’était donc là-bas qu’un objet ordinaire.

Nie Li prit l’Épée de Flamme Noire, la lança à Duan Jian et lui dit : “Cette épée sera pour toi !”

C’était l’épée adéquate pour lui qui possédait le sang du Dragon Noir ; autrement, Nie Li ne l’aurait pas choisi parmi tout ces trésors.

Quand Duan Jian la reçut, il resta stupéfait un moment puis regarda avec une profonde gratitude son bienfaiteur.

Après avoir passé tout ce temps avec lui, Nie Li sentait que c’était une personne qui repaierait la bonté qui lui était faite et devint plus généreux encore à son égard.

Quand l’homme d’âge moyen obèse eut accepté les élixirs, il alla jusqu’à Nie Li, un grand sourire sur le visage, et dit : “Excusez-moi de vous poser la question : êtes vous un alchimiste ?”

Nie Li lui jeta un regard, et hocha légèrement la tête.“Exact.”

Les yeux de l’obèse s’illuminèrent soudainement et il devint plus humble encore. “Je m’appelle Li Fu, puis-je connaître votre nom et de quelle famille vous venez ?”

“Je n’appartiens à aucune famille et quant à mon nom, je crois que vous n’avez pas besoin de le connaître.” dit Nie Li en lui jetant un léger regard.

Li Fu ne prit pas ombrage de l’attitude de Nie Li. Il était inconcevable de voir démarquer un alchimiste et c’est pourquoi il était extrêmement normal qu’il soit un peu arrogant. Li Fu fit une légère référence à Nie Li et lui dit : “Seigneur Alchimiste, notre Famille des Flammes Divines a toujours voulu engager un Maître Alchimiste. Si vous acceptiez de nous rejoindre, je transmettrai la moindre de vos requêtes à notre Patriarche.”

“Je ne souhaite être lié à quoi que ce soit et ne rejoindrai donc pas votre famille. Par contre, il est toujours possible de coopérer.” Nie Li n’allait naturellement pas noyer le poisson? Son plan était d’utiliser les <Pilules de Concentration Spirituelle> comme monnaie d’échange pour l’Épée  de Flamme Noire. Il ne s’attendait pas à ce que Li Fu morde à l’hameçon si rapidement.

“Coopérer ? Pas de problèmes. Je voudrais vous demander comment coopérions-nous ? Nous pouvons vous fournir une grande quantité d’ingrédients à raffiner.” De son point de vue, ce dont les alchimistes manquaient le plus, c’était les ingrédients.

Nie Li lui jeta un regard et dit : “Je ne manque pas d’ingrédients. Quant à notre coopération, je n’ai pas encore réfléchi à quoi elle allait consister. Aujourd’hui, je ne suis là que pour flâner et faire des achats.”

Après avoir entendu sa réponse, les yeux de Li Fu brillèrent d’une trace de déception. Nue Li ne manquait pas d’ingrédients et n’avais pas non plus penser à comment se déroulerait leur coopération. Il n’avait probablement dit ça que pour se faire mousser.

Nie Li continue de se balader mais rien n’attira son attention sur sa route. Ils continuèrent de monter jusqu’à atteindre le septième étage ; celui-ci était lourdement gardé par des hommes en armures complètes qui étaient devant chaque objet.

En général, les gens sans statut particulier ne pouvait y accéder. Cependant, étant donné que Nie Li était un alchimiste, Li Fu ne l’en empêcha pas.

Les objets au septième avaient bien plus de valeur que ceux du sixième. C’était, en gros, des objets venant droit de l’Âge des Ténèbres et nombreux furent ceux qui firent trembler le cœur de Nie Li.

Pendant qu’il regardait les trésors, Li Fu recula lentement.

Nie Li, bien sûr, l’avait remarqué mais ne dit rien et continua sa visite. Puisqu’il était là, autant prendre un ou deux objets avant de partir. Ce serait trop déprimant que de quitter cette montagne de trésors les mains vides. Son regard tomba sur un parchemin de patron de gravure.

Ce parchemin contenait une technique interdite de rang Légende !

En faisant attention, on trouvait un total de sept parchemins.

“Frère, vous êtes intéressé ces parchemins ?” Un adolescent bien habillé marcha jusqu’à Nie Li. Il semblait avoir autour de dix-sept ou dix-huit ans et portait des vêtements de soie qui lui donnaient l’air imposant.

Cet adolescent devait avoir été mandé par Li Fu et devait être un membre de la Famille des Flammes Divines !

“C’est exact, je suis en effet un peu intéressé.” Nie Li hocha la tête, n’esquivant pas la question.

L’adolescent soupira légèrement tandis qu’il secouait la tête et dit : “Ces parchemin de patrons de gravure sont en effet de beaux objets. Cependant, ils nous viennent de l’Âge des Ténèbres et le sang de démon utilisé comme encre est à présent très flou. Quelqu’un avait essayé de les utiliser mais sans succès. Ils doivent être devenus complètement inutiles.”

Ces parchemins, transmis de génération en génération depuis l’Âge des Ténèbres, avaient subi le passage du temps ; il était naturel qu’ils ne soient plus utilisables. Cependant, il y avait un point notable à ces parchemins : ils étaient écrits avec le sang d’une bête démon de rang légende, qui ne s’effaçait pas si facilement. Aussi longtemps qu’on les traitait un peu, ces patrons de gravure pourraient luire à nouveau.

“Puisqu’ils sont inutiles, pourquoi ne pas me les vendre ? Je peux les ramener chez moi et les étudier, qu’en dites vous ?” dit Nie Li en souriant. Ce n’était pas parce qu’ils étaient inutiles aux autres que c’était le cas pour lui.

TDG Chapitre 149
TDG Chapitre 151

18 Commentaires

  1. nickylaboum

    merci

    Répondre
  2. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. Newsorama

    Merci pour le chap.

    Répondre
  4. Hinomura

    Merci beaucoup vivement la suite

    Répondre
  5. Loxias

    parchemin inutile + Nie Li = technique abusé
    It’s over 9000 !!!!!!

    Répondre
  6. hamatora

    merci à JRTodag de nous avoir permis d’avoir ce chapitre bonus 🙂

    Répondre
  7. Pappy-Topher

    Merci

    Répondre
  8. Beuhbeuh

    Merci !!

    Répondre
  9. Lelouch

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Angel-vieur

    Merci à Waz et JRTodag pour ce chapitre ^^
    Ça y est, Nie Li passe en mode super négociant !!! xD

    Allez Waz, tu viens de faire 1/3 de la trad, plus que 300 chapitres x)

    Répondre
  11. Conan

    Merci à JRTodag et notre cher Waz pour le chapitre!!! 150 chapitres faut fêter ça Waz!!!!!

    Répondre
  12. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  13. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  14. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  15. Djelie

    Merci pour ces chapitres, c’est toujours un plaisir de vous lire!

    Répondre
  16. JRtodag

    merci a WAZ et tout le monde sa fait plaisir d’être remercié . vivement q’on arrive au 200ème et plus

    Répondre
  17. #Uta

    merci☺

    Répondre
  18. Myrddin

    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com