Puzzle Surprise N° 1 [Résolu] (Chapitre Complet 1 : Un Garçon devenu Explorateur de Donjon)

Puzzle Surprise ICDS : règles
Fidel Gastro à l’assaut de mes tranchées

Bonjour à tous.

Vous trouverez ici une devinette. Dans celle‐ci, il y a 15 indices permettant de trouver la réponse, un nom.

J’accepterais la réponse uniquement si au moins 3 des indices sont indiqués avec ainsi qu’une explication succincte. Je tiens à préciser que, bien que ça puisse sembler compliqué, sachez que la réponse ne fait pas partie d’un domaine que je maîtrise particulièrement et que toutes les informations données sont obtenues sur internet, dont je sais que vous êtes pourvus. Chaque mot compte, bonne chance vous !

 

Ma robe d’argent dansant au son des cuivres renforce mon ensemble, me faisant me sentir entier. Quelle que soit l’heure, d’un sourire aussi étincelant qu’un diamant, je décolle vers les astres célestes, accompagné d’un concerto léger de Vivaldi ou de Mozart. Lorsque je reviens sur Terre, je vis généralement entre la mère Russie, la pointe africaine et l’Amérique du Nord, et pourtant mon père est anglais. J’ai déjà dépassé les deux siècles, et pourtant on me donne à peine 46 ans.  Je regrette de ne pas être né plus tôt, car Les Diables Noirs de la bataille de Renti auraient pu, à cette époque, faire fondre mon cœur. Je reste cependant ravi que ma présence permette aux gens de respirer malgré leur toux et leur fièvre.

Vous ne connaissez peut‐être point mon nom, bien que vous m’eussiez tenu, utilisé et exploité. Pour le découvrir, veuillez utiliser les indices qui vous sont gracieusement donnés, et découvrez mon nom qui vous fera sourire.

 

 

La réponse a été trouvée par Dworky et Xardalph

Le palladium :
1.Couleur argent du minerai (1)
2.Il est connu pour son alliage cuivre argent palladium très solide et résistant à la corrosion.(2)
3.Il est utilisé dans les horloges(3) et l’Odontologie(4) (dentiste) donc pour sourire. (Et pour le « Quelle que soit l’heure »)
4.Utilisé dans les avions(5) et son nom viens d’une météorite(6) (Pallas).
5.Il est utilisé dans les flutes traversières professionnelles(7) (ref musicale).
6.Les principaux gisements sont dans la corne sud de l’Afrique, en Russie et en Amérique du nord.(8)
7.Découvert par un anglais (William Hyde Wollaston)(9) il y a plus de 2 siècle (1803)(10) mais il est le numéro 46(11) du tableau périodique des éléments.
8.La bataille des diables noirs à Renti s’est passé en 1554, ma température de fusion(12). (Pour être exact, a 1554.8C°, soit aux environs du 30 Août 1554 (la bataille de Renti, le 13 Août, est la date historique la plus proche)
9.Il a été utilisé pour lutter contre la tuberculose (bronchite mortelle)(13).
10.On l’utilise dans l’électronique donc dans les PC et portables(14).

Il est aussi utilisé en Joaillerie (le diamant) (15)

Dworky et Xardalph

 

Je complète leur réponse avec les 15 indices en rouge

Félicitations à vous deux. Je ferais en sorte d’augmenter la difficulté pour la prochaine 😉

PS : j’espère que vous aurez apprécié ce petit clin d’oeil à Palludia (Palladium/Palludia, jeu de mots). Je m’étais dit que rester sur le thème pour le premier Puzzle était sympa^^

 

 

Prologue

Quand j’avais dix ans, mon père s’était assis et m’avait demandé :

« Shin, sais‐tu qui gagne le plus d’argent en Corée ? »

« Le président. »

J’étais innocent.

« Faux »

« Mmm… Les hommes docteurs ! »

« Encore faux. »

« Les hommes avocats ! »

« Essaie de ne pas être aussi sexiste… »

« …Les femmes avocats ? »

A ma réponse hésitante, mon père m’avait dit avec un rire chaleureux « Ce sont les Explorateurs de Donjon. »

« …Hein ? »

A l’âge de dix ans, j’avais appris l’existence des donjons.

ICDS – I. Un garçon devenu Explorateur de Donjon

 

Mon père était un descendant direct d’un clan connu pour sa maîtrise de la lance. Il y avait d’autres anciens clans d’arts martiaux dispersés à travers toute la Corée, mais mon père était fort, même parmi les différents héritiers. Durant toute mon enfance, je n’avais jamais vu mon père perdre. Malgré cela, il se plaignait tous les jours de sa malchance, disant des choses que je ne comprenais pas.

« Tsk, quel est l’intérêt d’être fort à l’extérieur ? Sans Qi, c’est juste de la gonflette sans réelle puissance. »

« Sanchi ? Qui c’est papa ? »

« Haha, pas Sanchi, sans Qi. Le Qi est l’énergie que tu fabriques à l’intérieur de ton corps. »

Bien sûr, comme j’avais huit ans à l’époque, je n’avais pas compris ce que mon père m’avait dit.

J’étais plus intéressé par d’autres choses. Voyant mon père éclatant des rochers à mains nues ou creuser des trous dans un mur en béton avec une lance en bois en moins de dix secondes, je pensais vouloir être fort comme lui.

« Tu peux le faire aussi. »

« Vraiment ? Je peux être aussi fort que toi Papa ? »

« Bien évidemment ! Il faut juste que tu t’entraînes dur ! »

« Ok ! »

J’avais l’âge auquel j’admirais les super héros des BDs. C’est pourquoi j’ai cru si facilement au discours de mon père. Il avait volontairement omis un léger détail, celui stipulant qu’il me faudrait des dizaines d’années d’entraînement. Il m’avait forcé, moi, son fils de moins de dix ans, à escalader des montagnes et il m’avait même abandonné dans une forêt. Il m’avait dit que c’était un processus nécessaire pour devenir un héros.

Est‐ce que j’avais obéi aveuglément à ses ordres ? Du haut de mes huit ans ? Bien sûr que non ! Au début, je braillais comme un cochon allant à l’abattoir. Cependant, la seule personne qui aurait pu m’aider dans cette situation, ma mère, était en Corée. Moi, de mon côté, je me trouvais dans la jungle tropicale amazonienne, abandonné par mon père. Sans moyen pour communiquer avec le monde extérieur, mes cris étaient vains.

« Uwaaaaaah ! »

« Tais‐toi ! Il n’y aura pas de dîner pour toi tant que tu n’auras pas tué ce serpent ! »

« Je te hais Papa ! Uwaaaaaaaaaaa ! »

Mes premières vacances d’été, quand j’avais huit ans, m’avaient semblé sans fin. Il en avait été de même pour mes vacances d’hiver ainsi que toutes les vacances suivantes…

Pendant deux ans, j’avais appris les rudiments des arts martiaux. A dix ans, j’étais au moins capable de prendre une position cool. Mon corps s’épaississait, contrairement aux autres enfants de mon âge, et sur mes bras originellement fins, des muscles avaient commencé à se dessiner.

Bien que les garçons de mon âge avaient dit que j’avais l’air cool et m’avaient suivi un moment, les filles s’étaient éloignées de moi, disant que le mignon petit Shin était devenu un monstre.

Hmph, les filles. Une fois adultes, elles ne résistent pas à la vue d’un corps musclé…’ Bien sûr, à l’époque, j’étais jeune aussi, et en voyant mon corps qui continuait de changer je m’étais plaint à mon père que je voulais retrouver mes bras d’avant. Il m’avait battu le jour où je lui avais dit ça. Cela faisait longtemps qu’il avait cessé de me traiter comme un gentil petit fils.

Et c’est ainsi qu’à mon dixième anniversaire, mon père m’en avait parlé pour la première fois.

C’était une histoire à propos d’un ‘donjon’ dont je me souviendrai toute ma vie.

« Dans le donjon il y a beaucoup de choses précieuses. Des Pierres de Mana, des armes magiques… uh, même une peau d’orc serait traitée comme un nouveau matériau jamais vu avant sur Terre ! »

« Waouh ! Comment tu fais pour aller dans le donjon ? »

Mon père avait rigolé en m’ébouriffant les cheveux. « A travers le téléphone de Papa. »

« Je peux y aller aussi ? »

« Pas encore gamin. Tu n’es pas assez fort. »

« Papa, c’est quoi une Pierre de Mana ? Je peux en voir une ? »

« C’est… » A ma question, le discours mielleux de mon père s’était brutalement stoppé. J’aurais dû remarquer que quelque chose n’allait pas.

« Je te montrerai plus tard. Non, encore mieux ! Tu pourras entrer dans le donjon pour en ramener une toi‐même. »

« D’accord ! J’irai dans le donjon. Je veux voir à quoi ça ressemble ! »

A l’âge de dix ans, j’étais totalement déconnecté de la technologie moderne. À cette époque, les enfants du cours élémentaire avaient tous des smartphones. Moi, à la place, j’avais reçus une lance en bois adaptée à ma taille comme cadeau de rentrée. En aucun cas je n’aurais pu savoir ce qu’était réellement un donjon.

Certains enfants de mon âge jouaient déjà à des jeux d’exploration de donjon dans des univers fantasy sur leurs téléphones !

Sans savoir que les donjons étaient imaginaires, je me vantais devant mes camarades qu’en grandissant j’entrerai dans un donjon. Quand mes amis avaient compris la sévérité de mon ignorance, ils m’avaient montré tout un tas de livres et de jeux pour me convaincre que les donjons n’existaient pas dans le monde réel. Hélas, mes deux ans d’entraînement avaient transformé mon cerveau en muscle.

Autrement dit, j’étais très lent pour comprendre ce que les gens me disaient.

A l’école, je parlais et parlais encore de devenir explorateur de donjon. A votre avis, que s’est-il passé à cette époque ? Durant la période que j’ai appelé « L’Incident de l’Explorateur de Donjon Kang Shin », j’avais perdu deux de mes meilleurs amis, MinSoo et SooChan.

Kang Shin était mon nom, bien sûr. Kang était mon nom de famille et Shin mon prénom. Mon père avait choisi mon nom, disant que les noms à syllabe unique semblaient forts ! Ma mère avait donné son accord, disant que c’était un bon nom.

Ignorant le regard des autres, ma plus grande ambition était de devenir un Explorateur de Donjon . Je m’étais entraîné toujours plus. M’étant entraîné sous la supervision de mon père, qui avait déjà à moitié transcendé les limites d’un être humain, à l’âge de quinze ans, il ne restait plus que mon père dont j’étais encore effrayé sur Terre.

Les armes à feu étaient effrayantes, mais pour être honnête, j’étais capable d’esquiver les balles dans 50% des cas. C’est à ce moment‐là que j’avais réalisé que j’avais dépassé les frontières de l’être humain. L’autre chose que je savais, c’est que je n’avais aucun ami, et que même ma magnifique petite sœur m’évitait.

Le jour de mon quinzième anniversaire, J’avais enlevé mes vêtements et m’étais suis mis en face d’un miroir. A cause de ma stature, j’avais dû reculer de plusieurs pas pour me voir en entier.

J’étais un mastodonte.

« Nooooon, c’est pas possible… ! »

Bon, peut être que j’exagérai un petit peu. En tout cas, mon corps était loin d’être normal. Je faisais deux mètres de haut alors que j’étais en 3ème. Mon corps ressemblait à celui d’un gorille. Il était composé uniquement de muscles, sans une once de gras. J’en étais arrivé au point où mes bras pouvaient être considérés comme des armes mortelles. Ce n’était pas quelque chose qu’un corps humain pouvait faire normalement.

Quelque chose clochait définitivement. Même mon père ne ressemblait pas à ça.

« On dirait presque un Orc. Ton magnifique visage vient de moi mais ton corps… »

« Cher mari, tu veux surement dire que son visage tient de moi. Son corps est comme le tien. »

Ma propre mère ne traitait que ma tête en tant que son fils. Même si elle était ma mère biologique, parfois je la suspectai de m’avoir adopté. Comment pourrait‐elle être aussi cinglante et sans vergogne en parlant de son propre fils ?

« Papa, pourquoi je suis aussi énorme ? »

« Je ne sais pas, peut être que c’est parce que tu as commencé à t’entraîner à un jeune âge. »

« A quel âge tu as commencé ? »

« Seize ans, si je me rappelle bien. »

« Escroc ! »

« Hey, je voulais juste faire de toi un Explorateur de Donjon. »

Le jour de mes quinze ans, j’avais battu mon père dans un match officiel. C’était le moment où la jeunesse avait pris le pas sur l’expérience. Alors que je maintenais mon père avec une clé de bras, il m’avait dit amèrement : « Toi non plus, tu n’as pas réussi à obtenir de Qi … »

« Le Qi n’existe pas ! Tes histoires de donjons sont aussi un mensonge ! »

« Un mensonge… ? Tu verras bien assez tôt mon  fils, donc relâche‐moi. »

La même nuit pendant laquelle j’avais enfin pu épancher ma soif de revanche, j’avais reçu un message sur le smartphone que ma mère m’avait offert pour avoir réussi à vaincre mon père. Quand je l’avais vu, mes yeux s’étaient élargis d’étonnement.

[Mot de passe nécessaire pour débloquer le téléphone.]

« Qu…Je ne peux pas l’ouvrir… »

Comme ma tête était remplie de muscle, il m’était impossible de me souvenir du mot de passe, pourtant simple, que ma mère m’avait donné.

Le jour suivant, j’ai demandé à ma mère de débloquer le téléphone. Désespérée, elle avait enlevé totalement la sécurité du téléphone. Je ne comprends pas, à ce jour, pourquoi elle n’avait pas fait ça depuis le début. J’avais hoché la tête en récupérant le téléphone. En le regardant, j’avais vu le message que j’avais reçu la veille.

[Vous avez été reconnu par l’auto-proclamé Être le plus Puissant sur Terre ‘Kang YungOong’, et avez acquis votre Licence d’Explorateur de Donjon. A compté de ce jour, vous êtes devenu l’un des cinq Explorateurs de donjon sur Terre. Voulez‐vous entrer dans le donjon maintenant ?]

Explorateur de Donjon ! Mes yeux s’étaient agrandis de surprise alors que le rêve que j’avais depuis mes dix ans devenait réalité. Voyant mon regard surpris, ma mère s’était dirigé vers moi et avait regardé l’écran du téléphone avant de croiser les bras.

« Ce vieil homme ose embêter son fils avec KaTalk ? Aujourd’hui, il ne s’en sortira pas facilement.

« C’est quoi KaTalk Maman ? »

« C’est l’application que tu as sous les yeux. »

« C’est quoi une application ? »

…”

Comme j’étais embarrassé en la voyant ne pas répondre, j’étais allé voir ma petite sœur pour lui demander. Elle venait juste de finir l’école élémentaire et entrait juste au collège. Après que j’ai frappé à sa porte, elle était joyeusement venue ouvrir la porte. Après avoir vu mon apparence, elle avait poussé un petit cri et s’était recroquevillée de peur. Après que je lui ai expliqué ma situation, elle m’avait gentiment expliqué avec un sourire timide. Je faisais peur à l’extérieur mais elle tenait toujours à moi malgré tout.

Après pas loin de cinq heures d’explications, j’étais devenu un peu plus à l’aise avec la technologie moderne.

Yua, comment je réponds à ça?”

Ah, mm, Oppa, comme ça…”

Ah, quel ange ! Voyant ma sœur essayant de m’aider malgré sa peur de mon apparence me donnait envie de la serrer dans mes bras. Mais comme je ne voulais pas la faire fuir, je m’étais retenu.

Après avoir appris comment répondre au KaTalk que j’avais reçu, je lui avais dit que je la rembourserai avec une Pierre de Mana du donjon. Puis j’avais envoyé « oui » dans mon téléphone.

Le moment suivant, j’étais dans le donjon. Un couloir gris sans fin se tenait devant moi. Les murs étaient faits en pierre et des torches étaient placées sur le mur, avec un espacement régulier. C’était exactement comme mon père me l’avait décrit. Peut‐être qu’il ne mentait pas finalement.

Il y avait plus. Le moment même où je m’étais rendu compte de où je me trouvais, j’avais entendu quelqu’un me murmurer à l’oreille.

[Kang Shin, Explorateur de donjon de Rang Bronze 9, est entré dans le donjon.]
[C’est votre première fois. Le Support des Explorateurs de Donjon Débutants vous a envoyé 5 Potions de Faible Qualité.]
[Analyse de vos capacités… complète. Le Support des Explorateurs de Donjon Débutants vous a envoyé une Lance en Bois Acérée.]
[Confirmation de classement….complète. Vous êtes 5ème sur les 5 Explorateurs de Donjon sur Terre. Vous êtes 146,298ème sur 146,298 explorateurs de donjon au total. Le classement sera mis à jour à 6h demain matin.]
[Vous avez obtenu un Statut. Voulez‐vous confirmer ? Oui / Non]

*

Cela peut paraître superflu, mais ces longues explications avaient toutes pour but ce moment‐là !

Le moment où je suis devenu un vrai Explorateur de donjon.

…L’explorateur de donjon qui serait surnommé ‘Le Prince Couronné du 5ème étage’

*

Je n’avais pas pu me calmer en entendant toutes ces alertes. La première chose à laquelle j’avais pensé était « Oui ! Je suis enfin un explorateur de donjon ! » La seconde était « Est‐ce que rang Bronze 9 est un rang haut ou bas ? » La dernière étant « C’est quoi une Potion ? »

Ma tête était trop dure pour prendre en compte quoi que ce soit d’autre.

« Hmm, j’ai la tête qui tourne. Tu peux le dire moins vite ? »

[Voulez‐vous regarder l’historique des messages ?]

« C’est quoi un historique ? »

[Il contient les messages que Kang Shin a reçus.]

« Oui, montre‐moi ! »

Dès que les mots avaient quitté ma bouche, une fenêtre translucide était apparue devant mes yeux. Effrayé, j’avais fait un pas en arrière. En me disant que ça avait réussi à apparaître là sans que je m’en rende compte, j’étais persuadé que c’était une créature qui devait avoir de meilleures compétences que mon père… Mais quand j’avais fini par me rendre compte que ce n’était pas une créature, j’avais baissé ma garde et avais commencé à m’approcher. Là, les messages que j’avais entendu étaient enregistrés. C’était incroyable.

« Lance en Bois Acérée ? »

[Elle est à l’intérieur de votre inventaire. Voulez‐vous confirmer ?]

« Confirmer comment ? »

[Vous n’avez qu’à dire le mot inventaire.]

« Inventaire…. ? Whoaaaaah ! »

C’était la même chose qu’avant. Une fenêtre translucide était apparue soudainement devant mes yeux. La seule différence était que celle‐ci n’avait pas de mots dessus, qu’elle était très longue en hauteur et étroite en largeur. Il y avait 10 emplacements de la taille de mon poing les uns à côtés des autres. Il n’y avait rien au‐dessus ou en dessous d’eux donc c’était comme un tableau de 1 sur 10. Et dans le premier emplacement, il y avait l’image d’une bouteille en verre pleine d’un liquide rouge. Le nombre 5 était écrit à côté. Apparemment c’était les potions dont la voix avait parlé. Dans le second emplacement, il y avait une lance en bois. Quand j’avais essayé de l’atteindre mentalement, ma main s’était introduit dans la fenêtre.

« Whoaaaa ! »

Le plus surprenant était que ma main ne dépassait pas de l’autre côté de la fenêtre. J’avais réellement l’impression qu’elle était ‘dans’ la fenêtre. Je l’avais agité de surprise, puis j’avais arrêté lorsque j’avais senti quelque chose sous mes doigts. C’était épais et long. C’était….une lance ! Instinctivement, j’avais saisi du manche et sorti ma main de la fenêtre. Comme par magie, une lance en bois bien taillée se trouvait dans ma main. Alors que je la regardais, une fenêtre était apparue devant mes yeux.

[Lance en Bois Acérée (Normale)

 Durabilité – 70/70

Attaque – 10

Prérequis – Aucun

Une lance en bois parfaite pour les aventuriers débutants. Elle n’a pas de capacité spéciale.]

« Hmm. »

Je vais être honnête, je n’avais aucune idée de ce que tout ça voulait dire. Pour moi, qui n’avais jamais joué à un jeu avant, les termes « arme de débutant » et « arme basique » étaient inconnus. En tout cas, je savais que c’était une lance que je pouvais utiliser. C’était le plus important.

J’avais attaché la lance dans mon dos avant de commencer à inspecter ces choses appelées « potions ». Il était écrit qu’elles pouvaient restaurer 100 HP, mais je ne savais pas ce que ça voulait dire. Puis, la voix m’avait demandé de regarder mon statut. Je ne savais pas à qui la voix appartenait mais j’ai tout de suite pensé que c’était une gentille dame et comme elle m’avait dit de faire, j’avais crié « Voir Statut ».

[Nom : Kang Shin Race : Humain Sexe : Mâle Classe : Aucune
Titre : Aucun Rang : Bronze 9    
HP – 240/240 MP – 0    
Force : 18 Dextérité : 16 Constitution : 17 Intelligence : 5
Magie : 0 Charme : 7 Chance : 10  
Arts Martiaux de Rang Bas (niveau 4) Maîtrise de la Lance de Rang Bas (Maître) Maîtrise de la Lance de Rang Moyen (niveau 3)  

]

 

Bizarre, je vois deux zéros. Et ma force est de 18 et mon intelligence de 5. Ma force est haute ou mon intelligence est faible ?’

« C’est quoi HP et MP ? »

[Les HP représentent votre vie. Quand vous êtes attaqué par des monstres, vos HP vont diminuer. Quand ils atteignent 0, vous serez expulsé du donjon. Dans ce cas, vous ne pourrez pas de nouveau entrer dans le donjon avant une semaine.]

 [Les MP représentent votre mana. Il est utilisé pour lancer des sorts ou des capacités. Il est aussi appelé Qi.]

« Qi ! »

[Votre total de MP est de 0. Autrement dit, vous n’avez pas de Qi.]

« Comment puis‐je en avoir ? »

[Ceux venant d’autres mondes que la Terre connaissent des méthodes pour accumuler du mana dans leur corps. Ils peuvent donc augmenter la quantité de mana qu’ils ont en terminant un étage de donjon et en gagnant des niveaux.]

« Gagner des niveaux ? »

[Cela vous sera bientôt expliqué. Pour conclure, il n’y a actuellement aucun moyen pour Kang Shin d’obtenir des MP.]

« Qu’est-ce que je peux faire pour en gagner ? »

[Vous avez besoin d’une technique de cultivation de mana.]

« Comment puis‐je en obtenir une ? »

[Vous pouvez en acheter une à la Boutique d’Étage située à la fin de l’étage du donjon. A noter qu’elles ne peuvent être achetées qu’à partir du 10ème étage ou au‐dessus et qu’elles sont très chères.]

« 10ème étage ? Puisque je suis à l’étage 1 il faut que je monte jusqu’au 10ème c’est ça ? »

[C’est exact.]

« Combien cela coûte‐t‐il ? … Est‐ce plus de 50,000 won ? »

J’étais à peine en seconde, et avec mon argent de poche mensuel de 10,000 won, 50,000 won était déjà une grosse quantité d’argent pour moi. Alors que je me demandais, la voix m’avait répondu :

[Vous ne pouvez pas acheter d’objets de la Boutique d’Étage avec la devise won. Vous ne pouvez utiliser que des pièces d’or ou des objets obtenus en tuant des monstres dans le donjon.]

« Des pièces d’or ! »

Ok, il y avait un espoir ! De ce que j’avais compris, il y avait des monstres dans le donjon et ils faisaient tomber des pièces d’or quand ils étaient vaincus. Je pourrais donc grimper dans les étages supérieurs en les éliminant tous et quand j’aurai atteint le 10ème étage, je pourrais acheter une technique de cultivation de mana à la Boutique. Et enfin je pourrai avoir du Qi ! Je pourrai atteindre le rêve de mon père également !

J’étais ébloui par ma capacité à pouvoir comprendre tout ça.

Bien sûr, mon cerveau n’était pas encore capable de se demander pourquoi mon père n’avait pas encore réussi si c’était si facile. Mon intelligence était de 5 et ce n’était que plus tard que j’avais appris que la moyenne des stats d’un Niveau 1 était de 10. J’avais oublié que je voulais devenir Explorateur de donjon et je n’avais plus que l’envie d’obtenir du Qi en tête.

Je signalais à la dame que je voulais commencer à explorer en lui demandant où les monstres vivaient. La dame m’avait dit gentiment que je pouvais commencer en disant à voix haute « Commencer l’Exploration ». Je l’avais crié directement après qu’elle me l’ait dit.

« Commencer l’Exploration ! »

À ce moment‐là, toutes les fenêtres autour de moi s’étaient évanouies en un instant et une aura malveillante m’avait entouré. Quelques torches s’étaient éteintes et seules celles les plus proches de moi étaient encore allumées, brûlant violemment. Comme j’avais parcouru le monde avec mon père durant chacune de mes vacances, le noir ne me faisait pas peur. Cependant, la sensation désagréable sur ma peau était gênante. J’avais alors senti une présence que je n’avais jamais sentie avant.

J’avais fermement attrapé ma lance en bois tout en me mettant en garde. Cette présence était comme celle de l’anaconda de 10 mètres que j’avais affronté en Amazonie.
{Sss, sss.}

Je pouvais sentir les anacondas rampant vers moi de tous les côtés alors que je déglutissais avec difficulté. Je savais que je ne pouvais pas vaincre un anaconda avec ma seule force. A l’époque, mon père et moi avions à peine réussi à le vaincre, moi en attirant son attention pendant que mon père le frappait en continu. Mais comment pouvais‐je en vaincre plusieurs à moi tout seul ? Je ne voulais pas être expulsé alors que je venais juste de réaliser mon rêve !

En pensant à ça, j’avais agrippé fermement ma lance. Je les avais alors vu émerger de la pénombre et mes yeux s’étaient élargis de surprise.

« Qu…quoiiiii ? »

50 cm de long et 30 cm de large. Quelque chose ressemblant à un pudding semblait ramper vers moi. Dire que je pensais que c’était un anaconda, j’avais presque pitié pour ces pauvres serpents. Je doutais même que cette chose soit en vie. J’avais essayé de le piquer avec ma lance pour vérifier et ma lance l’avait transpercé facilement.

[Vous avez obtenu une Pièce de Slime]

 [Vous obtenez 1 or]

Il avait explosé avec un « bang ». J’étais resté devant, médusé, puis soudain je m’étais mis à sauter de joie.

« Wouhouu je suis un Explorateur de donjon maintenant ! »

Le rideau s’était levé devant la scène du légendaire Explorateur de Donjon Kang Shin !

…Ou du moins c’est ce que je pensais à l’époque. Il n’avait pas fallu longtemps pour que la dure réalité me frappe.

Elle m’avait frappé quand j’avais atteint le 3ème étage, après avoir passé le 2ème étage rempli d’abeilles géantes. Comparé au premier et deuxième étage qui étaient relativement faciles, les monstres nommés gobelins, qui étaient apparus au 3ème, m’avaient donné du fil à retordre.

Au début, je n’avais compris ce qui s’était passé. Mes HP avaient atteint 0 sans que je sache pourquoi et j’avais été expulsé. Je n’avais alors pas pu entrer dans le donjon pendant une semaine. La semaine suivante, j’avais serré les dents et étais à nouveau rentré. C’est à ce moment‐là que j’avais compris comment j’étais mort. Des dards empoisonnés. Les gobelins me tiraient dessus avec des dards empoisonnés et j’avais été complètement paralysé.

Quand les monstres me frappaient, je souffrais généralement autant que quand mon père me frappait. Mais à cause du poison paralysant, je n’avais pas pu ressentir la douleur. Ne pas ressentir la douleur est bien plus effrayant qu’il n’y paraît. Du fait de leur grand nombre, il était difficile d’esquiver chaque dard. Au final, mes HP étaient tombés à 0 plusieurs fois et je n’avais pas pu entrer dans le donjon pendant un mois complet. A la fin, j’avais dû demander à mon père quelques conseils.

« Papa, les gobelins continuent à me lancer des dards empoisonnées. »

« Hm ? Tu es déjà au 3ème étage ? Cela ne fait même pas trois mois ! »

« Je suis rapide ? »

« Il m’a fallu toute une année pour atteindre le 2ème étage. »

Il s’avérait que mon père n’avait pas encore débloqué son sixième sens à l’époque et qu’il n’avait pas réussi à détecter les slimes en approche. Il lui avait fallu attendre toute une année pour prendre l’initiative. Etant donné qu’il fallait attendre une semaine complète après avoir été expulsé du donjon, ce n’était pas étonnant que ça lui ait demandé autant de temps. Même moi je n’avais pas progressé pendant un mois.

« Donc tu es niveau 3 maintenant ? »

« Oui »

Lorsqu’un Explorateur terminait un étage, le système le récompensait avec 1 niveau et 5 points de statistiques bonus (appelés points de stats). Avec ces points il était possible d’augmenter sa Force, sa Constitution, son Intelligence, etc. Puisque je n’étais pas satisfait de mon intelligence de 5, j’avais mis tous mes points dedans quand j’avais atteint le niveau 2. Mon intelligence avait donc atteint celle d’une personne normale. Bien évidemment, à cause de mes longues années bercées d’illusions, je pensais toujours pouvoir facilement atteindre le 10ème étage. J’avais essayé d’augmenter ma magie au niveau 3 mais je n’avais pas pu mettre un seul point dedans puisque ma stat était à 0. J’avais donc mis 2 en force, 2 en dextérité et 1 en constitution.

« Tu dois avoir un peu d’argent maintenant donc. »

« Argent ? »

J’avais penché la tête, étonné. De l’argent ? J’avais de l’or mais pas d’argent. Quel était le rapport entre l’or du donjon et des wons ? Ce que disait mon père m’avait fait dresser l’oreille.

« Tu peux les échanger à la Boutique de l’Etage. »

« Échanger ? Tu veux dire échanger de l’or contre des wons ? Il y a une banque ? »

« A la Boutique, idiot ! »

Même si mon intelligence était de 10, j’avais trop longtemps été un imbécile. Alors même que j’avais augmenté ma statistique d’intelligence, il était encore difficile de dépasser le niveau intellectuel avec lequel j’étais né.

J’avais répondu à mon père, lui expliquant que je n’avais pas tout à fait compris ce qu’il voulait dire. Au final, j’avais dû payer de ma personne. J’aurais dû appliquer le précepte selon quoi si on n’a pas de tête il vaut mieux avoir des jambes.

Une semaine plus tard, quand je pouvais retourner dans le donjon, je n’avais pas crié immédiatement « Commencer l’Exploration ». A la place, je m’étais retourné afin d’aller vers la Boutique du niveau précédent.

Puisqu’on m’avait dit que ce que je convoitais se trouvé au 10ème et coutait très cher, je ne m’étais pas préoccupé de visiter la Boutique du 1er et 2ème étage.

« Oui, cher client, vous pouvez obtenir 2400 wons pour 1 d’or. »

« 2400 won !? »

« Oui, cher client. Le cours de la devise change à 6h du matin tous les jours, je vous suggère donc de les échanger maintenant, tant que le cours est haut. »

Je restais bouche bée devant la vendeuse de la Boutique, qui était une jolie dame.

2400 wons !

Les slimes du premier étage donnaient généralement 1 d’or tous les trois monstres. Et les abeilles du second donnaient 2 d’or au même ratio. Bien que je n’aie pas tué beaucoup de gobelins, ils donnaient entre 4 et 5 pièces.

Il semblait que ce nombre allait exponentiellement augmenter au fur et à mesure que je monterai les étages Actuellement, j’avais 655 d’or. Bien que mes capacités en calcul mental fussent loin d’être parfaites, je savais que j’avais bien plus d’un million de wons si j’échangeais le tout.

1.000.000 wons ! C’était un montant inimaginable pour un adolescent de quinze ans comme moi. C’est à ce moment‐là que je réalisais ce que voulait dire mon père par le fait que les Explorateurs de donjons étaient les mieux payés en Corée.

« Waouh ! »

J’en restais bouche bée. J’avais alors commencé à ouvrir la bouche pour demander à la jolie vendeuse d’échanger tout mon or. Puis soudain, je me suis souvenu. Pour obtenir du Qi, je devais acheter une technique de cultivation de mana. Pour ce faire, je devais aller au 10ème et l’acheter avec… de l’or.

« Ah. »

Mes épaules s’étaient affaissées et la vendeuse m’avait regardé avec des yeux inquiets.

« Qu’y a‐t‐il, cher client ? »

« N‐Non, ce n’est rien. Merci beaucoup. »

Bien que je fusse en proie à un conflit interne, j’avais décidé de ravaler mes larmes et de faire demi‐tour. Le Qi ! Je laissais tomber un million de wons pour cette chose appelée Qi ! Cependant je me souvenais de mon père parlant de l’importance d’avoir du Qi. Donc j’avais préféré le prioriser à l’argent.

Une fois que j’aurais du Qi, je m’étais promis d’échanger tout mon or et de manger tous les meilleurs plats du monde ! Avec cette pensée, je m’étais dirigé vers le 3ème étage.

Bien sûr, dès l’instant où j’avais posé mon pied au 3ème étage, j’étais devenu paralysé et je m’étais fait battre à mort.

« Qu’est-ce que je suis censé faire, Papa !? Je me suis fait expulser à cause de toi ! »

« T’as beau être mon fils, tu es vraiment stupide. Tu aurais pu juste quitter le donjon. »

« Quoi ? Pourquoi tu ne me l’as pas dit plus tôt ? »

« Haaa. Quand tu gagneras des niveaux, augmente ton intelligence en priorité d’accord ? Je vais te dire comment s’occuper des dards empoisonnés en attendant. »

Ce que m’avait dit mon père était simple. Je n’avais qu’à acheter la potion de protection contre la paralysie au magasin du 2ème étage. Avec juste une, je deviendrais alors immunisé à la paralysie pour une heure entière. Pourquoi ne l’avais-je pas acheté plus tôt ! Je regrettais de ne pas avoir regardé ce qui se vendait à la Boutique.

Ce jour‐là, je m’étais fait deux promesses. La première était de toujours visiter la Boutique après avoir terminé un étage. La seconde était d’augmenter mon intelligence avec mes points de stats.

Grâce à ça, j’avais finalement réussi à atteindre le 5ème étage. Il ne m’avait fallu qu’une demi année.

« Chwiik ! Humain ! »

« Humain, plus gros que nous ! »

Ce qui était apparu au 5ème étage n’était autre que des humains à face de cochons parlant. D’après la dame qui me parlait de temps en temps, c’était des monstres appelés Orcs. Bien que je partage un sentiment de solidarité avec eux du fait de la similarité de nos tailles, j’étais ennuyé par leur tendance à me voir comme de la nourriture et à m’attaquer.

Cependant, j’avais un désavantage quand je devais les affronter directement. J’avais mis 15 points en intelligence, et mon intelligence était maintenant à 20. Bien que je sois devenu plus intelligent, mes autres stats étaient basses. Comme je ne connaissais pas d’autres techniques pour augmenter mes stats autrement qu’avec les points de stats, j’étais obligé de les affronter avec des stats inférieures aux leurs.

« Cwiik ! Humain, faible ! Faible ! »

« Qui est faible ?! Arh, j’aurais pas dû tout mettre en intelligence ! Aaah ! »

Je pouvais enfin penser à ça maintenant que mon intelligence était de 20. Bien évidemment, j’avais été expulsé du donjon, incapable de les vaincre.

A l’époque, je commençais à apprendre avec un meilleur cerveau et pouvais finalement communiquer avec les autres personnes de mon âge. J’avais arrêté de parler de donjons à l’école après l’Incident de l’Explorateur de Donjon Kang Shin, et avec mon intelligence à 20, j’avais réussi à comprendre que ce n’était pas normal que je puisse entrer dans le donjon. J’avais aussi compris qu’il n’était pas normal d’avoir à apprendre des techniques ancestrales de maniement de la lance.

Réalisant que je pourrais finir seul pour le reste de ma vie, j’avais commencé à apprendre rapidement le sens commun et après ma dixième expulsion du 5ème étage, j’étais capable d’agir comme un être humain normal. Il n’y avait rien que je puisse faire concernant ma carrure mais au moins j’avais réussi à me faire quelques amis.

C’était aussi la première fois que j’apprenais l’existence des jeux RPG Online.

« Hein… »

« Qu’est-ce qu’il y a Shin ? »

« Non rien, ce donj.. »

Le mot donjon avait failli sortir de ma bouche avant que je le ravale. La fiche de statut du personnage de jeu RPG était trop similaire à la mienne. Cela dit, je ne pouvais pas le montrer à mes amis. J’aurais pu ouvrir mon inventaire et en sortir ma lance en bois, mais je ne l’avais pas fait, de peur que le gouvernement ne vienne me chercher.

Cependant, j’en étais certain. Bien que l’interface soit différente, il y avait beaucoup de choses en commun comme l’inventaire, le statut ou encore les monstres. Ainsi, j’avais commencé à étudier les jeu‐vidéos en espérant que ça m’aiderait dans mes futures explorations de donjons.

Contrairement au RPG, je ne pouvais pas gagner d’expérience et monter de niveau en fonction du nombre de monstres que je tuais. Les seules choses que je pouvais récupérer étaient des morceaux de monstres, de l’or et de l’expérience en utilisant mes compétences. Et très rarement de l’équipement. A partir de ça, j’avais trouvé ma réponse.

Si mes stats étaient basses, je devais améliorer mes compétences. Ma puissance d’attaque deviendrait plus grande en augmentant mes compétences. C’est ce que j’avais appris en jouant aux jeu‐vidéos.

« Uraaaaah ! »

« Cwiik, simple humain. »

« Simple Orc ! »

Je me querellais avec les Orcs tout en les frappant avec ma lance. Quand j’en avais parlé à mon père, il m’avait traité d’excentrique.

Le Maniement de la Lance de Rang Moyen avait débuté au niveau 3 et avait commencé doucement à augmenter alors que je combattais les Orcs du 5ème étage. Une demi‐année plus tard, alors que j’entrais dans ma première année de lycée, j’avais finalement atteint le niveau 10, le niveau de Maître.

[Vous avez maîtrisé le Maniement de la Lance de Rang Moyen ! Vous pouvez frapper encore plus efficacement et précisément avec votre lance. Vous pouvez intimider ceux avec une compétence plus basse que la vôtre.]

[Vous devez posséder du mana pour apprendre le Maniement de la Lance de Haut Rang. Vous ne pouvez pas apprendre Maniement de la Lance de Haut Rang.]

Encore une fois, le manque de mana m’empêchait d’avancer. Cependant, je n’avais pas abandonné. Je savais que je pourrais gagner du mana une fois le 10ème étage atteint.

En vérité, j’avais déjà réalisé cela. Mon père ayant été incapable de gagner du mana en 20 ans d’explorateur de donjon. Peu de temps après mon augmentation d’intelligence, j’avais compris ce que ça voulait dire. Cependant j’avais fait de mon mieux pour l’ignorer. Je ne voulais pas accepter le fait que… je ne pouvais pas avoir de mana. Effrayé par cette vérité, j’avais pas osé demander à mon père.

Le 5ème étage était très différent des autres étages. Contrairement aux 4 premiers étages, où mon niveau avait augmenté automatiquement quand j’avais atteint la fin du couloir, il y avait une grande porte à la fin du 5ème étage. Quand je m’étais mis devant cette porte, la voix calme de la dame m’avait parlé à l’oreille.

[Le Maître de l’Etage, Orc Lord, est derrière cette porte. Voulez‐vous entrer seul ? Ou voulez‐vous faire une recherche de groupe avec des Explorateurs d’autres dimensions ?]

Ce qui était derrière cette porte était indubitablement le « Boss de fin de niveau ». Comme c’était la première fois que j’en voyais un, j’étais étrangement excité. Je ne savais pas ce que la voix voulait dire par autre dimensions, mais je trouvais que demander de l’aide sans avoir essayé ne rendait pas hommage à la fierté d’un homme. Ainsi, j’avais frappé la porte pour entrer.

« Orc Lord ! Combats‐moi ! »

« … »

« …Cwiiik. »

A l’intérieur de la salle se tenaient quatorze Orcs, tous me regardant avec leurs yeux vicieux. Au fond de la salle se tenait un énorme Homme‐cochon assit sur un énorme trône, mâchant un morceau de viande. Il avait alors soulevé sa tête et j’avais réalisé à ce moment‐là à quel point il était énorme.

Il portait une armure en acier et avait un glaive posé à son côté. Sans aucune erreur possible, c’était Orc Lord. J’avais laissé transparaître un sourire timide.

« Oh, je me suis trompé de salle. »

Tout en disant cela, j’avais reculé rapidement mais la porte s’était fermée derrière moi. Les Orcs s’étaient alors levés lentement en ramassant leurs armes.

« Putain, c’est qu’ils font super mal. »

Ça avait été la pensée qui m’avait traversé l’esprit pendant que ma tête s’écrasée au sol.

Cela faisait un moment que je n’avais pas été expulsé du donjon, mais ce jour‐là, j’avais été tabassé à mort.

*

Je n’avais ni honte, ni une raison de l’être. La semaine suivante, alors que je me tenais devant la même porte en pierre, j’avais demandé cette fois‐ci à rejoindre un groupe. A ce moment, une fenêtre translucide était apparue.

[Ceci est l’interface de recrutement. Cliquez sur le groupe que vous désirez rejoindre.]

« Voyons voir, Chasse d’Orc Lord, recherche soigneur. Doit être au‐dessus du niveau 5. L’imbécile. Tous les gens du 5ème étage n’étaient-ils pas niveau 5 ? »

Pensant qu’il y avait des gens encore plus bête que moi, j’avais pris mon temps pour étudier les différentes recherches de groupes avant d’en trouver une qui recherchait un combattant de front. Comme j’avais commencé à jouer aux jeux‐vidéos je savais que ça correspondait à quelqu’un qui combat à l’avant pour infliger des dégâts au corps à corps. C’était exactement mon profil.

A l’instant même où j’avais mis mon doigt sur la ligne du groupe, ma tête s’était mise à tourner un court moment avant de me retrouver parmi neuf autres personnes.

« Bienvenue. Tu es un combattant de front, n’est-ce pas ? »

Un charmant jeune homme de type caucasien avait commencé à me parler. Pensant qu’il parlait anglais, je m’apprêtais à lui répondre « I cannot speak English » puis soudainement je m’étais rendu compte que je pouvais comprendre ce qu’il disait sans problème.

« Oui, j’utilise une lance. »

« Oh, un lancier ! Viens‐tu du continent d’Edias ? »

« N‐non, je suis de Seoul. »

« Seoul ? C’est la première fois que j’en entends parler. Quelqu’un d’autre connait ? »

« Ce n’est pas une ville du continent de Luka. »

« Ni du continent de Pilos. »

Les gens autour de moi murmuraient en secouant la tête. En leur jetant un coup d’œil, j’avais remarqué qu’il y avait des gens à la peau sombre comme à la peau blanche et tous avec les cheveux soit blonds, soit roux, soit châtains. C’était tous des étrangers ! Alors que je m’étais recroquevillé légèrement d’angoisse, le jeune homme qui m’avait parlé en premier s’était approché. Il portait une targe sur son bras et une épée courte. Soudainement, il avait tendu sa main vers moi.

« Tu dois venir d’un endroit peu connu. Enchanté. Je suis le chef du groupe, Ellos Von Kasina. Paul, Celtine et moi sommes du continent d’Edias.

« Gasina1) Gasina : C’est un terme insultant en coréen? »

« C’est Kasina. »

J’avais serré sa main, même s’il avait l’air un peu contrarié. Ayant joué à des jeux avant, je savais ce qu’était un chef de groupe. Je n’avais juste jamais imaginé que je ferais un jour parti d’un groupe de personnes venant d’autres mondes…

« Je suis Kang Shin, enchanté. »

Après une rapide présentation des autres membres du groupe, je pensais que nous irions directement combattre Orc Lord. J’avais tort.

« Attendez ! »

C’était la petite fille qui disait venir du continent de Luka. En plus de celle‐ci, trois autres membres venaient de ce continent, une escrimeuse avec une rapière, une femme magnifique avec de longues oreilles et un carquois dans son dos et une jeune fille menue tenant un gros bouclier en bois. La petite fille était blonde, coiffée avec deux couettes dans ses cheveux d’un blond doré, tenait un bâton court en bois. Elle paraissait mignonne. Mais la façon dont elle avait parlé n’avait rien de mignon.

« Attendez, regardez ses vêtements. On dirait des vêtements de débutants ! »

 Vêtements de débutants ? ‘

Qu’est ce qui n’allait pas avec mes vêtements ? J’avais jeté un coup d’œil à ce que je portais. Puisque je souhaitais être libre de mes mouvements, je venais toujours dans le donjon avec mes vêtements d’entrainement. Même s’ils se déchiraient dans le donjon, dès que j’en sortais ils étaient réparés.

« …Tu n’es pas allé à la Boutique ? »

« Si, j’y suis allé. »

Comme les autres me parlaient sur un ton informel, j’avais adopté le même ton. La petite fille m’avait demandé de nouveau, surprise.

« Ils vendent des équipements défensifs là‐bas. Pourquoi tu n’en n’as pas acheté ? »

« Ah… »

Je me souvenais effectivement avoir vu des équipements défensifs à la Boutique. Cependant, mon but était d’atteindre le 10ème étage pour pouvoir acheter une technique de cultivation de mana. Je ne pouvais pas dépenser mon or dans n’importe quoi. C’était la même chose pour mon arme. J’utilisais toujours la Lance en Bois Acérée que j’avais reçu au début. Bien évidemment, elle était beaucoup moins acérée qu’auparavant.

« Je dois économiser mon or pour acheter une technique de cultivation de mana. »

« Quoi ? Tu n’as pas de technique de cultivation de mana ? Tu viens de quelle famille ? »

« Famille ? Kang, je suppose ? »

« Ta famille n’as pas de technique de cultivation ? »

« Non »

« Quoi ? Oh non, on a récupéré un boulet. Vire‐le du groupe ! »

« Hmm, ça va être difficile si tu n’as pas de technique de cultivation. »

« Il n’a pas de technique de cultivation de mana ? »

Les autres membres avaient commencé à murmurer entre eux. Réalisant que quelque chose n’allait pas, j’avais demandé à Ellos, qui semblait être le plus compréhensif.

« Tous les autres ont une technique de cultivation ? »

« Bien sûr. Enfin, je ne sais pas pour les autres donjons, mais il parait que c’est impossible de monter jusqu’au 5ème étage du Premier Donjon sans technique de cultivation de mana. Comment es‐tu arrivé aussi haut ?

« Ah, j’ai augmenté mes compétences. J’ai maîtrisé le Maniement de la Lance de Rang Moyen… »

« Rang‐Moyen Maître ?! »

Cette fois‐ci quelqu’un d’autre dans le fond cria de surprise. C’était le jeune homme brun portant un grand bouclier et une armure en cuir.

« Ne mens pas ! J’ai pratiqué l’art du bouclier depuis 10 ans et je viens juste de passer Rang Moyen niveau 2. Et tu dis avoir maîtrisé le Rang Moyen à la lance ? »

« Oui…c’est bizarre ? »

« Oui ! Maîtriser un Maniement d’arme de Rang Moyen sans technique de cultivation de mana ! Je ne te crois pas. Ne me dis pas que tu as obtenu le Maniement de la Lance de Haut Rang ? »

« Non, ça me dit que je ne peux pas à cause du manque de mana. »

« … »

Un lourd silence s’était alors abattu sur le groupe entier. Puis Ellos avait dit.

« Prenons‐le avec nous ».

« Mais Ellos… »

« Nous avons à peine réussi à grimper jusqu’au 5ème étage à nous trois. Avec la règle [tous les joueurs en dessous du 10ème étage ne peuvent faire équipe qu’avec des habitants de leur propre continent], il a dû monter jusqu’ici tout seul. S’il avait son propre groupe, il n’aurait pas besoin de rejoindre le nôtre, n’est-ce pas ? »

« Oui. »

Alors que je hochais la tête, Ellos avait gagné en confiance et avait parlé de façon plus sûre.

« Vous voyez ? Kang Shin, tout seul, a la même puissance que nous trois réunis. Je ne peux pas savoir pour l’avenir mais au moins pour le 5ème étage, il est plus que qualifié pour remplir le rôle de combattant. Il maîtrise une technique de Rang Moyen ! »

« Mais regarde son armure… »

« Je ne l’aime pas… »

« Vire‐le ! »

Miss couettes n’arrêtait pas de dire de me virer. J’évitais son regard, mais ça ne faisait que la mettre en confiance et la rendre plus arrogante encore.

« Vire‐le ! »

« Mademoiselle Palludia, s’il vous plait, calmez‐vous. Nous n’avons pas encore vu ses compétences. »

« On en a pas besoin ! Regarde‐le, il utilise une lance à moitié cassée ! »

« Hmm… »

« Il sera trop tard si on se lance contre le Boss et qu’il nous traîne derrière. Je ne sais pas pour toi mais mon continent est en guerre avec les démons. Si on perd l’opportunité de monter en niveau pour toute une semaine, nous allons être submergés ! »

« Mon continent est aussi en guerre. Hmm, Ok. Faisons un test. Kang Shin, je m’excuse mais tu vas devoir nous montrer ton niveau. Il devrait y avoir un Orc qui traîne en arrière. Montre nous comment tu te bas. »

« Pas de problème, ce n’est pas difficile. »

« Pfff. »

Cette gamine du nom de Palludia avait accepté cette décision à contrecœur et se mordait la lèvre de mécontentement.

« Tu es toi‐même un Orc… »

« Je ne suis pas un Orc ! »

Je n’avais pas pu m’empêcher de crier alors qu’elle avait touché ma corde sensible. Alors que je la confrontais du regard elle avait semblé intimidée et s’était retourné.

« Hmph ! »

« Hmph. »

J’avais grogné avec mépris avant de m’élancer en avant. Il n’y avait pas d’Orcs prêt de la porte aussi j’avais dû en chercher pendant 5 minutes.

« Chwiiik, humain ! »

Trouvé ! Il portait une armure en cuir usé et un redoutable glaive. Après avoir confirmé que mon audience était présente, je m’étais précipité sur lui. J’avais commencé à faire rouler la hampe de ma lance entre mes doigts avant de trouver la bonne position et de la tenir fermement. Maintenant !

« Haap ! »

Après avoir esquivé d’un mouvement léger l’attaque de mon adversaire, j’avais asséné un coup de lance à celui‐ci. L’Orc qui jusque‐là courait vers moi s’arrêta net, émettant un gargouillis  puis commença à tomber, du sang formant des bulles au coin de sa bouche. Alors qu’il tombait, j’avais rapidement retiré ma lance pour éviter qu’elle ne casse. L’Orc ayant perdu la seule chose qui le retenait encore en l’air, s’effondra.

Au début, je combattais les monstres uniquement avec ma force brute, bloquant leurs attaques avec ma lance. Mais comme la durabilité de ma lance était tombée en dessous de 10, j’essayais maintenant au maximum de tuer les Orcs d’un seul coup. Comme ma maîtrise de la lance était élevée, ce n’était pas trop difficile.

« En…en un coup ! »

« Pas possible, vous avez vu ? Je n’ai même pas senti une once de mana ! »

« J’ai vu ! Sans même parler de mana, ce n’était même pas une compétence ! »

« Incroyable… »

Ellos et les autres semblaient abasourdis par ma technique. Hmm, je suppose qu’à cette époque je devais être proche de mon père en termes de  pur maniement de la lance. Hélas, même dans ce genre de situation il y a toujours quelqu’un pour se plaindre.

« Hmph, c’est juste une coïncidence ! S’il essaie encore, il n’y a aucun moyen qu’il réussisse le même coup. »

« Mademoiselle Palludia, même si c’était juste une coïncidence, il est quand même très doué. Il est plus que qualifié pour devenir un membre de notre groupe. »

« Arh ! Si vous n’êtes pas d’accord avec moi, je quitte le groupe alors ! C’est soit mon groupe, soit lui ! Votre choix ! »

« C’est… »

« Dans ce cas, je n’ai qu’à en tuer un autre. »

Comme Ellos semblait troublé, j’avais décidé d’intervenir. Il m’avait alors regardé avec les yeux larmoyant. Palludia, elle, renâclait et avait lancé.

« Essaye pour voir ! »

« Comme c’est pratique, il y en a un juste là. »

Un archer Orc. C’était un type d’Orc énervant, tirant des flèches de loin. Heureusement qu’il n’y en avait pas beaucoup. Quand ils apparaissaient groupés avec d’autres Orcs, je devais me préparer à subir des dégâts si je chargeais dans le tas. Mais là il n’y en avait qu’un seul. Etant capable d’esquiver des balles de révolver, comment pourrais‐je ne pas être capable d’esquiver une flèche ?

« Chwiiik ! Orc tire flèche ! »

« Humain défonce Orc ! »

Ayant chassé seul pendant un an, c’était devenu une habitude pour moi que de répondre aux monstres de la même manière qu’ils me parlaient.

Avec aisance, j’avais penché ma tête, esquivant le trait décoché par l’Orc. J’avais alors fait un pas en avant et propulsé ma lance vers l’archer. Le cou de l’Orc avait été transpercé de part en part par mon attaque.

« Vous en pensez quoi ? »

« …. »

Lorsque Palludia avait vu l’Orc, elle avait serré les poings et baissé son regard. Elle avait renoncée. Je ne savais pas quelle partie de moi elle n’aimait pas mais je pouvais penser à quelques aspects. J’avais donc décidé de l’ignorer.

Ce qui est important n’est pas la beauté extérieure mais intérieure ! Je suis Kang Shin, le fils du lancier le plus fort du monde. Vous serez tous témoins de la force que j’ai acquis en sacrifiant l’idée d’avoir une vie normale !’

Je me sentais beaucoup mieux après l’avoir fait descendre de ses grands chevaux. Ellos semblait perdu lorsque les camarades de Palludia étaient allés la consoler, mais il avait rapidement regagné ses esprits et avait claqué des mains en se réjouissant.

« Donc, je suppose que plus personne n’a de problème avec le fait que Kang Shin nous rejoigne ? Une fois qu’il se sera reposé de ses deux combats, on pourra y aller.

« Roger. »

« Ok. »

« Je compte sur toi, camarade. »

« Je compte sur toi aussi. »

J’avais salué les autres membres du groupe puis avais jeté un œil à Palludia. Mes yeux avaient rencontré les siens alors qu’elle levait brièvement la tête, mais comme son regard s’éternisait, je m’étais dépêché de détourner le mien. Comme je n’avais jamais eu d’interaction avec le sexe féminin autre que ma sœur et ma mère, cela me paraissait bizarre de soutenir le regard d’une fille plus de 2 secondes.

« Dans ce cas, entrons ! »

« J’espère qu’on réussira cette fois‐ci. »

« Ne pas pouvoir revenir pendant toute une semaine, que c’est cruel. »

Alors que les membres du groupe murmuraient entre eux et se préparaient, Ellos avait poussé lentement la porte. Un décor familier s’était révélé devant mes yeux. Les quatorze Orcs se tenaient devant nous pendant qu’Orc Lord boulottait un bout de viande au fond de la salle.

Enfoiré, tu vas devenir un porc si tu continues à te goinfrer. Ah, mais tu es déjà un porc.’

« Commençons la bataille ! Nous allons tuer les Orcs en premier ! Paul, retiens Orc Lord ! »

« Roger. »

« Mademoiselle Palludia, concentrez vos soins sur Paul. Mademoiselle Elis, couvrez Paul ! Tous les autres, nous allons tuer les Orcs un par un, en commençant par la gauche ! »

Je m’étais mis à courir. Bien que les Orcs se soient lancés à mon assaut comme la semaine précédente, cette fois‐ci, j’avais des camarades. Dans le groupe, nous avions deux archers. L’un d’eux visait Orc Lord et l’autre visait les Orcs m’attaquant. J’avais su utiliser le temps qu’ils m’obtenaient à bon escient, frappant d’estoc avec ma lance et tuant rapidement un Orc.

« Suivant ! »

« Waouh, tu t’en sors bien camarade ! »

« Haaap ! »

« Guooo ! »

Alors que les membres du groupe et moi‐même nous battions férocement contre les Orcs, le cri d’Orc Lord avait résonné à travers la salle. Dire que j’avais essayé de l’affronter tout seul… je me sentais ridicule.

Je pouvais entendre Paul, le guerrier affrontant Orc Lord, pousser plusieurs grognements.

« Mes HP descendent trop vite ! Mademoiselle Palludia ! »

« Je sais ! Soin ! »

Pas possible ! Ce soin était LE soin des jeux‐vidéos ? J’étais sur le point de me retourner pour voir par moi‐même lorsque j’avais réalisé que cela pourrait tourner très mal. Je m’étais donc concentré sur les minions. Comme si j’allais laisser une faille dans ma défense.

« Attaquez ! »

« Un autre mort en un coup ! Je n’ai jamais rien vu de tel auparavant ! »

« Tu peux le faire aussi ! »

« Non je ne peux pas. Attention, un autre arrive ! »

« Haaaaap ! »

« Kuhahahaha ! Orcs, BATTEZ‐VOUS ! »

[Orc Lord a utilisé Cri de Guerre ! Tous les Orcs voient tous leurs effets négatifs retirés ! Tous les Orcs voient leur attaque augmenter de 50% pour la durée du sort ! Tous les Orcs acquièrent le statut Super‐Armure, immunisé contre les attaques ennemies.]

« Conneries ! Un Orc de merde est capable d’utiliser Cri de Guerre ? »

C’était l’escrimeuse qui donnait des coups de taille à côté qui avait crié. Elle faisait partie des gens du continent de Luka, comme Palludia. Elle utilisait une rapière et avait une apparence élégante. Réalisant qu’on ne pouvait vraiment pas juger un livre à sa couverture, je continuais à attaquer avec ma lance sans un mot.

Je ne savais pas ce que le statut Super‐armure faisait, mais je pouvais toujours tuer les Orcs d’un seul coup. Alors que je tuais tranquillement mon sixième Orc, j’avais soudain entendu Ellos crier.

« Paul ! »

« Keeerh ! Je pars devant. Rendez‐vous au palais. »

[Le membre du groupe Paul Von Cravis est mort]

L’utilisation du mot “mort” m’avait troublé. C’était la première fois que j’étais membre d’un groupe, c’était donc quelque chose à laquelle je n’étais pas habitué. Il semblerait que Ellos ait été plus choqué que moi, ce qui semblait normal, un camarade du même continent venait d’être tué sous ses yeux alors qu’ils avaient grimpés jusqu’au 5ème étage ensemble.

« Pff, Super‐armure c’est ça ? Tant pis, je vais tanker ! Mademoiselle Shuna, aidez‐moi ! Cela va être difficile si je suis seul. »

« D’a-d’accord. »

Une jeune fille délicate qui utilisait un bouclier en bois pour parer maladroitement l’attaque d’un Orc avait répondu timidement. Ensuite, alors qu’elle courait vers Ellos, elle avait trébuché sur le glaive d’un Orc mort et était tombée.

« Aouh… »

« Mademoiselle Shuna ! »

« Ça va. »

Comment une fille comme ça avait bien pu finir avec un bouclier… ? Alors que je perçais la gorge de mon huitième Orc, j’ai fait une tête incrédule alors que Shuna courrait vers Ellos en pleurant. Comme si elle avait lu mon expression, l’escrimeuse m’avait regardé et dit avec un sourire amer.

« Shuna est la princesse d’un petit royaume. D’après elle, tous les gens de son lignage sont bénis par leur dieu gardien et ont une excellente constitution. Mais comme elle n’a aucun talent avec les armes, elle n’avait pas d’autre choix que de brandir un bouclier.

« Waouh, une bénédiction ? »

C’était vraiment comme dans un monde de fantasy. Enfin, je suppose que ma vie n’était pas vraiment différente.

« Ne regarde pas ailleurs ! »

« Ah, pardon ! »

Il ne restait qu’un seul Orc ainsi que Orc Lord. Comme il était en état de Super‐armure, il semblait ne pas sentir les attaques dont il était la cible alors qu’il nous chargeait. De ce fait, un autre membre du groupe s’était fait expulser. C’était le rôle de Palludia de le soigner, mais elle était trop occupée à soigner Ellos et Shuna.

« Kuaaaaa ! Meurs ! »

« Arg ! Mademoiselle Palludia ! »

« Han ! Ludiaaaaa ! »

« Je fais de mon mieux ! Soin ! »

« Tu devrais prendre soin de lui rapidement et aller aider ! »

« Venant de quelqu’un ayant tué plus de la moitié des Orcs…ça ressemble à une provocation… »

J’avais défait le dernier Orc avec les autres membres du groupe. Il ne restait donc plus qu’Orc Lord. Cependant, la situation n’était pas devenue plus simple pour autant. Sans surprise, Shuna avait était incapable de retenir Orc Lord et avait été expulsée.

« Shunaaaaaa ! »

« Raaaaaaaarhg ! »

Alors que le corps de Shuna se transformait en petites particules et se dispersait, les yeux de Palludia s’étaient mis à larmoyer et elle s’élança à l’assaut du Boss avec son pauvre bâton en bois. Elle ressemblait presque à Jeanne d’Arc. C’est-à-dire qu’elle allait surement se faire torcher.

« Cette princesse psychopathe ! »

« Nooon ! Pourquoi notre soigneur charge tête baissée !? »

A ce moment‐là, je me rendais compte des similitudes entre le donjon et les jeu‐vidéos. Je savais parfaitement ce qui arriverait si notre soigneur se faisait tuer. C’est pourquoi je m’étais mis à foncer vers cette folle à couettes. Heureusement, le statut de Super‐Armure semblait avoir cessé et Ellos réussissait à retenir les coups d’Orc Lord seul. Mais même ainsi, Palludia serait en danger si elle entrait dans la zone de contrôle du Boss.

« Espèce de porc ! »

« Grouaaaaarh ! »

Palludia chargeait avec son bâton, le balançant de droite à gauche. Orc Lord sembla répondre en soulevant son poing. ‘Merde, je vais arriver trop tard !’

Je courrais aussi vite que possible.

« Meuuuuurs ! »

« Grouaaaaaaarh ! »

« Psychopathe…! »

Juste avant que le poing d’Orc Lord n’écrase Palludia, j’avais réussi à l’atteindre et la dévier de la trajectoire. Alors que je venais de réussir à la pousser, j’avais senti une ombre au‐dessus de moi et en me retournant la seule chose qui m’avait traversé l’esprit était.

« Waouh, c’est un gros poing. »

Crash !

J’étais mort.

Bien sûr je ne pouvais pas retourner dans le donjon pendant une semaine complète.

La semaine où je n’avais pas pu entrer dans le donjon passa à une vitesse folle. Suer sang et eau et échanger des coups, glaive contre lance avec les monstres était grandement différent de passer mes journées à l’école et parler à mes amis.

Après avoir mis ma vie en jeu dans le donjon, aller à l’école était comme un doux rêve paisible et amusant.

Les rêves c’est bien. Ils étaient heureux et sans douleur, et amusant. Mais ce n’était pas amusant quand ça durait une semaine complète. Il n’y avait aucun intérêt à une vie comme cela. Je me sentais suffoquer et j’étais de mauvaise humeur. Pour moi qui avais vécu toute ma vie dans l’intensité du combat, combattant mon père ou des monstres, une vie sans danger et sans douleur était…terrifiante.

Bien que maintenant, mon père aille dans le donjon pour gagner de l’argent pour permettre à sa famille de vivre, son but initial avait dû être différent. Tout comme moi, il avait dû être excité de se précipiter dans le donjon pour faire étale de sa force.

J’avais dévoué toute ma vie à la maitrise de la lance. J’étais assez puissant pour envoyer valser n’importe quel slime, abeille géante, gobelin ou Orc. C’était une sensation de plaisir dépassant les mots. C’est presque comme…une drogue.

« Je me demande s’ils ont réussi. »

Une semaine plus tard, je me tenais de nouveau devant la salle du Boss. J’avais déjà abandonné l’idée de le vaincre tout seul. En soupirant, alors que je m’apprêtais à ouvrir le panneau de recherche de groupe, une voix m’avait titillé l’oreille. Dans un coin de ma vue, une petite fenêtre était apparue.

[Ellos Von Kasina vous a invité dans un groupe. Voulez‐vous accepter ?]

« Hein… ? »

Qu’est-ce que c’est ? Ne me dites pas qu’ils n’ont pas pu finir le Boss ?’ Je secouais ma tête et acceptais l’invitation. Comme la dernière fois, j’avais senti ma tête tourner et je m’étais retrouvé propulsé parmi les membres du groupe précédent.

« Ah, tu as accepté Kang Shin. »

« Ellos… »

Je le regardais avec perplexité. Il avait avancé sa main et attrapé la mienne. Je regardais autour et la même équipe qu’une semaine plus tôt était entré dans mon champ de vision. A mon grand désarroi, même Palludia et les autres du continent de Luka étaient là. Cependant, contrairement à la dernière fois, elle avait le regard sombre, abattu. Ce n’était pas dur de comprendre pourquoi.

« Vous… avez échoué ? »

« C’est embarrassant de le dire mais oui, on a été balayés. »

« Balayés… »

« Hahaha, les Maîtres d’Etages sont connus pour être extrêmement forts. Ce serait bizarre si on réussissait dès la première fois. »

Bien qu’Ellos ait essayé de détendre l’atmosphère, Palludia n’y croyait pas. Cette fois‐ci cependant, la cible de son ressentiment était différente.

« C’est de ma faute… »

« Mais non, ce n’est pas que de la faute à Palludia. »

« C’est de ma faute, j’ai perdu ma concentration et j’ai laissé Orc mourir… »

« Si par Orc tu veux dire moi, j’ai l’impression que tu n’as pas encore retenu la leçon. »

« Heu…hm. »

Palludia avait semblé être sur le point d’exploser après ce que j’avais dit mais elle s’était calmée lorsque l’escrimeuse à la rapière lui avait donné un coup de coude. Lorsque j’avais jeté un coup d’œil à Ellos, il m’avait fait un sourire amer et secoua la tête. Je savais que ses excuses n’étaient pas sincères, mais ça serait suffisant tant qu’elle ne répétait pas la même erreur que la dernière fois.

« Je n’ai pas à retuer deux Orcs avant d’entrer n’est-ce pas ? »

« Haha, bien sûr que non. Nous sommes tous très au fait de tes capacités. Si tu es aussi efficace que la dernière fois, nous ferons de notre mieux pour remplir nos rôles. »

« Kuk… »

« S’il te plait, camarade. Nous croyons en toi. »

« Tu étais incroyable la dernière fois. »

« O‐on compte sur toi. »

« Hmm, tu es digne de confiance, et pas vilain en plus. Mon joli, tu serais juste mon type de gars si tu perdais un peu de poids. Ton visage est mignon aussi… »

Cette dernière phrase venait de l’escrimeuse. Elle était bien plus âgée que moi, ce qui me mettait mal à l’aise. ‘Et ce n’est pas de la graisse mais du muscle !’

*

« Kuaaaaa ! Humains, moi taper vous maintenant ! »

« Les tanks, allez prendre l’aggro ! Mademoiselle Shuna, restez en retrait afin de reprendre l’aggro si nécessaire ! »

« Orc Lord, enfoiré ! Ça ne sera pas aussi facile cette fois ! »

« J‐je ferai de mon mieux. »

« Tous les autres, commencez à vous occuper de ces Orcs ! »

« Même si tu ne nous l’avais pas dit, Kang Shin en est à son quatrième Orc… »

Peut‐être était‐ce dû au fait que ce n’était pas notre première fois en tant que groupe, mais la bataille se passait beaucoup plus facilement que la précédente. Paul brandissait son bouclier de façon efficace et bloquait les attaques d’Orc Lord tandis que le reste d’entre nous éliminions les Orcs plus rapidement que jamais.

« Kuaaaaa ! »

[Orc Lord a utilisé Cri de Guerre ! Tous les Orcs voient tous leurs effets négatifs retirés ! Tous les Orcs voient leur attaque augmenter de 50% pour la durée du sort ! Tous les Orcs acquièrent le statut Super‐Armure, immunisé contre les attaques ennemies.]

« Paul ! »

« Je sais, je peux m’en occuper ! »

Même si Orc Lord avait utilisé son Cri de Guerre, Paul était préparé cette fois et il n’était pas mort comme la fois précédente. Il évitait avec brio les attaques qui venaient à lui et les repoussait avec son bouclier. Palludia était, elle aussi, concentrée avec ses yeux grands ouverts alors qu’elle lançait Soin sur Soin.

« Nous allons le prendre par la gauche ! »

« Il y a un archer Orc ! »

« Il tire ! »

« Mon joli, ton flanc est à découvert ! »

« Fais attention au glaive qui arrive derrière toi ! »

Nous communiquions entre nous sans arrêt alors que nous éliminions les Orcs uns par uns. A la suite d’un long effort, nous avions réussi à nous débarrasser des quatorze Orcs sans perdre un seul membre. Paul tenait aussi très bien contre le Boss.

« Très bien, nous allons attaquer Orc Lord maintenant ! »

Exactement comme nous l’avions prévu, nous l’avions pris à revers pour l’attaquer ensemble. À chaque fois que quelqu’un lui portait un coup, Orc Lord portait son attention vers lui et nous arrêtions de le frapper jusqu’à ce que Paul reprenne l’aggro avec son bouclier. C’était la même rotation que dans les jeu‐vidéos.

« Haap ! »

« Kuaak ! »

« Kuk, Kang Shin, tu tapes trop fort, c’est difficile de récupérer l’aggro après. »

« Désolé, je taperai plus doucement la prochaine fois. »

« Hmph, comme prévu, Orc n’est pas bon. »

« Mademoiselle Palludia, concentrez‐vous sur vos soins ! »

« Oui… »

Comme c’était les autres membres avaient pris l’initiative de faire taire Palludia lorsqu’elle m’avait lancé une pique, elle n’avait pu que ravaler sa fierté et se concentrer sur ses sorts. ‘Ça t’apprendra !’

Quelques temps après que nous ayons commencé à attaquer Orc Lord, alors que nous pensions bientôt en finir avec lui, il avait poussé un cri porcin :

« KUAAAAAAAAAA ! »

 [Orc Lord a utilisé Cri de Guerre ! Il voit tous les effets négatifs sur lui retirés ! Puisqu’il n’y a pas d’autre Orc à portée, la puissance d’Orc Lord augmente de 100% et sa défense diminue de 50%. Il devient temporairement sujet au statut Super‐Armure.]

« Quoi ?! »

Tout le monde avait reculé. Seul Paul pouvait résister aux attaques du Boss en temps normal. Avec son taux d’attaque doublé, il ne pouvait pas être certain de s’en sortir.

« Je vais vous tuer, humains ! »

Orc Lord avait brandi son glaive en arrière, se concentrant. A cet instant, je voyais une aura noire englober la lame du glaive. Elle était similaire à certains sorts que mes camarades utilisaient. Se pourrait‐il que ce soit du mana ? Donc du Qi ! Bien que je sache pertinemment que c’était dangereux de s’énerver durant un combat, je ne pouvais pas m’en empêcher.

« C’est dangereux, tout le monde, reculez ! »

« C’est inutile ! Guaaaaaaa ! »

Il avait tenu son glaive à l’horizontale avant de frapper l’air devant lui. Suite à ce coup, le mana accumulé sur le glaive avait suivi la trajectoire de la lame, créant ainsi une onde de mana. C’était comme un personnage de jeu vidéo lançant Onde de Choc.

« Vous mourrez si vous êtes touchés ! Courez ! »

« Uwoooooh ! »

Tout le monde se carapata sans hésitation. Bien que je veuille me mettre à courir aussi, j’avais vu Palludia qui restait plantée là, paralysée de peur.

« Qu’est-ce que tu fous ! Cours ! »

« M‐mes pieds ne veulent pas bouger… »

« Tu ne mourras pas pour de vrai de toute façon ! De quoi as‐tu peur ?! »

« Dans ce cas, ce n’est pas grave si je meurs. »

« Quoi ? La dernière fois tu as dit qu’une semaine c’était important ! »

Hmph, il n’y avait pas le temps d’argumenter ! J’avais rapidement couru vers elle et l’avais attrapé dans mes bras avant de la mettre sur mon épaule. Juste après ça, j’avais senti une onde de chaleur passer au‐dessus de ma tête alors que je tombais sur le sol avec Palludia. La poussière était venue se loger dans ma bouche, se collant à mon palais et à ma gorge.

« Kang Shin, Mademoiselle Palludia ! Vous allez bien ? »

« O‐on est en vie ! »

« Koff koff… »

Comme l’endroit était dangereux, je m’étais relevé en hâte. Je tenais toujours Palludia alors que je m’étais mis à courir pour m’éloigner le plus vite possible. Orc Lord avait lâché un cri à glacer le sang alors qu’il nous pourchassait.

« Maintenant ! »

« Ok ! »

Les deux archers avaient visé les yeux d’Orc Lord. Bien qu’un des deux ait raté sa cible, la seconde flèche était entrée directement dans son œil droit. Le boss s’était alors mis à hurler misérablement en se tenant le visage.

« KUAAAAA ! »

« Com‐combien de temps vas‐tu me serrer, Orc ! »

« Je ne te serre pas parce que je le veux ! »

Alors que le cri strident du porc géant caressait mes oreilles, j’avais jeté Palludia au sol. Jusqu’alors, elle ne m’avait toujours pas remercié pour lui avoir sauvé la vie. Son postérieur percuta le sol alors qu’elle me jetait un regard plein de larmes. Je ne pouvais pas me sentir plus satisfait. ‘Peu importe que tu sois mignonne ! Je ne voudrais pas un coffre plein de gamines irritantes comme toi quand bien même on me le donnerait !’

« Orc, tu es méchant. »

« Tais‐toi, espèce de sa….le personne. »

J’avais pensé à la traiter de sal*pe, mais ça me semblait mal d’insulter une fille, je m’étais donc retenu. Même ainsi, elle semblait choquée. Alors que nous étions sur le point de nous battre entre nous, Ellos criait de loin.

« C’est pas le moment pour une querelle d’amoureux ! On doit vite finir le Boss ! »

«« Ce n’est pas une querelle d’amoureux ! »»

Nous nous étions regardés une dernière fois avant de nous séparer. Je m’étais dirigé vers Orc Lord alors qu’elle se réfugiait à l’arrière pour pouvoir soigner à l’abri. Bien qu’Orc Lord ait utilisé de nouveau son Onde de Choc, nous étions arrivés à l’esquiver puisque nous l’avions subie auparavant. En fait, juste après qu’il l’ait utilisé, il avait la manie de laisser beaucoup d’ouvertures.

Au final, Orc Lord nous avions réussite à le défaire, sa gorge transpercée par ma lance dans laquelle j’avais mis toute ma force.

« Kuk, humains fort…bonne…bagarre… »

« Ce bâtard essaye de se la jouer jusqu’à la fin. »

Voyant qu’Orc Lord essayait de m’énerver jusqu’à la fin, je lui avais donné un coup dans la tête avec mon pied. Il n’avait pas pu finir sa phrase et s’était écroulé. Tout le monde m’applaudissait et me disait que j’avais fait du bon boulot. Immédiatement après, un flash de lumière émergea de nos corps. C’est la cinquième fois que ça arrivait – une augmentation de niveau.

[Vous avez atteint le niveau 6. Vous avez rempli les conditions pour entrer au sixième étage.]

 [Vous avez obtenu 5 points de stats bonus.]

[Vous avez obtenu 1.000 pièces d’or. L’or sera distribué équitablement entre les membres du groupe. Vous recevez 100 d’or.]

[Les récompenses seront distribuées par ordre de contribution.]

 [Kang Shin a la plus haute contribution. Choisissez votre récompense. ]

Ah je vois. Comme dans les jeux, les boss semblaient donner plusieurs objets. En plus, comme ma contribution était la plus haute, j’étais le premier à choisir. Les combats de boss étaient vraiment différents.

Avant de regarder la liste des récompenses, j’avais jeté un œil aux autres membres du groupe. Tout le monde hochait la tête.

« Nous reconnaissons ta contribution. Tu devrais être le premier à choisir. »

« Cela aurait en effet été dur sans toi. Je n’arrive pas à croire qu’ils espèrent qu’on réussisse à battre cette chose ! Je comprends mieux pourquoi d’autres personnes sont bloquées depuis 10 ans dessus. »

« Tout le monde a bien travaillé, mais tu as été le meilleur. Tu as infligé le plus de dégâts aussi. »

« Tout à fait d’accord. Tu étais classe, mon joli. »

…Hein, pourquoi j’avais soudain envie de pleurer ? Depuis combien de temps n’avais-je pas été complimenté ? Mon père me faisait rarement des éloges lorsque nous nous entrainions. Avant que j’augmente mon intelligence, mes notes à l’école étaient mauvaises et les professeurs ne m’avaient jamais complimenté.

Ma mère ne voulait reconnaitre que ma tête comme étant son fils. Même ma sœur agissait bizarrement en ma présence. Alors que des larmes menaçaient de jaillir, je les avais retenus désespérément.

« Dans ce cas, je vais… »

Parce que ça ressemblait à un moment que Palludia aimerait bien interrompre, je lui avais jeté un coup d’œil mais elle n’avait laissé échapper qu’un léger soupir hautain sans rien dire. Souriant, je regardais la liste des récompenses.

[1. Glaive d’Orc Lord.] |[2. Boucles d’oreilles de puissance] | [3. Baume de secours] | [4. Potion de pouvoir] | [5. Bottes d’acier] | [6. Bouclier d’acier] | [7. 200 d’or] | [8. Elixir de Compression de Muscles] | [9. Livre Magique de Boule de Feu] | [10. Potion de Mana]

Au premier abord, seul le n°1, le Glaive d’Orc Lord, semblait être un objet rare. Considérant sa grande taille, il pourrait facilement me servir de lance. Cela semblait être une bonne idée mais…

[8. Elixir de Compression de Muscles.]

A l’instant même où je l’avais vu, j’avais tendu ma main pour le toucher. Soudain, une petite pilule noire était apparue dans ma main. Instinctivement, j’examinais ses informations.

[Elixir de Compression de Muscles (Rare).

Une fois consommé, les muscles du corps seront compressés pour être plus fort et mieux profilés. La taille du muscle diminuera mais la Force et la Dextérité augmenteront. C’est un objet idéal pour les guerriers. Cependant, si l’utilisateur n’a pas assez de muscles, il n’y aura pas beaucoup d’effet. Cela pourrait même provoquer des dégâts irréparables au corps de l’utilisateur.]

« C’est ça ! »

Je marmonnais inconsciemment. Bien qu’Ellos, qui était le second en termes de contribution, me regarde avec des yeux confus, voyant que le meilleur objet était encore dans la liste, je m’en fichais. L’élixir de Compression de Muscles. C’était la solution !

« Merci mon Dieu ! »

J’avais finalement trouvé un moyen de me débarrasser de ces muscles trop encombrants. Je remerciais Dieu sans honte du spectacle que je donnais et des larmes coulèrent de mes yeux. Les autres me regardaient comme si j’étais fou.

Eh bien, je l’avais supposé mais absorber un seul élixir n’avait pas un grand effet. Cependant, je sentais que mon corps avait diminué un petit peu. Au même moment, une alerte était apparue sous mes yeux.

[Vos muscles deviennent plus denses, les rendant plus puissants et rapides. Vos statistiques de Force et de Dextérité augmentent de 1 de façon permanente.]

« Excellent ! »

Contrairement au proverbe disant que l’herbe est toujours plus verte dans le jardin d’à côté, j’étais très content avec mon herbe à moi, à ce moment‐là. J’avais finalement trouvé un moyen de réduire ma musculature.

Je grimperai d’abord au 10ème étage et obtiendrai une technique de cultivation de mana. Ensuite, je reviendrai pour obtenir plus d’Elixirs de Compression de Muscles. ! ‘

Alors que j’étais perdu dans mes pensées et que tout le monde finissait de récolter les récompenses. Ellos frappa dans ses mains pour attirer l’attention de tout le monde.

« Bon travail tout le monde. Sans chacun d’entre vous, nous aurions échoué à vaincre Orc Lord. En tant que camarades partageant l’objectif de monter les étages du donjon, ça serait bien si nous pouvions rester en contact. »

« Rester en contact ? Comment ? »

« Ah, tu ne le sais pas. Tu peux envoyer une requête d’ami et par la suite contacter les personnes de ta liste d’amis lorsque vous êtes tous les deux dans le donjon. »

« Je vois. »

Aux mots d’Ellos, je réalisais que j’avais encore beaucoup à apprendre concernant les donjons. J’enregistrais alors Ellos en tant qu’ami. Bien que je n’aie pas une grande envie d’enregistrer Palludia, elle m’avait jeté un regard meurtrier très explicite quant aux conséquences si jamais je ne l’invitais pas. Je l’avais donc rajoutée à contrecœur. Si j’avais invité Ellos sans Palludia, elle aurait surement pété un câble.

« Dans ce cas, je vais me diriger vers le 6ème étage. Et toi Kang Shin ? »

« Pareil, mon objectif est le 10ème étage. »

« Ah…ça… »

« … ? »

Ellos semblait vouloir me dire quelque chose, mais il baissa les épaules à la place.

« N‐non, c’est rien. Hmm…bonne chance. Appelle‐moi si jamais tu as besoin d’aide. Je t’aiderais du mieux que je peux. »

« Hmm…ok. »

Quelle pouvait être la raison du malaise d’Ellos ? Je secouais la tête pour me débarrasser de mes doutes tandis que je sentais la sincérité dans ses mots.

Le groupe s’était ensuite dispersé. J’avais été renvoyé dans mon propre donjon. J’étais dans la salle située après la salle du Maitre d’Etage, à côté de la Boutique du 6ème étage. Réalisant mon inspection habituelle de la boutique, pour voir si quelque chose attirait mon attention, rien ne m’avait sauté aux yeux. Alors que je me rendais vers l’escalier d’un pas décidé, la vendeuse m’encouragea d’un sourire.

« Faîtes de votre mieux ! Les fantômes aspirent l’énergie des humains ! »

« Merci…Fantômes ? »

Pensant que le 6ème étage semblait plus lugubre que le 5ème, je m’exclamais « Commencer l’exploration ». Un instant plus tard, la pénombre m’entoura.

« ..Hein ? »

{Shuuuuuu}

« …Hein ? »

Ai‐je entendu quelque chose ?’ Je sentais la chair de poule remonter sur tout mon bras.

Exactement le genre d’atmosphère que je déteste.’

J’avais dégluti avec difficulté avant de commencer à avancer. Le moment suivant, quelque chose me donna la frousse.

« Ugyaaaaaaaaaah ! »

A ce moment, j’avais laissé échapper un cri si peu viril que je ne pourrais jamais laisser mon père l’entendre sous peine de me faire tabasser à mort. Quelque chose de blanc m’avait attaqué en faisant un son curieux.

« Hukiiiii ! »

« Ugyaaaaaaaaaah ! »

Les fantômes étaient effrayants ! J’élançais mon poing dans la direction de l’ectoplasme flottant mais il ne fit que le traverser. Cela n’avait eu aucun effet. Je sentis instinctivement qu’il n’avait même pas été gêné par mon action.

[Spectre a souillé votre âme ! Comme vous n’avez pas de MP, vos HP diminueront continuellement.]

« Hukiiii ! »

« Ugyaaaaah ! »

Il n’y en avait pas qu’un seul ! Plusieurs spectres étaient apparus et m’avaient attaqué. Je n’avais même pas songé à utiliser ma lance alors que je m’époumonais comme une jeune pucelle effarouchée en gigotant des poings et des pieds pour me défendre. Ma défense infantile n’avait eu aucun résultat et mes HP continuaient à être drainés. Au final, ils étaient tombés à 0 et j’avais été expulsé du donjon. C’était une sortie assez embarrassante.

« Papa ! »

« Woh ! Pourquoi cries‐tu comme ça ? »

« Tu m’as menti ! »

« A propos de quoi ? »

« Je n’ai pas vu une seule Pierre de Mana dans le donjon. Il y a des spectres au 6ème étage. Sans Qi, je ne peux pas les affronter. Dis‐moi, honnêtement, à quel étage t’es ? »

« …Eh bien… tu vois fiston… »

« Quel étage ! »

Alors que je lui jetais un regard intense, mon père avait fini par me répondre.

« L‐le 6ème. »

« Papaaaaaaaaaaaa ! »

Alors que je criais mon père tiqua.

« Quel est le problème Shin ? Tu peux gagner plein d’argent juste en tuant les Orcs du 5ème étage. C’est avec cet argent que j’ai acheté cette maison, cette voiture et le sac de ta mère. Tu vois ? Ton père gagne bien sa vie. »

« Pour quelqu’un coincé au 5ème étage, tu te vantes un peu trop… ! »

« Tu ne seras pas si différent. Toi aussi tu seras bloqué au 5ème étage toute ta vie. »

« Papaaaa ! »

Plutôt que de me remonter le moral, il se moquait de moi ! La pensée de l’attraper par le col et de le rouer de coup m’avait traversé l’esprit, mais voyant que ma mère et Yua nous observaient depuis la pièce d’à côté, j’avais préféré ne pas l’exécuter

« Je ne suis pas devenu Explorateur de donjon pour chasser uniquement des Orcs… »

« Shin, tout le monde n’a pas cette chance. Les Orcs donnent 10 d’or qui peuvent être échangés pour 20,000 wons. Trois Orcs donnent 20.000 wons. Tu réalises à quel point tu peux devenir riche ? »

« Mais Papa… »

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

« Je veux du Qi ! »

« Mon fils… »

Mon père m’avait regardé avec un regard ému. Son corps tremblait. Soudainement il m’avait enlacé. Non, il avait transformé ça en mouvement de lutte.

« Comme si tu pouvais obtenir du Qi alors que j’en suis incapable ! Tu ferais mieux de ne pas en avoir avant moi ! »

« C’est fini entre nous Papa ! FINI ! »

Au final, j’étais retourné au 5ème étage. Mais je ne voulais pas juste chasser des Orcs toute la journée. J’avais goûté à l’excitation d’affronter Orc Lord, et les Orcs normaux n’avaient plus de saveur. J’avais donc décidé de farmer au maximum les Elixirs de Compression de Muscles et avais fini par choisir un groupe pour combattre Orc Lord.

Bien évidemment, j’avais découvert plusieurs problèmes. Tout d’abord, je ne pouvais affronter qu’un seul Boss par jour. Si je perdais, je ne pouvais pas entrer pendant une semaine et si je gagnais je devais attendre la journée suivante pour l’affronter à nouveau. Orc Lord n’était pas du genre tendre, aussi je n’avais qu’un taux de réussite de 50%, peu importe le groupe avec qui j’étais.

En plus, les élixirs ne tombaient pas systématiquement. Je n’étais pas non plus celui avec la plus grosse contribution à chaque fois.  Des fois, je me retrouvais juste avec des Potions de Puissance qui donnaient un bonus temporaire en force, ainsi que des Potions de Soin de bas niveau.

Il y avait une bonne nouvelle cela dit. La raison pour laquelle mon corps était aussi massif n’était pas due qu’à mes muscles hypertrophiés mais aussi à mes os qui étaient plus épais que la moyenne. Pour le dire simplement, j’avais des os de dragons. Une demi‐année après ma première victoire contre Orc Lord, alors que j’en étais à ma 14ème victoire, un nouveau type d’élixir était apparu.

[Elixir de Compression des Os (Rare).

Quand consommé, les os du corps se compressent pour devenir plus petits et plus résistants. Cependant, si les os de l’utilisateur sont compressés au maximum, consommer un élixir pourrait ne pas avoir d’effet ou dans le pire des cas, tuer l’utilisateur.]

« Waouh ! »

Je sautais de joie comme la première fois que j’avais vu l’élixir de compression musculaire. Bien évidemment, j’avalais directement l’élixir une fois obtenu, et cette fois‐ci, cela fit augmenter ma constitution de 1 de façon permanente.

Consommer des élixirs n’augmentait pas toujours mes stats, mais cela arrivait quand même régulièrement. De ce fait, ce n’était pas une mauvaise chose que j’affronte Orc Lord de façon répétée. Plus important encore, affronter un adversaire coriace jouait un rôle majeur dans l’amélioration de mes compétences martiales.

*

Une année complète était passée et il devenait de plus en plus facile de vaincre Orc Lord. Il semblait y avoir un réseau que je ne connaissais pas parmi les Explorateurs de donjon car lorsque je créais un groupe, les gens me demandaient si j’étais le ‘Prince Couronné’. Lorsque j’avais demandé ce qu’ils entendaient par‐là, ils m’avaient dit que c’était le surnom donné à un Explorateur qui chassait le Maitre d’Etage du 5ème étage. Le titre officiel était Prince Couronné du 5ème étage.

« P‐Prince Couronné… »

J’avais obtenu un surnom embarrassant sans même m’en rendre compte. Bien sûr, je savais qu’il m’était donné en reconnaissance de ma force. Ayant affronté Orc Lord pendant une année complète, j’étais assez fort pour le vaincre sans perdre un seul membre de mon groupe.

Mes stats montants lentement grâce aux élixirs, étaient une des raisons mais le plus important était mes compétences de combat qui s’amélioraient à chaque fois. J’en étais à un point où je pouvais réagir au moindre mouvement d’un Orc.

Quelqu’un m’avait aussi contacté au bout d’un an. C’était Ellos. Il m’avait dit qu’il était rendu au 9ème étage.

[Désolé. Si je pouvais t’enseigner ma technique de cultivation de mana…]

« C’est pas grave. Je sais que c’est un secret de famille. J’ai entendu dire que tu ne pouvais pas échanger les objets achetés à la Boutique de l’Etage non plus. J’ai juste pas de bol. »

[Dans les autres donjons, les fantômes n’apparaissent pas avant le 10ème étage. C’est malheureux que tu sois devenu un Explorateur du Premier Donjon… Quel dommage.]

« Comme je disais, c’est pas de bol pour moi. »

Je pouvais sentir le malaise d’Ellos. J’avais aussi compris que c’était ce qu’il avait voulu me dire un an plus tôt.

Trois mois après qu’Ellos m’ait contacté, quelqu’un d’inattendu me contacta aussi. C’était Palludia. Je n’aurais jamais imaginé la revoir ou lui reparler une nouvelle fois.

[…J’ai entendu dire que tu étais toujours au 5ème étage.]

« Pfff, tu en es où ? »

[Hmph, je suis déjà au 13ème étage. Je suis différente de toi.]

« Impressionnant… »

Ce n’était pas du sarcasme. J’étais réellement jaloux d’elle. Je n’étais pas devenu un Explorateur de donjon pour faire de l’argent. Trésors, monstres, exploration ! Je voulais expérimenter ces choses‐là. Je voulais combattre des monstres plus puissants et plus variés.

Bien que je sache pertinemment que Palludia se moquerait de moi si elle savait, ça ne me gênait pas qu’une année complète soit déjà passée.

[Si…si ça t’ennuie tellement, dépêche‐toi de monter ! Ça ne sert à rien de se dandiner au 5ème !]

« Mais je n’ai pas de mana ! »

[Trouve une solution ! Tu m’as sauvé deux fois, tu devrais être capable de trouver quelque chose non ?!]

« …Hmm ».

Essayait‐elle de me remonter le moral ?  Bien que je ne puisse qu’entendre sa voix, je savais qu’elle ne se moquait pas de moi. J’avais le sentiment d’avoir reçu un cadeau surprise.

[Qu‐quoi…]

« Merci. »

[Hein ?! Je n’ai rien fait qui mérite des remerciements !]

« Si. Tu m’as remotivé. Je vais faire plus d’efforts. »

[Euuuh… fait ce que tu veux ! La prochaine fois c’est toi qui me contacteras en premier, idiot ! ]

Puis elle avait raccroché. Je gardais mes yeux fermés un moment, pour me concentrer. Enfin, je me secouais un peu.

« Ooookaaaay ! Que la chasse commence ! »

 

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

Puzzle Surprise ICDS : règles
Fidel Gastro à l’assaut de mes tranchées

References   [ + ]

1. Gasina : C’est un terme insultant en coréen

72 Commentaires

  1. Letyure

    le Père Noël ?
    — C’est la période.
    — Il habiterais dans le Groenland ou dans les pays scandinave, c’est dans le triangle indiqué
    — Il existe depuis le XIXe siècle mais on ne l’utilise que depuis que Coca‐Cola l’a généralisé milieu XXIe siècle
    — Il fait sourire et vole dans le ciel avec son traineau
    — Il a été utilisé par Coca‐Cola
    Pas le temps de faire la suite mais je pense que ça suffit ? c :

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non ce n’est pas le Pere‐Noël ^^

      Répondre
  2. Adrien

    Cela ne serait pas le mercure à tout hasard ?
    3 petites choses me font penser à ça :
    1) celu ci est anciennement appelé vif argent
    2)Mozart est mort d une intoxication au Mercure
    3) on s’en servait pour faire des amalgames dentaires d’où cette histoire de sourire

    Et 4) parce que j ai trouvé un truc entre temps, cette histoire de toux et de fièvre me fait penser au ancien thermomètre au mercure

    Voilà ma théorie ! Qu’est ce que vous en pensez ?

    Répondre
    1. essitamessitam

      je pense pareille(nombreuses allusions aux planètes, première fresque de l’utilisation du mercure vers-7000,création de hôtel mercure il y a + ou — 46 ans…)

      Répondre
    2. Adrien

      Ah et il y a 46 ans c’est le premier vol du Mercure (1971)

      Répondre
    3. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Tout d’abord, merci de vous prendre tous au jeu. Ensuite, non ce n’est pas le mercure mais j’ai beaucoup aimé la réflexion derrière.

      Répondre
  3. Capopalyx

    Jack Frost
    Saint Nicolas

    Répondre
  4. Serge

    Je crois pas que le pere noel ou le mercure peut avoir un liens avec les diable noir.

    «»«La cavalerie légère du duc de Savoie, et les reîtres du comte Volrad de Schwartzemberg, “ tous noirs comme beaux diables, afin de mieux intimider l’ennemi”»»»

    Enfin je donne ce que j<ai trouver sur ces diable noir … si ca peut aider

    Répondre
  5. nikos74190

    je pense aussi au mercure, les thermomètres qu’on utilise en étant malade en contient, étant aussi le nom d’une planète et le nom romain d’hermès, son ancien nom est vif‐argent, on en a trouvé en gisement près de la russie en algérie (pointe anfricain nord?) et au état‐unis entre autres.

    Répondre
  6. Fabien

    Je pense aussi qu’il s’agit du mercure, pour toutes les raisons évoquées et qu’en plus c’est le pendant romain du Dieu Hermès.
    Sinon, sans conviction, Thomas Edward Lawrence.
    Père Britannique,
    Mort à l’âge de 46 ans et né il y a plus de 2 siècles.
    Il décollait vers les astres célestes puisqu’il était membre de la RAF.
    Les diables noirs avaient pour emblème un renard mordant un coq, Lawrence était aussi surnommé le renard du désert et était francophobe.
    Voilà, mais rien d’autre ne tient, donc c’est sûrement le hasard ^^

    Répondre
  7. sai1905

    ca fait un gros pavé et j’ai pas forcément été clair mais voila ce que j’ai trouvé

    -le mercure a une couleur argenté
    -il peut s’amalgamer au cuivre pour le renforcer
    -la sonde spatiale mercury(en anglais) s’envole vers les astres pour les étudier
    -mozart est mort d’une intoxication au mercure
    -mercure met 88 jour pour faire un tour du soleil,elle fait donc a peu près 200 tour(200 ans de mercure) en 46 révolution terrestre 46 ans sur terre)
    -a la bataille de renti les gens étaient récompensé par le mercure galant
    -le coeur de mercure est a partiellement fondu, mais n’est pas encore complètement liquide et donc peut encore fondre
    -le mercure a déjà servie a diminuer les quinte de toux et la fièvre e n tant que traitement de la maladie CROUP
    -enfin ‚vivaldie, les diable noir, la bataille de renti et le CROUP sont tous été paru dans le journal MERCURE DE FRANCE

    Répondre
  8. thePower

    Je propose l’an bombe nucléaire (il faut un nom et si c un prénom j’ai pas l’air con…)
    -robe d’argent […]cuivre renforce mon ensemble
    La bombe nucléaire est métallique nan??
    -je décolle vers les astres célestes
    Une bombe nucléaire sa volle nan??(et pour le concerto,dans l’espace pubs sa passe bien une bombe nucléaire et de là‐bas musique classique)
    -à un moment sa parle de bataille et une bombe nucléaire est une arme…et pour la toux et la fièvre peut être avec les radiations??
    -la bombe nucléaire ne doit pas être simple vieille??(46 ans??pas fait de recherche)
    Bref ptete que pour certain je suis un génie et pour oit d’autres un pigeon mais bon, j’y ai pensé donc pourquoi pas …

    Répondre
    1. thePower

      Vive le correcteur automatique du téléphone qui me rajoute des mots ou les changent mais il ne corrige pas :,(

      Répondre
    2. thePower

      A d’autre : il y a aussi eu beaucoup d’événements en rapport avec l’espace en 1971(je vien de chercher)

      Répondre
    3. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non, ce n’est pas la bombe nucléaire 😉

      Répondre
      1. thePower

        A…

        Répondre
    4. thePower

      Et je crois bien que c’est l’Amérique qui a créé la bombe nucléaire ?? L’Amérique a un gros rapport avec l’Angleterre nan??
      BREF TROP DE COMMENTAIREEEE

      Répondre
  9. Poke97

    Les ballons dirigeable

    -Inventé par un anglais (Mon pére est anglais)
    -Revient toujours sur terre (pas besoin d’en dire plus)
    -Robe d’argent (le revêtement du ballon)

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      N?on ce ne sont pas les ballons dirigeables

      Répondre
  10. Vincent091Vincent091

    Que viens faire Vivaldi la dedans

    Répondre
  11. mayel

    je pence qu’il faut chercher du coté des instruments de musique. les cuivres sont des instruments, références à Mozart et Vivaldi, les clairons qui sonnent le début des batailles, le jazz qui est une musique américaine utilisant ces instrument…

    personnellement je pence a la clarinette :
    1) elle est souvent argentée.
    2) elle est utilisée lors de concerto et associés aux cuivres
    3) elle a un peu plus de 200 ans (fin XVIII°)
    4) a sa création elle etait aimée comme instrument symbolisant la révolution en France
    5) la bataille de Renty a eu lieux au milieux du XVI°
    6) elle a été popularisée par le jazz au milieux du siècle précédant (d’où les 46 ans)
    7) l’association « envie de musique propose des concert pour les enfants malades
    8) Armstrong est le d’un d’un astronaute et d’un joueur de jazz

    après c’est peut être juste les instruments a vent

    Répondre
    1. mayel

      le 4) et le 5) vont de paire

      Répondre
    2. mayel

      8 : …le NOM d’un…

      Répondre
    3. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non, ce n’est pas la clarinette

      Répondre
  12. nereosky

    Perso je pensais au batteries. Je m’explique, il y a l’instrument « dansant au son des cuivres renforce mon ensemble »,il y a aussi avec les diables noir de Renty(la bataille) « il se flattait de détruire les batteries »,la batterie(ou jazz à l’origine) viens de La Nouvelle‐Orléans d’ou le « et pourtant mon père est anglais »,une batterie comestible est en période de mise au point pour remplacer des médicaments d’ou le « de respirer malgré leur toux et leur fièvre » et pour finir on utilise et exploite les batteries de nos téléphones ect…^^ voici ma théorie.

    Répondre
    1. nereosky

      Petit remercient a mayel qui ma mit sur la piste

      Répondre
      1. mayel

        de rien

        Répondre
    2. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non ce ne sont pas les batteries

      Répondre
  13. Yafukija

    Moi du coup je pense à Pierre comme nom. Car :
    — l’apôtre Pierre sur Wikipedia dans la partie tradition, on parle du fait qu’il est représenté avec 2 clé une céleste et une en argent.
    — entre Les États Unis, la Russie et l’Afrique (pas vraiment mais on peut dire qu’il y a Saint pierre et Miquelon qui a été anglais avant)
    — ensuite y a bien un Pierre qui a fait la guerre la avec les
    diables rouges qui a fait fondre son cœur de Pierre,

    - puis donner le sourire aux gens malades (l’abbé Pierre
    ?) Sachant que certaines Pierre peuvent aider à guérir
    — Un certain Jean Pierre a repris du Mozart et du Vivaldi dans un album,
    — Quand on fait un Pierre Feuille Coseau : ça fait toujours rire 😉
    Enfin, c’est juste une hypothèse

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non ce n’est pas Pierre

      Répondre
  14. Vincent091Vincent091

    Je ne vois pas trop

    Au début je pensais au chronomètre : coque en arget et mécanisme en cuivre à l’intèrieur
    Inventé au 18ème sciècle par un anglais (astronome en plus) mais popularisé dans les années 70 (montres à quartz)
    Les diables noirs sont originaires du duché de Savoie : grand pays d’horloger
    On en à tous au moins une fois tenu, utilisé et exploité
    Les 4 saisons de Vivaldi sont aussi dans l’idée

    Je reste cependant ravi que ma présence permette aux gens de respirer malgré leur toux et leur fièvre. La fameuse pendule d’argent chère à Brel et ses vieux lol

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non, ce n’est pas le chronomètre ^^

      Répondre
  15. Nitnellav

    Bravo à tous le monde. Je dirais que c’est une personne ? Je peux pas précisé plus car je n’ai pas un esprit de déduction comme toutes les personnes ici prèsentes. T_T

    Répondre
  16. Spirit_of_Souls

    Moi J’ai pensé à plein de truc, le capitalisme, le thermomètre, la colonne de Juillet, la Montgolfière, la musique classique, la vapeur, la pile électrique, Baryton, le briquet, le triangle, l’hydrogène ou encore a une espèce d’oiseau … Mais rien d’abouti :p C’est chaud quand même !

    Répondre
  17. Spirit_of_Souls

    Si on galère trop, on aura le droit à des petits indices ? 😉

    Répondre
  18. Dobharchu

    Je dirais des deux d’artifice car dans certains événement il y a de la musique, souvent du classique, les balles ont une amorce en poudre noir qui est aussi dans les feux d’artifice le diamant peut être les couleurs dans la bataille de rente le siège a été levée pour cause de manque de munitions,mais ça ne colle pas avec une partie des indices donc peut être que je mettrais d’autres personne sur une bonne voie sinon tant pis 🙂

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non ce ne sont pas des feux d’artifices =)

      Répondre
  19. White

    Je pense à Ariane
    -la fusée dans sont ensemble on peut considérer qu’elle a le visuel d’une robe d’argent.
    -le lanceur diamant est la réussite du décollage de la fusée.
    -La fusée à dans les 46 ans.
    -le fil d’ariane tiré de la mythologie, est considéré comme un système d’aide à la navigation Web, donc quelque chose qu’on utilise et exploite

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non ce n’est pas Arianne

      Répondre
  20. Red-Helling

    Je dirais « l’aluminium »

    - il a été découvert vers 1807 (200 ans) pas Sir Humphry Davy (Britannique)
    — on l’utilise pour faire frappé la monnaie depuis les années 60
    — on l’utilise dans le fuselage des navettes spatial

    Pas sur à 100 % mais je pense qu’il y a un rapport avec les fusées et l’aérospatial.

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non ce n’est pas l’aluminium

      Répondre
  21. Shira-yuki

    Euh suis complètement larguée

    First : c’est un nom propre ou un nom commun

    Répondre
  22. Lendaf

    Peut être la guerre ?

    Robe argent cuivre et tout balle + armure
    Astres céleste puis il revient sur terre : mortier /obus
    On voit bataille de renti qui passe par la
    46 ans 3eme guère indo‐pakistanaise
    Les 3 endroits on déjà participé à de grande guerre connu (guerre mondiale / guerre Algérie )
    Concerto on en parle souvent lors d’une pluie de balle/ échange de coup de feu
    On a souvent utilisé et exploite les guerres pour des fins territoriale

    Mais la seule chose inexpliqué et le fait sûil fait vivre et n’apporte pas la mort

    Je voulais juste poster mon idée même si ce n’est sûrement pas la réponse
    J’espère que mes arguments t’auront plus 😀

    Répondre
    1. Lendaf

      Ah et le père britannique je ne sais pas peut‐être la guerre de cent ans qui est l’un des plus longue guerre en plus d’être très connu.
      Et je n’explique aussi pas pourquoi il regrette car la guerre est la depuis quasiment le commencement

      Répondre
    2. Mayel

      Ça m’étonnerait, c’est un nom masculin

      Répondre
    3. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non ce n’est pas la guerre

      Répondre
  23. 4Help

    Euhhhhhh TOI ?
    Perso je dirai que tu à la vingtaine mais on ne sait jamais 🙂

    Répondre
  24. bibouchou

    c’est l’europe
    -entre la russe et l’amerique du nord et l’afrique
    -programme spatial europa
    -l’euro (pièce d’argent et de cuivre)
    -britannique font partie des fondateur de l’union européenne
    -on parle d’europe depuis 2 siècle à défaut de la chrétienté mais l’union européenne,seulement depuis 50ans

    Répondre
    1. Max

      Désolé de te dire ça mais les Britanniques ne sont pas réellement les fondateurs de l’Union Européenne, avant celle‐ci s’appellait la CEE, la Communauté Economique Européenne et les Britanniques n’en faisaient partis qu’à partir de 1971 alors que la CEE a été crée en 1957 entre autres détails…

      En plus ton dernier argument n’est pas bon non plus car même Victor Hugo en 1848 parlait des « Etats‐Unis d’Europe » pendant le Congrès International de Paris donc je pense que les dates ne tiennent pas la route pour cette énigme…

      Répondre
    2. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Ce n’est pas l’Europe

      Répondre
  25. Fairygle

    Je pense à Gustav Malher,
    D’apres ce que j’ai recheeché, il est chef d’orchestre
    -Ma robe d’argent dansant au son des cuivres renforce mon ensemble, me faisant me sentir entier
    -Sa carrière décolle grace à ses interprétation de Mozart
    -Il est Tcheque, il rentre dans le triangle cité
    -le musique classique allège la toux, c’est par rapport à la pub Lizopaïne (tranformer votre Arrgh en Aaah)
    Il est né au XXI et est mort tot ~50ans
    -«Fondre mon coeur », il avait une maladie du coeur
    Et voila

    Répondre
    1. Fairygle

      De plus, par rapport à son nom ; Malher que l’on peut prononcee Malaire, se réfère à la joue « utilisé, exploité » et la dernière syllabe « aire»/ « her » nous fait faire un sourire en le prononcant de manière articulé:«découvrez mon nom qui vous fera sourire »

      🙂

      Répondre
    2. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Ce n’est pas Gustav Malher (mais bien trouvé^^)

      Répondre
  26. Letyure

    Apollo 13 ?
    — La fusée est argentée quand elle est entière et la capsule est d’une couleur « cuivré ».
    — 1970, on est proche des 46 ans, ok ?
    — C’est une fusée, elle décolle dans l’espace et reviens sur Terre.
    — Mozart à composé un opéra appelé « Apollo et Hyacinthus » tandis que Vivaldi a composé « Apollo’s Fire ».

    J’avoue que je pense pas que ce soit ça mais la coïncidence Vivaldi/Mozart m’a obligé à tenter c :

    Répondre
    1. Letyure

      Mince, Apollo’s Fire c’est un orchestre qui a repris des compositions de Vivaldi, je me suis trompé :’(

      Répondre
  27. dworky

    Le palladium :
    1.Couleur argent du minerai
    2.Il est connu pour son alliage cuivre argent palladium très solide et résistant à la corrosion.
    3.Il est utilisé dans les horloges et l’Odontologie (dentiste) donc pour sourire.
    4.Utilisé dans les avions et son nom viens d’une météorite (Pallas).
    5.Il est utilisé dans les flutes traversières professionnelles (ref musicale).
    6.Les principaux gisements sont dans la corne sud de l’Afrique, en Russie et en Amérique du nord.
    7.Découvert par un anglais (William Hyde Wollaston) il y a plus de 2 siècle (1803) mais il est le numéro 46 du tableau périodique des éléments.
    8.La bataille des diables noirs à Renti s’est passé en 1554, ma température de fusion.
    9.Il a été utilisé pour lutter contre la tuberculose (bronchite mortelle).
    10.On l’utilise dans l’électronique donc dans les PC et portables.

    Dworky et Xardalph

    Répondre
    1. mayel

      perso ça me semble bon.

      Répondre
    2. Belial

      Franchement bravo, tout correspond

      Répondre
    3. Yafukija

      Chapeau

      Répondre
    4. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Féliciation à Dworky et Xardalph, c’est bien le Palladium ^^

      Répondre
  28. Red

    Du thé (inséré marque de thé ici).

    Répondre
  29. Meishi

    Je dirais la Locomotive !

    1)«Ma robe d’argent dansant au son des cuivres renforce mon ensemble » — Je pense à la locomotive en marche avec le son des roues sur les rails et surtout le son du sifflet, le célèbre tchou tchou ! (ouais je sais je le fais bien, soyez pas jaloux)
    2)«Quelle que soit l’heure, d’un sourire aussi étincelant qu’un diamant » — Elle roule, en forme quelle soit l’heure justement.
    3)«je décolle vers les astres célestes, accompagné d’un concerto…» — Le bruit du départ de la Loco.
    4)«je vis généralement entre la mère Russie, la pointe africaine et l’Amérique du Nord » — Elle s’est justement propagée entre ces points
    5)Son inventeur est Richard Trevithick qui est Britannique, suivi aussi de George Stephenson lui aussi Anglais.
    6) inventée au début du 19ème siècle, la première est construite en 1804.
    7)«Les Diables Noirs de la bataille de Renty auraient pu, à cette époque, faire fondre mon cœur » — faire fondre les matériaux de la Loco pour en faire des armes.
    8)«Je reste cependant ravi que ma présence permette aux gens de respirer malgré leur toux et leur fièvre. » -La vapeur de la loco qui peut être assez irritante pour la gorge !

    Répondre
    1. Meishi

      Et si c’est pas ça et bien bon chance les autres 🙂

      Répondre
  30. NarcxNarcx

    La reponse est althanmaiel 1/ la robe argenté car c’est un dieu 2/ il decolle vers les astres car comme je viens de oe dire c’est un dieu 3/ sortez vous les doigts du cul et regardez les 1 et 2 4/ mozart et vivaldi parce que sa donne une ambiance relax 5/les diables noirs c’est parce qu’il combat l’enfert mais il est un peu rasciste et enfin 6/il habite a moscow c’est PROUVE .

    Répondre
  31. NarcxNarcx

    Si c’est faux alors toute mes croyances aurons été brisées

    Répondre
  32. Mayel

    Heim, comment dire… Peu probable

    Répondre
  33. Wezzmrjames

    Ce ne serait pas le thermometre ?

    Cela vient d’un inventeur anglais du 19eme siecle

    Son voyage celeste est lié au fait qu’il peut voir la lune (cul lol)

    On peut respirer en l’utilisant meme malade

    Et je crois que c’est renty le nom

    Répondre
  34. sai1905

    pour ce qui on la foie d’expliquer, l’instrument de musique le picollo ou la flûte ?

    Répondre
  35. Rockail

    Je pense à la lune
    la lune dans sa robe d’argenta au son des cuivres (les cloches)
    me faisant me sentir entière une pleine lune
    la lune décolle vers les astres
    vivaldi et mozart ont composé des musiques avec comme titre la lune
    de la terre à la lune a été ecrit il y a plus ou moins deux siècles

    Répondre
  36. Mayel

    GG aux gagnants et merci pour le quizz !!! d(°v°d)

    Répondre
  37. dworky-xardalph

    Un tres grand merci de nous proposer ce jeu tres amusant !
    on fera de notre mieux pour les suivants^^

    Répondre
  38. Shira-yuki

    Ouiiii victoire
    On gagne quoi au fait ???

    Répondre

Répondre à Poke97 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com