BTTH Chapitre 121 partie 1

BTTH Chapitre 120
BTTH Chapitre 121 partie 2

Et voici pour vous le premier BTTH de la semaine !

Je rappelle que l’event de l’Avent est lancé ! Le principe : la série qui aura reçu le plus de dons dans le mois aura, le 25 décembre, trois chapitres en guise de cadeaux de Noël !

Bonne lecture o/

 

 

 

Chapitre 121 – Promotion à 6 étoiles

 

La cascade déferlante s’écrasait rageusement contre les rochers, ce qui donnait naissance à un voile d’humidité qui enveloppait la petite vallée.

Sur la surface vide sous la cascade, un jeune homme torse-nu portait une épée noire à l’air étrange et esquivait les attaques sifflantes de poutres en bois avec un air sérieux. Les esquives rapides et les bons occasionnels qu’il démontrait étaient aussi agiles que ceux d’un signe. Son grand corps semblait détendu sous le soleil.

Un mois s’était écoulé depuis l’arrivée de Xiao Yan dans cette vallée. Pendant ce temps, il avait passé la plupart de son temps sur les troncs de bois et à force d’être de se faire renverser par ces derniers, il obtint de nombreuses blessures et contusions.

 

Naturellement, les récompenses venaient avec les efforts : Xiao Yan à ce moment pouvait déjà esquiver près de douze poutres en même temps. C’était une sacrée amélioration par rapport au mois dernier où il avait honteusement perdu avec cinq poutres seulement.

Yao Lao était assis sur un gros rocher hors de la zone des poutres et observait avec un regard bienveillant le jeune homme qui continuait ses esquives sous les douze troncs. Il hocha légèrement la tête et agita sa manche. Une des trois autres poutres de bois qui pendaient dans les airs se précipita tout d’un coup vers Xiao Yan férocement.

L’attaque inattendue brisa l’équilibre que maintenaient les douze poutres et le jeune homme ; la petite faille dans les attaques disparut entièrement à cause du nouveau tronc en jeu.

L’expression de Xiao Yan devint sérieuse tandis qu’il fixait fermement les treize troncs qui  l’assaillaient dans tous les sens.  Le moment suivant, un tronc arriva près de son corps, enveloppé d’une pression intense du vent qui fit retenir son souffle au jeune homme.

Il poussa un gros soupir, faisant déborder le Dou Qi dans son corps et inclina son corps, esquivant ainsi deux troncs qui se précipitaient dans sa direction.

Avant qu’il ne puisse rétablir se redresser de l’angle qu’il avait dû prendre pour esquiver, il dût soudainement bondir sur un autre tronc, lui permettant ainsi de sauter sur un autre. Il pencha légèrement la tête en arrière, tandis qu’une autre poutre passa dangereusement près de son oreille.

Après un mois d’adaptation, la vitesse d’esquive de Xiao Yan avait largement surpassée celle qu’il avait auparavant. Bien que les attaques continues des douze troncs soient toujours périlleuses et esquivées de peu, elles ne touchaient plus que difficilement son corps.

La forte pression qui accompagnait ces poutres de bois quand elles le frôlaient blessaient petit à petit la peau de Xiao Yan. Cependant, il n’osait pas utiliser du Dou Qi pour protéger son corps ; dans ce genre de situation, tout fil de Dou Qi doit être utilisé à l’endroit le plus approprié. Autrement, , une fois le Dou Qi épuisé, tout ce qui l’attendait était l’horrible fin où il était poussé des poteaux sur lesquels il se tenait.

Sa méthode de Qi de Huang inférieure était bien trop insuffisante pour que Xiao Yan puisse se perdre de gaspiller son Dou Qi. Du coup, il devait être extrêmement économe dans sa gestion du Dou Qi.

Il ne put s’empêcher de penser après avoir esquivé la onzième poutre : « Si seulement la méthode de Qi pouvait évoluer, alors je n’aurais pas besoin d’être aussi ‘économe’… »

Au moment cette poutre dépassa Xiao Yan, la douzième arriva à toute vitesse vers lui. Cependant, il s’y était déjà préparé ; il tourna ses pieds sur la poutre et agrippa cette dernière sous ses orteils avant d’incliner son corps entier à un angle étrange..

« Schwouuuuf » Le tronc fila à toute vitesse en le dépassant à moins à 15 cm de lui. La violente pression du vente le fit grimacer de douleur.

L’expression de Xiao Yan changea ; alors que le douzième tronc venait de le dépasser complètement, un autre arrivait dans son dos à une vitesse et une force plus grandes encore que le précédent.

Afin de s’adapter aux attaques des douze poutres, Xiao Yan avait passé près de vingt jours afin de saisir leur timing et l’orbite de leurs attaques. Cette treizième poutre ajoutée par Yao Lao le laissait perplexe.

Sentant le vent qui approchaient, Xiao Yan poussa lentement un soupir intérieur. Il ferma soudainement les yeux à ce moment et écouta le son de la pression de l’air derrière lui. Les cheveux en haut de son dos ondulaient doucement, tels des tentacules.

Grâce à cette pression de l’air, une vague image représentant l’attaque de la poutre de bois apparut dans son esprit. Dans cet espace mental atemporel, Xiao Yan parvint à complètement tracer l’orbite de l’attaque et la force qu’elle possédait. La meilleure façon d’esquiver vint naturellement à son esprit.

Dans le monde réel, les yeux de Yao Lao brillèrent quand il vit son disciple fermer soudainement les yeux. D’une voix relativement choquée, il murmura : « Ce petit gars sait comment utiliser sa perception spirituelle ? »

Quand le tronc de bois apparut dans l’esprit de Xiao Yan, son corps se tordit étrangement. Ses deux mains enveloppèrent sa tête et son corps tomba à la verticale. Au moment où il tomba, l’énorme poutre passa tout près de son visage t la pression du vent fit légèrement gonfler ses oreilles.

Après avoir dangereusement esquivé les attaques des treize poutres, Xiao Yan s’appuya sur le côté d’une poutre et bondit en l’air avant d’atterrir au sol. Il attrapa ses vêtements et se rhabilla nonchalamment.

Il poussa un soupire et, avant d’écouter Yao Lao, s’assit droit au sol et sortit une petite bouteille de son anneau de stockage. Il inclina le col de la bouteille et deux pilules médicinales s’en échappèrent.

« Huh, j’ai déjà consommé toutes les « Pilules de Récupération d’Énergie » ? On dirait que je vais devoir aller chercher leurs ingrédients. »

Xiao Yan secoua la tête d’un air impuissant en voyant qu’il n’en restait que deux. Il plaça une des deux pilules dans sa bouche et se mit rapidement en position d’entraînement.

Assis par terre, Xiao Yan entra promptement en mode entraînement. Après des mois à s’entraîner, il savait que c’était quand son Dou Qi était épuisé qu’il avait les meilleurs résultats. A cet instant, toutes les cellules et les muscles (NdT mais, auteur, les muscles sont faits de cellules oO) étaient bien plus avides de Qi que d’habitude.

Suite à son passage en position d’entraînement et sa respiration calme, un léger flux d’énergie tourna autour du corps de Xiao Yan. Toute énergie qui entrait en contact avec sa peau était avidement absorbée, comme un liquide entrant en contact avec une éponge.

Tandis que l’entraînement continuait, l’énergie enveloppant le corps de Xiao Yan se fit de plus en plus dense, sans le moindre signe de diminution.

Yao Lao tapota son doigt contre un rocher tandis qu’il calculait le temps d’entraînement de son disciple. Ses sourcils bondirent légèrement : Xiao Yan mettait un peu plus de temps à s’entraîner que d’habitude.

Selon ses calculs, l’espace de stockage de Dou Qi de Xiao Yan devrait être approximativement plein mais il remarqua que ce dernier ne semblait aucunement s’arrêter.

« Ne me dites pas qu’il… qu’il est sur le point de percer et de passer Dou Zhe 6 étoiles ? »

Yao Lao arrêta son doigt et dit à voix basse en souriant : « Pas mal. Selon mon référentiel, il aurait dû mettre un mois et demi à parvenir au rang de Dou Zhe 6 étoiles mais on dirait que ce garçon va nous faire gagner un demi-mois sur le planning. On dirait que le combat de la dernière fois dans la forêt lui a été bien bénéfique. »

En fixant intensément son disciple aux yeux fermés, Yao Lao remarqua que quelque chose clochait. Il fronça les sourcils : « Il force un peu sa percée. On dirait qu’il va avoir besoin d’une aide extérieure. »

Après être resté silencieux un moment, Yao Lao leva son doigt et une volute d’air en sortit. Elle frappa la tête de Xiao Yan et le sortit instantanément de son état d’entraînement.

Son entraînement interrompu, Xiao Yan ouvrit immédiatement les yeux et jeta un regard colérique à son maître. Ce genre d’occasions de percer n’était pas quelque chose qu’on rencontrait facilement.

« Imbécile. Si tu avais continué à percer de force, tu aurais dû passer à un mois à t’en remettre complètement, même si tu étais parvenu à percer au rang de Dou Zhe 6 étoiles. »

à ces mots, Xiao Yan se morfondit immédiatement. C’était clairement une perte que d’échanger un mois complet contre une percée… Il soupira et gémit de regret. « Quelle bonne opportunité j’avais… »

Yao Lao roula des yeux et ouvrit la bouche pour le gronder. « Je n’ai pas dit que tu n’avais aucune chance de percer. Va immédiatement sur les poteaux, je vais utiliser les quinze poutres de bois ! »

« Quinze ?! » Le coin de ses lèvres tressaillit tandis qu’il voulut pointer son maître du doigt. La limite de Xiao Yan était de treize poutres ; avec quinze, il allait être éjecté instantanément des poteaux.

« Idiot, tu ne sais pas comment enlever ta Lourde Règle Noire ? » Fixant son disciple qui restait immobile et refusait de grimper sur les poteaux, Yao Lao ne pouvait ni rire ni pleurer en le grondant : « Tout ce dont tu as besoin là maintenant, c’est d’une bonne opportunité et tu seras capable de percer avec succès ! Arrête de glander ! »

En entendant qu’il pouvait poser sa Lourde Règle Noire, les yeux de Xiao Yan s’illuminèrent. Il s’accroupit et en grognant, il se saisit du pommeau de la règle et la dégaina avant de la planter dans le sol.

Une fois que cette Règle quitta son corps, il sentit que celui-ci semblait flotter. Le DOu Qi en lui explosa comme dans une éruption volcanique et déferla dans ses méridiens. Il sentit sa force augmenter à travers tout son corps, accompagnée par les craquements continus de ses os.

Une fois de plus,, Xiao Yan se sentit comme s’il était rené. C’était comme boire une gorgée d’eau par une chaude journée d’été. Tout les pores de sa peau dégagèrent une impression de détente qui provenait de profondément en lui.

Marchant doucement au sol, Xiao Yan sentit que son corps était aussi léger qu’une plume. Il leva la tête et regarda les quinze troncs qui flottaient dans les airs. Il eut un grand sourire et bondit, se propulsant vers une poutre comme un boulet de canon et se tint droit dessus.

« Venez ! »

Xiao Yan étendit ses bras et les agita en direction de Yao Lao. Libéré de son fardeau, il était confiant en sa capacité à résister à l’attaque simultanée des quinze troncs.

« Bonne attitude. »

Yao Lao sourit en voyant que la confiance de son disciple avait grandi. D’un mouvement de sa manche, un vent violent souffla et les quinze troncs tremblèrent. Un moment plus tard, ils furent accompagnés d’une force féroce en se précipitant vers Xiao Yan dans toutes les directions.

Ce dernier se pinça les lèvres en voyant ces poutres fendre les airs dans sa direction. Ses pieds s’appuyèrent légèrement sur le poteau de bois et il avança en direction des troncs.

Sous le contrôle de Yao Lao, les quinze troncs de bois formèrent une attaque sans la moindre faille ; sous leurs attaques simultanées,  un vent violent souffla les feuilles et l’herbe du sol et les dispersa dans les airs.

Sans le fardeau de la Lourde Règle Noire, la vitesse de Xiao Yan avait doublé. Les mouvements de ses esquives paraissaient totalement naturels, la règle en dessous de lui ne pouvant plus le ralentir.

Sous les lourdes attaques des troncs, la silhouettes du jeune homme sur les poteaux de bois apparut et disparut continuellement. Les attaques répétées des quinze troncs furent totalement esquivées par Xiao Yan, libéré de son fardeau. (NdT tu te répètes mec… Mais en même temps, si je me souviens bien, sont payés au mot :x)

Yao Lao hocha la tête en voyant son disciple esquiver astucieusement sur le terrain d’entraînement. Une pointe d’admiration traversa brièvement son regard : la performance de Xiao Yan sans sa constriction avait dépassé ses attentes.

Après que la dernière poutre ait été esquivée de façon précaire par Xiao Yan, les autres poutres qui tremblaient dans les airs s’arrêtèrent soudainement.

 

BTTH Chapitre 120
BTTH Chapitre 121 partie 2

10 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Fabulas

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. korojii

    Merci pour le chapitre =)
    Il va passé à la phase deux de son entrainement maintenant ^^

    Répondre
  5. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.
    PS:Et un acrobate,un!

    Répondre
  6. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!!!

    Répondre
  9. Wawan

    Merci pour tous ces chapitres et ton travail!
    J’ai une petite question aussi, pourquoi tu découpes des chapitres qui ne sont pas découpés dans la version anglaise ?

    Répondre
  10. hamatora

    merci 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com