DNC Chapitre 30

DNC Chapitre 29
DNC Chapitre 31

Premier DNC de la semaine et birdel de morde, quel chapitre ! Vous allez vouloir la suite 😀

 

 

Chapitre 30 – Il y a des erreurs que tu ne devrais pas faire dans la vie

 

Le visage de Shi Qianshan changea lentement de couleur. Les paroles de Chu Yang le visaient personnellement. Il leva immédiatement la tête, le regarda et lui demanda d’un ton sérieux : “Que veux-tu dire par là ?”

“J’essaie  de te dire de manger. Tu comprendras après !” Chu Yang lui rendit son regard et le sien devint froid. Il continua de parler, lentement : “Je voulais voir si le poison dans la nourriture était létale ou non. Honnêtement, c’est une question qui me rend très curieux !”

L’estomac de Shi Qianshan se noua tout d’un coup. “Tu… Qu’est-ce que c’est que cette plaisanterie ”

Chu Yang eut un sourire narquois. “Quoi ? Ce petit jeu ne t’amuse pas ? Et si nous passions au suivant alors ?”

Chu Yang prit immédiatement un bol de riz et alla s’asseoir sur les jambes de son aîné. (NdT Brutal !) Ce dernier hurla de douleur en tordant son corps comme une anguille. Des gouttes de transpiration de la taille de haricots coulèrent le long de son visage ; Chu Yang lui enfonça un bout de couette dans la bouche quand il l’ouvrit. Il fut agile et décisif dans son geste, au point que quelqu’un avec plusieurs dizaines d’années d’expérience n’aurait pas pu être aussi fluide que lui.

Les cris misérables de Shi Qianshan restèrent immédiatement coincés dans sa gorge, se transformant en sanglots. Il ne pouvait que fixer Chu Yang d’un air terrifié et secouer répétitivement la tête. A ce moment, la transpiration coulait comme la pluie sur son corps. Chu Yang tenait le bol de riz d’une main et agrippa la gorge de Shi Qianshan de l’autre. Il le regarda froidement et dit : “Shi Qianshan, je ne voulais pas te tuer si tôt ; j’ai à peine évacué ma colère. Cependant, tu es allé trop loin aujourd’hui, plus que je ne peux le supporter.”

Shi Qiansha, qui était bâillonné, ne pouvait qu’émettre des « oh oh » gutturaux, peu importe qu’il tente de crier ou de hurler. Ses yeux étaient emplis de peur et de rancune. Il tenta de se débattre dans un dernier effort, ce qui ne le fit que souffrir davantage à cause de ses blessures.

“Shi Qianshan, je ne parlerai même pas de la façon dont tu nous as traité, Tantan et moi, ces dernières années. Te souviens-tu, il y a huit ans de ça, ta famille était assaillie par des brigands, vos vies ne tenaient qu’à un fil et ta soeur a manqué de se faire violer. C’était Maître qui était apparu à temps pour tous vous sauver et ensuite, elle a supplié le maître de te prendre comme disciple. Maître pensait que tu étais quelqu’un de décent, t’a pris sous son aile et t’a enseigné les arts martiaux. A présent, non seulement tu n’apprécies pas sa bonté mais tu oses tenter de le tuer en l’empoisonnant. Es-tu vraiment un être humain ?”

Chu Yang le pourrit : “Tu as vraiment un coeur de loup et des poumons de chien ’!”

Il y eut de la honte dans le regard de Shi Qianshan, mais elle disparut immédiatement. Il regarda Chu Yang avec violence, comme s’il voulait le dévorer vivant. Il n’y avait, bien sûr, aucun repentir dans son regard !

Tout d’un coup, il se mit à tousser sèchement. Un amas de sang frais vola de sa gorge si fort que le morceau de couette coincé dans sa bouche sortit avec.

Le sang frais éclaboussa la couette et forma des tâches inégales. Shi Qianshan ne fit pas le moindre bruit sous la douleur mais fixa Chu Yang à la place. “Chu Yang ! Ne fais pas l’innocent devant moi, c’est inutile ! J’ai arrêté ces petits trucs il y a bien longtemps.”

Il eut une autre tout sèche et bien que du sang continua de couler au coin de ses lèvres, il dit avec rancœur : “Je suis ingrat, et après ? Je voulais tous vous tuer, et après ? J’ai une ambition dévorante, le coeur du loup et les poumons du chien, et après ?”

Shi Qianshan haleta, sa poitrine se soulevant et redescendant. “Sans toi, je n’aurais pas été battu à deux doigts de la mort. Si mes jambes n’étaient pas cassées, je n’aurais pas perdu la chance de participer à la compétition de classement de la secte. Si je n’avais pas perdu cette chance, alors mon futur ne serait pas aussi sombre. Tout ça c’est de ta faute ! Chu Yang… toi et moi, on ne peut pas vivre sous le même ciel ! Quant au maître… Hahaha…”

Shi Qianshan essuya le sang séché du coin de ses lèvres et rit froidement : “Tu penses que Meng Chaoran est vraiment aussi gentil ? Pourquoi a-t’il sauvé ma famille cette année là ? N’était-ce pas parce qu’il était captivé par la beauté de ma sœur ? Si je ne l’avais pas découvert à temps et ne l’avais pas immédiatement mariée à quelqu’un d’autre, alors elle aurait fini entre ses mains. En temps normal, il se comporte comme s’il était quelqu’un d’honorable mais c’est une fripouille à l’intérieur ! Parfois la nuit, il ne cesse d’appeler Chu Chu… Chu Chu… Il pensait que je ne l’entendrais pas ? Chu Chu est le surnom de ma soeur ! C’est vraiment un scélérat.”

Il semblait que Shi Qianshan savait qu’il ne pourrait que difficilement échapper à la mort après ce jour, alors il vida toute la rancœur qu’il éprouvait au fond de lui.

Le corps de Meng Chaoran, dans la salle à manger à côté, se mit à trembler entièrement quand il entendit la diatribe de son disciple. Son visage devint de plus en plus pale.

Crack !

La tasse de thé dans sa main se brisa et des petits morceaux glissèrent entre ses doigts. Tout d’un coup, ses cheveux se dressèrent sur sa tête ; il expira puis vola vers la porte et, étonnamment, fit un gros trou.

“Hahaha, j’ai raison n’est-ce pas ? Ce vieil homme… Quelle grandeur, quelle générosité… Ahahah…” Shi Qian Shan rit comme un damné.

Chu Yang rugit comme un lion et se précipita vers lui pour l’attaquer.

Pow!

Avant même que la paume de Chu Yang ne s’abatte, le mur séparant les deux pièces se brisa, envoyant de la poussière partout. Meng Chaoran se précipita dans la chambre et attrapa le poignet de Chu Yang. Il savait qu’il ne pourrait plus se contrôler davantage et a donc agit de la sorte.

Quand Shi Qianshan vit Meng Chaoran, il se recroquevilla instinctivement. Seules ses paroles étaient agressives. “Toi… Alors vieux machin, on a quelque chose d’autre à ajouter ?”

Meng Chaoran lâcha lentement Chu Yang. Il prit quelques inspirations et se calma rapidement. Il tourna un regard dénué de sympathie sur Shi Qianshan et dit lentement : “Shi Qianshan, à partir de ce moment, tu es expulsé de la secte !”

Ce dernier rit bruyamment. “Oh, Meng Chaoran, Meng Chaoran. Tu crois que j’ai encore besoin d’être ton disciple ? Je crache dessus !”

Le regard de son maître se fit plus froid mais il continua de parler calmement : “Shi Qianshan, ta sœur était belle certes, mais pas au moins où moi, Meng Chaoran, se souviendrait d’elle éternellement.”

Shi Qianshan rit et se paya sa tête : “Alors pourquoi appelles-tu son nom dans ton sommeil ? T’es cinglé ou quoi ?”

Le regard de Meng Chaoran brilla de colère mais elle fut vite remplacée par de la pitié. “Ce n’est pas le nom de ta soeur. Je vais avoir 48 ans cette année. Il y a 8 ans, j’en avais 40 et elle 15 seulement. Bien qu’elle ne soit pas moche, moi, Meng Chaoran, ne m’abaisserait jamais à ce niveau.”

Meng Chaoran rit sèchement : “J’ai bien appelé Chu Chu… pas ta Chu Chu ; Chu Chu… Ye Chu Chen, c’était mon amour, ma femme. Ca fait 20 ans que nous avons été séparé et il n’y a pas un instant où je ne pense pas à elle…”

Il continua, parlant d’un ton glacial : “En fait, la raison pour laquelle j’ai sauvé ta famille à l’époque était parce que leur deux noms se ressemblaient. Autrement… Le Jiang Hu est plein de puissants maltraitant les faibles et moi, Meng Chaoran, n’ait jamais eu envie d’intervenir dans les affaires des autres !”

Les paroles de son ex-maître firent s’étouffer Shi Qianshan qui en resta coi. Tout devint clair à ce moment ; pas étonnant que la voix de son maître devienne étrange quand il prononçait ce nom. Alors… Alors… Ce n’était pas le nom de sa soeur…

Tout d’un coup, Shi Qianshan fut vraiment désolé? Il avait traversé toutes ces années sans faire confiance à qui que ce soit et en étant plein de haine mais au final, il s’avérait que tout était un malentendu…

Meng Charan prit une grande inspiration et dit nonchalamment :“Je n’ai pas dit tout ça pour toi ! Disons juste que ce sont mes adieux à ton égard.”

Ses paroles semblaient contradictoires mais Chu Yang, qui se tenait à côté de lui, comprit ce qu’il voulait dire. C’est à lui que s’adressait cette explication ; il ne voulait pas que son disciple se trompe à son sujet ou que d’autres ne comprennent pas le précieux amour de son coeur. Pour ça, il avait besoin d’un témoin..

Tant d’années s’étaient écoulées mais rien ne pouvait faire basculer l’amour qu’il avait en lui.

Cette fois, Shi Qianshan avait réveillé la plus grande douleur qui résidait en son maître !

Son expression changea et il pleura : “Maître…. J’avais tort… J’étais confus… Je mérite de mourir… (NdT enfin une chose sur laquelle on est d’accord)… S’il vous plaît, s’il vous plaît ; pardonnez moi.”

“C’est trop tard ! Il y a des erreurs qu’on ne devrait pas faire dans la vie. Et si tu les commets, alors tu dois payer de la tienne.” Meng Chaoran secoua froidement la tête et tendit lentement la main. Son regard était calme et résolu. Il ignora la supplique de Shi Qianshan, déterminé à éliminer tout futur problème.

DNC Chapitre 29
DNC Chapitre 31

16 Commentaires

  1. Zhexiel

    Merci pour le chapitre?
    (Je sait plus trop là,avec ce genre de fin à la sadique…)

    Répondre
  2. Fabulas

    Merci pour le chat rigolo

    Répondre
  3. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!

    Répondre
  4. Kathysse

    Merci pour ce chapitre ! ^^
    Il vas vraiment être viré ?! Juste comme ça ?! é_è
    J’ai un peut pitié de lui !

    Répondre
    1. Dark

      Merci pour le chapitre 🙂

      Sérieux ta pitié il aurais dû se faire torturer a mort pendant dès siècle je pense qu’il a de la chance >:(

      Répondre
    2. elfouxX

      hem on parle d’un sale héros la hein ^^
      précisons juste qu’a un moment dans le ln tout le monde se mets a l’appeler ‘le roi de l’enfer »

      Répondre
  5. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. hamatora

    merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  9. korojii

    Merci et bonne continuation 😀

    Répondre
  10. Daliyad

    Il est cool c’est un chapitre rythmé qui suis bien la trame mais pas au point de mettre un suspense qui donne affreusement envie de voir la suite malgré le fait que j’adore ce novel et que j’attends toujours la suite avec une grande impatience impatience merci pour la traduction de l’œuvre ce novel n’a rien qui incite a vouloir la suite plus qu’a ordinaire 🙂
    je vous adore pour votre travail mille merci et je vous aime <3

    Répondre
  11. Pappy-Topher

    Merci

    Répondre
  12. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  13. Myrddin

    Merci

    Répondre
  14. psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com