BTTH Chapitre 120

BTTH Chapitre 119
BTTH Chapitre 121 partie 1

Et voilà le dernier BTTH de la semaine ! Je pense que vous allez attendre mardi avec impatience ;p

Le premier TDG bonus arrivera tout à l’heure et l’autre demain !

 

 

Chapitre 120 – Flamme de Lotus Purifiant les Démons

 

Quand Xiao Yan reprit conscience, il sentit son corps le lancer de partout, comme si des épines étaient plantées partout sur lui. Il frotta l’anneau de stockage à son doigt et en retira une petite bouteille de jade. Il pencha la bouteille et fit tomber quelques gouttes de liquide rose dans sa bouche.

Après avoir avalé le liquide rose aux propriétés engourdissantes, Xiao Yan sentit cette impression d’être piqué de partout lentement disparaître de son corps.  Il s’assit et ramassa le parchemin noir avant de réaliser que tout les mots et dessins de ce dernier avaient disparu.

Xiao Yan fixa le parchemin vide et cligna des yeux, confus. Tout d’un coup, il se déshabilla et sortit un morceau de miroir en cristal de son anneau puis, avec l’aide de la réflection de la lumière, il remarqua qu’un tatouage de paire d’ailes noires d’aigle de la taille de la paume de la main était apparu dans son dos.

« Sont-ce les Ailes d’Aigle de Nuage Violet ? » murmura Xiao Yan dans sa barbe d’un ton incertain. Le Dou Qi de son corps se dirigea vers les deux méridiens qui avaient été créés de force puis dans le tatouage sur son dos.

Le tattoo d’un noir profond, sous l’influence du Dou Qi qui lui parvenait, émit immédiatement une légère lumière violette et se transforma enfin en une paire d’ailes solides. Les ailes grandirent aussi de la taille d’une paume à celle d’un demi-pied (NdT unité de mesure chinoise. Un pied = 33cm en gros).

Xiao Yan regarda curieusement la paire d’ailes d’aigle aux lignes violettes tandis qu’il pensa à les faire bouger. Une légère force de poussée se créa sous son corps mais elle était bien trop faible pour le soulever.

Yao Lao ne put s’empêcher de rire devant le comportement comique de son disciple : « Afin, de voler en utilisant ces Ailes d’Aigle de Nuage Violet, tu vas avoir besoin d’une grande quantité de Dou Qi ; avec ta force actuelle et ton manque de contrôle sur ces ailes,  je crains que tu ne puisses que planer sur une courte distance. »

Xiao Yan eut un grand sourire et hocha la tête. Il ne s’attendait pas de toute façon à pouvoir immédiatement voler. Le petit résultat qu’il venait de produire était déjà très satisfaisant. Après tout, il fallait faire les choses lentement mais sûrement.

Quand il cessa de transférer du Dou Qi aux ailes, ces dernières se  blottirent contre son dos et redevinrent un tatouage noir d’une paire d’ailes d’aigle.

Xiao Yan s’étira graduellement et paresseusement le dos avant de ranger le parchemin noir en face de lui. Un moment de silence suivit, après quoi il sortit un autre parchemin extrêmement vieux de son anneau de stockage.

Après l’avoir jaugé du regard, Xiao Yuan se frotta les mains l’une contre l’autre. Pour qu’un ancien doyen cache ce parchemin dans un endroit aussi bien caché qu’un intervalle entre deux os, cet objet n’était vraisemblablement pas ordinaire.

Il défit le fil enserrant le parchemin avant de lentement le dérouler. Cependant, quand il en vit l’intérieur, l’expression de son visage se figea légèrement. « Qu’est-ce que c’est que ça ? »

Sous ses yeux apparut un parchemin fait d’une matière inconnue qui était légèrement jaunie. De nombreuses lignes semblaient y avoir été dessinées sans forme ou ordre apparents. Xiao Yan suivit une ligne du doigt mais ne trouva rien en atteignant le bord du parchemin.

« Qu’est-ce que c’est que cette idiotie… » dit-il en fronçant les sourcils, fixant l’objet mystérieux qui avait une apparence similaire à un talisman. (NdT talisman taoïste, hein)

L’anneau noir à son doigt trembla légèrement et Yaio Lao apparut. Celui-ci balaya le parchemin à l’apparence ancienne du regard, fronça les sourcils et dit d’une voix grave : « On dirait… Un fragment de carte. »

« Une carte ? Et juste un fragment ? » Xiao Yan roula des yeux en entendant ça et son intérêt disparut aussitôt.

Yao Lao ignora le désintérêt de son disciple et déroula entièrement le parchemin pour l’étudier minutieusement. Quand son regard arriva au coin inférieur du parchemin où se trouvait une image flou de quelque chose ressemblant à un lotus, son expression changea  soudainement. Une fois de plus, il se pencha et étudia précautionneusement le mystérieux dessin en forme de lotus.

Le truc en forme de lotus se révéla être légèrement jaune et flou, possiblement à cause de son âge. Cependant, son apparence générale restait visible.

Le lotus était entièrement noir, avec une légère flamme noire qui semblait coaguler à la surface. Quand on le regardait sérieusement, le lotus entier dégageait une sensation similaire à une chose démoniaque.

« Maître, avez-vous découvert quelque chose ? » Xiao Yan fut légèrement choqué en voyant le comportement de Yao Lao. C’était la première fois qu’il le voyait agir ainsi, malgré tout le temps qu’ils avaient passé ensemble.

Après avoir intensément fixé l’étrange lotus noir et l’avoir étudié avec attention, Yao Lao marmonna tout d’un coup avec stupéfaction : « Ce… Ne me dites pas que c’est la Flamme de Lotus Purifiant les Démons ?! »

« La Flamme de Lotus Purifiant les Démons ? » Xiao Yan cligna des yeux, incertain, avec qu’une idée ne le traverse enfin. Il tenta sa chance et demanda : « Est-ce une Flamme Exceptionnelle ? »

Yao Lao hocha la tête d’un air sérieux avant de répondre d’une voix grave : « Oui. C’est en effet une des Flammes Exceptionnelles et la plus mystérieuse parmi celles du classement des Flammes Exceptionnelles. »

« La Flamme de Lotus Purifiant les Démons est classé troisième au Classement. Elle a la capacité spéciale de tout purifier. Tout objet qui y est légèrement explosé est purifié et retourne au néant ; une puissance extrêmement terrifiante. Ce genre de Flammes Exceptionnelles est extraordinairement rare ; il ne doit y avoir que deux ou trois fleurs existants en tout (NdT Fleurs de lotus, donc doit y avoir 2-3 exemplaires de cette flamme. Ou alors j’ai rien bité <3), sans que personne ne sache ce que c’est. J’ignore qui a, en fait, rapporté leur existence mais personne n’a jamais vu cette flamme. La seule raison pour laquelle j’ai pu la reconnaître est parce que j’ai eu la chance de trouver quelques vagues indices à son sujet quand je chercher des Flammes Exceptionnelles. Tsk tsk, ne me dis pas que cette carte mènerait à une Flamme de Lotus Purifiant les Démons ? » s’exclama Yao Lao en fixant le parchemin à l’air ancien, choqué.

L’intérêt de Xiao Yan avait été piqué mais quand il se souvint qu’il n’avait qu’un morceau de carte, il éprouva du regret : « C’est vraiment dommage que nous n’ayons qu’un fragment. Avec une information aussi vague, nous n’avons aucun espoir de la trouver. »

« C’est déjà un sacré coup de chance que de trouver ce petit bout d’information à propos de la Flamme de Lotus Purifiant les Démons. Même si tu parvenais à trouver la flamme maintenant, tu n’aurais pas la capacité d’en faire quoi que ce soit. Progressons lentement : tu pourras bien trouver d’autres fragments de la carte plus tard. » Yao Lao sourit et dit : « Si tu peux réussir à avaler la Flamme de Lotus Purifiant les Démons, il est difficile de prédire à quel niveau ton <Mantra de Flammes> pourrait évoluer. »

Xiao Yan tendit les mains de chaque côté et marmonna : « Le maximum n’est-il pas le niveau Tian supérieur ? »

« Il est possible que ça ne soit pas forcément vrai. » Yao Lao rit doucement avant de devenir soudainement silencieux. Il fit un geste de la main avant de parler d’un ton morne : »Le Continent Dou Qi est vraiment énorme. Une fois que tu auras atteint un certain niveau, tu réaliseras naturellement à quel point il peut l’être. Tel que tu es à présent, il vaut mieux commencer par le commencement (NdT En VO l’expression est : il vaut mieux commencer à grimper depuis le fond/la base). N’oublie pas qu’une simple petite troupe de mercenaires à tête de loup a suffit à salement te malmener. »

Xiao Yan regarda son maître et poussa hocha la tête d’un air impuissant. Il frotta ses lèvres l’une contre l’autre et dit : « Bah, qui ne commence pas par le début ? »

Yao Lao sourit et, avec un léger frisson, se changea en un flux de lumière qui retourna dans l’anneau. Se faisant, il dit une dernière fois : « Repose-toi pour la journée. Nous commencerons l’entraînement à partir de demain ! »

A ces mots, Xiao Yan se toucha le visage et eut un grand sourire : « J’attends ça avec impatience ! »

……

La lumière chaleureuse du soleil couvrait le paysage. Sous cette lumière, la cascade se précipitait de l’avant de toute sa puissance, se transformant en une ligne argentée tandis qu’elle dévalait la falaise comme un dragon furieux jusqu’à produire un rugissement qui se répercutait dans toute la petite vallée.

Xiao Yan, se tenant sous la cascade, prit une grande goulée d’air humide. Il leva la tête et regarda la gigantesque cascade. Son cœur ne put s’empêcher de trembler dans sa poitrine.

Sur le terrain dégagé derrière lui se trouvaient des douzaines de poteaux en bois, fixés au sol. Deux mètres au-dessus d’eux, il y avait une autre dizaine de poteaux qui pendaient des grosses branches, se balançant dans toutes les directions quand le vent violent soufflait.

L’anneau noir trembla légèrement et Yao Lao en sortit en chancelant. Il sourit et hocha la tête en remarquant les douzaines de poteau. Il regarda Xiao Yan avec un regard légèrement malicieux et pointa les troncs en souriant : »Chaque matin à partir de ce jour, tu t’entraîneras sur ces troncs. Je vais manipuler ceux qui pendent afin qu’ils t’attaquent : tu dois les esquiver et tu n’as pas le droit d’enlever ton espadon de ton dos. Oh, j’ai presque oublié… Tu as déjà commencé à l’appeler la « lourde Règle Noire » (NdT Sérieusement, pourquoi une règle ? POURQUOI ?). En plus de cela, tu n’as pas le droit d’utiliser la <Main du Vide> et la <Paume de Feu>. »

Xiao Yan pencha légèrement la tête en entendant l’ordre de Yao Lao, le visage débordant d’enthousiasme. Il était raisonnablement confiant en sa vitesse d’esquive.

Voyant son expression, Yao Lao sourit et lui demanda : « Tu veux essayer ? » Son sourire semblait quelque peu rusé.

« Si tu veux, hein. »

Xiao Yan haussa les épaules et bondit, propulsant élégamment son corps sur un des poteaux de bois. Sa grande carrure lui donnait l’impression que c’était un individu très capable. Il fit un geste de la main vers Yao Lao et dit : « Venez, laissez-moi voir à quel point ce que Maître a préparé peut être difficile. »

« Tu as une bonne attitude. Laisse moi voir à combien de poutres tu peux résister. » Hochant la tête en souriant, Yao Lao remua sa manche. Un gros coup de vent en surgit et immédiatement, un des dix poteaux se balançant au hasard dans les airs se précipita vers Xiao YUan.

La légère pression qu’émettait ce tronc lancé dans sa direction fit apparaître sur son visage une expression sérieux. Ses yeux se fixèrent sur la poutre qui approchait avant qu’il ne se penche soudainement ; elle passa dangereusement près de son dos.

Avant qu’il ait eu le temps de se remettre en position, une autre poutre se précipita vers lui. Xiao Yan s’appuya sur le tronc sous ses pieds et tenta de sauter au dessus de la poutre pour l’esquiver. Son visage changea d’expression d’un coup quand il réalisa que le pied dont il s’était servi pour sauter du tronc semblait y être collé.

Ce changement soudain perturba Xiao Yan. Cependant, sa force mentale était plutôt bonne ; il manipula le Dou Qi de son corps et le transféra à son pied. Une fois de plus, il prit lourdement appui dessus et sa jambe fut enfin libre. En même temps, il esquiva deux autres poutres venant dans sa direction.

Bien qu’il soit parvenu à esquiver les attaques, ses jambes restèrent coincées sur une poutre quand la cinquième poutre se balançant arriva sur lui et le fit brutalement tomber du tronc.

Yao Lao, voyant Xiao Yan gémir à terre, sourit et lui demanda : « Alors, c’était comment ? »

« Qu’avez-vous fait aux poutres ? » Xiao Yan frotta sa poitrine douloureuse en grognant.

« Elles sont couvertures d’une colle noire : chaque fois que tu bouges, tu dois utiliser du Dou Qi pour surpasser sa viscosité. Autrement, tu ne pourras pas esquiver à temps et tomberas. Voilà pourquoi tu dois constamment maintenir un flot de Dou Qi dans ton corps tout en esquivant. Tu gagneras pas mal à maintenir cet état un long moment. » Yao Lao sourit doucement.

Il se retourna, pointa les poutres de bois du doigt et sourit : « Cette installation à pour but d’entraîner ton agilité et ton contrôle sur ton Dou Qi… »

BTTH Chapitre 119
BTTH Chapitre 121 partie 1

13 Commentaires

  1. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Kathysse

    merci pour ce chapitre ! ^^

    Répondre
  6. korojii

    Merci pour le chapitre et vivement la suite 😀

    Répondre
  7. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. mina

    Merci

    Répondre
  9. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!!

    Répondre
  10. Toriko

    Xiao Yan se transforme en Sasuke et sa marque maudite.. ^^

    Répondre
  11. hamatora

    merci 🙂

    Répondre
  12. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  13. Myrddin

    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com