TDG Chapitre 155

TDG Chapitre 154
TDG Chapitre 156

Et hop, voici pour vous le dernier TDG de la semaine ^^ Bonne lecture à tous et à tout à l’heure pour le DNC !

 

 

Chapitre 155 – Ton Adversaire

 

‘Un énorme feu d’artifice !’ s’exclama en son for intérieur Nie Li après avoir levé les yeux au ciel.

Il utilisa d’abord une Explosion Ying-Yang pour créer une fissure dans le patron de gravure de protection et ensuite, des dizaines de patrons d’explosion de flamme pour envoyer la tour toute entière dans le ciel.

A ce moment, les gardes alentour étaient stupéfaits. Ils se retournèrent et ne virent qu’une moitié de la tour de garde au sol, qui semblait solitaire dans les ténèbres. Puis, ils levèrent leur tête et virent la tour se propulser dans le ciel tel un canon ; à sa base, il y avait une traînée de flammes. Peu après, elle explosa dans le ciel, éparpillant ses débris qui tombèrent comme la pluie.

Que s’était-il passé ?

Les gardes furent incapables de réagir tandis que la tour volait.

Beaucoup d’entre eux avaient une expression paniquée, ne sachant pas quoi faire.

Leur chef, Sikong Shou, était également abasourdi.

Les mineurs agités furent également légèrement stupéfaits un moment, puis ils éclatèrent en vivats en assistant à l’explosion.

Les trois Maîtres-Graveurs étaient morts, les marques sur leur corps avaient disparu ! Ces gens qui avaient été capturés en tant qu’esclaves étaient, pour la plupart, des rangs Argents ou Or ! De plus, en minant les Cristaux de Sang, nombre d’entre eux utilisaient les cristaux pour s’entraîner secrètement, dans l’espoir de se libérer de la marque.

Ces marques des trois Maîtres-Graveurs étouffaient leur culture, piétinant leur espoir mais à présent qu’elles avaient disparu, leur culture était soudainement revenue.

« Nos sceaux ont disparu ! »

« Tue ! Tue ! »

Des rugissements furieux éclatèrent dans les rangs des mineurs, semblables à des bêtes sauvages qui venaient de sortir de leur cage.

Ils avaient été piétiné bien trop long, privés de liberté et de fierté, à devoir miner tout les jours. Au moment où ils se reposaient un petit peu, le fouet de Sikong Shou s’abattait sur eux brutalement. Ils avaient tous enduré la situation, attendant le jour où ils pourraient vider leur sac.

« Ca craint ! » L’expression de Sinkong Shou et de ses subordonnés tourna à la peur. Sans la suppression de leur pouvoir par les trois Maîtres-Graveurs, ces agneaux incapables de les blesser étaient soudainement devenus des tigres féroces, prêts à mordre leurs maîtres.

Il y avait au moins dix milles mineurs ici, et nombre d’entre eux étaient de rang Argent et Or !

Ces mineurs arrivèrent tel un raz-de-marée, tuant les gardes de la Famille aux Ailes Argentées les plus près.

Puisqu’ils n’avaient pas d’armes affûtées, les mineurs brandirent leurs pioches et regardèrent les gardes avec colère et haine.

Pshiah ! Pshiah ! Pshiah !

Bien que les gardes tranchèrent un groupe de mineurs, bien d’autres arrivèrent à leur suite. Ils étaient féroces et ne craignaient pas la mort, chargeant les gardes.

Alors qu’un mineur allait être tailladé par une énorme épée, il bloqua rapidement l’attaque et, telle une bête sauvage, le chargea à toute vitesse et mordit le garde au cou.

« Aaaaargh !! » Ce dernier poussa un cri misérable.

Bien que les gardes de la Famille aux Ailes Argentées se battent souvent contre des bêtes démons, ils avaient en général peur de la mort. (NdT comme la plupart du monde quoi. Enfin pour un soldat, ça craint un peu j’avoue :x) Ils avaient été envoyé garder cette mine et donc, n’étaient pas des soldats d’élite. Quand ils virent les mineurs devenir aussi sauvages que des loups et des tigres, ils eurent peur et, les uns après les autres, se mirent à fuir.

« Tue ! » Ce cri couvrit les cieux.

Sikong Shou fut capable de tuer des douzaines de mineurs mais cela étant, le raz-de-marée des mineurs finit par l’encercler. Normalement, il était le plus brutal parmi les gardes et avait même tuer le plus de monde. Nombreux étaient ceux qui le regardaient le regard empli de haine. Les mineurs chargèrent en sa direction tous en même temps, ce qui l’effraya un peu.

Il regarda précipitamment autour de lui, cherchant de l’aide, mais quand il regarda derrière lui, il vit que les gardes qui étaient là avaient déjà abandonné leurs armures et fuyaient la zone, en insultant leurs parents pour ne pas leurs avoir donner des jambes plus rapides.

Il n’aurait jamais imaginer mourir là-bas, entouré d’esclaves.

A cet instant, il était plongé dans le désespoir. Cependant, il savait qu’il ne pouvait pas cesser de se battre parce que quand ça arriverait, les mineurs le démembreraient.

De nombreux puissants mineurs se dirigèrent dans la direction de Sikong Shou, voulant le tuer.

« Uuuurghhh » Celui-ci  fut enfin submergé par les mineurs, balancé au sol et finit noyé dans la colère de leur rage.

Quant au responsable de tout ça, Nie Li, lui avait rapidement disparu dans les ténèbres et personne ne remarqua son existence.

Il chercha un long moment dans les mines mais fut incapable de trouver la moindre trace du petit enfant. Avec autant de mineurs révoltés, l’endroit était devenu un merdier complet ; il n’allait probablement plus pouvoir le trouver et ne put qu’espérer que ce gamin avait été béni par les cieux. (NdT en gros, qu’il allait avoir assez de chance pour s’en tirer)

Alors que les mineurs attaquaient les gardes, un groupe d’experts en armures d’argent arriva. La personne qui dirigeait ce groupe était Sikong Hongyue qui portait également une armure d’argent et brandissait une énorme épée entre ses mains, les yeux emplis d’une intention de tuer glaciale.

« De misérables esclaves tels que vous osent être présomptueux sur le  territoire de ma Famille aux Ailes Argentées ?! Vous voulez vraiment crever ! » Sikong Hongyue donna un coup vertical de son épée et du sang frais éclaboussa dans toutes les directions. Des douzaine de personnes tombèrent à ce moment, colorant le sol rouge sang.

La culture de cette fille était trop grande ; elle élimina même rapidement deux experts de rang Or parmi les mineurs.

C’était une femme féroce, similaire à un tigre !

Nie Li, qui allait partir, s’arrêta. Sikong Hongyue avait déjà les mains couvertes de trop de sang, elle méritait de mourir !

« Mademoiselle Hongyue, ça fait longtemps ! » dit Nie Li, assit sur une branche d’arbre en la regardant avec un petit sourire en coin.

« C’est toi ! » s’exclama t’elle en le voyant au loin. Son regard devint glacial. Elle n’aurait jamais pensé que Nie Li était resté sur leur territoire. Il semblait que la révolte ici était de sa faute.

« Puisque vous êtes occupées, je ne vais pas vous déranger. A plus ! » Nie Li sourit en bondissant au sol et ensuite, courut dans les bois.

Sikong Hongyue regarda la silhouette de Nie Li puis les mineurs. Grinçant des dents, elle pourchassa Nie Li ; elle devait capturer le coupable avant toute chose ! Si elle le laissait s’échapper, elle n’aurait pas d’autres occasions de le capturer.

Cependant, elle savait aussi que Nie Li l’avait attiré là exprès et était, du coup, extrêmement prudente.

Woosh ! Woosh ! Woosh ! Deux silhouettes volèrent à travers les bois, n’étant plus qu’un flou.

Très rapidement, ils arrivèrent au bord du territoire de la Famille aux Ailes Argentées. S’ils couraient davantage, ils entreraient dans le territoire d’une autre famille.

« Arrête toi ! » aboya furieusement Sikong Hongyue. Les ailes dans son doigt battaient fort, augmentant de plusieurs fois sa vitesse et elle se changea en un rayon de lumière, tailladant en direction de Nie Li. La lourde épée était enveloppée de flammes.

Voyant qu’il allait se faire trancher, Nie Li se retourna soudainement avec l’Épée Météorite du Dieu Tonnerre en main.

Boum !

La foudre et les flammes entrèrent en collision et une puissante onde de choc balayant les alentours.

Nie Li se servit de l’impact et vola plusieurs douzaines de mètres en arrière avant d’atterrir sur une branche d’arbre.

Quant à Sikong Hongyue, sa vitesse ralentit et, éventuellement, elle atterrit au sol.

« Que s’est-il passé ? Comment ce gamin peut il être aussi puissant ?! » Elle était choquée ; d’après ce dernier échange avec lui, sa force était proche de la sienne. Elle avait toujours cru que Nie Li était un rang Argent et n’aurait jamais pensé qu’il puisse être de rang Or. (NdT bah t’avais pas tort ma fille mais Nie Li est complètement pété :x)

Nie Li s’appuya contre l’arbre : « Pourquoi mademoiselle Hongyue est-elle aussi féroce ? N’avez-vous pas peur de ne pas réussir à vous marier, à être une demoiselle qui tue quand elle en a envie ? » Il sentit soudaine une aura surgir dans sa direction et le coin de ses lèvres ne put s’empêcher de se transformer en un petit sourire narquois.

« Espèce de… On dirait que je t’ai sous-estimé, avorton. Je n’aurais jamais pensé que ta force aurait déjà atteint le rang Or. Cependant, puisque tu m’as rencontré, tu es destiné à mourir ici ! »  Elle posa sa main droite sur son épée, ses doigts en caressant doucement la lame. Son corps entier se couvrit d’une flamme ardente et sa culture monta de deux-trois crans en un instant.

« Technique de bas niveau de raffinage du corps écarlate ? Pas mal, tu as pu t’entraîner jusqu’à ce niveau. » Nie Li sourit doucement et dit : « Cependant, tu n’es toujours pas un adversaire à ma hauteur ! »

Les sourcils de Sikong Hongyue tressaillirent quand elle entendit cette réplique. Une silhouette atterrit devant elle dans un « boum ». Cette silhouette était celle de quelqu’un similaire à elle, avec une pair d’ailes dans le dos ; cependant, contrairement à elle, les ailes étaient bien plus larges et couleurs or noir.

Elle plissa les yeux en fixant la personne face à elle et dit froidement : « C’est toi, Duan Jian ! »

« Exact, c’est bien moi ! » Sa voix était rauque et contenait une pointe d’intention de tuer. Il ne pardonnerait jamais à cette femme en face de lui qui était une des coupables ayant poussés ses parents à mourir !

Sikong Hongyue pouvait sentir une aura terrifiante se dégager du corps de Duan Jian. Cette aura semblait complètement l’opprimer, faisant naître involontairement une pointe de peur en son coeur. Elle n’avait jamais ressenti ça auparavant et comprit ensuite que Duan Jian n’était probablement plus le même qu’auparavant.

Elle pointa Nie Li du doigt, tandis que ce dernier était toujours aussi sur sa branche au loin, et l’injuria : « On aurait pas dû croire un gamin ingrat comme toi l’autre fois ! Nous, père et fille, t’avons fait confiance et c’est comme ça que tu nous remercies ? »

A ces mots, Nie Li rit froidement : « Sikong Hongyue, laisse moi te poser une question : quelle gratitude toi et ton père m’auriez démontrée ? Vous ne vouliez de moi que la méthode pour guérir la maladie de votre famille. Vous croyiez en moi ? Si c’était vraiment le cas, vous ne m’auriez pas forcer à laisser mes amis derrière moi ! Il est vrai que je n’ai pas de rancune envers votre famille mais cela étant, je ne parle pas pour la victime en face de toi ! »

Les yeux de Duan Jian se mirent à briller d’une lueur rouge sang, comme une bête entrant en mode berserk.

« Sikong Hongyue, toi et ton père ont poussé mes parents à la mort et m’avez même emprisonné, en me forçant à subir d’innombrables humiliations. Aujourd’hui, je vais me venger et te tuer, puis ensuite je trouverai cette vieille canaille de Sikong Yi ! » Duan Jian brandit l’Épée de Flamme Noir et trancha en direction de sa némesis.

« Hmpf, Duan Jian, ta mère n’avait aucune honte et séduisait des hommes hors de notre clan. La mort était le choix de la facilité pour elle. Une femme comme elle aurait dû être déshabillée devant tout les membres de la Famille aux Ailes Argentées ! » (NdT  uhr dhur, je vais me faire démonter mais je rajoute de l’huile sur le feu, je suis une conne !) dit vicieusement Hongyue en sautant et esquivant ses attaques.

« Tu oses insulter ma mère ? Je vais te crever !! » Il devint de plus en plus furieux, l’Épée de Flamme Noire s’abattant continuellement sur elle. Il n’avait aucune technique et agitait son sabre au pif.

Sikong Hongyu sourit intérieurement. ‘Tu veux me tuer avec une endurance aussi pathétique ?’ Elle l’insultait pour pouvoir le déstabiliser !

Boum !

Une faille apparut dans la garde de Duan Jian, donnant à Sikong Hongyue une opportunité de frapper sa poitrine de sa lourde épée.

 

 

TDG Chapitre 154
TDG Chapitre 156

20 Commentaires

  1. Lelouch

    Merci pour le chapitre et j’ai fait un petit cadeau au passage 🙂

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      J’ai vu ça ! On va encore scander ton nom, hein 😀 Merci Lelouch !

      ALL HAIL LELOUCH !

      Répondre
    2. JRtodag

      LELOUCH MERCI MAIS TU EST UN ASSASSIN C’EST A PARTIR DE LUNDI QUE SA COMPTE POUR LES 3CHAP BONUS DE L’AVANT !!!! MAIS MERCI QUAND MEME ALL HAIL LELOUCH!! !!! ALL HAIL LELOUCH !!!

      Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. ArKax

    ALL HAIL LELOUCH !
    Quand sortirons les chapitres bonus ? :p

    Répondre
  6. dragondessonges

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Kathysse

    merci pour ce nouveau chapitre!
    hâte d’être a la suite ! ^^

    Répondre
  8. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!!! Vivement la suite!!!!

    Répondre
  9. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.
    PS:All hail Lelouch!

    Répondre
  10. nickylaboum

    merci

    Répondre
  11. #Uta

    merci

    Répondre
  12. MYCS

    Thank for this chapter

    Répondre
  13. korojii

    All hail Lelouch !
    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  14. Aizawa

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  15. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  16. hamatora

    merci

    Répondre
  17. lainkonifer

    merci pour le chap. all hail Lelouch!!!!!! et « Les ailes dans son doigt battaient fort » petite erreur non ?

    Répondre
  18. Angel-vieur

    Merci pour le chapitre et all hail lelouch 0/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com